11/02/2022

Le Bangladesh désire un avion de combat occidental !

bngaldesh,eurofighter,f-16v,gripen e,saab,lockheed martin,airbus,les nouvelles de l'aviation

Fini les avions russes ou chinois, le Bangladesh veut un nouvel avion de combat occidental. Le pays a besoin de 16 nouveaux avions de combat multirôles (MRCA) pour augmenter et éventuellement remplacer ses Chengdu F-7 et MiG-29 vieillissants. Pour l’armée de l’air, les aéronefs occidentaux présentent des avantages significatifs par rapport aux types russes et chinois en termes de maintenance, d’économie de carburants et de longévités. Mais il semble également que le point de vue politique pousse le pays en direction de l’Occident.

Actuellement le Bangladesh dispose force d'environ 44 avions de combat composée MiG-29 et MiG-29UB de 28 Chengdu, de F -7BG et FT-7BG ainsi que des F-7MB. En parallèle, le pays a réceptionné 16 avions d'entraînement Yakovlev Yak-130 commandés en 2013. Dans le cadre de son appel d’offres, le pays désire un avion de combat multirôle avec un ou deux moteurs. La charge utile minimale sera de cinq tonnes avec au moins huit points d'emport d'armes. Des stipulations supplémentaires exigent que le nouveau chasseur soit équipé d'un radar actif à balayage électronique (AESA) avec une portée air-air de 93 milles et une portée air-sol de 31 milles, une recherche et une poursuite infrarouges (IRST) et une suite intégrée de guerre électronique (IEW) et de contre-mesures électroniques (ECM).

Trois candidats

A l’heure actuelle trois appareils semblent prêts pour concourir, il s’agit de l’Airbus Eurofighter T4 Quadriga, du Saab Gripen E MS21 et du Lockheed Martin F-16V Block70/72. Apriori, le Rafale français ne fait pas partie des palpable et ceci à cause du différend qui oppose le Bangladesh à l’Inde.

Eurofighter Typhon II Quadriga

20201112_103801_5950FFAF.jpg

Airbus Defence and Space a étoffé ses propositions de poursuivre le développement de l'Eurofighter « Typhoon II » pour la Luftwaffe avec plus de détails. L’Espagne est également impliquée dans l’effort, qui diverge dans une certaine mesure de la feuille de route pour les Eurofighter britanniques. Pour l'Allemagne, le développement est basé sur deux exigences : le programme Quadriga pour remplacer les typhons de Tranche 1 vieillissants et limités en technologie de la Luftwaffe et un besoin ultérieur de remplacer la flotte de Tornado.

Les Eurofighter tranche 4 « Quadriga » comporteront une suite d'aides défensives améliorées et un radar AESA. Ce standard disposera du radar AESA CAPTOR-E à balayage électronique. L’arrivée du CAPTOR-E permet grâce à son antenne AESA d’effectuer des tâches multiples simultanément. Le nouveau radar conserve les principales caractéristiques de l'architecture du radar CAPTOR-M actuel, mais, il est doté d’une antenne AESA en lieu et place de l’actuelle antenne mécanique. 

L’avion disposera également d’une nouvelle architecture en termes d’avionique avec un grand écran multifonctions spécifiquement adapté à la guerre en réseau (Electronic Warfare) produit pas BAe Systems. La puissance électronique sera d’ailleurs démultipliée à cet effet, pour pouvoir travailler en réseau.

Saab Gripen E

dsc0437-1400x933-1.jpg

Le JAS-39 Gripen E MS21 dispose du radar AESA ES05 « Raven » couplé au système SWASHPLATE offrant une plage de détection démultipliée unique. L’avion a reçu un IRST (Infra-Red Seach and Track) Skyward-G produit par Selex-ES qui permet la transmission de données d’acquisition entre les appareils. Contrairement aux versions précédentes le Gripen E dispose d’une nouvelle architecture électronique (Net Centric Warfare - NCW). Le nouveau système central PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW39, pod ATFLIR) pour ensuite offrir les meilleures réponses aux menaces. L’avion est motorisé avec le General-Electric F-414G avec mode « SuperCruise ». Le nouveau système de guerre électronique (Warfare System) une détection des missiles en approche de type électro-optique EW39 (ultra-violet) qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS) couplés avec le système d'alerte aéroporté passif (PAWS-2) d'Elbit Systems. Le Gripen E emporte une large variété de missiles : AIM-9X, IRIS-T, A-Darter, Python, AMRAAM, Meteor, RBS14, Maverick, Brimstone, Taurus KEPD, ainsi que la panoplie complète des bombes à guidage laser/GPS.

Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70/72

bngaldesh,eurofighter,f-16v,gripen e,saab,lockheed martin,airbus,les nouvelles de l'aviation

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70/72 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. L’avionique est également améliorée avec un écran géant 6x8 central (CPD) à haute résolution, un nouveau bus de données à haute vitesse. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS). En matière d’armement, le F-16V permet d’emporter l’ensemble des armes disponibles et futures en de l’US Air Force.

Photos : 1 MiG-29 de la Frocd aérienne du Bangladesh @ BAF 2 Eurofighter  @ Airbus 3 Gripen E @ Saab 4 F-16V @ LM

 

 

01/02/2022

Airbus & Lockheed Martin s'allient pour le prochain ravitailleur américain !

lmxt_2-e1643643992971.jpg

Dans le cadre du programme KC-Y de l'Air Force, soit le second volet pour l’acquisition d’un futur avion ravitailleur pour l’USAF, l’avionneur européen s’est allié avec l’américain Lockheed Martin.

Rappel

La majorité de la flotte de pétroliers stratégiques d'aujourd'hui a atteint rapidement l'âge de la retraite, mais les efforts de modernisation ne comblent pas l'écart grandissant dans la capacité des pétroliers stratégiques américains un manque à gagner qui sapera tout combat futur dans l'Indo-Pacifique et au-delà.

L’USAF a besoin d’un renouvellement rapide

La solution consiste dans l’achat d’un nouveau ravitailleur pour l'US Air Force qui non seulement doit réduire cet écart, mais offrir un aéronef prêt pour la mission et éprouvé, conçu pour soutenir spécifiquement l'Amérique dans le combat haut de gamme du Pacifique auquel le Pentagone se prépare aujourd'hui.

L’offre du LMXT

Lockheed Martin & Airbus proposent le LMXT en réponse au programme de ravitaillement stratégique KC-Y de l'Air Force. Le LMXT est basé sur l’A330 MRTT, et en cas de choix, il sera construit aux Etats-Unis sur le site d'Airbus Mobile en Alabama et la conversion effectuée sur le site de Lockheed Martin à Marietta en Géorgie. La version américaine de l’A330 MRTT, sera capable d'accomplir toute la gamme de missions exigées des avions de ravitaillement en vol, en s'appuyant sur le bilan de combat éprouvé du Multi Role Tanker Transport (MRTT) de l'Airbus A330 dans les opérations de ravitaillement avec flèche et panier avec tuyau souple. En tant que maître d'œuvre, Lockheed Martin travaillera directement à la mise en œuvre des exigences spécifiques à l'US Air Force au sein du LMXT.

Les certifications actuelles de ravitaillement en vol du récepteur pour la cellule LMXT incluent : le F-35A, F-22, F-16, A-10, B1-B, C-17, E-3, E-7, F-15, P-8A.

Les caractéristiques supplémentaires du LMXT qui le différencient clairement des autres concurrents sont : une autonomie et capacité de déchargement de carburant considérablement améliorées. Un système de ravitaillement « fly-by-wire » éprouvé actuellement certifié et utilisée par les alliés pour ravitailler les avions récepteurs de l'US Air Force lors d'opérations dans le monde entier. Le premier système de ravitaillement en vol/air-air (A3R) entièrement automatique au monde de caméra et de vision avancé opérationnel et éprouvé

 Photo : Le version LMXT de l’A330 MRTT offerte pour l’USAF @ Lockheed Martin

 

28/01/2022

Vol réussi pour le C295 amélioré ! 

unnamed.jpg

Le démonstrateur de l'Airbus C295 (FTB2) a effectué avec succès son vol inaugural depuis la chaîne d'assemblage final de Séville. L'avion entame maintenant une campagne de vol dans le but de tester la nouvelle aile semi-morphing, le nouveau système de contrôle de vol abordable, ainsi qu'une antenne SatCom intégrée dans le fuselage de l'avion.

Basé sur l'Airbus C295, le Flight Test Bed 2 est un démonstrateur en vol de l'European Clean Sky 2 (CS2) et du programme de recherche et d'innovation de l'UE Horizon 2020, où les technologies liées au futur avion régional multimission de CS2 sont testées.

Les modifications comprennent de nouveaux matériaux et technologies conçus pour réduire le bruit, les émissions de CO2 et de NOx. Avec ces technologies appliquées dans une future configuration multimission régionale, jusqu'à 43 % de réductions de CO2 et 70 % de NOx peuvent être obtenues dans une mission typique de recherche et de sauvetage de 400 milles marins, ainsi que 45 % de bruit en moins au décollage.

Les principales modifications apportées à l'avion sont une nouvelle aile semi-morphing à haut rendement, de nouvelles ailettes dynamiques et une antenne SATCOM à écran plat intégrée dans le haut du fuselage. De plus, des commandes de vol innovantes pour les surfaces de contrôle principales, y compris les ailerons, les volets et les tabs de volet avec une aérodynamique améliorée, sont capables de s'ajuster en vol et contribuent à un système de portance élevée plus efficace.

Le nouveau système de commandes de vol s'appuie sur des systèmes de contrôle numériques pour optimiser la forme aérodynamique de l'aile en vol, tandis qu'un nouveau volet multifonctionnel a été entièrement repensé et comprend des pattes de volet dans le bord de fuite contrôlées par des actionneurs électromécaniques.

Mais les avantages s'étendent également au processus de fabrication, notamment avec l'utilisation de matériaux et de fabrication avancés allant de l'utilisation de Scalmalloy et de la fabrication additive à une nouvelle méthode d'assemblage des structures aérodynamiques de l'aile. Une approche d'assemblage unique a été utilisée pour le nouveau winglet composite et la patte d'ailette, passant de l'approche conventionnelle des nervures à une boîte de torsion intégrée à plusieurs longerons. Enfin, des méthodes sans gabarit ont été utilisées pour l'assemblage des volets et des ailerons. 

En conséquence, le C295 FTB2 apporte des améliorations non seulement aux aspects purement opérationnels de l'avion, mais contribue à introduire de nouvelles améliorations dans le processus de conception et de fabrication.

Photo : Le C295 FTB2 en vol@ Airbus

21/01/2022

Le Torchon brûle un peu plus entre Qatar Airways et Airbus !

airbus,a350,qatar airways,les nouvelles de l'aviation

Airbus a annulé une commande de 50 A321neo de Qatar Airways. La décision, inédite, s'inscrit dans le cadre d'un contentieux entre le constructeur aéronautique et la compagnie aérienne concernant des problèmes constatés sur la flotte de long-courriers.de type A350.

"Nous confirmons avoir résilié le contrat portant sur 50 A321 avec Qatar Airways, conformément à notre droit", a affirmé un porte-parole d'Airbus.

L’origine du contentieux

L’origine du problème concerne un problème de dégradation des structures composites qui affecte les appareils de type A350 du constructeur Airbus. Qatar Airways a annoncé avoir cloué au sol 13 appareils de ce type en date du 8 août 2021.

Ce problème n’est pas nouveau, mais était resté confidentiel jusqu’à ce le directeur général de la compagnie Qatar Airways Akbar al-Baker, rende la nouvelle publique dans un communiqué. Le transporteur a été obligé d'accélérer la remise en service d'Airbus A330 pour compenser l'arrêt des A350. Sa flotte comporte 34 A350-900 et 19 A350-1000.

Qatar Airways travail avec l'Autorité civile de l'aviation du Qatar pour assurer le maintien de la sécurité et l’avionneur Airbus afin de trouver une solution à ce problème. La compagnie attend qu'Airbus ait établi la cause profonde et corrigé de manière définitive ce problème pour réparer les appareils et les remettre en service au plus vite.

La compagnie Qatar Airways assure de son côté que n’ayant à ce jour vu aucune amélioration de la situation assure n'avoir "pas d'autre choix que de rechercher un règlement rapide de ce litige par le biais des tribunaux" et avoir saisi lundi la Haute Cour de Justice. En effet, ce sont maintenant 21 A350 qui sont immobilisés au sol.

Pour l’avionneur européen, cette dégradation de la peinture peut notamment exposer un filet métallique intégré destiné à protéger l'avion en cas de frappe de la foudre sur le fuselage en matériaux composites. Une solution aurait été proposée par Airbus, mais il semble bien que cette dernière ne satisfasse pas la compagnie Qatar Airways. De plus, pour le transporteur, l’avionneur se doit d’établir une enquête pour déterminer les causes profondes du problème.

En parallèle, le transporteur a refusé de prendre livraison de plusieurs A350 supplémentaires pour cuise de défaut dans l'exécution du contrat. De son côté l’avionneur Airbus a répliqué en annulant la commande de 50 A321neo.

La compagnie aérienne avait cloué au sol une partie de ses A350 en raison d'une dégradation de la surface des fuselages et a intenté des poursuites devant la justice britannique à l'encontre d'Airbus.

airbus,a350,qatar airways,les nouvelles de l'aviation

Devant les Tribunaux

Une première audience devant la Haute cour de justice à Londres s'est tenue jeudi, où chaque partie a présenté ses éléments. Qatar Airways a réclamé une indemnisation de 618 millions de dollars, assortie d'une pénalité de 4 millions par jour supplémentaire d'immobilisation de ses A350, qui avait été ordonnée par le régulateur qatari de l'aérien, selon cette source. L’avionneur Airbus a de son côté fait valoir une clause de défaut à propos du refus de prendre livraison d'A350 supplémentaires pour justifier de l'annulation de la commande d'A321neo. La prochaine audience se tiendra à fin avril.

 Photos : 1 A350 Qatar Airways 2 Le problème @ QA

 

 

 

20/01/2022

Cabine Airspace pour les A320neo de SWISS !

swiss,airbus,a320neo,airspace,les nouvelles de l'aviation

Le transporteur SWISS a pris livraison de son premier Airbus A320neo doté de la nouvelle configuration de cabine Airspace d’Airbus.

Dans le prolongement du lancement réussi de l'A330neo et de l'A350 en 2016, Airbus a annoncé que l'A320neo rejoindrait la famille « Airspace ».

 L'ADN de la marque repose sur une gamme cohérente d'éléments de produits de cabine solides qui offrent à la fois des avantages tangibles aux passagers et une différenciation aux compagnies aériennes. L'A320 partagera non seulement une ergonomie de cockpit commune avec les gros porteurs, mais aura également un langage de conception de cabine commun et les dernières technologies. Certains des éléments améliorés du nouvel intérieur comprennent :

Le plus grand compartiment de rangement supérieur (OHSC) de sa catégorie : appelé « Airspace Bin », il permet non seulement huit, au lieu de cinq sacs, par bac à quatre cadres, mais peut également accueillir des sacs plus gros et plus lourds rangés verticalement.

Éclairage de plafond emblématique LED : offre une expérience lumineuse à bord entièrement personnalisée, qui commence à l'entrée avec une ambiance accueillante et se poursuit dans tout l'avion avec des fonctions d'éclairage variables. 

Nouveaux panneaux latéraux avec cabine plus large : un pouce de plus au niveau des épaules pour un espace personnel supplémentaire.

Nouveau cadre de fenêtre : Les nouveaux stores entièrement intégrés offrent aux passagers plus d'espace de fenêtre et une vue dégagée, évoquant la sensation de l'A350.

De nouvelles toilettes avec des fonctions hygiéniques sans contact et des surfaces antimicrobiennes.

SWISS est un client de longue date d'Airbus, exploitant des Airbus de la famille A220 et A320 sur son réseau européen ainsi que des A330 et A340 dans le monde. En 2018, Lufthansa Group, la société mère de SWISS, a choisi d'équiper plus de 80 de ses nouveaux avions de la famille A320 commandés par Airbus avec des cabines Airspace.

swiss,airbus,a320neo,airspace,les nouvelles de l'aviation



L’A320neo

La famille A320neo est une famille d'avions particulièrement performante et affiche un taux de fiabilité opérationnelle de 99,7 %. L'A320neo offre aux opérateurs une réduction de 20 % de la consommation de carburant et des émissions de CO2. La famille A320neo intègre les dernières technologies, notamment des moteurs de nouvelle génération et des dispositifs de bout d'aile Sharklet. La famille A320neo d'Airbus offre un confort inégalé dans toutes les classes et des sièges larges de 18 pouces d'Airbus en classe économique en standard.

Fin décembre 2021, la famille A320neo avait reçu près de 7’900 commandes de plus de 120 clients dans le monde.

Photos : 1 A320neo SWISS @ SWISS 2 La nouvelle cabine Airspace SWISS @ Airbus