18/07/2019

Premier A320neo pour Atlantic Airways !

download.jpg

 

Atlantic Airways, la compagnie aérienne nationale des Îles Féroé, a réceptionné son premier A320neo, le MSN8918. Loué à Air Lease Corporation, cet avion est équipé des moteurs LEAP-1A de CFM International et est configuré dans une configuration de cabine tout économique.

Avec sa nouvelle flotte d’Airbus, Atlantic Airways développera encore son réseau européen. La compagnie aérienne, cliente d’Airbus depuis 2008, exploite déjà une flotte entièrement composée de trois appareils de la famille A320 (deux A319ceo et un A320ceo actuellement). En outre, la compagnie aérienne a récemment passé une commande ferme de deux A320neos supplémentaires.

Dotée de la cabine monocouloir la plus large du ciel, la famille A320neo efficace intègre les toutes dernières technologies, notamment des moteurs de nouvelle génération et des Sharklets, qui permettent une économie de plus de 20% de carburant et de CO2 ainsi qu'une réduction de 50% du bruit. Avec plus de 6 500 commandes reçues de plus de 100 clients, la famille A320neo a conquis environ 60% du marché.

Photo :A320neo Atlantic Airways@ Airbus

15/07/2019

A321 certifié biokérosène pour Delta !

delta airlines,biokérosène,biocarburant,éco-aviation,écologie et aviation,airbus,a321,les nouvelles de l'aviation



Airbus a étendu ses livraisons d’aéronefs à l’aide de mélanges de carburants durables, l’un des plus récents étant le 50e avion à réaction de la famille A320 fourni à Delta Air Lines depuis son site de production situé à Mobile, en Alabama.

Il s’agissait d’un A321, la version du plus long fuselage d’Airbus dans sa gamme de produits A320  et le premier des 20 avions de la compagnie américaine, dont les vols de livraison au cours de l’année prochaine fonctionneront à partir de carburants durables.

Des livraisons d'avions de ligne durables:

Cela confirme le ferme engagement d’Airbus de réduire au minimum l’impact environnemental du transport aérien, notamment en devenant le premier constructeur d’avions à offrir aux clients la possibilité d’accueillir de nouveaux avions de ligne avec un carburant durable dans leurs réservoirs. Ces vols de livraison sont disponibles depuis 2016, à partir du site de production du siège d'Airbus à Toulouse, en France.

Airbus propose cette option dans le cadre de sa stratégie visant à promouvoir une utilisation plus régulière des carburants durables dans le secteur de l'aviation. À plus long terme, la société envisage également de soutenir la production industrielle de carburants durables pour l’aviation dans le sud-est des Etats-Unis, la vaste région géographique dans laquelle est située l’usine de production de Mobile, en Alabama, pour les avions de ligne A320.

Delta Air Lines est le deuxième client américain à faire livrer ses appareils par Airbus à partir de la chaîne d’assemblage final de Mobile, en utilisant des mélanges de carburants durables. Le premier était JetBlue Airways, qui avait reçu un A321 chargé de 15% de carburéacteur durable en septembre 2018.

Le carburant destiné au 50ème avion de la famille A320 de Delta Air Lines, livré à partir de Mobile, a été fourni par Air BP et chargé dans l'avion à réaction par Signature Flight Support (fournisseur de services de ravitaillement en carburant d'Airbus à Mobile). Ce carburant est certifié conforme aux exigences de durabilité de la directive de l'Union européenne sur les énergies renouvelables et de la certification internationale de durabilité et de carbone.

Delta et JetBlue: principaux opérateurs des avions Airbus :

Ces vols de livraison éco-efficaces depuis Mobile sont plus que symboliques, car Delta Air Lines et JetBlue comptent parmi les principaux clients d’Airbus sur le marché américain - et dans le monde entier. Delta a commandé à Airbus plus de 400 avions de ligne à couloir unique et à fuselage large, tandis que les commandes de JetBlue totalisent près de 350 pour les lignes de produits à couloir unique.

Origine des biofuels pour l’aviation :

Le kérosène habituel est obtenu à partir du pétrole brut, les biocombustibles durables pour l’aviation sont obtenus à partir de sources comme les huiles naturelles non alimentaires et les déchets agricoles. La Federal Aviation Administration (FAA) a indiqué que ce carburant est acceptable pour une utilisation dans un aéronef. Un système de normes et de certifications mondiales sur le développement durable reconnaissant les producteurs de biomasse et de biocombustible qui adhèrent à des critères environnementaux et de responsabilité sociale stricts est déjà en vigueur.

delta airlines,biokérosène,biocarburant,éco-aviation,écologie et aviation,airbus,a321,les nouvelles de l'aviation

Emprunte du cycle des biocarburants:

Les biocombustibles durables pour l’aviation ont un effet positif pour l’environnement en réduisant significativement le volume des émissions de CO2 produites au cours du « cycle de vie » de ce type de carburant par rapport au kérosène conventionnel. Le « cycle de vie » se réfère à toutes les émissions produites au cours de l’ensemble du processus, depuis l’extraction ou la collecte de la matière première jusqu’au raffinage, au transport et à l’utilisation du carburant.

Des actions réalistes :

Les nombreux vols réalisés avec du biocarburant, les certifications déjà obtenues ou en cours avec des moteurs d’avions et les efforts au quotidien de l’industrie de l’aviation sont autant d’actions réalistes et déjà actives. Nous sommes bien loin de certaines prises de positions idéalistes proposées à l’approche de élections fédérales qui n’ont qu’un but « électoraliste ». Mettre des avertissements sur les publicités de certains transporteurs aériens, alors que ceux-là mêmes, sont les acteurs actifs sur le développement d’une aviation toujours plus propre montre l’amateurisme de certain. Les améliorations prennent du temps, mais elles sont le fruit du travail journalier de l’ensemble des actrices et acteurs du secteur de l’aviation.

 

Photo :A321 Delta fonctionnant au biokérosène @airbus

09/07/2019

Azores Airlines réceptionne son premier A321LR !

63E2DC9A-C2C6-4322-AD94-0D2337AD8980.jpeg

Azores Airlines, la compagnie aérienne basée à l'archipel des Açores, a pris livraison du premier de ses trois A321LR à être loués à Air Lease Corporation «ALC».

Propulsé par les moteurs CFM LEAP-1A, l’A321LR d’Azores Airlines comprend 190 sièges en configuration à deux classes (16 sièges en classe Affaires et 174 sièges en classe économique), offrant un confort de première classe dans une cabine simple couloir et avec coûts d'exploitation des allées. Avec ce nouvel A321LR, l’opérateur portugais poursuivra sa stratégie de croissance et d’extension de son réseau vers des destinations européennes ainsi que des liaisons transatlantiques entre les Açores et l’Amérique du Nord.

L’A321LR est une version longue portée (LR) de la famille A320neo la plus vendue et offre aux compagnies aériennes la possibilité d’effectuer des vols longue distance jusqu’à 4 000 nm (7 400 km) et d’exploiter de nouveaux marchés long-courriers auparavant inacessible avec un avion monocouloir.

L’A321LR rejoindra la flotte de cinq avions monocouloirs Airbus d’Azores Airlines, soit trois A320ceo, deux A321neo en service depuis l’année dernière. Ce nouveau membre de la flotte fournira à Azores Airlines plus de flexibilité opérationnelle tout en exploitant la communité des avions.

L’A320neo et ses dérivés constituent la famille d’avions monocouloirs la plus vendue au monde, avec plus de 6 500 commandes passées par plus de 100 clients. Il a été le pionnier et a incorporé les dernières technologies, y compris les moteurs de nouvelle génération et la conception de cabine de référence de l'industrie, permettant d'économiser 20% du coût en carburant par siège. L'A320neo offre également des avantages environnementaux significatifs avec une réduction de près de 50% de l'empreinte sonore par rapport aux avions de la génération précédente.

Photo : A321LR Azores Airlines @ Airbu

08/07/2019

Un second A330 MRTT Phénix pour l’Armée de l’air !

20180712_d590173.jpg

Le 2 juillet 2019, la Direction générale de l'armement (DGA) a reçu le deuxième avion-citerne multi-rôles A330-MRTT « Phénix » (MultiRole Tanker Transport) sur la base aérienne 125 d'Istres. Cet avion a été livré à la Force aérienne trois mois à l’avance et doté d’une première capacité MedEvac (évacuation médicale), afin d’atteindre sa pleine capacité opérationnelle à l’automne.

Il permettra le transport médicalisé d'une douzaine de patients très gravement blessés, ou le transport médical de 40 patients légèrement blessés nécessitant moins d'assistance médicale. Grâce à sa polyvalence, le MRTT Phoenix remplace deux flottes distinctes pour toute cette gamme de missions: la flotte actuelle de ravitaillement en vol de C135-FR et de KC135R et la flotte stratégique de transport de personnel et de fret de A310 et A340.

La loi de programmation militaire 2019-2025 prévoit l'accélération de la modernisation de l'équipement des forces, et en particulier de la flotte d'avions ravitailleurs. Il proposera à 2023, deux ans plus tôt que prévu, la livraison des douze premiers avions et créer les conditions permettant une augmentation ultérieure du parc à quinze appareils les années suivantes.

Après une campagne d'évaluation technique et opérationnelle visant à développer les procédures d'utilisation de l'avion en exploitation, les deux premiers appareils Airbus A330 Phénix seront déclarés opérationnels d'ici la fin du mois d'octobre 2019.

L’A330 MRTT « Phénix » : 

Nommé « Phénix » au sein de l’Armée de l’air, le premier A330 a été remis sur la base aérienne 125 d'Istres-Le Tubé en septembre dernier, les appareils suivants devant être livré d'ici la fin de 2023 dans les délais prescrits par la France. Le Phénix est équipé de moteurs Rolls-Royce Trent 700 et d’une combinaison du système de rampe de ravitaillement Airbus (ARBS) et de cosses de ravitaillement sous tuyau orientables. Les « Phénix » pourront également être reconfigurés pour transporter 271 passagers en tant qu’avion de transport. En version évacuation médicale (MEDEVAC) l'avion est équipé du module « Morphee » de soins intensifs, qui peut transporter 10 patients et 88 passagers. 

L’A330 MRTT d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile.

ob_f7d78b_18056312-10209551572641352-32952978018.jpg

Photo :A330 MRTT Phénix @ DGA

 

 

05/07/2019

Vol inaugural pour le C295W canadien !

JAV20190705160610.jpg

Séville, le premier Airbus C295W commandé par la Royal Canadian Aire Force (RCAF) pour son programme d’aéronefs de recherche et sauvetage à voilure fixe (ARSVF) a complété son vol inaugural, franchissant ainsi une étape clé avant la livraison prévue à la fin 2019. L’avion, désigné sous le nom de CC-295 pour le client canadien, a décollé de Séville, en Espagne, le 4 juillet à 20:20 (GMT+1), avant d’atterrir au même site une heure et 27 minutes plus tard.

Rappel :

 Le contrat, attribué en décembre 2016, inclut 16 aéronefs C295W, des services d’ingénierie et de formation complets, la construction d’un nouveau centre de formation à Comox (Colombie-Britannique), ainsi que des services de maintenance et de soutien. Les avions seront basés aux différents emplacements où se situent actuellement les escadrons de recherche et sauvetage : Comox, en Colombie-Britannique, Winnipeg, au Manitoba, Trenton, en Ontario et Greenwood, en Nouvelle-Écosse. Le programme connait un progrès considérable depuis son annonce il y a deux ans et demi : un premier avion débutera des essais en vol, cinq autres sont présentement à divers stades d’assemblage, puis sept simulateurs et dispositifs d’entrainement sont à différentes phases d’essais.

Le programme canadien : 

Les premiers équipages de l’ARC débuteront leurs séances d’entraînement dans les semaines à venir au centre de formation international d’Airbus à Séville, en Espagne.Lles C-295W canadiens seront doté d'un FLIR ainsi que d'un radar qui permettront aux équipages de localiser plus facilement les personnes en détresse, même dans l'obscurité et dans des conditions météorologiques difficiles.

Au Canada, le programme d’ARSVF entraîne des retombées industrielles et technologiques (RIT) se chiffrant à quelque 2,5 milliards de dollars, grâce à des partenariats durables et de grande valeur avec des entreprises issues de l’industrie canadienne.

En janvier 2019, 86 % des principales activités de soutien en service canadien (SES) avaient été effectuées au Canada par des entreprises canadiennes, dans le cadre de l'établissement du système SES ARSVF. Airbus est donc engagée à fournir du travail de grande valeur à l'industrie canadienne, ce qu’elle a démontré par le développement et le transfert rapides et réussis de capacités aux entreprises canadiennes pour le soutien des avions de recherche et sauvetage à voilure fixe.

Au-delà de sa participation directe au programme, Airbus supporte des activités indirectes dans l'ensemble des industries aéronautique et spatiale militaires canadiennes, y compris au sein de petites et moyennes entreprises, à l'appui du programme RIT.

L’Airbus C-295W : 

Doté d’ailettes marginales (Winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

Ce contrat porte à 185 le nombre de C295 vendus par Airbus dans le monde depuis les débuts de ce programme en 1997.

IMG_3343.PNG

Photos : 1 le premier CC-295 en vol 2 Image de synthèse du futur CC-295 @ Airbus