07/10/2015

10’000 heures pour les Caracal brésiliens !

15115538314_18b979cb95_o.jpg

 

 

Les 16 hélicoptères Airbus Helicopters H225M « Caracal exploités par la marine brésilienne, l'Armée et la Force aérienne, ont dépassé les 10.000 heures de vol.

 

Un Hélicoptère de combat éprouvé :

L’Airbus H225M « Caracal » démontre une novelle fois sa capacité d’adaptation terrain avec son adaptation aux conditions difficiles du climat brésilien. Les trois premières machines ont  été livrées directement par Eurocopter, les suivantes on été fabriquées sous licence au Brésil par la société Helibras (Helicópteros Eurocopter do Brésil) dès 2012.

 

Le H225M « Caracal »

Le H225M en cours d'acquisition par le Brésil est la dernière version du Super Puma d'Eurocopter et de la famille Cougar. Cet hélicoptère de 11 tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales.

Cet appareil très sophistiqué est le premier hélicoptère  équipé d'un système de blindage et d'auto-protection comprenant la détection radar des missiles. Le H225M est également équipé d'une tourelle Flir qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps. Une flotte de 14 appareils équipe l'armée de l'air et l'aviation légère de l'armée de terre française. Il a participé à l'opération Baliste d'évacuation de ressortissants au Liban en 2006.

 

A propos d’Hélibras :

Fondée en 1978, Helibras dispose  actuellement de 450 employés et une surface d’usine de 14.000 mètres carrés à Itajubá, où elle est située depuis 1980. À la fin de 2011, la superficie de l'installation Itajubá  attendra bientôt le double. Compte tenu de la croissance prévue des activités de fabrication et de maintenance des aéronefs militaires et civils de Helibras, le nombre d'employés de l'entreprise devrait atteindre 1.000 en trois ans. Cette croissance prévue comprend la production de l'hélicoptère Super Puma civil, qui est déjà en service avec le secteur du pétrole au Brésil.

 

Fotex-UH-15-Super-Cougar-MB-3.jpg

Photos : H225M @ FAB

18/09/2015

L’Australie n’est pas contente du Tigre !

343.jpg

 

 

 

L'Australie n’est pas contente de ses hélicoptères Airbus Tigre ARH et menace de les remplacer. Le problème vient de la capacité au combat et de la maintenance de celui-ci, lourde et onéreuse.

 

La menace :

L’armée australienne confirme que les 22 hélicoptères Tigre pourraient être remplacés, si leurs performances ne répondent pas aux exigences de combat et de maintenance. Pour l’Australie, la maintenance s’avère complexe, longue et difficilement inapplicable en combat réel, de plus l’hélicoptère ne satisfait pas aux exigences du combat actuellement.

 

Les faits :

Le rapport annuel de la défense de l'Australie a montré que les hélicoptères Tigre avaient volé 3’000 heures dans une période de 12 mois, soit bien en dessous des 6.000 heures recherchés. L'armée dénonce notamment que la motorisation des Turbomeca MTR de l'hélicoptère ont un coût plus élevé  que prévu. L’australienne se plaint de la difficulté pour obtenir des pièces détachées et que plusieurs incidents impliquant de la fumée dans le cockpit ont été relevés.

En matière de combat, l’Australie relève que ses Tigre ont été fortement impliqués dans les campagnes militaires en Irak et en Afghanistan. Mais contrairement à la France, l'Allemagne et l'Espagne, ceux-ci ont été exposés dans des zones de combat bien plus dures. Pour l’Australie, la capacité du Tigre n’est pas compatible en totalité avec la réalité terrain.

 

Volonté d’amélioration :

Pour l’Australie, qui collabore sur  une nouvelle version de l’hélicoptère de combat Tigre, surnommé le Tigre Mk3. Il s’agit de corriger les faiblesses de l’hélicoptère. Pour se faire,  l'OCCAR travail a définir le futur standard MK3 de l’EC665 Tigre. La France, l'Allemagne, l'Espagne et l'OCCAR travaillent ensemble avec l'Australie pour établir un cadre de coopération commun, qui sera utilisée pour la préparation et le développement futur de la Mk3. Ces travaux s’appuieront en outre sur l’expérience acquise suite aux nombreux engagements du Tigre au combat, notamment en Afghanistan et au Mali, ainsi que sur les dernières technologies désormais disponibles ou en cours de développement.

Gageons que les critiques sévères de l’Australie permettront d’améliorer le Tigre et de le rentre encore plus féroce !

 

437.jpg

Photos : Airbus EC665 Tigre ARH RAAF@ RAAF

 

10/09/2015

Chine, grosse commande pour Airbus Helicopters !

CDPH-2680-150.jpg

 

 

Salon China Heli-Expo, Airbus Helicopters a annoncé ce mercredi la vente de 107 hélicoptères à deux sociétés chinoises, soit l'une de ses plus importantes commandes obtenues en Chine.

La société chinoise de crédit-bail Minsheng International Financial Leasing Corp (CMIFL) va acquérir 100 hélicoptères de la gamme Ecureuil  H125 qui seront livrés sur les cinq prochaines années, avec un première livraison de 10 appareils en 2016, dit dans un communiqué la division hélicoptères d'Airbus Group.

HEMS999, société d'ambulances aériennes appartenant au chinois MIT Group, va pour sa part acheter sept hélicoptères légers H130, qui commenceront à être livrés à la fin de l'année, ajoute Airbus Helicopters, premier constructeur mondial d'hélicoptères civils.

 

La Chine a simplifié fin 2013 les procédures d'autorisation de vol pour les appareils privés mais le développement du marché des hélicoptères et des avions de petite taille reste entravé par le contrôle de l'espace aérien de basse altitude par l'armée chinoise.

 

Photo : Airbus Helicopters H125 Ecureuil@ Airbus Group

28/07/2015

Premier H135 pour l’Australie !

 

HATS_H135_Copyright+Airbus+Helicopters.JPG

Donauwörth, en Allemagne, Airbus Helicopter a présenté le premier des 15 hélicoptères H135 destiné à la Royal Australian Navy.

Le premier H135T2 destiné à l’Australie a terminé ses essais d’acception. L’Australie a commandé quinze H135 (EC135 T2+) qui serviront à la formation et à l’entrainement des pilotes de la marine et de l’armée de terre. Le programme a été baptisé HATS pour “Helicopter Aircrew Training System.

Le contrat avec l’Australie avait été signé en novembre 2014, Les prochaines étapes concernent la formation des équipages et des techniciens chez Boeing et à Donauwörth. Le premier H135 sera livré  en l'Australie en janvier 2016.

Le H135 offre une large cabine parfaitement dégagée pour les opérations sanitaires, combinée à des performances, à une autonomie et à des capacités d’emport d’un excellent niveau, outre un faible niveau de bruit. Les portes coulissantes latérales surdimensionnées et de grandes portes cargos à l’arrière, permettent l’embarquement et le débarquement rapides des patients. L’appareil bénéficie également de caractéristiques de sécurité supplémentaires pendant les opérations au sol, grâce à son rotor de queue caréné de type fenestron®.

Plus de 1.200 H135 ont été livrés et accumulés plus de trois millions d'heures de vol dans le monde entier. L'hélicoptère fait partie des systèmes de formation très apprécié en Allemagne, en Suisse, en Espagne et au Japon.

Photo : Le premier H135 T2 australien@ Airbus Helicopters

07/07/2015

Airbus Helicopters dévoile le Bluecopter !

Bluecopter+Demonstrator_Copyright+Airbus+Helicopters%2C+Charles+Abarr.jpg

 

 

Donauwörth en Allemagne, Airbus Hélicoptères a dévoilé son démonstrateur « Bluecopter » qui doit valider des technologies de pointe allant d'un Fenestron® nouvelle génération, l'amélioration de la tête de rotor, une nouvelle conception de la cellule et la gestion intelligente de la puissance moteur.

 

Le démonstrateur « Bluecopter » est directement dérivé du H135 (ex: EC135/EC635) et a déjà enregistré plus de 28 heures de vol et démontré sa faisabilité en matière de progrès, avec des technologies éco-efficientes. Avec le démonstrateur « Bluecopter », Airbus a ainsi réussi a économiser 40% de carburant réduisant de manière significative les émissions de CO2 et en réduisant le bruit à environ 10 décibels de bruit effectivement perçu (EPNdB) selon les limite de l’OACI, tout en augmentant la charge utile maximale et le confort des passagers. 

 

La diminution du bruit est issue du nouveau Fenestron® monté sur le  « Bluecopter », celui-ci dispose d’un revêtement acoustique intégré dans le linceul du fenestron, de plus,   le gouvernail actif sur la nageoire caudale contribue, ainsi à une empreinte sonore réduite.

Le nouveau système de principal rotor améliore l'efficacité opérationnelle tout en atténuant l'empreinte acoustique. Ce rotor innovant non articulé à cinq pales, dispose de lames de style BlueEdge ™ avec un diamètre augmenté, la vitesse de pointe est considérablement réduite et offre une meilleure répartition de la torsion sur toute la longueur de la pale.

 

Le démonstrateur dispose également de plusieurs mesures visant à réduire la traînée aérodynamique de l’aéronef,  y compris sur les carénages du moyeu de rotor principal et les patins d'atterrissage, un concept arrière-corps nouvellement développé et l'utilisation d'un empennage spécialement conçu avec un stabilisateur horizontal queue en T participent à l’efficacité du concept.

 

L'approche écologique est prolongée, au sein du schéma de peinture du « Bluecopter », qui a été réalisé en utilisant les dernières technologies de peinture à base d'eau.

Bluecopter-Event-2015-07-07-9373_%C2%A9_Copyright+Airbus+Helicopters+Charles+Abarr.jpg

 

Photos: 1 le H135 Bluecopter 2 Equipe de développement @ Airbus Helicopters