23/12/2015

France, nouvelle commande de Tigre HAD !

helicoptere-tigre-had-missile-hellfire-francais.jpg

La France a commandé un nouveau lot composé de 7 hélicoptères Tigre HAD d’attaques, dans le cadre d'une mise à jour du budget 2015. Les livraisons des appareils auront lieu de 2017 à 201818 et porteront l'inventaire des Tigre dans l'armée française à 67 unités.

 

Airbus Helicopters Tigre HAD:

La variante HAD de l’hélicoptère Tigre dispose deux turbomoteurs MTR390 (step 1.5) plus performants, qui assurent une puissance en hausse de 14 %, mais également une protection balistique améliorée, un nouveau système de visée optronique, la capacité à lancer des missiles air-sol « Hellfire », une suite de guerre électronique évoluée et un système d’interrogation ami-ennemi (IFF). Avec une masse maximale portée à 6,6 tonnes, soit 500 kg de plus que les versions précédentes. Le Tigre HAD est une évolution vers une polyvalence accrue. Hautement polyvalent, capable de faire évoluer ses capacités offensives en fonction des besoins opérationnels des clients et de l’environnement géostratégique, le Tigre est aujourd’hui la référence européenne en matière d’hélicoptère de combat en Europe.

À ce jour, 120 tigres ont accumulé plus de 68.000 heures de vol en service avec la France, l'Allemagne, l'Espagne et l'Australie.

931002100.jpg

 

Photos : le Tigre HAD @ Airbus Helicopters

 

17/12/2015

Premier NH90 NFH pour la Suède !

SwedishNH90-ASW.jpg

Donauwörth, Airbus Helicopters a livré aujourd’hui, le premier hélicoptère NH90 destiné à la Marine suédoise, configuré pour des missions de lutte anti-sous-marine (ASM). Cet hélicoptère est doté d’un système de mission entièrement personnalisé comprenant un sonar trempé, un radar tactique et une cabine surélevée qui optimise l’espace intérieur disponible.

Au total, la Suède a commandé 18 hélicoptères NH90, dont 13 équipés pour les missions de recherche et sauvetage (SAR) et cinq en configuration ASM. Dans le cadre de la livraison effectuée ce jour, le FMV et le constructeur NHIndustries ont également signé un contrat portant sur la conversion de quatre hélicoptères NH90 SAR déjà livrés en configuration ASM. Suite à cette modification, la flotte de NH90 suédois comprendra neuf hélicoptères dédiés à la lutte anti-sous-marine et neuf autres aux missions de recherche et sauvetage.

Avant sa livraison, l’hélicoptère a été entièrement testé à Donauwörth par l’équipe de réception suédoise, ainsi qu’à Marignane au cours de survol de plans d’eau.

 

Le NH90 NFH : 

La variante NH-90 NFH est principalement conçue pour la lutte anti-sous-marine (ASM) et la guerre de surface. Les ensembles complets d'équipement de mission permettent à un large éventail de missions supplémentaires comme la recherche et le sauvetage (SAR), la patrouille maritime, ravitaillement vertical, le transport de troupes, l'évacuation médicale ainsi que le soutien amphibie. L'hélicoptère est conçu pour les opérations de jour comme de nuit dans des conditions météorologiques défavorables partir du pont d’un navire, il peut fonctionner à partir de petites frégates, même en haute mer. Le programme NH-90 fait appel à un nombre important d’innovations technologiques dans l’emploi de matériaux composites au niveau de la structure et l’intégration de systèmes modulaires utilisant la technologie numérique. Premier appareil doté en série de commandes de vol électriques, il possède une grande manœuvrabilité et agilité qui lui permettent d’assurer des missions de jour comme de nuit même dans de très mauvaises conditions météo. De plus, le NH-90 possède un haut niveau de sécurité et de survivabilité.

L’ENR (European Naval Radar) est un radar aéroporté fabriqué par un consortium éponyme (Gallileo Avionica, Thales Airborn Systems, EADS/DE) destiné au NH90 NFH. C’est un radar à compression d’impulsion et agilité de fréquence qui permet plusieurs modes de fonctionnement, dont l’un est optimisé pour la détection de petits échos par mer forte. Il fournit également des informations nécessaires à la navigation y compris météorologiques. Il est utilisé aussi bien des opérations militaires (lutte anti navire et anti sous-marine) que des opérations de surveillance (maritime et côtière) ou humanitaires (recherche et sauvetage en mer).

Le NH-90 NFH est doté d’une caméra infrarouge FLIR développée par Sagem. C’est une caméra infra rouge de 2e génération travaillant dans l’IR lointain. Elle est destinée entre autres à l’observation longue portée de jour comme de nuit. Question sonar, l’appareil est pourvu d’un Sonar Flash fabriqué par Thales Underwater Systems. Il s’agit d’un sonar basse fréquence léger à immersion (avec 750 mètres de câble) et fonctionnant en mode actif ou passif. Deux types de signaux sont utilisés : des émissions continues (CW) pour la détection et des mesures doppler et des émissions en FM avec un traitement de signaux comprimés, qui permet d’accroître la gamme de résolution. Les émissions CW et FM peuvent être combinés en un seul signal.

 

Eurocopter_NH90_NFH_ECD_1482_Copyright Charles Abarr.jpg

Photos : 1 Le premier NH90 NFH suédois 2 NH90 belge@ Airbus Helicopters

16/12/2015

Les H135 de la Marine japonaise au complet !

1643798_-_main.jpg

La Force de défense maritime du Japon a reçu ses deux derniers hélicoptères Airbus H135 (anciennement EC135 T2) de formation. Au total la Marine japonaise a commandé 15 hélicoptères H135 en 2009.

La version japonaise est nommée « TH135 » est dérivée de l’EC135 T2. Le Japon utilise également la version EC225 au sein de ses Forces de défense.

 

Rappel :

Quelque 850 appareils EC135/635 ont été vendus, depuis la mise en service de l’hélicoptère en 1996. L’EC135/635 peut effectuer des missions de recherche et de sauvetage, mais aussi des missions de formation de pilotes ou des opérations de police. L’EC 135/635 doit son succès constant à sa modernité et à la fiabilité de sa technologie. Il est aujourd’hui le leader mondial des hélicoptères légers biturbines de nouvelle génération, pour les services de police et de sauvetage aérien.

 

2076476430.jpg

Photos : TH135 de la Marine japonaise @ Airbus Helicopters 

04/12/2015

Brésil, intégration de l’Exocet sur le H225M !

2319.jpeg

Helibras a terminé la première étape du travail de laboratoire visant à intégrer le missile anti-navire MBDA AM39 « Exocet » sur l’hélicoptère Airbus H225M destiné à la marine brésilienne.

Durant trois semaines, la filiale Airbus Hélicoptères, a travaillé à la réalisation de plusieurs lancements de missiles simulés. Cette phase de travail devait vérifier le lien entre les lanceurs de missiles et le système de mission naval installé dans un H225M d’essais. Différents modes de fonctionnement ont été testés et validés lors d’essais en vol

La marine brésilienne prévoit de doter 16 hélicoptères avec le système de tir destiné au missile « Exocet ».

 

Le H225M « Caracal » :

Le H225M en cours d'acquisition par le Brésil est la dernière version du Super Puma d'Eurocopter et de la famille Cougar. Cet hélicoptère de 11 tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales.

Cet appareil très sophistiqué est le premier hélicoptère  équipé d'un système de blindage et d'autoprotection comprenant la détection radar des missiles. Le H225M est également équipé d'une tourelle Flir qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps. Une flotte de 14 appareils équipe l'armée de l'air et l'aviation légère de l'armée de terre française. Il a participé à l'opération Baliste d'évacuation de ressortissants au Liban en 2006.

 

MBDA AM39 « Exocet » :

Produit par le missilier européen MBDA, l’AM39 « Exocet » fait partie des missile antinavire de type subsonique autonomes, volant à basse altitude (quelques mètres au-dessus de la surface de la mer).Il peut être lancé par des bâtiments de surface, des aéronefs ou batteries côtières.

Durant sa phase d'approche à basse altitude, il est très difficilement détectable par les bâtiments de surface, car il reste en-dessous de l'enveloppe de détection des radars de défense du navire visé. Par ailleurs, son radar n'est activé qu'en phase terminale, ce qui rend donc plus difficile la mise en place et l'activation de contre-mesures à son encontre. Dans la toute dernière phase du vol, il effectue des manœuvres évasives pour éviter les défenses terminales adverses. Il dispose de contre-mesures électroniques pour déjouer les leurres. Il pénètre le navire au-dessus de la ligne de flottaison pour exploser à l'intérieur du bâtiment, avec un léger décalage entre l'impact et la détonation

 

275px-Exocet_AM39_P1220892-detoured.jpg

Photos : 1 H225M de la marine brésiliène avec un Exocet @ Helibras 2 MBDA AM39 Exocet @ MBDA

03/12/2015

L’armée allemande va recevoir ses H145M !

BG15272h.jpg

Donauwörth, Airbus Hélicopters va débuter la semaine prochaine les livraisons des hélicoptères H145M à l’armée de l'air allemande, soit le client de lancement pour cette version armée de l’hélicoptère.

Ce mardi 8 décembre, l’armée allemande va recevoir ses deux premiers hélicoptères H145M sur un total de 15 commandés, le dernier aéronef doit être livré en 2017. Les H145M allemands sont configurés pour les missions des forces spéciales.

A signaler au passage que les premiers H145M destinés à la Royal Thai Navy et à l'armée taïlandaise, qui ont des ordres respectifs pour cinq et six unités, sont également à un stade avancé de la production.

 

Armement des H145M allemands :

Les H145M allemands seront armés avec des miniguns rétractables M134 de 7,62 mm sur pivot dans un premier temps. D’ici l’année prochaine, des travaux seront effectués pour intégrer d'autres armes balistiques comme la mitrailleuse de sabord MAG 58 et un canon de 12,7 mm et des roquettes non guidées.

 

Airbus H145M :

Le H145M est conçu à partir de la version civile et parapublique modernisée du H145 (anciennement dénommé EC145 T2 sous Eurocopter). Avec une masse maximum au décollage en augmentation (3 700 kilos), il peut être équipé d'équipements de mission, notamment d'un canon latéral monté sur pivot, il peut transporter des armes sur des mâts multifonctions ; des capteurs électro-optiques/infrarouges avec moyen de repérage d'objectifs ; ainsi que des solutions d'avionique militaire pour les communications, la navigation et la gestion de vol.

Équipé d'un dispositif de descente sur corde pour les opérations spéciales, le H145M bénéficie d'une capacité de survie améliorée par la protection balistique de l'équipage, des réservoirs de carburant auto-obturant et un système de guerre électronique d'autoprotection contre les menaces de missiles.

Bénéficiant de la robustesse, des faibles coûts d'exploitation et de la disponibilité élevée des hélicoptères éprouvés de la famille EC145/H145 d'Airbus Helicopters, le nouveau H145M est doté de moteurs Turbomeca Arriel-2E, un système numérique de régulation des moteurs à pleine autorité (FADEC) sur deux canaux, un rotor de queue caréné Fenestron®, ainsi que des boîtes de transmission modernisées pour les rotors principal et de queue. La masse maximum au décollage de cet hélicoptère modernisé est augmentée de 50 kg, tandis que ses performances en vol stationnaire - même avec une seule turbine opérationnelle sont cruciales pour la sécurité en vol et le succès des missions, en particulier dans le cadre d'opérations spéciales ou de recherche et de sauvetage au combat.

 

m02012061300100.jpg

 

Photos : 1 H145M @ Aribus Helicopters 2 H145M @ Deagel