09/04/2016

Le premier Panther MBe livré cette année !

EXPH-0061-04R_A4.jpg

Airbus Helicopters va accélérer les livraisons des hélicoptères AS565MBe « Panther » de lutte anti-sous-marine (ASM) et ceci, suite à des demandes des marines indonésiennes et mexicaines.

Les premiers exemplaires devaient être mis aux services d’ici la mi-2017, mais ceux-ci le seront à la fin-2016. Afin, de pouvoir livrer plus tôt cette nouvelle version du « Panther », Airbus Helicopters a modifié ses processus de production, qui ont permis de réduire les délais de 30% pour les opérations d'assemblage.

Le premier appareil de production est en phase d’essais à Marignane, France. La qualification des systèmes est attendue au cours de l'été.

L’AS565 MBe « Panther » :

La version MBe de l’AS565 « Panther » permet la lutte tous temps anti-surface et la lutte anti-sous-marine (ASM), pour des opérations à partir de bâtiments porteurs d’hélicoptères ou de bases à terre.

Cet appareil de la nouvelle génération se caractérise par une technologie avancée (pales et tête rotor en matériaux composites, fenestron), des performances améliorées (vitesse, autonomie) et une maintenance simplifiée. Il est doté de moteurs Turbomeca Arriel 2N, qui offrent une augmentation de puissance de 15% par rapport aux modèles 2C qu'ils remplacent et soulever le poids au décollage maximale par 200 kg (441lb) à 4.5t.

L'équipement de mission comprend un sonar actif trempé à longue portée HELRAS. L’AS565 MBe peut emporter des torpilles ainsi que des missiles anti-navires

A ce jour, Airbus Helicopters a reçu 21 commandes pour le « Panther MBe », soit 11 pour l'Indonésie et 10 pour le Mexique.

 

Photo : AS565 MBe « Panther » @ Airbus Helicopters

 

 

25/02/2016

L’Australie va remplacer ses hélicoptères Tigre !

342.jpg

Australie va remplacer sa flotte de 22 hélicoptères AirbusTigre ARH de reconnaissance armés au milieu des années 2020. Il semble que cette décision soit motivée, par les nombreux problèmes rencontrer avec l’hélicoptère européen.

Rappel :

En septembre dernier, l’armée australienne parlait déjà de remplacer les Tigre ARH, si leurs performances ne répondaient pas aux exigences de combat et de maintenance. Pour l’Australie, la maintenance s’avère complexe, longue et difficilement inapplicable en combat réel, de plus l’hélicoptère ne satisfait pas aux exigences du combat actuellement. Le rapport annuel de la défense de l'Australie avait montré, que les hélicoptères Tigre avaient volé 3’000 heures dans une période de 12 mois, soit bien en dessous des 6.000 heures recherchés. L'armée dénonce notamment que la motorisation des Turbomeca MTR de l'hélicoptère, ont un coût plus élevé que prévu. L’australienne se plaint de la difficulté pour obtenir des pièces détachées et que plusieurs incidents impliquant de la fumée dans le cockpit ont été relevés.

Améliorations insuffisantes :

Canberra remet aujourd’hui en cause, le programme d’améliorations mis en place avec les utilisateurs que sont : la France, l’Allemagne et l’Espagne. Pour les australiens ce programme ne va pas assez loin et ne permettra pas de répondre de manière satisfaisante aux besoins actuellement identifiés.

 

8740.jpg

Photos : 1 Tigre Australian Army @ Lance Broad 2 Tigre australien @ Brian Chidlow

 

21/02/2016

La Malaisie cherche un nouvel hélicoptère de lutte anti-sous-marine !

AgustaWestland-AW159.jpg

La Malaisie a déclaré avoir débuté les évaluations initiales en vue de l’achat d’un nouvel hélicoptère de lutte anti-sous-marine. La Royal Malaysian Navy (RMN) a commencé des évaluations préliminaires en vue de l’acquisition de 6 hélicoptères en version navale.

Trois concurrents :

La série de tests préliminaires en vue de l’achat du futur hélicoptère de lutte ante-sous marine comprend trois concurrents qui sont:  l’AgustaWestland AW159, le Sikorsky MH-60R « Seahawk » et l’Airbus Helicopters H225M.

AW159 Lynx Wildcat :

2324879023.jpg

L’AW159 Lynx « Wildcat » est prévu pour remplacer les Lynx de première génération, ce nouvel hélicoptère multi-rôle de six tonnes, est commandé à 62 exemplaires par le ministère britannique de la Défense. Le premier a été livré à la fin de 2011.

Doté de deux turbines Rolls-Royce Honeywell CTS800 de nouvelles générations capables d’offrir 12 % de puissance supplémentaire, face aux anciens modèles. Le poste de pilotage comprend un système entièrement intégré d’affichage, utilisant quatre écrans 10x8 pouces. Les capteurs disposés dans le nez comportent une imagerie TV/IR couplé avec un désignateur laser. La version maritime dispose d’un radar Selex-ES Galileo 7400E actif sur 360 degrés. L'AW159 intègre un système d'alerte de missiles, des détecteurs d'alerte radar et un système de distribution des contre-mesures. En outre, il dispose d’une palette complète en matière d’armement soit : des mitrailleuses, torpilles, grenades sous-marines et pourra également tirer la future arme de surface a guidage autonome (FASGW).

Le MH60R «SeaHawk» :

maxresdefault.jpg

La version MH60R et le dernier développement du SH60 « SeaHawk » destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH60B et SH60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications. Lockheed Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, du radar multi-mode, du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH60R dispose également d’une architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

Le H225M :

1965741484.jpeg

Le H225M est un hélicoptère de 11 tonnes bimoteur est équipé d'un rotor à cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), le transport aérien tactique, longue distance le transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et les missions navales.

Cet appareil très sophistiqué est le premier hélicoptère équipé d'un système de blindage et d'autoprotection comprenant la détection radar des missiles. Le H225M est également équipé d'une tourelle Flir, qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps.

 

Photos : 1 & 2 AW159 Lynx @ AgustaWestland 3 MH-60R Seahawk @ USN 4 Airbus Helicopters H225M@ Helibras

 

 

23/12/2015

France, nouvelle commande de Tigre HAD !

helicoptere-tigre-had-missile-hellfire-francais.jpg

La France a commandé un nouveau lot composé de 7 hélicoptères Tigre HAD d’attaques, dans le cadre d'une mise à jour du budget 2015. Les livraisons des appareils auront lieu de 2017 à 201818 et porteront l'inventaire des Tigre dans l'armée française à 67 unités.

 

Airbus Helicopters Tigre HAD:

La variante HAD de l’hélicoptère Tigre dispose deux turbomoteurs MTR390 (step 1.5) plus performants, qui assurent une puissance en hausse de 14 %, mais également une protection balistique améliorée, un nouveau système de visée optronique, la capacité à lancer des missiles air-sol « Hellfire », une suite de guerre électronique évoluée et un système d’interrogation ami-ennemi (IFF). Avec une masse maximale portée à 6,6 tonnes, soit 500 kg de plus que les versions précédentes. Le Tigre HAD est une évolution vers une polyvalence accrue. Hautement polyvalent, capable de faire évoluer ses capacités offensives en fonction des besoins opérationnels des clients et de l’environnement géostratégique, le Tigre est aujourd’hui la référence européenne en matière d’hélicoptère de combat en Europe.

À ce jour, 120 tigres ont accumulé plus de 68.000 heures de vol en service avec la France, l'Allemagne, l'Espagne et l'Australie.

931002100.jpg

 

Photos : le Tigre HAD @ Airbus Helicopters

 

17/12/2015

Premier NH90 NFH pour la Suède !

SwedishNH90-ASW.jpg

Donauwörth, Airbus Helicopters a livré aujourd’hui, le premier hélicoptère NH90 destiné à la Marine suédoise, configuré pour des missions de lutte anti-sous-marine (ASM). Cet hélicoptère est doté d’un système de mission entièrement personnalisé comprenant un sonar trempé, un radar tactique et une cabine surélevée qui optimise l’espace intérieur disponible.

Au total, la Suède a commandé 18 hélicoptères NH90, dont 13 équipés pour les missions de recherche et sauvetage (SAR) et cinq en configuration ASM. Dans le cadre de la livraison effectuée ce jour, le FMV et le constructeur NHIndustries ont également signé un contrat portant sur la conversion de quatre hélicoptères NH90 SAR déjà livrés en configuration ASM. Suite à cette modification, la flotte de NH90 suédois comprendra neuf hélicoptères dédiés à la lutte anti-sous-marine et neuf autres aux missions de recherche et sauvetage.

Avant sa livraison, l’hélicoptère a été entièrement testé à Donauwörth par l’équipe de réception suédoise, ainsi qu’à Marignane au cours de survol de plans d’eau.

 

Le NH90 NFH : 

La variante NH-90 NFH est principalement conçue pour la lutte anti-sous-marine (ASM) et la guerre de surface. Les ensembles complets d'équipement de mission permettent à un large éventail de missions supplémentaires comme la recherche et le sauvetage (SAR), la patrouille maritime, ravitaillement vertical, le transport de troupes, l'évacuation médicale ainsi que le soutien amphibie. L'hélicoptère est conçu pour les opérations de jour comme de nuit dans des conditions météorologiques défavorables partir du pont d’un navire, il peut fonctionner à partir de petites frégates, même en haute mer. Le programme NH-90 fait appel à un nombre important d’innovations technologiques dans l’emploi de matériaux composites au niveau de la structure et l’intégration de systèmes modulaires utilisant la technologie numérique. Premier appareil doté en série de commandes de vol électriques, il possède une grande manœuvrabilité et agilité qui lui permettent d’assurer des missions de jour comme de nuit même dans de très mauvaises conditions météo. De plus, le NH-90 possède un haut niveau de sécurité et de survivabilité.

L’ENR (European Naval Radar) est un radar aéroporté fabriqué par un consortium éponyme (Gallileo Avionica, Thales Airborn Systems, EADS/DE) destiné au NH90 NFH. C’est un radar à compression d’impulsion et agilité de fréquence qui permet plusieurs modes de fonctionnement, dont l’un est optimisé pour la détection de petits échos par mer forte. Il fournit également des informations nécessaires à la navigation y compris météorologiques. Il est utilisé aussi bien des opérations militaires (lutte anti navire et anti sous-marine) que des opérations de surveillance (maritime et côtière) ou humanitaires (recherche et sauvetage en mer).

Le NH-90 NFH est doté d’une caméra infrarouge FLIR développée par Sagem. C’est une caméra infra rouge de 2e génération travaillant dans l’IR lointain. Elle est destinée entre autres à l’observation longue portée de jour comme de nuit. Question sonar, l’appareil est pourvu d’un Sonar Flash fabriqué par Thales Underwater Systems. Il s’agit d’un sonar basse fréquence léger à immersion (avec 750 mètres de câble) et fonctionnant en mode actif ou passif. Deux types de signaux sont utilisés : des émissions continues (CW) pour la détection et des mesures doppler et des émissions en FM avec un traitement de signaux comprimés, qui permet d’accroître la gamme de résolution. Les émissions CW et FM peuvent être combinés en un seul signal.

 

Eurocopter_NH90_NFH_ECD_1482_Copyright Charles Abarr.jpg

Photos : 1 Le premier NH90 NFH suédois 2 NH90 belge@ Airbus Helicopters