02/04/2020

COVID-19, des EC635 de l’armée modifiés pour le transport !

0-1.jpeg

Pour transporter des patients atteint du COVID-19, des hélicoptères de l’armée suisse ont été modifiés pour répondre aux exigences de sécurité en matière de transmission du virus.

L’Armée suisse utilise l’hélicoptère de type Airbus EC635 (H135M*) généralement à des fins de formation et d’entraînement, de surveillance et de transport léger. Grâce à ses généreux volumes intérieurs, il est également idéal pour les missions opérationnelles et reste l’hélicoptèrele plus utilisé au monde pour les missions de sauvetage. Au sein de l’Armée suisse, il est aussi mis en œuvre pour des missionsspécifiques comme le transport de personnes et de patients et est à ce titre doté d’un équipement médical de base.

Au vu de la situation actuelle en lien avec le coronavirus (COVID-19), les Forces aériennes suisses ont chargé RUAG MRO Suisse de modifier spécifiquement l’infrastructure de ce type d’appareil pour transporter des patients atteints de COVID-19. Il s’agissait, d’une part,d’installer une séparation entre le poste de pilotage et la cabine afin de protéger du mieux possible les pilotes de tout risque de contagion et ainsi de préserver leur capacité opérationnelle. D’autre part, une méthode adaptée de désinfection intégrale de l’appareil devait être mise au point. En outre, il a été indispensable de contrôler les différents appareils médicaux accompagnant les patients COVID-19 afin dedétecter les éventuels signaux parasites et d’en tenir compte.

Deux hélicoptères ont été convertis en seulement quelques jours et sont déjà opérationnels au sein des Forces aériennes. RUAG MROSuisse a d’ores et déjà veillé à la fabrication d’équipements supplémentaires et est ainsi en mesure de convertir rapidement d’autres hélicoptères de type EC 635.

 

L’étroite collaboration entre RUAG MRO Suisse et ses partenaires armasuisse et les Forces aériennes a permis de mettre à dispositiondes solutions adaptées dans des délais extrêmement courts. «Ce rapprochement n’est pas uniquement lié à la dissociation de l’entreprise.Cette situation hors du commun a démontré toute l’étendue de la confiance mutuelle et de l’excellente collaboration qui nous unissent. Nous sommes ainsi capables de développer ensemble des solutions adaptées pour venir en aide à ceux et celles qui ont besoin de nous», explique Andreas Baumann, General Manager Helicopters, RUAG MRO Suisse.

covid-19,force aérienne suisse,ec635,airbus helicopters,blog défense,les nouvelles de l'aviation,romandie aviation

* Avec le chagement de nom de Eurocopter à Airbus Helicopters, la dénomination de l'EC635 et devenue H135M. 

Photos: EC635 des Forces aériennes suisses, un appareil multi-missions @ DDPS

24/01/2020

Modernisation des MH-65D Dolphin des Garde-côtes américains !

42651952594_e0fc33702c_b.jpg

Les Garde-côtes américains ont lancé un programme de mise à niveau de l’hélicoptère MH-65D « Dolphin ». Au total se sont 98 hélicoptères qui sont concernés par cette modernisation au nouveau standard « E ». Cette mise à niveau doit permettre l’utilisation du MH-65 jusqu'en 2035-2039, date à laquelle elle commencera à remplacer l'hélicoptère.

Mise à niveau au standard « E » :

La modernisation s’effectue au Centre de logistique aéronautique des Gardes-côtes à Elizabeth City, en Caroline du Nord. Les mises à niveau au standard « E » du MH-65 « Dolphin » sont axées sur l'avionique, y compris des améliorations de son système de commande de vol automatique et un nouveau poste de pilotage numérique avec un système d'architecture avionique commun avec le Sikorsky MH-60 « Jayhawk » également en service au sein des Gardes-côtes. L’appareil recevra également un radar numérique de recherche météorologique et de surface.

En parallèle, le MH-65 est soumis à une prolongation de la durée de vie de la cellule, qui vise à augmenter la durée de vie de l'hélicoptère jusqu’à 30’000 heures de vol au lieu des 20'000 heures actuelles. 

Dernière mise à jour :

Il s’agit de la troisième mise à jour de la flotte de MH-65. Depuis son entrée en service en 1984, la flotte de MH-65 a subi deux mises à jour importante. La première a vu le remplacement de la motorisation par le Turbomeca Arriel 2C2-CG, augmentant ainsi la puissance de 40%. La seconde a permis d’améliorer la défense de l’appareils avec l’ajout de mitrailleuses de 7,62 mm et la possibilité d'atterrir à bord des US Coast Guard Cutters.

778e4375fcb880ee64f342529d705959.jpg

Rappel :

En 1979, les Garde-côtes américains ont choisi le « Dauphin », basé sur la famille des produits Aerospatial AS365 Dauphin (puis Eurocopter et Airbus Helicopters), en tant que nouvel hélicoptère de sauvetage aérien et maritime à courte portée qui devait remplacer le HH-52A « Sea Guard ». L'aéronef est certifié pour fonctionner dans toutes les conditions météorologiques et les opérations de nuit, à l'exception des conditions de givrage.

Airbus a livré le premier « Dauphin » en 1984. La flotte de 100 hélicoptères a joué un rôle essentiel pour la Garde côtière, depuis des missions de sauvetage après l'ouragan Katrina et d'autres catastrophes naturelles jusqu'à l'exécution de sauvetages réussis en mer et en haute montagne.

En plus de desservir les États-Unis, Porto Rico et la République Dominicaine, le MH-65 est devenu le principal appareil de sauvetage à bord des navires. L'escadron tactique d'interception d'hélicoptères de la Garde côtière en Floride utilise également le MH-65 pour des missions de lutte contre les stupéfiants dans des zones de trafic de drogue à forte menace.

En 2017 Airbus Helicopters Inc. a salué la garde côtière des États-Unis pour avoir atteint le cap des 1,5 millions d'heures de vol avec sa flotte d’hélicoptères de patrouilles MH-65 « Dolphin » de recherche et de sauvetage. 

USCG MH65C1.jpg

Photos : MH-65D « Dolphin » @ US Coast Guards

26/10/2019

La Bundeswehr a réceptionné son premier Sea Lion !

image-article169Gallery-c13485e-1398996.jpg

Airbus Helicopters a livré le premier hélicoptère polyvalent naval NH90 « Sea Lion » à l'Office fédéral de la Bundeswehr ) Équipements, technologies de l'information et soutien en service (BAAINBw)). Deux autres appareils seront livrés d'ici la fin de l'année.

Au total, 18 NH90 « Sea Lion » ont été commandés pour la marine allemande et les livraisons devraient s'achever en 2022. Le choix du « Sea Lion » en tant que successeur du Sea King a été effectué en mars 2013 et le contrat correspondant a été signé en juin 2015.

«Je suis fier de nos équipes qui ont travaillé d'arrache-pied pour respecter le calendrier de livraison ambitieux de notre client, dont le soutien continu a également joué un rôle clé dans la réalisation de cet objectif», a déclaré Wolfgang Schoder, PDG d'Airbus Helicopters Deutschland. « Au cours de l'été, nous avons mené à bien des vols de démonstration impliquant la marine allemande et BAAINBw afin de vérifier les capacités du « Sea Lion »en matière de recherche et sauvetage ainsi que de missions des forces spéciales. Je suis convaincu que ces hélicoptères apporteront des capacités de nouvelle génération à la marine allemande et je me suis engagé à assurer le meilleur niveau de soutien possible à la flotte des « Sea Lion ». 

Dsh2lScXoAAtprk.jpeg

Une fois déployés, les NH90 « Sea Lion » assumeront un large éventail de rôles, notamment des missions de recherche et de sauvetage (SAR), de reconnaissance maritime, de forces spéciales, ainsi que des missions de transport de personnel et de matériel. En plus de son utilisation terrestre, le « Sea Lion « opèrera également sur des navires de soutien au combat de type 702 (classe Berlin).

Grâce à sa capacité à multiples rôles et à sa capacité de croissance, le « Sea Lion » ne remplacera pas seulement la flotte de la marine allemande Sea King Mk41, mais améliorera considérablement ses capacités opérationnelles. La Marine allemande a récemment opté pour la version navale du NH90 pour succéder à ses 22 hélicoptères de bord Sea Lynx Mk 88A en service depuis 1981.

NH90 « Sea Lion » : 

Lancé lors du Salon international ILA Airshow de Berlin en mai 2014, le « Sea Lion » est largement similaire à la version de base du NH90 NFH de l'OTAN, mais présente des équipements de communication et de navigation spécifiques à l'Allemagne, dont un système de communications par satellite. L’avionique comprend en plus un système d'identification automatique (AIS) pour localiser, identifier et suivre les navires.

Bien que le « Sea Lion » est presque identique au NH90, il faut considérer que c'est la première qualification de la variante navale allemande, y compris l'intégration d'équipements de communication et de mission spécifiques à l'Allemagne. 

L’appareil est doté de mitrailleuses latérales M3M de 12,7 mm de chaque côté, de missiles Marte MKII, de torpilles Torpille MU90. Par ailleurs le « Sea Lion » peut emporter des réservoirs de carburant internes et externes supplémentaires ainsi qu'une deuxième console de mission.

Lorsqu'il sera pleinement opérationnel, le NH90 « Sea Lion » est destiné à fournir des services de surveillance continue, de surveillance maritime, de recherche et de sauvetage (SAR), de transport pour les frégates F124 et F125 Baden-Wurttemberg, ainsi que des navires de soutien au combat de classe Berlin (Type 702) de la Marine allemande.

Les NH90 « Sea Lion » allemands sont nommés NH90 MRFH « Sea Lion ».

1750822571.jpg

Photos : NH90 Sea Lion allemand @ Airbus Helicopters

 

 

20/10/2019

Problèmes sur les rotors du NH90 !

c3feba59bb9054463f3d65ddcbd1911a45e2a2d1d8f15090fdd59e1f72f0c934.jpeg

Allemagne, une partie de la flotte des hélicoptères de transport Airbus NH90 sont cloués au sol. Un problème de vibration a été découvert sur le rotor de queue des appareils.

Selon les premières investigations, les appareils touchés par ce problème ont tous été livré avant 2018. Les hélicoptères NH90 livrés après cette date ne nécessitent aucune inspection ni modification, car ils ont été équipés d'un nouveau composant, lors de leur montage d'origine.

La Bundeswehr et l’industrie travaillent ensemble pour trouver une solution. Les pales du rotor de queue de tous les NH-90 livrés avant 2018 sont en cours d'inspection. Tous les hélicoptères affectés seront vérifiés. Les pales du rotor de queue qui sont défectueuses seront remplacées.

Sur un total de 70 hélicoptères NH90 en service au sein en Allemagne, un peu plus de la moitié des sont concernés, et ne peuvent actuellement être utilisés que de façon limitée.

Cette problématique a pour effet de limiter l’état de préparation matérielle du NH-90 dans les prochaines semaines. La Bundeswehr a cependant souligné que les problèmes techniques n’ont pas d’incidence sur l’état de préparation opérationnelle actuel.

Pour l’instant, Airbus Helicopters n’a pas indiqué si d’autres hélicoptères de type NH90 livré avant 2018 à d’autres Forces aériennes sont également touchés par ce problème. Des investigations sont en cours.

Le NH90 :

L’hélicoptère NH90 de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme.

Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restriction majeures, d’équipements d’autoprotection performants, d’un système de communications militaires interopérable pour les opérations internationales et des équipements pour un déploiement par navire.

Le NH90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas, rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

Photo : NH90 de la Bundeswher@ Airbus Helicopters

 

 

 

 

 

 

09/09/2019

Airbus livre le 1’000ème Super Puma !

H215-7R307746-1-Airbus-Helicopters.jpg

Airbus Helicopters a livré le 1’000ème hélicoptère de la famille « Super Puma », soit  un H215 assemblé à Marignane qui a été remis à la police fédérale allemande (Bundespolizei). Celle-ci l’exploitera au profit du commandement central des urgences maritimes (Havariekommando) qui intervient au large des côtes allemandes. Cet appareil est le dernier d’une commande de quatre H215 passée par la police fédérale allemande, les trois premiers ayant été livrés en décembre 2018. La flotte de Super Puma de la police allemande, qui compte aujourd’hui parmi les plus grands opérateurs d’hélicoptères Super Puma dans le monde, passe ainsi à 23 exemplaires, dont 19 AS332 L1.

« La famille d’hélicoptères civils et militaires « Super Puma » a toujours brillé par sa capacité à satisfaire les exigences de clients très divers, qu’il s’agisse de lutter contre les incendies, d’installer des lignes électriques, de transporter des troupes ou de sauver des vies dans des environnements extrêmes », a déclaré Bruno Even, CEO d’Airbus Helicopters. « Notre collaboration étroite avec des clients fidèles comme la police fédérale allemande, qui nous fait l’honneur de prendre livraison de ce 1 000e Super Puma, nous permet de continuer à améliorer ce produit pour répondre à l’évolution des besoins du marché au cours des prochaines décennies. »

À l’heure actuelle, le « Super Puma » est exploité par près de 100 clients dans 59 pays du monde entier. La famille Super Puma est aujourd’hui composée pour le marché civil des H215 et H225, produits par Airbus Helicopters pour mener des opérations de maintien de l’ordre, travail aérien, recherche et sauvetage, transport en mer et missions gouvernementales, facilitées par leur polyvalence et leur capacité à intervenir dans des conditions extrêmes. Dans le secteur militaire, Airbus Helicopters offre les H215M et H225M pour des opérations de recherche et de sauvetage, pour le transport de troupes, les opérations spéciales et les missions utilitaires.

H215-FullSizeRender.jpeg

Photos : 1 Cérémonie de remise du 1'000 appareil 2 l’H215 de la police allemande @ Airbus Helicopters