12/09/2015

Le Koweit a choisi l’Eurofighter !

1A-Kuwait.jpg

 

 

 

Le Koweït a choisi son futur avion de combat, le pays va procéder à l’acquisition de 28 Airbus DS Eurofighter « Typhoon II ». L’accord a été négocié avec le gouvernement italien qui était le principal interlocuteur pour cette vente. Les deux autres avions en concurrence étaient le Rafale de Dassault Aviation et le F/A-18 E/F « Super Hornet » de Boeing.

Dans une déclaration à la presse hier soir, Airbuis DS n'a fourni aucun détail quant au standard de  l'aéronef qui sera livré, ni quels équipements ont été retenus. On sait par contre que le Koweit désire 22 monoplaces et 6 biplaces « Typhoon II ». Il semble, selon les premières informations disponibles en cette fin de journée, que le Koweit sera le premier pays à recevoir le standard "T3" doté du radar à balayage électronique développé par Selex ES Group.

Avec cet accord Airbus DS finalise des engagements pour un total de 599 avions. Depuis l'entrée en service à la fin de 2003, 444  avions ont été livrés à 6 Nations: l'Allemagne, le Royaume-Uni, Italie, Espagne, Autriche et l'Arabie saoudite. En Décembre 2012, le Sultanat d Oman a ordonné 12 Eurofighter.

 

Airbus DS Eurofighter T3 :

Cette nouvelle version de l’Eurofighter contient plusieurs améliorations permettant à l’avion d’être pleinement multirôle en comparaison des versions et standards antérieurs. L’Eurofighter T3 Block15 dispose du capteur IRST de série, il permettra la mise en oeuvre du missile METEOR, ainsi que les missiles TAURUS et Storm Shadows. 

Par rapport à la version «Tranche 2» ce nouveau standard du «Typhoon» intègre les dernières innovations technologiques. Comme par exemple un système de largage de carburant qui permettra au «Typhoon» de rester en vol et en mission plus longtemps, ou encore le radar CAPTOR-E doté de l’antenne à balayage électronique de Selex-ES.

Pour permettre la mise en place du radar à antenne AESA définitif, l’avion a reçu une capacité de puissance électrique additionnelle, ainsi qu’une architecture de calcul offrant une vitesse supérieure. 

 

a-stronger-force-multiplierjpg-1794.jpg

Photos : 1 Eurofighter aux couleurs du Koweit 2 Eurofighter T3 @ Airbus DS

 

28/07/2015

Le Storm Shadow bientôt certifié sur l’Eurofighter !

eurofighter-typhoon-storm-shadow-initial-flight-trials-2-foto-l-caliaro.jpg

 

 

L’intégration finale du missile «Storm Shadow» sur l’Eurofighter est en voie de finalisation, une série de tests au sol ,ont été réalisés sur les installations d’Alenia Aermacchi Finmeccanica à Turin-Caselle et chez BAE Systems à Warton, dans le Lancashire. Ces tests font partie de la préparation en vue des essais finaux avec largage du missile, depuis l’Eurofighter.

La première série d'essais au sol, a été réalisée en Italie avec un Eurofighter IPA2 équipé avec deux « Storm Shadow ». Ces essais ont permis de valider la compatibilité électromagnétique, ainsi que la bonne liaison des systèmes électriques. L’avion porteur, un Eurofighter IPA2 italien déployé sur les installations de Decimomannu en Italie,  a volé est testé l’intégration du «Storm Shadow».  Ces essais ont permis de récolter les informations nécessaires pour la finalisation des logiciels.

Dans les prochains jours, l’Eurofighter réalisera les essais de finalité, en ce qui concerne, le tir du missile « Storm Shadow » en vue de la qualification définitive du missile sur celui-ci.

 

Typhoon-fitted-with-Storm-Shadows-undergoing-EMC-tests-at-Warton,Lancash...-(2).jpg

Le Storm Shadow : 

Le missile de croisière conventionnel autonome à longue portée de type «Storm Shadow», dénomination anglaise du «SCALP» soit :  arme de précision tirée à grande distance, est un missile est un missile de croisière développé par MBDA. Cette arme est conçue pour frapper l'ennemi dans son territoire profond, quelle que soit la défense aérienne grâce à ses caractéristiques de furtivité.  Ce missile «fire and forget» est programmé avant le lancement. Une fois largué, il ne peut être contrôlé, sa cible modifiée ou être autodétruit. Sa mission est préparée au sol, en définissant sa cible et les zones de défense adverse. Le missile suit une route de façon quasi-autonome, en vol à basse altitude en suivant le relief en utilisant le GPS et le recalage altimétrique. A proximité de la cible, le missile remonte jusqu'à une altitude optimale permettant d'identifier au mieux la cible. Sa coiffe est éjectée pour permettre l'utilisation de sa caméra infrarouge à haute résolution lui permettant d'identifier la cible. Si le missile ne parvient pas à identifier la cible prévue et qu'il existe un risque de dommages collatéraux il peut alors décider de s'écraser dans une zone déserte.

 

eurofighter-typhoon-storm-shadow-initial-flight-trials.jpg

Photos : 1 & 3 Eurofighter IPA2 italien avec deux Storm Shadow 2 Essais au sol @ Airbus DS

18/07/2015

300’000 heures pour l’Eurofighter !

300K04-1.jpg

 

 

L’Eurofighter « Typhoon II » a maintenant atteint les 300 000 heures de vol depuis l'entrée en service de celui-ci. La flotte d’Airbus Eurofighter comprend 438 appareils livrés (571 commandés).

 

 Alberto Gutierrez, chef de la direction l'Eurofighter Jagdflugzeug GmbH, a déclaré: « Ce jour marque une autre étape importante pour l'Eurofighter « Typhoon. II) », "À l'heure actuelle dans les États baltes, l'Eurofighter honore la protection en Europe avec le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Allemagne et l'Italie et nous allons continuer à assurer que le «  Typhoon » puisse être prêt et disponible pour toutes missions."

 

Rappel : 

 

La première tranche de 5’000 heures de vol a été atteinte en novembre 2005, puis les 10’000 heures en août 2006, les 20.000 en mai 2007. En août 2008, la flotte d’Eurofighter « Typhhon II »  a dépassé le seuil des 50.000 heures et les 100.000 heures de vol ont été atteintes en janvier 2011.

Eurofighter Typhoon .jpg

 

Photos: 1 300’00 heures de vol 2 Typhoon de la RAF @ Airbus DS

16/07/2015

Améliorations aérodynamiques pour l’Eurofighter !

Eurofighter_IPA7.jpg

 

 

Airbus Defence and Space (DS) a achevé les essais en vol d'un paquet de mises à jour aérodynamiques sur l'Eurofighter « Typhoon II ». Ces améliorations doivent permettre d’augmenter l'agilité et la capacité de transport d'armes de l’avion européen.

 

Les essais en vol avec un kit aérodynamique (AMK) font parties d’un programme plus large d’amélioration de la maniabilité de Eurofighter (Enhanced EFEM). Ces modifications doivent  permettent de maintenir le « Typhoon II » à la pointe des capacités de combat au cours des années à venir.

 

Selon Airbus DS, l'AMK comprend un longeron d’ailes qui sert à l’augmentation de la portance maximale de 25%. Cette modification permet un taux de rotation accru et rend l’avion plus agressif en « dogfight ». Un mini-aileron fixe ajouté sous le cockpit, en arrière des ailerons de nez et permet de coller le flux d’air en empêchant le nez  de décrocher lors de virages serrés et lors de basses vitesses.

 

Essais concluants : 

 

Le pilote d’essais d’Airbus, Raffaele Beltrame a déclaré que les essais en vol avaient donnés des résultats meilleurs que prévus, avec une capacité d'angle d'attaque de 45% supérieure et des taux de roulis allant jusqu’à 100%  en comparaison à des 'aéronef non modifiés. Ces essais en vol font suite à cinq années d'études, avec des pilotes d'essais d’Airbus et des pilotes opérationnels allemands, italiens et anglais.  Au total, le nouveau système sur été testé lors de 36 sorties depuis les installations de Manching, en Allemagne.

 

Pour Airbus, le kit AMK est modification susceptible d embattre le Typhon Ii a niveau vis-à-vis d’appareils particulièrement maniable, comme le Sukhoi Su-35 « Flanker ». Contrairement à un système de tuyères orientables, le kit passif AMK se révèle moins cher.

 

Progression de l’Eurofighter:

 

Avec l’AMK, Airbus à lancé un certain nombre de développements qui sont orientés en vue de d’améliorer les performances de l’Eurofighter.  L’amélioration aérodynamique est la dernière phase d’un profond programme de mise jour des Eurofighter qui comprend le nouveau radar Euroradar Captor-E à balayage électronique qui équipera de série le standard T3 dès 2018 et pourra être monté en rattrapage du l’actuel standard T2. Ce système permettra l’emploi des missiles MBDA Meteor, MBDA Storm Shadow / Taurus, le missile MBDA Brimstone et la bombe à guidage de précision Raytheon Paveway IV. 

 

raf-6-squadron-eurofighter-typhoons-on-exercise-bersama-lima-11-1501.jpg

 

Photos : 1 Eurofighter IPA7 avec kit AMK en rouge@ Airbus DS 2 Eurofighter de la RAF@RAF

 

 

19/05/2015

Crash de l’A400M : un problème de logiciel ?

200807171043.jpg

 

Une note reçue par les utilisateurs de l’A400M semble mettre en avant un problème de logiciel moteur sur les A400M. En effet, suite à l’accident d’un A400M le 9 mai dernier à Séville, Airbus Defence and Space demande dans une note d’alerte aux pays exploitants de procéder à des contrôles du système de gestion électronique des moteurs de l’avion.

 

Cette note d’alerte fait suite été faite à la suite de la détection d’une anomalie potentielle dans l’interface qui assure la commande et le contrôle des moteurs. La note précise : « qu’il faut effectuer des contrôles après « un éventuel remplacement de moteur ou de l’ECU (Electronic control unit) ». Le problème en question semble se traduire par une perte de contrôle de la puissance moteur.

 

Lien pas établi :

 

Pour autant, les causes exactes du crash du 9 mai ne sont pour l’instant pas encore établies. Cette mesure s’inscrit pour l’instant comme une précaution nécessaire au bon fonctionnement de l’A400M. 

Par contre cette note fait resurgir les nombreux problèmes de mises au point du FADEC des moteurs de l’A400M. Pour mémoire, le motoriste MTU avait eu de grandes difficultés à mettre au point le système de régulation électronique (FADEC) des quatre moteurs de l’A400M. Et cette fois, c’est l’ECU  (Electronic control unitqui est mis en cause dans la note de l’avionneur européen. 

 

Certes, il faut prendre le recul nécessaire avant toutes conclusions, le travail d’investigation sur ce crash, n’est de loin pas terminé. Alors, coïncidence ou non, l’avenir nus le dira !

 

 

Photo: A400M @ Airbus DS