02/08/2016

L’Inde suspend l’acquisition de l’A330 MRTT !

2013-09-23_a330mrtt_sau_clearance_f15_188.jpg

New Delhi, vient de lancer une petite bombe, avec l’annonce de la suspension de son projet d'acquisition de six Airbus A330 MRTT de ravitaillement en vol.

Un retour en arrière pour la seconde fois :

Ce retour en arrière n’est pas une première, car l’Inde avait déjà sélectionné l'avion ravitailleur d’airbus, l'A330 MRTT et annulé la commande en 2010. Puis en 2013, le pays avait à nouveau choisi l’A330 MRTT européen.

On ne connaît pas encore la raison de ce nouveau retrait du projet, mais il se pourrait que les mêmes raisons puissent être invoquées qu’en 2010, soit une problématique de surcoûts.

Une relance plus compliquée :

Si l'Inde devait à l’avenir décider de relancer son appel d'offres pour un nouvel avion ravitailleur, les concurrents sont susceptibles d'inclure à nouveau l'A330 MRTT et IL-78MK mais également un nouveau venu en la personne du Boeing KC46A « Pegasus ». La bataille sera alors plus rude pour Airbus en ce qui concerne les coûts.

 

Photo : A330 MRTT saoudien ravitaillant un F-15 @ RSAF

17/06/2016

Le premier A400M destiné à l’Espagne !

06_17_2016.jpg

Le premier Airbus A400M destiné à l'Armée de l'Air espagnole a terminé son processus de peinture et est apparu dans les couleurs du client. L'avion, numéro de production MSN44, a quitté l'atelier de peinture de la ligne d'assemblage finale (FAL) à Séville et va maintenant subir des essais au sol en vue de son premier vol à la mi-juillet. Puis serra la livraison au client. Au total l’Espagne a passé commande pour 27 exemplaires de l’A400M.

L’autre bonne nouvelle :

Une bonne nouvelle ne vient que rarement seule, L’Armée de l’air française a réceptionné sur la base aérienne 123 d’Orléans Bricy son premier A400M doté des nouvelles capacités tactiques. A noter tout de même, que pour l’instant, les A400M continuent d’être livrés avec le boîtier de transmission défaillant, ce qui oblige une révision toutes les 20 heures de vol. Il faudra attendre septembre prochain pour voir arriver la nouvelle pièce.

L’A400M « Atlas» :

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne (la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant, pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

 

Photo : le premier A400M espagnol @ Airbus DS

15/05/2016

Des UH-60 « Black-Hawk » pour la Jordanie !

UH-60.jpg

La Royale Force aérienne jordanienne (RJAF) a reçu une flotte de huit hélicoptères Sikorsky UH-60M « Black Hawk ». Les Etats-Unis ont fourni ces hélicoptères provenant des stocks de l'armée. Le premier appareil est arrivés novembre et le dernier en mars. Un second lot de huit appareils sera livré en fin d’année.

La lutte contre le terrorisme islamique :

La décision des Etats-Unis de livrer des hélicoptères Sikorsky UH-60 « Black-Hawk » fait partie d’une aide qui a pour but le renforcement de la force de réaction rapide (QRF) jordanienne dans le cadre d'une initiative visant à prévenir la propagation de Daesh et d'autres groupes extrémistes dans le royaume. La force comprend des unités de l'armée régulière jordanienne qui peuvent être rapidement déployées pour contrer les incursions le long des frontières de la Jordanie avec l'Irak et la Syrie.

Aide israélienne :

En juillet de l’année dernière (avia news du 24.07) l’Etat hébreu avait donné son excédent d’hélicoptères de Bell AH-1 « Cobra » d’attaque à la Jordanie. Une nouvelle très étonnante à l’époque de la part des deux vieux ennemis.

Le QRF jordanienne :

La force de réaction rapide jordanienne dispose aujourd’hui de 16 hélicoptères Bell AH-1E/F « Cobra » livré par Israël, de 8 Sikorsky UH-60M « Black-Hawk » et de deux Airbus AC235 « Gunships » livrés en 2014.

Le Sikorsky UH-60 « Black-Hawk » :

Israeli_Air_Force,_UH-60_Black_Hawk.jpg

Le Black-Hawk est un hélicoptère utilitaire moyen développé pour l’armée américaine. Conçu par Sikorsky pour remplacer le célèbre UH-1, cet hélicoptère effectua son premier vol en 1974 et fut admis au service actif en 1979. Malgré son coût élevé, le Black-Hawk est un hélicoptère tactique très apprécié et qui possède d'excellentes qualités de vol et une bonne maniabilité. Le Black-Hawk se décline en près de 17 versions spécialisées.

Sikorsky UH-60M «Black-Hawk» dispose de la motorisation de type General-Electric T-700-701D,  montés au dessus de la cabine. Cette dernière est conçue pour amortir au mieux, les chocs en cas de crash, il dispose de deux larges portes coulissantes assez large pour accueillir jusqu’à 20 personnes. La survie est améliorée par une résistance accrue aux impacts de balles et de canons, grâce à différents blindages et une redondance des systèmes.

AH-1E/F « Cobra » :

1886903604.jpg

Les 16 hélicoptères livrés par Israël à la Jordanie sont des qui Bell AH-1E/F « Cobra », qui ont pris leur retraite de l'armée de l'air israélienne en 2013. Ceux-ci ont été rénovés avant le transfert à la Royal Jordanian Air Force. Ces 16 hélicoptères AH-1 ont rejoint les 12 aéronefs déjà en service au sein des escadrons 10 et 12 basés à Zarqa, au nord-est de la capitale, Amman. Le Bell AH-1E/F « Cobra » est armés de missiles BGM-71A « TOW » de roquettes de 70 mm, ainsi que du canon en tourelle M197 « Gatling » de 20mm.

AC235 « Gunships » :

347293782.jpg

Ces appareils en service dans la Royal Jordanian Air Force font partie d’une demande de contrat faite entre la société ATK et le roi Abdallah II. ATK a développé et fourni les modifications et l'intégration des systèmes au sein d’appareils de type CASA235.Ces modifications comprennent l'installation, d'un système de ciblage électro-optique, un désignateur laser, des équipements d'autoprotection, un radar ouverture synthétique, ainsi qu’une capacité d'armement qui peut fournir une puissance de feu durable et précise dans une variété de scénarios. L’avion emporte des missiles AGM-114 «Hellfire» à guidage laser, des roquettes de 2,75 pouces et un canon Alliant Techsystems M230 de 30mm (le même que les hélicoptères «Apache») monté sur le côté du fuselage. Cette arme est automatiquement alignée sur la cible par une caméra en liaison et le système radar. L’avion est également doté d’une caméra FLIR reconnaissance.

 

Photos : 1 & 2 UH-60 Black-Hawk @ US Army 3 AH-1 E/F Cobra @ IAF 4 AC235 @ Airbus DS

 

13/04/2016

Problèmes moteurs pour l’A400M !

435.jpg

Berlin critique sévèrement le programme de l’avion A400m « Atlas », en ce qui concerne sa motorisation. En effet, les moteurs de l’A400M souffrent de défauts de boîte de vitesses, ainsi que des problèmes de résistance aux fortes températures.

Concrètement, les allemands reprochent à l’A400M des problèmes liés aux engrenages au sein des réducteurs qui forment une partie cruciale des turbopropulseurs. Le défaut de la construction de ces engrenages ont provoqué usure prématurée. De ce fait, des copeaux de métal ont contaminé le système d'huile ce qui a provoqué les pannes des moteurs. De plus, certains mécanismes des moteurs ne peuvent pas faire face à des températures extrêmes, car certaines pièces présentaient des défauts d’usinage.

Du côté de l’avionneur, on confirme le problème en soulignant en même temps, il n'y a pas d'impact sur la sécurité de l'aéronef et d’ajouter que le problème peut être corrigé lors des contrôles périodiques. Mais visiblement au sein du ministère allemand de la Défense, la réponse ne satisfait pas.

Il semble, par ailleurs que ces problèmes moteurs sont directement mis en cause dans un incident survenu en vol à bord d’un A400M de la RAF et dont l’un des moteurs s’était brusquement arrêté.

Ces nouvelles révélations sur l’A400M viennent s’ajouter au problème de logiciel mal installé, qui avait causé la perte d’un « Atlas » destiné à la Turquie au printemps 2015.

 

Photo : A400M de la Luftwaffe @ Luftwaffe

07/04/2016

Coincée, la RAF doit maintenir l’Eurofighter T1 !

1280px-Typhoon_f2_zj910_arp.jpg

La Royal Air Force britannique (RAF) se retrouve coincée tout comme la Luftwaffe allemande avec la première tranche d’avions de combat Eurofighter T1 et devra, faute de moyens, être conservée en service, au-delà de la date de retraite d'origine.

Les 53 avions de combat Eurofighter « Typhoon II » T1 (Tranche1) vont être prolongé de 2019 à 2040 au sein de la défense stratégique et de sécurité (SDSR). La grande question est de savoir comment faire fonctionner les deux escadrons de la Tranche 1 aux côtés des Tranche 2 et 3 ? En effet, il ne subsiste que très peu de points communs entre le T1 et les modèles T2/T3.

Compte tenu des limites des logiciels du T1, la RAF a décidé de ne pas essayer de mettre à niveau ces plateformes particulières avec les améliorations des mises à niveau destinées aux standards T2/T3. De fait, les Eurofighter T1 de la RAF ne peuvent être utilisés qu’exclusivement que pour des tâches de défense aérienne.

Maintenir une dotation suffisante :

Si, la version T1 du « Typhoon II » reste limitée et ne permet pas une mise à jour avancée, comme c’est le cas avec le T2 et prochainement le T3, cette version reste incontournable au sein de la RAF, afin garder une dotation suffisante pour assurer les nombreuses missions qui lui incombent. Le but étant d’éviter à la prestigieuse RAF de tomber au plus bas en matière de capacité numérique.

Le maintien du standard T1 doit permettre de combler le départ à la retraite des Panavia Tornado GR4. L’éventualité d’un départ des Tornado et des Eurofighter T1 pour 2019, plongerait la RAF inexorablement dans une sous dotation difficile à combler à l’avenir.

La RAF aujourd’hui :

La Royal Air Force dispose à ce jour de 192 avions de combat de première ligne, composée de 87 Tornados, 53 Typhoon T1 et 52 en version T2.  La RAF va prochainement débuter la réception de 40 Eurofighter T3A. Il faut également tenir compte dès 2019 des premières livraisons de Lockheed-Martin F-35 « Lightning II », mais avec un rythme particulièrement lent. Selon les prévisions de la RAF, en 2019, celle-ci ne disposera donc que de 127 avions de combat, soit le seuil le plus bas jamais comptabilisé.

Typhoon-ZJ803-BA-1-XL.jpg

Photos : Airbus DS Eurofighter T1 de la RAF @ RAF