07/10/2016

Le C295W en mode ravitailleur !

1686699_-_main.jpg

Airbus DS a démontré avec succès la capacité de ravitaillement air-air (AAR) de l'avion de transport moyen de type C295W. Ces essais viennent confirmer la gamme des possibilités d’engagement de l’avion.

Capacité de ravitaillement :

Un C295W d’Airbus DS a été équipé d'un kit de ravitaillement AAR monté sur palettes et a effectué une série de contacts avec un avion récepteur de l’Armée de l’air espagnole de type C295. Ces tests se sont déroulés à différentes vitesses jusqu'à 110kt.

Selon l’avionneur européen, le C295W en mode AAR pourra effectuer des ravitaillements avec plusieurs sortes d’aéronefs. D’ici la fin de l’année, des essais seront effectués avec des hélicoptères.

Un avion multirôle :

Cette nouvelle capacité vient s’ajouter à celle offerte par Airbus DS en ce qui concerne la version de surveillance aéroportée testée en mars 2014. Deux type de radar peuvent ainsi venir surmonter le C295W, l’un américain développé par Lockheed-Martin qui réunit une équipe composée de Patria Oy, Rockwell Collins, DRS Technologies, Applied Signal Technology, AdamWorks et L3 Communications. 

 La seconde offre radar vient de l’équipementier Israël Aerospace Industries et sa filiale Elta Systems. Le modèle israélien offre un radar à antenne électronique (AESA) avec une détection complète sur 360°.

Le C295W :

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1’000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

 

1987391794.jpg

Photos : 1 Essais de ravitaillement en vol 2 C295W @ Airbus DS

 

05/10/2016

L’Allemagne envisage de suspendre la production de l’Eurofighter !

CtgTPZOW8AAVtxE.jpg-large.jpeg

Berlin, pourrait décider de suspendre la production de l’avion de combat européen Eurofighter « Typhoon II » faute de commandes. Si cette décision devait être confirmée, l’Espagne pourrait alors suivre le même chemin.

Pour Berlin, la chaîne de fabrication est devenue trop chère et le manque de commandes ne permet pas de justifier un maintien à court terme de la production en Allemagne. La suspension de la production pourrait être temporaire, jusqu’en 2018 au moins. L’Angleterre et l’Italie vont de leur côté continuer à produire l’avion, notamment pour répondre à la demande du Koweït pour 28 appareils.

Une production compliquée :

Il faut dire que rien n’est simple en ce qui concerne la production de l’avion européen. Les pièces de l’avion sont produites à divers endroits, ce qui ne facilite pas le processus de rentabilité. Par exemple, l’aile droite de l’avion est produite en Espagne et la gauche en Italie, alors que les pièces du centre du fuselage le sont en Allemagne. De plus, l’assemblage final se fait sur quatre sites différents, histoire de satisfaire du moins en apparence, les quatre pays membres du consortium.

Transformation d’Airbus :

Hors, pour Airbus DS, ce mode de production n’est justement pas rationnel et va devoir être corrigé très rapidement sous peine de voir l’ambitieux programme européen mourir prématurément. Un réajustement qui devrait faire partie de la récente décision de la fusion (réorganisation) entre Airbus Group et Airbus. Pour Airbus, il s’agit d’agir à plusieurs niveaux, afin de consolider et de réduire les coûts de production des différents secteurs aéronautiques dont celui de l’Eurofighter.

Rationaliser ou mourir :

La lenteur de la capacité d'amélioration de l’avion de combat «Typhoon II» est due au fait, que dès le début du projet, les quatre partenaires que sont l’Allemagne, l’Angleterre, l’Italie est l’Espagne avaient des demandes spécifiques. De plus, l’avion est produit sur quatre sites. Cette particularité est l’une des principales raisons du prix élevé de l'appareil, car elle en limite l'effet de production de masse en multipliant les coûts de production. Chaque partenaire assemble les modèles destinés à son besoin national, tout en participant à la production de composants les avions construits (exportation comprise). Mais aujourd’hui, il est temps de changer cette erreur d’industrialisation sous peine de voir le projet s’arrêter définitivement.

L’avenir du T3 :

L’avenir de l’Eurofighter dans sa nouvelle version le T3 dépend directement d’une réorientation stratégique de la division avions de combat d’Airbus. Si le Koweït deviendra le premier utilisateur de la nouvelle version du « Typhoon » il faudra pourtant relancer les ventes de celui-ci, pour assurer un avenir aujourd’hui très incertain.

Les Airbus DS Eurofighter T3 Block15 vont disposer des nombreuses nouvelles améliorations en comparaison des versions et standards antérieurs. L’Eurofighter T3 Block15 disposera du capteur IRST de série, il permettra la mise en oeuvre du missile air-air très longue portée « Meteor » de MBDA, le Koweït compte utiliser la nacelle de désignation "Sniper", ainsi que les missiles antichars MBDA « Brimstones II » et des bombes à guidage laser GBU-12. Par ailleurs, la Force aérienne koweitienne a opté pour le missile air-air courte portée Diehl BGT Iris-T. En matière de radar, les Thyphoon koweïtiens seront les premiers à l’exportation à recevoir le nouveau radar de type AESA antenne à balayage électronique CAPTOR-E de Selex-ES.

 

634791339.JPG

Photos : 1 Eurofighter T3 @ Airbus DS 2 Eurofighter T2 de la RAF à Payerne @ P.Kümmerling

 

04/10/2016

Vol inaugural pour l’A330MRTT amélioré !

despegue-mrtt-singapur-2016-09-30_47-1024x683.jpg

 L’A330MRTT (Multi-Rôle Tanker Transport) amélioré a effectué avec succès son vol inaugural depuis les installations d’Airbus DS à Getafe en Espagne. Ce premier vol d’une durée de 3 heures s’est déroulé avec succès.

L’A330-200 MRTT amélioré :

Cette version améliorée de l’A330 comprend les mêmes adaptations que celles en service sur les versions civiles de l’A330. L’avionique dispose des dernières mises à jour disponibles. Des améliorations aérodynamiques permettent d’économiser 1% de carburant. Les logiciels des moteurs Rolls-Royce Trent 772 sont eux aussi modernisés. Du côté des systèmes militaires, l’IFF est amélioré, un nouveau système de mission a été installé. L’avion dispose dorénavant d’un SATCOM. De plus, un nouveau standard du système de ravitaillement ont été incorporé.

Cette nouvelle version de l’A330MRTT sera livrée prochainement à plusieurs clients, dont la France, la Corée du Sud et un consortium de membres de l'OTAN.

L’A330 MRTT :

L’A330 MRTT (Multi-Rôle Tanker Transport) d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération, actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières.

 

15.-A330-MRTT-RAF-copy.jpg

Photos : 1 l’A330-200 MRTT amélioré 2 A330MRTT de la RAF @ Airbus DS

 

07/09/2016

L’A400M espagnol a effectué son vol inaugural !

1684882_-_main.jpg

Séville, le premier exemplaire de l’avion de transport lourd A400M destiné à la Force aérienne espagnole (Ejercito del Aire Español: EdAE) a effectué avec succès son vol inaugural.

Cet A400M n°MSN44 va devoir encore entreprendre une série de tests durant 3,45 heures de vol avant de pouvoir être livré à l'EdAE dans les prochaines semaines.

L'Espagne avait l'intention de se procurer 27 A400M pour remplacer ses avions Lockheed-Martin C / KC-130H « Hercules » vieillissement. Toutefois, en mai 2013, le pays a été annoncé qu’il cherchait à réduire cet ordre pour un maximum de 14 avions et ceci pour des raisons de pressions budgétaires.

Les autres appareils devant être vendu à des tiers. Madrid a reporté la livraison de ces avions 13 appareils en surplus au moins jusqu'en 2024 afin de trouver un acheteur.

L’A400M « Atlas» :

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne (la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant, pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

 

716585548.jpg

Photos : Le premier A400M espagnol @ Airbus DS

26/08/2016

A400M à l’aise sur piste en sable !

photo-release-ma-24082016-image-1024x682.jpg

C’est une très bonne nouvelle pour le programme de l’A400M, la finalisation des tests de l’avion sur piste en sable est un succès.

Airbus DS a réalisé en Angleterre sur le site de Woodbridge une campagne d’essais de trois semaines visant à démontrer les capacités de l’A400M sur piste molle. Les tests ont été effectués avec le prototype MSN2. Les résultats de ces essais sont particulièrement positifs, l’A400M a pu démontré ses excellentes performances en matière de roulage sur sable et effectuer des demi-tours sans problème. Les décollages et atterrissages se sont déroulés sur une bande de sable de 1600mètres. La suite de ces essais va se poursuivre avec des opérations comprenant des poids de plus en plus élevés.

L’A400M « Atlas» :

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne (la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant, pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.




Photo : le MSN2 sur piste en sable @ Airbus DS