08/12/2016

Le Canada a choisi l’Airbus C-295W !

1430311667963.png

Otawa, l’information transpirait depuis hier déjà, le gouvernement canadien a confirmé aujourd’hui le choix de l’Airbus C-295W comme plateforme de son nouvel avion de recherche & sauvetage (FWSAR). Cet appareil doit venir remplacer la flotte actuelle composée de Havilland Canada CC-115 « Buffalo » et de CC-130H « Hercules ».

Une liste réduite :

Le groupe de travail engagé dans le processus de recherche du futur avion de sauvetage travaillait depuis le début de cette année avec une liste réduite composée de l’Embraer KC-390, de l’AleniaAermacchi C-27J «Spartan » et l’Airbus C-295W.

Airbus fournira 16 appareils de type C-295W qui seront repartir sur quatre bases dans tout le Canada. L’avion sera employé pour les missions de recherche et sauvetage depuis l'Arctique jusqu'à la frontière sud avec les États-Unis. Le contrat est estimé à près de coûtait 2,4 milliards de dollars. Les livraisons auront lieu entre 2019 et 2022. Le C-295W est le plus petit et le plus lent des trois soumissionnaires, Airbus a mis l'accent sur l'efficacité et l'expérience du C-295 et notamment ses coûts d‘exploitation particulièrement faibles. L'appareil est notamment en service au sein des Gardes Côtes américains sous la dénomination HC-144A. Les équipements ne sont pas encore précisés, mais les C-295W canadiens seront doté d'un FLIR aisni que d'un radar qui permettront aux équipages de localiser plus facilement les personnes en détresse, même dans l'obscurité et dans des conditions météorologiques difficiles.

L’Airbus C-295W :

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance. 

Ce contrat porte à 185 le nombre de C295 vendus par Airbus dans le monde depuis les débuts de ce programme en 1997.

 

C295_SAR-cabin-e1363379574116.jpg

Photos : C-295W aux couleurs du Canada@ Airbus

 

15/11/2016

L’Espagne remplacera ses Hornet par des Eurofighter !

2974493151.jpg

L'Armée de l'Air Espagnole (EdAE) prépare le remplacement de sa flotte d’avions de combat Boeing F/A-18 « Hornet » pour 2030.

Concentration d’Eurofighter :

Le remplacement des F/A-18 « Hornet » espagnols se fera en trois phases. Les deux premières concerne l’avion de combat européen Airbus DS Eurofighter et la dernière un drone de nouvelle génération issus du démonstrateur nEUron.

L’Espagne devrait disposer à terme de 20 avions de combat de type Eurofighter « Typhoon II » de plus pour remplacer le Hornet. Le pays vient de recevoir ses 33 modèles d’Eurofighter T2. Puis viendra l’arrivée du T3 dont 20 exemplaires sont en commande.  La Force aérienne espagnole dispose également de 17 Typhoon T1 sur 19 réceptionnés (deux ont été perdu).

Mais pour l’Espagne, un gros problème subsiste, en effet, si le T2 a reçu ses paquets d’améliorations du consortium Airbus Eurofighter, ceux de l'avion de la Tranche 1 n'en ont pas ! L’Espagne est à ce sujet très mécontente du rythme de ces mises à niveau et a donc décidé d'avancer sur sa propre route. Deux options s’offre pour le pays : améliorer les T1 ou passer commande d’un lot supplémentaire de T3. La décision se fera d’ici 2020. Quoi qu'il en soit, le Typhoon II devient petit à petit l'ossature principale de Force aérienne espagnole.

 

F-18A_espagnols.jpg

Photos : 1 Airbus Eurofighter T2 espagnols 2 F/A-18 Hornet espagnols@ EdAE

 

L’400M ravitaille un A400M !

aar-0001-1024x684.jpg

Airbus Defense & Space a effectué deux vols d'essai depuis ses installations de Séville en Espagne, pour évaluer les capacités de ravitaillement air-air de son avion de transport stratégique A400M « Atlas »

Au cours des vols, 50 contacts entre deux A400M ont été réalisés à la fois en vol en palier et en virage, à l'aide d'un kit additionnel de tuyaux et tambours qui permet à l'Atlas de ravitailler en carburant de grands avions. L’avionneur a également expliqué que son A400M est le seul aéronef de sa catégorie avec un troisième point de ravitaillement en plus de ses cosses les ailes.

L’A400M transporte une capacité de carburant de base de 63’500 litres (16,700USgal) qui peut être augmentée avec deux réservoirs de stockage cargo supplémentaires portant chacun 7’200 litres. En mode ravitailleur, l’A400M peut transmettre le carburant via le système de tuyaux à raison de 2’000 litres par minute.

 

Photo : A400M ravitailleur et ravitaillé @ Airbus

20/10/2016

L’Eurofighter à l’assaut de la Belgique !

CmlKoVUWAAAH9EU.jpg-large.jpeg

Airbus et les entreprises du consortium Eurofighter se lancent officiellement dans la course au remplacement des F-16 de la Force Aérienne Belge (FAB). Il s’agit pour l’avionneur européen de répondre à la demande d’information du ministère de la Défense belge. La Belgique prévoit de remplacer sa flotte actuelle de 54 Lockheed-Martin F-16 C/D « Fighting Falcon ». le pays dispose d’une enveloppe d’un peu plus de 3 milliards d’euros.

Deux axes pour la campagne :

Pour tenter de placer l’Eurofighter en Belgique, Airbus et le consortium Eurofighter jouent sur deux axes principaux : La participation de l’industrie belge au développement de l’avion et les nouvelles qualités disponible sur le standard T3.

Pour Airbus, près de 200 entreprises sont susceptibles de venir travailler directement ou indirectement sur les différents projets aéronautiques du groupe Aribus. Le Consortium industriel Eurofighter s’appuiera à la promotion d’un éventail d’activités à partir desquelles l’industrie et les institutions belges peuvent tirer d’importantes retombées économiques à long terme.

Actuellement, Airbus conclut actuellement pour 500 millions d’euros de contrats annuels avec des entreprises belges, un chiffre qui devrait dépasser les 600 millions d’euros d’ici à la fin 2020, offrant ainsi une solide base susceptible de créer de nouvelles activités et retombées économiques pour le pays en cas de choix de l’Eurofighter.

De son côté, BAe Systems cherche à fournir une assistance pour le gouvernement belge et les entreprises privées pour gérer l'entretien, la réparation et de révision (MRR) sur l'avion.

Le deuxième aspect concerne le nouveau standard de T3 de Eurofighter dispose du radar AESA E-CAPTOR. L’arrivée du E-CAPTOR permet grâce à son antenne AESA d’effectuer des tâches multiples simultanément. L’Eurofighter T3 dispose du capteur IRST de série, il permet la mise en oeuvre du missile METEOR et d’une large gamme de missiles air-air comme l’IRIS-T et l’ASRAAM ainsi que les missiles TAURUS et Storm Shadows ainsi que du Brimstone pour l’attaque au sol. La nouvelle version permet dorénavant la lutte antinavires avec les missiles AGM-84 « Harpoon » de Raytheon ainsi que du RBS15 de Saab. Sans oublier la panoplie de bombes à guidage laser/GPS de taille différentes.

typhoon.png

Pour terminer le groupe s’appuie sur l’expérience acquise avec plus de 480 avions Eurofighter Typhoon qui ont été livrés avec succès à six pays : l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne, l’Autriche et l’Arabie saoudite. L’Autriche est devenue le premier pays à l’exportation en 2003. Les livraisons au royaume d’Arabie saoudite ont commencé en 2009. Un nouveau contrat avec le Sultanat d’Oman, troisième client à l’exportation, a été conclu en décembre 2012. L’État du Koweït est devenu le dernier client à l’exportation du Typhoon en avril 2016, ce qui veut dire que le Typhoon restera en service dans les décennies à venir.

Avec 20 unités équipées à travers le monde, la flotte d’Eurofighter Typhoon compte plus de 350.000 heures de vol à son actif, avec des statistiques opérationnelles inégalées allant de l’Europe à l’Atlantique Sud et au Moyen-Orient.

  • 599 appareils commandés
  • 6 forces aériennes utilisatrices
  • 20 unités opérationnelles
  • Un co-développement international sans égal
  • Une coopération entre nations avec le plus grand consortium de défense d’Europe

530d210feebc7.jpg

Photos : 1 Eurofighter T3 2 Eurofighter doté du TAURUS@ Airbus

 

12/10/2016

Le Bangladesh commande un C295W !

D016545.jpg

Bangladesh a passé commande auprès d’Airbus d’un avion de transport tactique C295W. L’avion sera livré dans la seconde moitié de 2017.

Le Bangladesh devient le neuvième pays a opter pour le C295W, qui deviendra le premier avion multimoteur à voilure fixe à venir équiper l'armée du Bangladesh. Il sera utilisé comme moyen de transport pour les troupes et le fret, avec des applications, pour le parachutisme et l'évacuation sanitaire.

Le C295W :

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

 

Photo : C295W @ Airbus