26/12/2010

Le 4e A400M a volé !

 

 

00Farnborough07_22_2010_05HR.JPG

 

 

Le programme A400M continue d’avancer. Le quatrième appareil a effectué son vol inaugural un peu avant les Fêtes. Il a décollé de Séville et est resté plus de cinq heures en vol.

 

Le programme d’essais se poursuit :

 

Malgré les nombreux soucis de financement qui ont marqués l’année, le programme d’essais poursuit son chemin normalement. Pour sa première année complète d’essais en vol, le programme A400M a cumulé un millier d’heures de vol en trois cents cycles. Une partie des tests s’est déroulée à Toulouse.


Surnommé « Grizzli » :

Le premier A400M avait réalisé son vol inaugural le 11 décembre 2009 et avait été rejoint par Grizzli 2 et Grizzli 3 en avril et juillet. Un dernier appareil doit participer au programme de vol. L’objectif d’Airbus Military est d’atteindre 3 700 heures de vol et de laisser l’appareil militaire de transport entrer en service d’ici environ deux ans.


Après avoir achevé les essais de charge, des systèmes et la mesure des performances en croisière, l’A400M devrait bientôt compléter le programme d’essais de vibration. En 2011, l’appareil devrait notamment tester les kits de protection pour les opérations sur terrains non préparés.

Airbus Military a également précisé que les turbopropulseurs TP400 d’Europrop International et l’APU fonctionnaient parfaitement.

 

Petit rappel :

Commandé à 180 exemplaires par sept clients de lancement européen en 2003, l’A400M représente le programme d’acquisition de défense le plus ambitieux jamais entrepris en Europe. Les sept pays partenaires initiaux, à savoir l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France, le Luxembourg, le Portugal, le Royaume-Uni et la Turquie, ont été par la suite rejoints par la Malaisie et l’Afrique du Sud, qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins, portant le nombre d’engagements cumulés à ce jour à 192 exemplaires.


La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. Cet appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700 nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés dans le cahier des charges européens ESR (European Staff Requirement). En outre, l’A400M peut servir à la fois de moyen de transport aérien et de plate-forme de ravitaillement en vol aussi bien pour des avions de chasse rapide que pour des hélicoptères.

L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

 

Photos : A400M @ Airbus Military

 

 

 

10/11/2010

A400M accord avec les états-clients :

000Farnborough07_26_2010_01.jpg

EADS et Airbus ont finalisé la conclusion des négociations avec  les sept états-clients de lancement de l’A400M. L’accord a été  signé  et fixe les détails de l’accord de principe conclu en mars 2010.

Si les modalités économiques du texte de mars 2010 restent globalement inchangées, le calendrier de paiements des gouvernements a été décalé. Les négociations sur le schéma des aides à l'export devraient être finalisées d'ici la fin de l'année.

 

Commentaire :

 

 On peut donc parlé d'une véritable fin de crise entre les pays associés et le  constructeur Airbus, les difficultés rencontrées, pour le financement du projet d'avion de transport européen,  auraient pu menacé l'ensemble du programme et  même poussé celui-ci à l'abandon,  car menacé de surcoût. Fort heureusement cet épineux projet trouve enfin son épilogue et relance l'industrie militaire européenne qui en a bien besoin !

 

 

Les essais avancent bien :

 

 Le programme d’essais en vol de l’A400M progresse à bon rythme et démontre la qualité intrinsèque du produit. EADS est très satisfait des résultats obtenus jusqu’ici et s’apprête désormais à lancer la production en série d’ici la fin de l’année

 

A propos de l'A400M :

 

L'A400M est un avion de transport militaire de conception entièrement nouvelle, conçu pour répondre aux besoins des Forces Armées du 21ème siècle dans le monde. Grâce à ses technologies les plus avancées, l'appareil peut voler plus haut, plus vite et plus loin, tout en conservant des qualités de vol exceptionnelles, une capacité d'opérer à vitesse réduite et d'atterrir et décoller sur des pistes courtes, meubles et sommaires. L'A400M combine des missions tactiques et stratégiques ou logistiques, et peut également être utilisé pour le ravitaillement en vol. Doté d'une soute spécifiquement conçue pour transporter des équipements volumineux comme ceux requis actuellement dans le contexte de missions militaires ou de missions de secours en cas de catastrophe humanitaire, il permet de garantir l'arrivée à destination du matériel avec l'urgence requise. Conçu pour assurer la plus haute fiabilité et une grande sécurité, cet A400M polyvalent peut réaliser à lui seul des missions qui, jusqu'à présent, requéraient l'utilisation de trois types d'appareils. Autant d'atouts qui permettent aux utilisateurs d'avoir des flottes plus petites, représentant un investissement réduit.

 

aéronef à turbopropulseur de vitesse spécialement conçue pour répondre aux besoins des pays de l'OTAN harmonisées européennes, ainsi que les besoins des forces aériennes internationales.

Cette prochaine génération, des avions multi-rôle a effectué un vol très réussie de jeune fille de Séville, en Espagne en Décembre 2009, ouverture d'un 3700-h.
d'essai et la campagne de certification qui conduira à l'entrée de service de l'A400M à la fin de 2012.

L'avion de transport est conçu pour remplacer les vieux C-130 Hercules et C-160 Transall flottes actuellement en service dans le monde, et comprend plus de deux fois la capacité de charge utile et le volume de ces deux appareils.

Propulsé par quatre turbopropulseurs l'A400M est capable d'une vitesse de croisière maximale de Mach 0,72 et ujne altitude de 37.000 pieds.

Les états clients à l'origine du lancement de l'A400M incluent la Belgique, la France, l'Allemagne, le Luxembourg, l'Espagne, la Turquie et le Royaume-Uni.

 

Photos : A400M @ Airbus Military

000Farnborough07_26_2010_02.jpg

10/04/2010

Le second A400M a volé !

 

 

PR_04-09-2010_MSN2.jpg

 

 

Le deuxième avion de transport militaire A400M d'Airbus military a effectué son vol inaugural hier 8 avril. Immatriculé MSN2, l'avion a décollé de Séville, en Espagne avec une masse au décollage de 128T à 15h15 heure locale (GMT 2) et a atterri à Séville 4 heures et 50 minutes plus tard.

Le MSN2 rejoint son frère le  MSN1 qui a déjà a déjà bouclé  66 heures 30  de vol d’essais en 15 vols et,  qui est maintenant basé à Toulouse. Ce second A400M est le deuxième d'une série de 5 avions qui mènera les 3’700 heures d'essais en vol.

Le programme de certification de l’A400M va pouvoir passer à la vitesse supérieure avec l’arrivée de se deuxième A400 et permettre de se concentrer sur la mesure et l’analyse des performances de l’appareil et de sa propulsion qui est assurée par quatre turbopropulseurs TP400 d’Europrop International. Le premier prototype est quant à lui destiné à l'exploration de l’enveloppe de vol et aux essais vibrations.

Un total de 184 avions ont déjà été commandés par la Belgique en France, Allemagne, Luxembourg, Malaisie, Espagne, Turquie et le Royaume-Uni.

Liens sur l’A400M :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/02/24/a400m-fin-...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/04/01/les-nouvel...

 

Photo : Le premier vol du MSN2 à Séville. @ Airbus Military

 

24/02/2010

A400M fin du feuilleton ?

 

 

396979519.jpg

 

 

PALMA DE MAJORQUE, Un accord de principe a été trouvé entre les pays clients de l'A400M et EADS sur le financement de l'avion de transport militaire. Nous arrivons probablement au terme d’un feuilleton qui aurait pu mettre en danger le programme d’avion cargo militaire européen et dont le dénouement est un soulagement pour l’aéronautique européenne !

Le surcoût :

Les sept pays à l'origine du lancement de l'A400M négocient depuis plusieurs mois les surcoûts du programme dont le développement est désormais estimé à plus de 31 milliards d'euros, contre 20 milliards initialement et affiche près de quatre ans de retard.

Certes il s’agit là d’un accord de principe sur le financement final, mais il semblerait que mis à part quelques détails, le projet va pouvoir perdurer.

Le principe annoncé  portait sur une avance de deux milliards d'euros d'argent frais ainsi que sur une enveloppe complémentaire de 1,5 milliards d'euros dont la forme précise et la répartition entre les sept pays doivent encore être définies.

Les gouvernements ont évoqué des "garanties à l'export" mais EADS souhaiterait que cette aide de 1,5 milliards, prenne la forme de chiffre d'affaires afin d'éviter d'alourdir son bilan avec de la dette supplémentaire.

Une solution actuellement à l'étude consisterait à octroyer une avance en échange d'un pourcentage sur les recettes des futures exportations de l'appareil.

La dernière étape :

Phase finale va consister à ce que chaque gouvernement des pays acquéreurs finalisent et acceptent cet accord ! Pour l’instant du côté de l’Allemagne et la France qui défendent ce projet avec vigueur, il n’y a  pas encore de réaction !

media_object_image_lowres_a400m-first-flight-3_lr_dec09.jpg

 

 

Photos 1& 2 A400M @Airbus Military - A. Doumenjou