18/08/2015

Des S-300 pour l’Iran !

Slovak_S-300.jpg

 

 

Après les avions de combat CAC Jian J-10, Téhéran prépare l’acquisition tant attendue des missiles S-300 d’origine russe. Une délégation iranienne devrait se rendre à Moscou prochainement pour signer le contrat de livraison de systèmes antiaériens russes.

 

Une vieille remise à jour :

 

Suspendu en 2010 par le président russe de l'époque Dmitri Medvedev dans le cadre de la résolution 1929 du Conseil de sécurité de l'Onu, qui interdisait de fournir des armements offensifs à Téhéran en raison de son programme signé en 2007 entre la Russie et l'Iran.

 

Le S-300 :

 

Le S-300 PMU-2 est un système mobile multicanal de missiles sol-air fabriqué par de l'Almaz Scientific Industrial Corporation. Il est destiné à protéger les sites stratégiques les plus importants d'un État et de ses forces armées contre des bombardements massifs. Le système peut combattre simultanément des avions de combat, missiles de croisière et des drones. Le S-200 dispose d’une portée de 1'000 kilomètres.

 

schema-s-300.png

11/07/2015

La Russie prépare l’arrivée du système S-350!

s350e_vitraz.jpg

 

 

Moscou, les troupes de défense antiaérienne russes seront prochainement équipées de missiles anti-aériens S-350 « Vitiaz ». Ce système va venir compléter les actuel S-400 et renforcer la la défense contre-avion de gamme moyenne.

 

Le nouveau système doit remplacer les actuels systèmes S-300PS et S-300PT-1A au sein de la DCA russe. Le système de missile 50R6 « Vityaz » (en russe: ЗРС Витязь) ou S-350E est un système russe de milieu de gamme développé par Almaz-Antey GSKB.

Le système va donc s’intégré en entre le S-400 « Triumph » longue portée et le « Pantsir » de courte-portée. Après un retard, d’un an,  les tests ont été achevé en 2014. On prévoit la production de masse pour 2015, et les livraisons à l'armée russe sont attendues en 2016.

 

Le système de missile 50R6A/S-350 « Vityaz » se compose d’une station radar 50N6A  multifonctionnel avec une antenne active à balayage électronique qui permet  la détection précoce, l’illumination de la cible et le guidage de base sur 360°et la détection dur 120km.. D’un poste de commande  50K6A autonome, mais qui permet également avec une interaction avec d'autres systèmes distants. Le lanceur lanceur 50P6 qui permet de tirer trois types de missiles, le 9M100 à courte portée a guidage infrarouge (IR). Il mesure 2,5 m de long, avec un corps de 125mm de diamètre et pèse 3073 kg et a une portée maximale de 10 km. Les missiles 9M96 a guidage infrarouge et du 9M96E doté d’un autodirecteur à guidage radar lui permettant d’être autonome. Ces deux modèles ont une portée de 40km pour un diamètre de corps de 240mm. 

Les missiles 9M100 et 9M96E / 9M96 utilise une fusée à propulsion solide avec commande du vecteur poussée.

 

s300e_radar650.jpg

 

Photos : 1 lanceur 50P6 2 radar 50N6A @ Almaz

05/04/2015

Nouveau missile pour le S-400 russe !

188647549.jpg

 

La Russie a testé il y a trois jours un nouveau type de missile destiné à équiper les systèmes sol-air de type S-400 « Triumph », a annoncé le commandant adjoint des Troupes aérospatiales russes.

 

Un nouveau type de missile a été testé il y a trois jours en Russie, a annoncé samedi le commandant adjoint du Troupes aérospatiales, le général Kirill Makarov.

Selon les premières informations disponibles, le premier tir du nouveau missile a eu lieu, il y a trois jour et fût une réussite. Le nouveau missile aurait détruit sa cible avec succès.

Le nouveau missile a été testé sur une distance légèrement inférieure à 400 km. On ne connait pas pour l’instant pas les caractéristiques qui différencies le nouveau de l’actuel missile qui équipe le S-400.

 

Russia Israel.jpg

 

Un quatrième régiment de S-400 : 

 

En parallèle avec cette nouvelle, on apprend qu’un quatrième régiment des Troupes russes de défense aérospatiale chargé de protéger la région de Moscou recevra des missiles sol-air S-400 en 2015, a annoncé le porte-parole des troupes, Alexeï Zolotoukhine.

Dorénavant, se sont quatre régiments des Troupes de défense aérospatiales équipés de missiles S-400 « Triumph » et « Pantsir-S » qui protégeront la Capitale Moscou et la région industrielle du Centre.

La Russie compte également des régiments équipés de missiles S-400 sur la mer Baltique, à Nakhodka et dans la région militaire du Sud. Un régiment sera prochainement doté de ces missiles sur la péninsule de Kola. Elle compte se doter de 12 régiments armés de ces missiles d'ici 2020.

 

Le système S-400 « Triumph » :


S400.jpg


 

Le S-400 Triumph (code Otan: SA-21 Growler) est un système de missiles antiaérien et antimissile de grande et moyenne portée mobile développé par le groupe industriel Almaz-Antei. 

Le S-400 « Triumph » est la version évoluée du du S-300P qui s'en différencie par l'adoption de systèmes modernisés. Le radar serait capable d'accrocher 36 cibles et de contrôler jusqu'à 72 missiles. Il possède en plus une capacité antimissile. Il par ailleurs optimisé pour abattre tout type de cible aérienne: avions, drones et missiles de croisière hypersoniques. Le système est capable de tirer simultanément 72 missiles sur 36 cibles éloignées à une distance de 400 km.

S-400_Triumph_triumf_5P85TE2_SA-21_Growler_surface_to_air_SAM_long_range_missile_defense_system_Russia_Russian_amy_018.jpg

 * A noter dans l'infographie que 10'000 pieds font 3'000 m d'altitude et pas 30km. Ceci étant, ces chiffres ne reflètent certainement pas la réalité, les capacités réelles de ce type de système ne sont jamais divulguées . A prendre donc avec précaution.

Photos : Système S-400 Triumph @ Almaz-Antei

24/01/2015

Trois systèmes évalués pour notre DCA !

 

02.parsys.36688.1.photo.Photogallery.gif.jpeg

 

Je vous en parlais le 29 novembre dernier, le projet de défense aérienne basée au sol BODLUV 2020 (BODengestützte-LUft-Verteidigung 2020) a pour objectif de remplacer les systèmes de défense contre avions de l'armée suisse qui atteignent le terme de leur durée d'utilisation. L'évaluation préalable s'est terminée à la fin de 2014, comme prévu, dans le cadre des travaux de projets en cours. L'acquisition du système BODLUV 2020 de moyenne portée est prévue déjà avec le programme d'armement de 2017.

 

Short List : 

 

L'évaluation préalable dans le cadre du projet BODLUV 2020 s'est terminée à la fin de 2014. Partant d'une liste de fabricants, une liste réduite de candidats a pu être établie pour un système de moyenne portée après l'analyse des bases, des concepts et des entretiens menés.

 

Trois concurrents vont ainsi pouvoir continuer la course, pour tenter d’équiper notre défense contre avions à l’aube de 2020. Le système choisi remplacera les deux systèmes actuels de moyenne portée que sont le système missiles MBDA « Rapier » (BL84) et le système de canon bi-tubes de 35mm Oerlikon Contraves avec conduite de tir radarisée « Skyguard ». 

Une seconde évaluation concernera cette fois le remplacement des missiles courtes-portées « Stinger ».

 

Deux concurrents figuraient dans ma liste primaire de présentation, le troisième est une petite surprise, car il n’était pas sûr que le nouveau système développé par MBDA en Angleterre, puisse être disponible pour l’évaluation dans sa version terrestre. 

 

Nous trouvons donc les trois systèmes suivants : 

 

Diehl BGT Defence Iris-SLM : 

 

Start_Radarfahrzeug_01.jpg

 

Le système allemand Diehl BGT Defence Iris-SL/SLS/SLM est basé sur le missile air-air Iris-T qui équipe les Eurofighter et Gripen, la variante Iris SLM d’exportation est tirée depuis un lanceur vertical monté sur camion. Il permet une défense aérienne à courte et moyenne portée et est adapté pour la défense de l'espace aérien de site comme des aérodromes, mais permet également de couvrir de troupes au sol et des mouvements de blindés. L’IRIS SL/SLS permet une interception à 360° d’une portée de 40 km. Doté du radar Saab Dynamics Giraffe 4A d’une portée de 100km capable de détecter toutes cibles volantes (avions,drones hélicoptères, missiles) ainsi que roquettes, obus d’artilleries et mortiers. 

 

 

MBDA CAMM-L : 

1401890035-sdarabiaCAMM.jpg




 

Le CAMM pour (Common Anti-Air Modular Missile) est une famille de missile surface-aérien cours de développement par MBDA. Le CAMM doit remplacer le «Rapier» et le «Sea Wolf»au sein des forces britanniques à partir de 2016.

Le missile CAMM doit être la base de différents missiles anti-aérien répondant aux besoins des différents armées britanniques (Army, Royal Navy, Royal Air Force).reprend le missile air-air « ASRAAM » qui équipe les Eurofighter anglais, mais se différencie avec l'utilisation d'un autodirecteur électromagnétique actif et d'une liaison de données bidirectionnel. Il est tiré en position verticale et possède la capacité de "soft launch", le missile est éjecté par un piston pneumatique et le propulseur s’allume quelques secondes après le lancement. Ce système doit être plus compact et permettant d'intégrer plus de missiles dans les lanceurs verticaux.

Contrairement au «Sea Wolf» et au « Rapier » le CAMM ne nécessite pas de de radar de conduite de tir, permettant de mieux traiter les attaques saturantesLe CAMM-L (version terrestre) doit pour détecter des cibles multiples à 40km de portée.

 

 

Rafael Defense Iron Dome : 


1540597646.jpg


 

 

L’israélien Rafael Defense Systems propose la nouvelle version de l’Iron Dome M4 plus perforant et polyvalent par apport au système actuellement en service de l’Armée israélienne. L’Iron Dome (Dôme de Fer) dispose d’un radar Elta ELM-2084 capable de détecter et suivre 200 cibles par minutes sur une distance maximum de 100km. Le missile «Tamir» est capable d’intercepter des cibles diverses à une distance de 40 km. Le radar détecte les lancements de roquettes, calcule leurs trajectoires, envoie les informations à l'ordinateur central, qui les utilise pour déterminer la localisation de l'impact. Si le projectile constitue une menace, notamment s'il se dirige vers une zone peuplée, un missile d'interception est alors lancé par un tireur depuis un des trois lanceurs contenant 20 engins composant la batterie de missiles.

 

Evaluation : 

 

Durant l’année 2015, les systèmes seront testés notamment dans notre pays, puis s’en suivra un choix définitif en 2016. Nous aurons dès lors l’occasion de voir en détails chacun des trois systèmes. 

 

Commentaire : 

 

Sans surprise, les systèmes à long rayon d’action de type « SAMP-T » et « Patriot » ne sont pas retenus, en cause la topographie de notre pays qui restreindrait l’efficacité de ceux-ci. 

Par contre, les trois systèmes en concurrences sont intéressants à plusieurs titres. De part leur modernité, ils entreront tous trois en service en 2016 (Iron Dome : nouvelle version). Les trois systèmes offrent des capacités multi-cibles simultanées (avions, hélicoptères, drones, missiles balistiques, obus d’artillerie) et permettent de combattre, même en cas de saturation électromagnétique. La capacité de détection atteint au minimum 40km et l’engagement à 30km (selon la version du vecteur). De plus, les trois systèmes permettront de fonctionner en réseau et de communiquer entre eux ainsi qu’avec nos aéronefs. Reste encore à disposer d’un nouvel avion de combat...!

 

 

 

Photos : 1 Canon 35mm & missiles Rapier @DDPS 2 Diehl BGT Iris SLM@ Diehl BGT 3 CAMM-L @ MBDA 4 Lanceur Iron Dome @ Rafael Defense

 

 

09/12/2014

Bataille aérienne en Crimée !

Pantsir-S1_tracked_-_Engineering_Technologies_2012_-1.jpg

 

 

Les informations convergent et se multiplient en se qui concerne la bataille aérienne qui se déroule depuis plusieurs semaines dans le ciel de Crimée. L’Ukraine semble multiplier les vols de reconnaissance au-dessus du territoire nouvellement Russe à l’aide de drones.

 

Drones abattus : 

 

Du côté Russe on confirme avoir abattus plusieurs drones ukrainiens violant l'espace aérien de la Crimée. Les informations confirment l’emploi de la part des Russes de systèmes de DCA Pantsir déployés dans la péninsule. Ce système de missiles sol-air semble particulièrement actif près de l'isthme de Tchongar (nord de la Crimée, frontière avec l'Ukraine) et aurait permis de détruire de nombreux drone ukrainiens. 

 

77374810001_3717428081001_Recon-Drone-Captured-in-Ukraine-vs.jpg

 

Photos : 1 Système de DCA Pantsir @ Svetlana Kefkova  2 Drone Ukrainien tombé en zone pro-russes @ Ria-Novosti