06/12/2009

L’US Army commande une seconde série d’UH-72A

 

 

lakota.01.jpg

 

 

EADS North America, filiale du groupe aéronautique EADS, s'est vu attribuer un contrat de 247,2 millions de dollars pour la construction de 45 hélicoptères UH-72A et des équipements associés, a annoncé le Pentagone. Cette seconde commande  fait partie d'un programme qui pourrait comprendre jusqu'à 352 appareils d'une valeur potentielle de plus de deux milliards de dollars.

L’UH-72A Lakota :

L’UH-72A Lakota est la version militaire de l’hélicoptère civil EC-145 d’Eurocopter. La dénomination UH (Utility Helicopter) est propre à l’armée américaine. L’EC-145 est avec la gamme EC-135/635 la nouvelle génération d’hélicoptères de la gamme légère du constructeur européen.

À partir de Mars 2009, près de 60 Lakotas ont été livrés à l'armée américaine par EADS en Amérique du Nord. Principalement basés à Fort Indiantown Gap, en Pennsylvanie; Fort Eustis et à Fort Belvoir, en Virginie; Fort Polk et Pineville, en Louisiane, Fort Irwin en Californie, à Jacksonville, en Floride; Morrisville, Caroline du Nord; Tupelo, Mississippi et l’ US Military Academy de West Point, New York.

lakota2.jpg

 

 

L'armée américaine a actuellement de 128 UH-72A en commande et prévoit d'acquérir un total de 345 Lakota jusqu'en 2016. Cinq autres ont été commandés par l'US Navy pour la formation des pilotes.

Hélicoptère bimoteur polyvalent, il est utilisé pour une vaste gamme de missions tels : sécurité intérieure, la répression des drogues, un soutien logistique et d'évacuation médicale (MEDEVAC).

Pour les ambulances et les missions d'évacuation médicale, la cabine peut accueillir deux civières, plus un chef d'équipe (qui est qualifié pour faire fonctionner le treuil et autres matériels d'équipement aéronautiques) et d'un accompagnateur médical.

L'UH-72A dispose d’un  système de communications tactiques de type  RT-5000 à large bande. L'hélicoptère est motorisé par deux Turbomeca Arriel 1E2, chacun fournissant à 550kW de puissance au décollage et à 516kW puissance continue.

 

Un gros contrat pour Eurocopter :

EADS North America a remporté le contrat d'hélicoptère utilitaire léger, le 30 juin 2006. Le premier UH a officiellement été  fournis à l'armée américaine  le 11 décembre de la même année. La production de l’aéronef s’effectue aux Etats-Unis sous la direction EADS North America, filiale créée par EADS Eurocopter.

L'armée américaine a actuellement 128 UH-72A en commande et prévoit d'acquérir un total de 345 Lakota jusqu'en 2016. Cinq autres ont été commandés par l'US Navy pour la formation des pilotes. L’UH-72A remplace progressivement deux types d’hélicoptères de l’US Army, les UH-1H (le célèbre Bell Huey 1)  et OH-58A/C Kiowa (dérivé du Bell 206 Jet-Ranger).

lakota3.jpg

 

Photos : 1 & 3 UH-72A en version ambulance. 2 le cockpit du Lakota. @ EADS North America.

 

Lire la suite

04/12/2009

American Eagle commande 22 CRJ700

 

 

 

American-Eagle_700_01-LR-HR.jpg

 

 

Bombardier Aéronautique a annoncé qu’American Eagle Airlines, Inc. de North Worth (Texas) fera l’acquisition de 22 avions de ligne CRJ700. La transaction correspond à la conversion en commande ferme de 22 options détenues par le transporteur.

Au prix courant de l’avion CRJ700, le contrat serait estimé à environ 779 millions $US.

En incluant la transaction avec American Eagle Airlines, Bombardier a enregistré des commandes totalisant 1 695 avions de la série CRJ et, au 31 octobre 2009, 1 569 de ses avions avaient été livrés. Plus de 60 exploitants dans 38 pays exploitent des avions de la série CRJ.

 

À propos d’American Eagle


American Eagle exploite plus de 1 500 vols quotidiens sur près de 160 villes aux États-Unis, au Canada, aux Bahamas, au Mexique et dans les Antilles, pour le compte d’American Airlines. Les transporteurs American, American Eagle et AmericanConnection desservent 250 villes  dans 40 pays avec, en moyenne, plus de 3 400 vols quotidiens. American Airlines est un membre fondateur de l’Alliance OneWorld. La flotte de la société aérienne passera à 47 avions CRJ700.

 

American-Eagle_700_02-LR-HR.jpg

 

 

American Airlines en bataille pour JAL :

American Airlines a proposé d'investir, avec d'autres membres de l'alliance OneWorld  1,1 milliard de dollars  dans Japan Airlines. Cette proposition est destinée à empêcher que la compagnie aérienne japonaise en difficulté ne tombe dans le giron de Delta Air Lines et de l'alliance concurrente Skyteam.

Delta et d'autres membres de Skyteam proposent à JAL une aide financière d'un montant total d'un milliard de dollars, dont 500 millions de dollars d'apport de capital. Delta a précisé qu'elle pourrait s'allier avec un fond d'investissement pour présenter une offre améliorée.

Les deux compagnies américaines souhaitent obtenir l'accès au réseau de Japan Airlines en Asie en dépit des difficultés du groupe qui a demandé une aide de l'Etat pour éviter la faillite, plombé par la chute de la demande et une dette de 15 milliards de dollars.

Le groupe American Airlines avec OneWorld, en dépit des difficultés rencontrées avec la crise se prépare déjà en vue de la reprise avec à la fois un renforcement des lignes internes avec sa filiale American Eagle mais également au niveau mondial. En effet, l’après crise sera très certainement propice à de nombreuses réorganisations des transporteurs aériens !

18268_1241158766.jpg

 

 

Photos : 1 & 2 le CRJ700 aux couleurs American Eagle. @ Bombardier aéronautique. 3 B757-200 d’American Airlines. @ Fabricio Jimenez.

 

03/12/2009

Inde : les SU-30 cloués au sol !

 

 

1598213.jpg

 

 

 

Suite à plusieurs crash et incidents, l’armée indienne à provisoirement suspendu de vol ses chasseurs Sukhoi SU-30MKI.

Une centaine d’avions concerné :

L’armée indienne a décidé depuis le 2 décembre de clouer au sol l’ensemble de sa flotte d’avions de combat Sukhoi SU-30 MKI à des fins d’inspections. Cette décision fait suite à une série d’accidents survenu depuis le début de l’année avec ce type d’avions. Le dernier crash date du 30 novembre à laquelle l’aviation a perdu un appareil, dans l’Etat du Rajasthan près de Jaisalmer dans la partie nord-ouest, lors d’un entraînement de routine, les deux pilotes ayant pu s’éjecter sont sains et saufs.

 

Crash et incidents :

Plusieurs incidents techniques ont été répertorié cette année avec les SU-30MkI de l’Indian Air force, notamment des incendies de réacteurs. Mais le 30 avril dernier, un SU-30 s’est écrasé suite à un dysfonctionnement dans le système des commandes de vol électriques. Il s’agissait là, du premier crash avec ce type d’avion, jusqu’ici l’Indian Air Force avait surtout de gros soucis avec ses vieux MIG-21 dont plusieurs se sont écrasés ces dernières années.

 

Les SU-30 Indiens :

C’est en 1998 que l’Indian Air Force commande une première tranche de quarante appareils du chasseur russe, puis cinquante appareils supplémentaires en 2007. Hors, les deux crash de cette année, concerne la seconde série, par ailleurs construite sous licence en Inde par HAL. La seconde version produite en Inde diffère de la première de part son avionique française, ses équipements ECM israéliens et la combinaison de tuyères à poussée vectorielle couplé aux moteurs Lyulka AL-37FP. Cette version dispose d’un nouveau radar russo-Indien, l’Irbis. D’ici 2015 l’Inde compte se doter de 230 SU-30MKI et ceci en indépendamment du choix du nouvel avion de combat (voir billet sur ce sujet en lien).

1343559.jpg

 

 

Lien : remplacement des MIG-21indiens :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/08/19/l-inde-va-...

 

Photos : 1 SU-30MKI IAF. @ Tim Landmaier. 2 SU-30MKI de face @ Franck Grealish.

 

18:05 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : forces aérienne indiennes, su-30 |  Facebook | |

02/12/2009

Ravitailleur de l’US Air Force : EADS/Northrop abandonne ?

 

 

A330tanker_KC135-thumb-560x315.jpg

 

 

 

Dans le cadre de l’appel d’offre d’avions ravitailleurs pour l’US Air Force, le consortium EADS/Northrop se refuse à continuer, si certaines modalités du cahier des charges ne sont pas changées.

Boeing favorisé ?

Le directeur général adjoint de Northrop, a fait savoir au responsable des marchés publics du Pentagone, qu'il ne soumettrait plus d'offre à moins que la Défense ne modifie  pas complètement certaines conditions du contrat.

Dans un courrier daté du 1er décembre, il explique que Northrop est préoccupé par le fait que le nouveau cahier des charges évoque un appareil plus petit que le modèle basé sur l'Airbus A330 présenté par lui-même et EADS, la société mère d'Airbus. Il ajoute qu'il impose en outre "un fardeau contractuel et financier sur la société qu'elle ne peut tout simplement pas accepter".

De son côté, le Pentagone a fait savoir à Northrop qu'il ne comptait pas soumettre un deuxième projet de cahier des charges. Celui-ci déplore la décision du groupe EADS/Northrop concernant l’A330 MRTT développé à partir de la cellule de la gamme A330.

Les modalités définitives du cahier des charges de ce marché, évalué à présent à 50 milliards de dollars, seront sans doute rendues publiques  en janvier prochain.

Du côté de chez Boeing, on propose le B767A Global Tanker. Il semble, donc, que le nouveau cahier des charges faisant suite à l’ancienne offre faite sous l’Administration Bush et remportée à l’époque par les Européens d’EADS/Northrop avec l’A330 MRTT(pour 179 appareils), favorise aujourd’hui le produit entièrement américain ! Cependant, Boeing n’est pas tout à fait à l’aise avec ce cahier des charges, car celui-ci impose un prix fixe pour un avion dont l’acquisition se fera en plusieurs tranches réparties sur 18 ans ! En effet, Boeing devra de ce fait assumer seul le renchérissement de l’avion !

Nous voici donc arrivé au troisième volet d’un long feuilleton, dont visiblement personne ne se satisfait !

 

 

image-1.php.jpeg

 

 

Pour rappel :

L’A330-200 MRTT est le gros-porteur biréacteur de la famille Airbus à commandes électriques. Compte tenu de l'énorme capacité de carburant de l'A330-200 en version standard, le ravitailleur multirôle n’a pas besoin de réservoirs supplémentaires pour offrir des performances de ravitaillement en vol.  Sa soute cargo reste donc entièrement disponible pour tout type de chargement et offre une grande flexibilité dans le transport de fret, de passagers, l’évacuation sanitaire, le transport de troupes et pour d’autres missions. L'A330 MRTT est proposé avec plusieurs systèmes de ravitaillement en vol associant nacelles sous voilure et/ou unité de ravitaillement par tuyau et panier ('hose and drogue') installée dans le fuselage et/ou le système avancé de ravitaillement par perche ARBS conçu par EADS CASA. La perche caudale de ravitaillement télescopique est entièrement contrôlée par des commandes électriques et assistée par ordinateur. La console de l’opérateur de ravitaillement dotée d’écrans couleur LCD de haute définition et grand format est située dans le cockpit et accueille également le système de planification de mission. L’A330 MRTT affiche un capacité totale de 111 tonnes, une plage de vitesse de 180-325 KIAS et une capacité de ravitailler de 0 à - 35 000 pieds d’altitude. L’A330 MRTT a été sélectionné dans le cadre du programme FSTA (Future Strategic Tanker Aircraft) qui porte sur la fourniture d’une flotte d’avions-ravitailleurs stratégiques pour la Royal Air Force du Royaume-Uni et équipe déjà les armées de l’air de l’Australie (Royal Australian Air Force), bientôt de l’Arabie saoudite (Saudi-Arabia Air Force), des Emirats arabes unis (UAE Air Force) .

42002685.jpg

 

 

Liens déjà publié sur le sujet :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/10/02/usaf-relan...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/01/25/a330-mrtt-...

Photos : 1 A330 MRTT de la RAAF ravitaillé par un KC-135 français. @ EADS Airbus Military. 2 B767A japonais. @ Boeing. 3 A310 MRTT ravitaillant un A330 MRTT. @ EADS Airbus Military.

 

01/12/2009

Air Austral : A380 full pax !

 

 

media_object_image_highres_a380_seoul_oct09_hr.jpg

 

 

La compagnie Air Austral, basée à Saint-Denis La Réunion vient de passer commande de deux Airbus A380 pouvant accueillir le maximum de passagers, soit 840 !

Le plein de passagers :

Avec un aménagement en classe unique pouvant accueillir jusqu’à 840 passagers, Air Austral exploitera l’A380 au maximum de sa capacité d’emport sur les lignes à forte densité de trafic reliant La Réunion à Paris. Cette configuration permettra d’obtenir une consommation de moins de deux litres de kérosène par passagers aux  100 km.

Les A380 en service actuellement sont aménagés en trois classes pouvant accueillir 525 passagers pour une autonomie 15 200 km. Air Austral, mettra en ligne pour la première fois l’A380 aux limites de celui-ci.

20 A380 sont d’ores et déjà exploités par quatre compagnies sur 13 lignes majeures reliant quatre continents. A ce jour, la flotte d’A380 totalise plus de  82 000 heures de vol en exploitation en plus de 8 700 vols. Plus de 3 millions dd passagers ont déjà voyagé à bord de l’A380.

Les commandes fermes s’élèvent à 202 exemplaires destinés à 17 clients

Photo : l’A380, @ Airbus Industrie.