04/07/2017

Les premiers UH-60M pour la Slovaquie !

1768299192.jpg

Les forces armées slovaques ont reçu les deux premiers hélicoptères Sikorsky UH-60M « Black-Hawk » multirôle du département de la Défense des États-Unis dans le cadre d'un contrat de gouvernement à gouvernement. La commande avait été passée en 2015.

Deux autres « Black-Hawk » sont prévus pour une livraison en 2018 et les cinq derniers en 2019. La flotte de « Black-Hawk » sera basée à Presov et remplacera les hélicoptères de transport tactique moyen de type Mil Mi-17 fabriqués en Russie.

Rappel :

Il n’y avait plus que deux concurrents pour remplacer les Mil Mi-17 au sein des Forces aériennes slovaques. L’américain Sikorsky avec les l’UH-60 « Black-Hawk » et l’européen AgustaWestland avec son AW139M.

A la fin de l'année 2014, Sikorsky a offert neuf UH-60 Black-Hawk pour un prix de 300 millions d’euros (U347 millions millions de dollars US) et ceci avec les garanties du gouvernement américain sur le soutien pour l'acquisition. En début d’année, AgustaWestland offre également pour le même prix neuf AW139M y compris les pièces de rechange et la formation via le programme de vente militaire.

Le Sikorsky UH-60 « Black-Hawk »

Le Black-Hawk est un hélicoptère utilitaire moyen développé pour l’armée américaine. Conçu par Sikorsky pour remplacer le célèbre UH-1, cet hélicoptère effectua son premier vol en 1974 et fut admis au service actif en 1979. Malgré son coût élevé, le Black- Hawk est un hélicoptère tactique très apprécié et qui possède d'excellentes qualités de vol et une bonne maniabilité. Le Black-Hawk se décline en près de 17 versions spécialisées.

Sikorsky UH-60M «Black-Hawk» dispose de la motorisation de type General-Electric T-700-701D,  montés au dessus de la cabine. Cette dernière est conçue pour amortir au mieux, les chocs en cas de crash, il dispose de deux larges portes coulissantes assez large pour accueillir jusqu’à 20 personnes. La survie est améliorée par une résistance accrue aux impacts de balles et de canons, grâce à différents blindages et une redondance des systèmes.

 

1035239538.jpg

Photos : 1 UH-60M Black-Hawk 2 Cockpit @ Sikorsky

 

03/07/2017

Le premier IA-63 « Pampa III » de série !

fdc2e3621f53ba4a683dfda1060edc1ao.jpg

La Fábrica Argentina de Aviones SA (FAdeA) en Argentine a dévoilé le premier IA-63 « Pampa » III destiné à la Force aérienne Argentine. Il s’agit du premier appareil d'une petite commande initiale de trois avions et qui doit être suivie d'un deuxième lot plus grand qui est en cours de négociation.

Les premiers essais au sol de l'avion ont été effectués le 29 juin jour et le premier vol est attendu bientôt, la livraison étant prévue d'ici la fin de cette année. En parallèle, la FAdeA négocie également une éventuelle vente de la Pampa III à l'armée de l'air paraguayenne, dans l'espoir d'augmenter la production du modèle.

1640380658.jpg

Rappel :

La Fábrica Argentine de Aviones (FADEA) a réussi le premier vol de la nouvelle version de son avion école en septembre 2015.

La nouvelle version du Pampa est alimentée par un moteur plus puissant, soit l’Honeywell TFE731-40-2N de 16,5 kN de poussée. La FADEA a travaillé avec l’équipementier israélien Elbit Systems Ltd pour la mise au point de la nouvelle avionique qui comprend quatre écrans (deux pour chaque pilote) multifonctions 12,5 x 17,5 cm,  le navigateur/instructeur, dispose également d'une centrale inertielle d’Honeywell associée à un GPS et d'un altimètre radio et affichage cartographique numérique.  L’avion dispose également d’un nouvel ordinateur de mission. Cette troisième génération du Pampa propose deux types de sièges éjectables, soit : le Zvezda K36-L d’origine russe, ou l’AEROFINA Mk 10AR roumain, qui est en fait un dérivé du Martin-Baker MK10L anglais,  les restants de la guerre des Malouines étant encore bien présent, la FADEA contourne ainsi le problème.

 

Cette nouvelle version pourra également être utilisée en version d’attaque au sol légère et peut emporter une charge utile maximale de 1.500 kg, soit une nette amélioration, par rapport aux 1160 kg des deux anciennes versions de l’IA- 63.

La Fábrica Argentine de Aviones (FADEA) estime pouvoir vendre entre 100 et 200 Pampa III en Argentine, mais également à l’exportation.

507817796.jpg

Photos : 1 Le premier Pampa III de série 2 Cokpit 3 Prototype du Pampa III @ FADEA

 

Novair a réceptionné son premier A321neo !

20170623_P3314_MSN7746_NovAir_Apollo_A321neo_HoV_start_HR_004.JPG

La compagnie aérienne charter suédoise Novair, a pris livraison de son premier A321neo en location auprès de la société Air Lease Corporation (ALC). L'A321neo rejoindra la flotte existante d’Airbus de Novair composée de deux avions A320.

L'avion est équipé de sièges confortables de 18 pouces de large dans une disposition en classe unique de 221 passagers. Propulsé par les moteurs CFM LEAP-1A, l'A321neo sera basé à Stockholm et exploitera des vols charters de Suède, du Danemark et de la Norvège vers des destinations dans le sud de l'Europe et en Egypte.

L'A321neo est le plus grand membre de la famille A320NEO et intègre de nombreuses innovations y compris les moteurs de dernière génération, des dispositifs de bout d'aile « Sharklet » et des améliorations de la cabine, qui, ensemble, produiront jusqu'à 20% d’économies de carburant d'ici 2020. 

 Photo : A321neo Novair @ Airbus

02/07/2017

La modernisation des Mirage 2000D !

3234.jpg

La flotte de Mirage 2000D va être modernisée selon un plan notifié en juillet 2016. Au total, se sont 55 appareils sur un total de 71 qui seront concernés par la modernisation. Cette importante mise à jour doit permettre à l’avion de voler jusqu’en 2030.

Combler la lente arrivée des Rafale :

La motivation de la modernisation d’une partie de la flotte des Mirage 2000 est due principalement à la révision de l’approvisionnement des avions de combat Rafale. En effet, le prochain transfert de Rafale à l'armée de l'air française ne se produira qu'en 2020, soit le résultat du budget de défense 2014-19, qui prévoit un taux de livraison réduit. Une partie des Rafale initialement prévus pour l’Armée de l’air ont été prélevé pour venir équiper les clients étrangers comme l’Egypte, le Qatar et l’Inde. Pour maintenir sa capacité, l'Armée de l'air française a réussi à obtenir une concession en retour, une modernisation de ses Mirage 2000D.

Les grandes lignes de la modernisation :

La première partie de la modernisation des « 2000D » concernera le système de navigation et d'attaque (SNA) qui va être complètement revu, retravaillé, et modernisé par Dassault Aviation. En effet, il y a maintenant quelques temps, le système de navigation du Mirage 2000D reposait sur des fonds de carte en carton, scannés, et projetés à l'officier navigateur système d'armes (NOSA) via un agrandisseur. Le nouveau système sera numérique. Le Mirage 2000D ne possède pas de canon de bord, la mise à niveau va permettre de combler ce manque avec l’intégration d’une nacelle développée par Dassault Aviation et qui sera montée selon les besoins sur le point avant gauche des Mirage 2000D, en symétrique des nacelles de désignation laser. En fait le système va utiliser des canons DEFA de 30mm en provenance des Mirage F1.

Enfin, la modernisation prendra aussi en compte la possibilité pour les Mirage 2000D de pouvoir s'équiper et décoller avec un emport asymétrique. Aujourd'hui, ces appareils ne peuvent emporter que le même type de bombes sur les emports ouverts pour les tirs air-sol, ce qui avait pour effet, par exemple, d'avoir des appareils qui décollaient avec uniquement deux GBU-49 sous le ventre. A la suite de cette rénovation, les 2000D pourront décoller et aller frapper avec, au moins, deux types de bombes différents, comme par exemple une GBU-12 couplée à une GBU-49. De plus, les Mirage 2000D modernisés seront compatibles pour emporter la nouvelle nacelle désignation laser « Talios » de Thales et la nacelle ASTAC (Analyseur de signaux tactiques). Pour terminer les missiles air-air Magic II seront remplacés par des MICA IR (InfraRouge).

 

2283441879.jpg

Photos : 1 Mirage 2000D @Guillaume Berthon 2 Mirage 2000D en vol @ SIRPA

01/07/2017

Norwegian a reçu ses premiers B737MAX !

norwegian1.jpg

Seattle, la compagnie Norwegian a réceptionné ce vendredi ses deux premiers B737MAX-8. Norwegian est le premier transporteur européen à prendre livraison du B737MAX et déploiera les avions sur les vols transatlantiques entre le nord de l'Europe et la côte est des États-Unis.

 

"Nous attendions avec impatience la livraison de notre Boeing B737MAX, et nous sommes ravis de l'avoir aujourd'hui dans notre flotte", a déclaré Bjørn Kjos, chef de la direction de Norwegian. "Nous sommes la première compagnie aérienne européenne à exploiter ce nouvel avion, et nous sommes également la première compagnie aérienne au monde à opérer à destination et en provenance des États-Unis. Cet avion nous permet d'ouvrir de nouveaux itinéraires non desservis et d'offrir des tarifs transatlantiques encore plus abordables. Cela offrira également à nos passagers une expérience embarquée plus régulière, tout en réduisant considérablement l'utilisation du carburant et les émissions de dioxyde de carbone ".

Norwegian est le sixième transporteur à faible coût au monde et transite sur plus de 500 routes vers plus de 150 destinations en Europe, en Afrique du Nord, au Moyen-Orient, en Thaïlande, aux Caraïbes et aux États-Unis. Il exploite actuellement une flotte de plus de 100 B737-800NG et plus d'une douzaine de B787-8 et B787-9 « Dreamliner ». Le transporteur basé à Oslo a des commandes pour 108 B737MAX 8 et 19 B787-9.

Le B737 MAX :

Le B737 «MAX» est 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol. Par ailleurs, le B737MAX profite des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol. La famille B737 "MAX" comprend le B737-7 «MAX», le B737-8 «MAX» et le B737-9 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-9 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-7 «MAX » en 2019.

Photo : B737MAX-8 de Norwegian@ Boeing