14/10/2016

La patrouille des Chevaliers russes sur Su-30SM !

3927799.jpg

La patrouille acrobatique de la Forces aérienne & spatial russe Russkie Vitiazi «Chevaliers russes» a reçu de nouveaux appareils de type Sukhoi Su-30SM. Au total se sont quatre appareils de ce type qui été livrés. Deux autres Su-30SM seront livrés à la patrouille d’ici la fin de cette année.

Les appareils ont été assemblés à l'usine d'Irkoutsk et sont arrivés dans la région de Moscou après deux escales à Novossibirsk et à Oulianovsk. Il s'agit du second lot de chasseurs de ce type transmis au ministère russe de la Défense en 2016. Le premier Su-30SM a été mis en service au sein de l'aviation navale de la flotte de la mer Noire en septembre dernier.

Le contrat public prévoit la livraison à l'armée russe de 116 chasseurs, dont 88 sont destinés aux forces aérospatiales et 38 à l'aviation navale. A ce jour, 69 appareils ont été livrés ont ceux destinés à la patrouille russe.

La patrouille Russkie Vitiazi :

La patrouille russe des Russkie Vitiazi «Chevaliers russes»a été formée le 5 avril 1991, sur la base aérienne de Koubinka avec six avions de combat de type Sukhoi Su-27 « Flanker ».Elle a été présentée pour la première fois au public à l’étranger en septembre 1991 en Angleterre.

La patrouille a connu déjà plusieurs accidents, en 1995 trois de ses Su-27 sont entrés en collision au-dessus du Vietnam, lors d’un retour après une démonstration en Malaisie. En août 2009, elle a perdu son leader, le colonel Igor Tkatchenko, lors d’une séance d’entraînement et cette année le n°6 est décédé le 9 juin dernier.

Le Sukhoi Su-30SM :

Les Su-30SM se différencient des Su-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par quelques autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme Su-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de des tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil disposait dans ses premières versions du radar, le BARS N011de type PESA. Depuis peu le BARS-R N11M à antenne électronique est disponible. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé. L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

 

917923650.jpg

Photos : 1 Su-27 des Chevaliers russes @ Fyodor Borisov 2 le Su-30SM @ Weimeng

 

Binter veut plus d’ATR !

ATR-72-600-Binter.jpg

La compagnie aérienne espagnole Binter, opérateur ATR de longue date en Europe, a signé un contrat portant sur l'achat de six appareils ATR 72-600 supplémentaires, qui porte à 18 le nombre total d'unités commandées. Ces appareils seront mis en service sur le réseau que la compagnie exploite dans les îles Canaries.

Ces appareils contribueront au processus de renouvellement de la flotte engagé par Binter il y a deux ans avec l'achat de ses six premiers ATR 72-600. La nouvelle commande de Binter illustre la popularité durable et la fiabilité de l'ATR 72-600 auprès de ses clients, ainsi que la confiance toujours plus grande qu'il leur inspire. Binter a déjà pris livraison de quatre ATR 72-600, et avec le remplacement de ses 14 ATR 72-500 restants, la compagnie va pouvoir offrir à ses lignes desservant l'archipel des niveaux de confort dernier-cri. Outre l'entrée en service des nouveaux ATR, Binter CV, filiale de la compagnie au Cap-Vert, va débuter ce mois-ci ses opérations avec des ATR 72-500.

La compagnie Binter :

Créée en 1988, Binter a commencé à exploiter son premier ATR en 1989 sur les liaisons inter-îles aux Canaries. Appartenant à l’origine à Iberia, la compagnie aérienne nationale espagnole, Binter Canarias a été achetée en 2002 par un groupe local d’entrepreneurs. Ses 18 appareils, modernes et aussi respectueux de l'environnement, représente l’une des plus grandes flottes d’ATR en Europe. Ses appareils ont transporté plus de 55 millions de passagers, non seulement à l’intérieur de l’archipel, mais aussi sur des vols directs vers le Maroc, Madère et le Cap Vert.

 

Photo : ATR72-600 de Binter @ ATR Aircraft

Le CS300 se prépare à entrer en service !

original.jpeg

Bombardier Avions commerciaux a annoncé que d’excellents progrès sont réalisés en préparation de l’entrée en service de l’avion CS300 auprès de l’exploitant de lancement Air Baltic Corporation AS (airBaltic) plus tard cette année. Outre la réception de la validation de type de l’avion CS300 délivrée par l’Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) la semaine dernière, le premier groupe de six pilotes d’airBaltic a terminé son cours de qualification de type initial pour les avions CSeries, et les activités d’évaluation d’itinéraires pour l’avion CS300 en Europe ont été menées à bien.

Durant l’évaluation des itinéraires, les pilotes d’airBaltic ont simulé avec succès des opérations au sol dans le cadre du programme de formation en préparation à l’entrée en service. Depuis la base de la société aérienne à Riga, en Lettonie, les vols d’évaluation d’itinéraires ont été effectués par le deuxième véhicule d’essais en vol (FTV) CS300 suivant des itinéraires de vol et des procédures opérationnelles typiques de société aérienne. Les destinations comprenaient Helsinki, en Finlande, Vilnius, en Lituanie, Tallinn, en Estonie, Stockholm, en Suède, Amsterdam, aux Pays-Bas, et Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis.

La famille CSeries :

La famille d’avions CSeries est optimisée pour le segment de marché des appareils de 100 à 150 places avec un rendement particulièrement économique et des performances exceptionnelles. Composée de l’avion CS100 et de l’avion CS300 de plus grande capacité, la gamme d’avions CSeries constitue une fusion de la performance et de la technologie. Les sociétés aériennes peuvent maintenant exploiter des liaisons auparavant non rentables ni même possibles. L’amélioration de la distance franchissable de plus de 20 % sur des aéroports en haute altitude et au climat chaud, comme Denver, Mexico ou Lhassa est maintenant confirmée.

Bombardier a établi une nouvelle norme en fait de conception et de polyvalence de la cabine pour assurer une expérience pour les passagers incomparable. Dotés de sièges, de coffres de rangement et de hublots plus grands, les avions CSeries proposent une sensation d’espace digne des gros-porteurs qui procure aux passagers un confort inégalé.

Les avions CS100 et CS300 ont en commun plus de 99 pour cent de leurs pièces, ainsi que la même certification de type de pilote. Le moteur PurePowerMD PW1500G de Pratt & Whitney, combiné à l’aérodynamisme évolué de l’avion, permet une réduction de la consommation de carburant, du bruit et des émissions, faisant des avions CSeries les avions les plus conviviaux pour les collectivités.

 

1129099253.jpg

Photos : 1 CS300 d’airBaltic 2 Intérieur @ Bombardier

13/10/2016

China Southern Airlines commande le B787-900 !

GUN-7879_Guangzhou-598570496_HR-1016.jpg

Guangzhou, la compagnie China Southern Airlines a finalisé une commande portant sur un total de 12 B787-900 « Dreamliner », d'une valeur de 3,2 milliards de dollars au prix catalogue de l’avionneur américain.

"Les B787 « Dreamliner » nous ont aidés à atteindre le succès initial dans la mise en œuvre de notre stratégie d'internationalisation au cours des dernières années et nous ont permis de rendre notre exploitation et services plus attrayants pour les passagers», a déclaré Tan Wangeng, PDG de China Southern Airlines. "Les nouveaux B787-900 supplémentaires vont encore accroître notre capacité et nos services pour nos vols long-courriers."

Le B787-900 :

Le B787-900 complète et étend la famille « 787 ». Avec un fuselage allongé de 6 mètres (20 pieds) par rapport au B787-800, l’avion peut emporter jusqu'à 20% de passagers en plus et 23 % de marchandises supplémentaire et ceci encore plus loin avec la même performance environnementale, soit 20 % d'émissions de CO2 en moins que les avions actuels. Plus de 60 clients provenant de six continents du monde ont placé des commandes pour plus de 1’100 « Dreamliner », ce qui fait du B787 bi-couloirs l’avion qui engrangé le vite des ventes dans l'histoire de Boeing. Le B787 « Dreamliner » dispose près de 100 commandes et engagements auprès de clients chinois à ce jour.

Photo : B787-900 Dreamliner aux couleurs de China Southern Airlines @ Boeing

12/10/2016

Le Bangladesh commande un C295W !

D016545.jpg

Bangladesh a passé commande auprès d’Airbus d’un avion de transport tactique C295W. L’avion sera livré dans la seconde moitié de 2017.

Le Bangladesh devient le neuvième pays a opter pour le C295W, qui deviendra le premier avion multimoteur à voilure fixe à venir équiper l'armée du Bangladesh. Il sera utilisé comme moyen de transport pour les troupes et le fret, avec des applications, pour le parachutisme et l'évacuation sanitaire.

Le C295W :

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

 

Photo : C295W @ Airbus