07/06/2010

Le transport aérien devrait renouer avec les bénéfices cette année !

 

 

b757cont.jpg

 

 

 

Selon la dernière estimation de l’IATA, pour la première fois depuis 2007, le transport aérien va enregistrer un bénéfice cette année grâce au dynamisme de la région Asie-Pacifique, mais l'Europe restera dans le rouge. L’IATA estime que le secteur devrait non plus être déficitaire de 2,8 milliards de dollars, mais au contraire enregistrer un bénéfice de 2,5 milliards de dollars.

La croissance de la demande passagers sera soutenue à +7,1% contre 5,6% en mars et les bénéfices seront en outre cinq fois moins élevés qu'en 2007 (12,9 milliards de dollars).

Les différences entre régions :

La reprise n'est pas égale dans toutes les régions. L'Europe, avec une économie faible, sera la seule région à être dans le rouge avec 2,8 milliards de pertes. La région Asie-Pacifique, où la croissance économique des pays (hors Japon) est forte, devrait contribuer aux bénéfices à hauteur de 2,2 milliards de dollars et l'Amérique du Nord à hauteur de 1,9 milliard.

Avec près de 100 millions de dollars de bénéfices chacun, le Moyen-Orient et l’Afrique devraient également être dans les chiffres noirs.

Pourtant, en Europe, les pertes seront tout même réduites comparées à celles de l'an passé soit 4,3 milliards de dollars. Mais le vieux continent, outre une croissance économique timorée, a pâti en avril, de la paralysie du trafic en raison des cendres volcaniques venues d'Islande. Quelque 100.000 vols avaient dû être annulés en six jours.

Le volcan a coûté 5 milliards de dollars à l'économie mondiale représentant une perte de plus de 1,8 milliard de chiffre d'affaires pour le secteur aérien.

L’IATA tempère ces chiffres:

L’association a cependant émis un bémol à ces bons résultats, car la marge moyenne du transport aérien ne dépassera pas 0,5% et l’Europe n’offre pas encore une sortie de crise suffisamment claire.

 

 

erj190jetBl.jpg

 

 

Photos : 1 B757-220 Continental 2 Embraer ERJ-190 jetBlue @ Fabricio Jimenez

 

06/06/2010

Avions de combat, nouvelles infos :

 

 

01.jpg

 

 

Dans un nouveau rapport que le Conseil fédéral devra examiner durant ce mois encore, le chef du Département fédéral de la défense proposera l’achat d’une première tranche d’une douzaine d’avions, au lieu des 22 envisagés initialement. Douze appareils, c’est le minimum pour que les coûts d’entretien restent raisonnables.

Achat par tranches :

Cet achat par tranches, pourrait être décisif s’agissant du choix de l’avion. Le fournisseur devra pouvoir garantir de nouvelles livraisons et un développement régulier sur plusieurs décennies. En optant pour une acquisition étalée au-delà de 2020. On s’achemine vers un  achat en plusieurs tranches, soit 12 puis deux à trois séries de 5 à 6 avions.

On ne remplace plus les F-5 :

Je l’avais anticipé dans mon billet précédent, cette fois la confirmation est arrivée, le but de l’opération n’est plus le remplacement direct des avions Northrop F-5 E/F Tiger II, mais bien de la préparation à la succession progressive  d’ici 2025 des F/A-18 C/D Hornet.

Par ailleurs, le renouvellement progressif de la flotte des Hornet suisses exclurait automatiquement une nouvelle évaluation, donc une offre américaine avec le Lockheed F-35 par exemple.

A quant le choix ?

Si le suspens continue et permet d’alimenter notamment, les nombreux commentaires sur le blog, il faudra pourtant attendre la rentrée politique du Conseil Fédéral pour enfin, connaître le nom de l’heureux gagnant. Ce qui nous pousse à attendre les mois de septembre ou octobre. Sur le sujet politique, notre chef de la défense peut compter sur de nombreux appuis dont celui de la ministre de l’Economie, Doris Leuthard  ainsi que de Didier Burkhalter  et Mme Widmer Schlumpf.

 

06.jpg

 

 

La bataille Rafale vs Gripen E/F :

Là aussi, je vous l’annonçait «officieusement» l’Eurofighter d’EADS est en train de boire la tasse, nous nous dirigeons clairement vers un duel Dassault  contre SAAB Gripen Int ! Nos amis suédois tiendraient-ils alors leur revanche des années soixante ou le Mirage III de Dassault l’avait emporté face au SAAB J-35 Draken ? Pas sûr ! Car, si l’on retrouve les deux constructeurs une nouvelle fois face à face, un choix rapide, soit, avant la fin de l’année pourrait avantager sérieusement le Rafale F3+ de Dassault, dont la mise au point est quasi terminée, alors que le Gripen E/F, bien que l’ensemble des systèmes soient déjà bien avancés, (en tests sur le Gripen NG) et donne pleine satisfaction, ne permettent pas de garantir d’ici cet automne, toutes les réponses permettant de valider le cahier des charges helvétique.

L’été sera donc décisif pour Dassault et SAAB Gripen !

A propos du processus d’offsets :

Dans la phase d’évaluation des offres des concurrents pour la vente d’avions de combat, chaque fournisseur doit apporter des offres concrètes concernant les offsets. Ces portefeuilles d’offsets sont ensuite transmis aux entreprises suisses, complétés par Armasuisse en matière de prescriptions de sécurité et de politique d’acquisition.

Dans la phase de décision, les contrats d’acquisition et les contrats d’offsets sont préparés afin d’analyser la valeur des différentes offres. Cela influe l’évaluation globale de l’acquisition. Les flux des offsets directs et indirects sont fixés lors de cette phase.

Pendant la réalisation, l’entrepreneur général étranger répartit les contrats parmi les entreprises suisses et apporte la preuve de l’exécution des affaires offsets.

Le contrôle opérationnel est exécuté sous la direction d’Armasuisse. De ce fait, ce nouveau système intégré à l’achat de l’avion de combat garantira les retombées directes pour notre industrie et la participation de celle-ci au développement futur de l’avion ainsi que la participation de notre industrie à divers projets aéronautique, notamment civil en collaboration avec le constructeur choisit.

Un programme d’offsets de plus de 2 milliards génère du travail pour 2500 personnes durant de longues années. En ce qui concerne le Rafale les offsets atteignent près de 6 milliards et le Gripen E/F 4,8 milliards soit dans les deux cas un retour bien supérieur à la facture du nouvel avion de combat qui devrait atteindre les 3 milliards.

 

kompensation-f.jpg

 

 

Liens sur les articles déjà publiés :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/05/17/avion-de-c...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/01/25/gripen-pou...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/10/26/avions-de-...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/11/07/nouvel-avi...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/06/01/nac-remise...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/04/20/nac-second...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/10/20/nac-les-es...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/08/05/essais-du-...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/03/23/eurofighte...

Photos : 1 Rafale à Emmen 2 Gripen à Emmen @ Milan Rohrer

 

04/06/2010

L’EC-635 est officiellement en service !

 

 

ec635.jpg

 

 

Fin de l’introduction de l’EC-635, Le nouvel appareil est officiellement opérationnel dans les Forces aériennes suisses ! Sur la Base aérienne d’Alpnach (OW), la base logistique pour les hélicoptères de l’Armée suisse, les Forces aériennes ont fêté la fin de la phase d’introduction du nouvel hélicoptère de type Eurocopter EC-635, en compagnie du fabricant et d’armasuisse. Non seulement les 20 hélicoptères EC-635 acquis ont été exposés au sol, alignés l’un à côté de l’autre, mais ils ont aussi effectué tous ensemble une démonstration aérienne impressionnante. La flotte au complet a ainsi pu être mise à disposition des instances en charge des engagements pour les opérations journalières.

Rappel :

Les 20 hélicoptères de type EC 635 font partie du programme d’armement 2005. Ce sont eux qui, remplacent progressivement les Alouette III actuellement encore en fonction dans les Forces aériennes suisses et qui ont rempli de bons et loyaux services pendant 45 ans. Les Alouette III ne remplissent plus les standards techniques actuels et en particulier la capacité de vol aux instruments (IFR) du nouvel hélicoptère. La flotte des 20 Eurocopter     se compose de 18 EC6-35, 2 EC-135 soit 1 aéronef école et 1 en remplacement du Dauphin du Conseil Fédéral.

Une machine exceptionnelle :

Equipé de deux turbines PW 206B2 au bénéfice d'un régulateur de puissance (FADEC) de dernière génération, les visites moteurs de 50 et 100 heures ont été supprimées et la charge de travail des visites de 400 et 800 heures s'en trouve allégée. Aujourd'hui, la première inspection sur un EC-635/135 est requise à 400 heures de vol, un fait unique dans sa catégorie. Question cellule, Eurocopter a fait appel à 95% de matériaux composite qui allient légèreté et solidité tout en réduisant les contrôles. Son rotor principal non articulé silencieux ne nécessite aucune maintenance. De plus, l'EC-635/135 est la machine la moins gourmande en kérosène et la moins bruyante de sa catégorie avec un bruit inférieur de 7db aux normes OACI actuelles.

 

EC635cockpit_011.jpg

 

 

Photos :  1 EC-635 en vol montagne 2 Le cockpit @ Forces aériennes suisses

 

03/06/2010

Le Gripen NG (E/F) entame une tournée internationale :

 

 

gripernng.jpg

 

 

L’avion de démonstration Gripen NG qui préfigure la version E/F  a fait ses débuts internationaux en participant à la dernière phase des essais d’évaluation indiens pour l’offre MMRCA (avion de combat multi-rôle moyen) en Inde.

A ce jour, l’avion a effectué quelque 135 vols d’essais en Suède et teste actuellement ses capacités en vol à l’étranger pour montrer sur la scène internationale que le développement d’un avion de combat Gripen de nouvelle génération va bon train. Cette réalisation va permettre de montrer réellement l’état des compétences en haute technologie dont se réclame la Suède dans le développement et la fabrication d’un avion de combat de ce calibre. Plusieurs pilotes internationaux ont déjà piloté et évalué l’avion de démonstration Gripen NG en Suède. Selon Gripen, plusieurs pilotes en provenance de pays  ou  l’avion est actuellement en compétition ont eu l’occasion de voler l’appareil. Celui-ci répondrait par ailleurs bien au-delà des divers cahiers des charges.

L’environnement très rude de la base aérienne de Leh, située à 3300m d’altitude dans l’Himalaya, s’est avéré ne poser aucun problème à l’avion de combat, là où les essais en haute altitude ont été effectués.

Le démonstrateur Gripen NG est la plateforme d’essais en vol utilisée pour s’entraîner et développer de nouvelles technologies et caractéristiques intégrées dans le Gripen NG. Le Gripen NG a été spécifiquement développé pour répondre aux exigences opérationnelles des 30 prochaines années.

Photo : Gripen NG (E/F) @ Gripen

 

02/06/2010

SWISS dessert SAN FRANCISCO sans escale !

 

 

a340swiss.jpg

 

 

Le premier Airbus A340 de SWISS à destination de San Francisco a décollé à 13h15 de Zurich, dans la livrée flower power que la compagnie destinait à l’inauguration de la ligne. SWISS dessert désormais sept villes sur le continent nord-américain.  L’inauguration de la nouvelle liaison sans escale au départ de l’aéroport de Zurich a eu lieu en présence d’Harry Hohmeister, CEO de SWISS, de Rolf P. Jetzer, président du conseil d’administration de la compagnie, et de nombreux invités et représentants des sphères politiques
et économiques.

Depuis aujourd’hui, SWISS propose six vols hebdomadaires en Airbus A340 entre la Suisse et San Francisco, septième destination desservie par la compagnie en Amérique du Nord. San Francisco est le quatrième aéroport d’Amérique du Nord en termes de trafic passagers intercontinental. Le nombre de réservations déjà effectuées dépasse les attentes de la compagnie.


UN AVION SWISS AUX COULEURS DE SAN FRANCISCO :

Cette ouverture de ligne s’accompagne d’une première dans l’histoire de la compagnie : SWISS a entrepris de parer l’un de ses plus gros avions,  un Airbus A340  de dessins originaux, multicolores et fleuris, affichant fièrement le nom de San Francisco en hommage à l’héritage flower-power de la métropole de la Côte Ouest des États-Unis.

L’essayage du nouveau « costume » de l’appareil dont le fuselage mesure 63 mètres de longueur a pris plusieurs jours et réclamé uniquement à l’aéroport de Zurich les efforts de huit personnes. Sa confection a nécessité près de 400 m2 de film plastifié. L’Airbus portant l’immatriculation HB-JMJ se pavanera dans sa nouvelle tenue pendant toute une année d’un bout à l’autre de la planète.

Les passagers de l’avion de San Francisco peuvent s’attendre à une autre surprise à bord. L’HB-JMJ est en effet le premier Airbus A340 de la flotte de SWISS à bénéficier des aménagements intérieurs de la nouvelle SWISS Business, notamment une disposition inhabituelle des sièges conférant plus d’espace aux passagers, et des sièges novateurs pourvus d’un coussin pneumatique permettant d’en régler individuellement le confort. Un deuxième A340 devrait être équipé de même vers mi-juillet. Tous les passagers de SWISS entre Zurich et San Francisco profiteront alors de la nouvelle Business Class.

Horaires de la nouvelle liaison aérienne sans escale de SWISS
(tous les jours sauf le mardi)

Zurich – San Francisco                    LX 38                    13h15 – 16h30
San Francisco – Zurich                    LX 39                    19h25 – 15h40 +

Photo : l’A340 Swiss flower-power @ Swiss

 

20:18 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : nouvelle ligne swiss, déco a340 |  Facebook | |