19/05/2008

Sukhoi Superjet 100 le premier vol !

1845369863.jpg

Avec près de 9 mois de retard sur le calendrier initial, le Superjet 100 du russe Sukhoi a effectué son premier vol ce lundi 19 mai. L’Avion a décollé à 10h00 pour un vol d’une heure.

Piloté par Alexander Yablontsev et Leonid Chikunov, le premier avion russe civil construit depuis la chute de  l’Union Soviétique à décoller de Komsomolsk-sur-l’Amour.

Ce vol marque le lancement du programme de vol qui aboutira à la certification de l’appareil.

La première livraison, sauf nouveau retard, interviendra courant fin novembre 2008 à la compagnie russe Aeroflot.

 

Commandé fermement à 73 exemplaires par six compagnies, essentiellement la version longue SSJ100-95 ! Deux autres modèles sont cependant prévus, le SSj100-60 et le SSJ100-75. Notons au passage la participation de SNECMA France pour les réacteurs et divers équipementiers européens et américains pour l’avionique !

1692773236.jpg

23:42 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

15/05/2008

Listes noires des compagnies aériennes !

329334003.JPG
Les vacances d’été approchent et beaucoup d’entre nous prévoient de prendre l’avion pour rejoindre un lieu de villégiature, mais chaque année, ressurgit la crainte de voyager  avec une compagnie d’aviation potentiellement dangereuse, je vous propose donc un petit aide- mémoire !

 

La liste de l’UE :

 En date du 22.03.06, l’UE a publié une liste des compagnies aériennes interdites jusqu’à nouvel ordre d’atterrissage sur les aéroports de celle-ci, tant qu’elles n’auront pas remédiés à certaines lacunes. Cette liste et d’ailleurs régulièrement mise à jour ! Ce qui frappe au premier coup d’œil avec cette liste, c’est que la plupart des transporteurs qui y figurent sont des compagnies africaines, indonésiennes ou kirghize qui assurent toutes des lignes intérieures! Aucune chance donc, de voyager avec, depuis un aéroport de l’UE !!La dernière mise à jour qui date du 11 avril 2008 mentionne entre autre la compagnie Ukraine Cargo airways ! Personnellement, je n’ai jamais voyagé en « classe fret » et vous ? Certes, on peut penser que cela intéresse les directions d’aéroports, mais pas le grand public ! Bizarrement, cette liste ne reprend pas les noms des compagnies qui figurent en interne des autres pays de L’ UE ! Etrange, non ?

 Et en Suisse ?

Notre pays participe à la mise à jour de la liste de l’UE et participe au programme de contrôle inopiné des compagnies étrangères, ceci dans le cadre du SAFA (Safety Assessment of Foreign Aircraft). Mais la Suisse préfèrent mettre en ligne sur le net (www.aviation.admin.ch) une liste des transporteurs autorisés à exploiter des aéronefs sur notre territoire.

Ce que les listes ne disent pas !

 

Il y a quelques années, une série de crash mettant en causes des compagnies charters à endeuiller l’Europe, comment se fait-il que certaines d’entre elles soient toujours en activités dans certain pays de l’UE, mais interdites chez le voisin ? Pires, certains avions, dont les contrôles ont clairement mis en évidence de graves problèmes techniques (dysfonctionnement d’instruments de bord, panne de certain système) continue d’être exploité en toute impunité sous les couleurs d’un nouveau transporteur ? Cela, les listes malheureusement ne peuvent le refléter.

Difficile de comparer !

Une chose est certaine, comparer les diverses listes des pays devient très vite chose ardue pour le quidam ! Après plusieurs tentatives, je vous propose un site français www.listenoire.fr  qui a le mérite de regrouper plusieurs informations nationales et qui démontre clairement les différences entre les pays de l’UE et la Suisse. Bien que non officielle, cette liste est faite par des passionnés qui prennent le temps de fouiller pour obtenir les meilleures informations possibles. Certains site, essayent de classifier les compagnies aériennes, malheureusement, la complexité du travail fait que certaines infos "bonnes ou mauvaises" qui ne sont plus d'actualité apparaissent encore, et induise donc le passager en erreur ! L'Observatoire de la sécurité aérienne et du tourisme, basé à Genève (www.obssat.com) fait par ailleurs un excellent travail mais payant ! Bref, même si le prix est très abordable (5 euros la consultation) rien n'est gratuit pour le passager !!

Evaluation de sécurité :

Dans notre pays, l’OFAC procède en moyenne à 200 contrôles annuels d’une durée de 15 à 45 minutes. Les inspecteurs travaillent toujours en binôme et se répartissent la tâche en deux groupes : l’aspect opérationnel et l’aspect technique. Ce type de sondage ne donne qu’une image de la situation de l’appareil et de l’équipage, en effet, seul les inspections approfondies incombe à l’autorité du pays d’origine de l’avion.

Erreur de vison, ce qu’il faut changer :

Une chose est certaine, ces listes ne sont pas pratiques et n’aident pas réellement à une amélioration de la sécurité du transport aérien. Pour ce faire, il faudrait changer d’optique, ne plus mettre la pression directement sur les compagnies, mais sur les Etats ! Car se sont bien les gouvernements qui ont la charge de surveiller à la sécurité des passagers et l’entretien des flottes d’avions. Manque de moyen et corruption pour certain, laxisme pour d’autre, bref, la communauté internationale se doit de mettre de l’ordre en aidant les Etats les plus pauvres, mais aussi en faisant pression sur ceux qui se montrent volontairement négligeant.

23:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |

13/05/2008

Premier ERJ-190 pour Flybaboo !

1100405146.JPGLe 7 mai dernier, la petite compagnie genevoise Flybaboo a  reçu son premier Embraer 190 sur une commande initiale de 5 machines  et assortie d’une option pour cinq appareils supplémentaires,  convertibles en ERJ-195. Jusqu’ici, la petite compagnie genevoise volait exclusivement avec des turbopropulseurs  canadiens  Dash8-Q300 et Q400 produit par Bombardier. Avec ces nouveaux appareils, Flybaboo se dote d’une flotte de biréacteurs régionaux équipés avec l’option « Steep approach », permettant l’approche en pente raide des aéroports comme London City, Florence, Sion et Lugano.

 Pour l'occasion la compagnie dévoile ses nouvelles couleurs et devient BABOO !

Petit rappel :

Née en 2003 à Genève, rapidement et ceci malgré quelques difficultés comme une tentative de liaison Genève Zurich qui sera assez vite abandonnée, Flybaboo  se développe avec des destinations comme Naples, Marseille et Biarritz ! Recapitalisée en 2006 la petite compagnie peut se targuer de poursuivre une croissance régulière, et qui, avec ces nouveaux ERJ-190 va pouvoir continuer à développer son réseaux.

 

 

Photos : Paulo Carvalho

19:04 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

07/05/2008

Shenyang J-11, le chasseur de la discorde !

2122214799.jpg

Il est d’actualité de parler, à juste titre, de la controverse entre la Chine et  le problème Tibétain, mais une autre bisbille est  en train de naître entre Pékin et Moscou à propos de l’avion de combat Shenyang J-11 !

Sukhoi Su-27SK ou J-11 ?

Suite à la décision livrer 76  Sukhoi Su-27SK en 1992 à Pékin, Moscou a vendu du même coup une licence de production pour 200 appareils, dès 1995. Baptisé J-11 et produit par le fabriquant d’avion Shenyang, à partir de composant livré par Moscou, la Chine a par la suite dénoncée ce contrat en 2003. En fait, le but étant de progressivement remplacer les éléments russes par des composants « made in china » mis à part les réacteurs de types Lyulka-Saturn ALF-31F et une partie de l’électronique « dite complexe » ! Du côté des Américains, on a en vain tenté de prévenir les Russes que ceux-ci étaient en train de se faire dupliquer leur avion !

Par ailleurs, la montée en puissances dans la production de propulseurs a permis de faire progresser la part des pièces chinoises de 70-75% à près de 90% avec la mise au point par le constructeur AVIC I du moteur WS-10 capable de se substituer au moteurs russe. Quoi qu’il en soit, le Shenyang J-11 n’est plus comme à son origine un avion russe, mais bien une parfaite contrefaçon chinoise à 100%.

Le J-11 à l’exportation :

La Chine à depuis de nombreuses années une politique de production d’avions russes et de divers systèmes d’armes, en conséquence si elle devait décider de produire en série son J-11, rien ne l’empêchera de se lancer dans  l’exportation et de devancer la Russie avec un prix de revient inférieur. Et il serait en outre très difficile de prouver la contrefaçon d’équipements techniques d’une telle complexité. Les pays susceptibles d’être client du J-11 sont bien évidemment le tiers monde et l’Amérique latine !

Bras de fer avec Moscou :

La Russie a officiellement informé la Chine que la production de chasseurs J-11 constituait une violation des accords inter étatiques. Moscou a promis d’engager des poursuites judiciaires pour non-respect de la propriété intellectuelle et ceci en vertu d’un accord de 1996 qui interdisait toute exportation. Le sujet revêt une telle importance au point d’être à l’ordre du jour lors de la passation de pouvoir entre Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev (selon l’agence novosti). Le dernier rebondissement dans cette affaire et la découverte par le FSB (ex KGB) d’une tentative discrète  des Chinois de placer le J-11 au Pakistan. L’intérêt est énorme lorsque l’on sait que le voisin indien possède lui des Sukhoi SU-27 !

 

1545030644.jpg

 

 Sukhoi SU27SK ? Non un Shenyang J-11 100% chinois !

   

photos : Wei Whu / Sinodefence info.

21:24 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

01/05/2008

Les F-5F quittent l’école de pilote !

 

 

1248495250.jpg

 

 

Avec l’arrivée des nouveaux Pilatus PC-21 (voir article précédent), qui entameront leur carrière durant le mois de juillet avec la volée 04 (PK04), les Northrop F-5F qui avaient, eux-mêmes remplacé les Hawk en 2001 ne seront utilisés que pour les dernières transitions sur F-5 E, les vols de contrôle et une partie continuera d’être utilisée avec des pods de guerre électronique et ceci jusqu’au remplacement définitif des F-5.

 243636165.jpg

Engagement international :

La formation d’un pilote militaire coûte chère et demande un suivi complexe ! Depuis quelques années déjà, les Forces aériennes collaborent activement avec nos voisins et notamment l’Armée de l’air Française et Autrichienne (voir photos), pour ce faire un programme d’échange a vu le jour et a permis de comparer certaines procédures et d’adapter celles-ci aux futurs besoins. Car, si les avions écoles évoluent, je pense à la modernisation des Pilatus PC-7 et l’arrivée du Pilatus PC-21 les transmissions d’expériences humaines perdurent ! Il s’agit également de pouvoir tenir à niveau la formation, d’enrichir les connaissances aéronautiques militaire et de mettre à profit l'interopérabilité avec les Forces aériennes voisines. Finit donc, l’idée d’une formation « dans son coin », les élèves pilotes apprennent à travailler avec leurs voisins qu’ils recroiseront au détour d’un exercice !

Le 11 mars dernier, deux Alpha Jet de l’Ecole de Cazaux ont rendu visite à l'école de Pilote Suisse qui effectuait ses entraînements sur l’aérodrome de Sion, en parallèle, ce sont les pilotes Suisses qui se sont rendu en France, début avril. Et pour la dernière fois ces échanges se sont effectués côté Suisse avec les Northrop F-5F !

302327024.2.JPG

Dessin  :Nicolas Pug, pour AIRPIC.net : www.nicolaspug.com

Saab 105 & F-5F : Austrian air Force

Alpha jet & F-5F : Jan Imhof