15/09/2008

Le Tigre montre ses crocs !

42308592[1].jpg
Dans le cadre du développement de la version HAD (Hélicoptère Appui Destruction) du Tigre, une campagne de tir du missile air-sol Spike menée par Eurocopter a été réalisée avec succès. Cette campagne a été organisée sur le champ de tir d’El Arenosillo appartenant à l’Instituto Nacional de Tecnica Aerospacial (INTA) espagnol.

 

L’Espagne est un des deux clients à ce jour de la version HAD du Tigre avec 24 appareils commandés. La France a également commandé 40 exemplaires de cette version. Les appareils espagnols seront équipés pour les missions air-sol du missile filoguidé Spike de l’israélien Rafael.

Sur les sept tirs organisés à El Arenosillo, cinq ont concerné des missiles dépourvus de leur propulseur principal, le tir ayant pour seul but de valider l’enveloppe de séparation du missile par rapport à l’hélicoptère tireur, aussi bien en stationnaire qu’en vol d’avancement. Les deux autres tirs, qui ont permis d’aller jusqu’à l’impact sur la cible distante de 6 à 8 kilomètres, ont été réalisés avec des missiles à guidage IR équipés de leurs propulseurs. Un premier tir s’est fait dans le mode LOBL (Lock On Before Launch ou accrochage de la cible avant le lancement) et le second dans le mode LOAL (Lock On After Launch, accrochage de la cible après le lancement). Six tirs ont été réalisés par un équipage Eurocopter, le septième (en mode LOBL) ayant été conduit par un équipage composé d’un pilote Eurocopter en place avant et d’un officier espagnol responsable du tir en place arrière. Tous les tirs ont été réussis.

Développé par Eurocopter, le Tigre, hélicoptère de combat polyvalent de nouvelle génération, a été commandé à ce jour à 206 exemplaires dans quatre versions principales. L’Allemagne a commandé 80 exemplaires de la version UHT (Unterstützungshubschrauber Tiger). La France a commandé 40 exemplaires de la version HAP (Hélicoptère Appui Protection) et 40 exemplaires de la version HAD, suite au problème de développement du missile Trigat européen, la France à choisit le missile américain Hellfire de Raytheon. L’Espagne a quant à elle commandé 24 Tigre : 6 HAP et 18 HAD. Les six appareils en version HAP seront par la suite portés au standard HAD lorsque ce dernier aura été qualifié. L’Australie a passé commande de 22 appareils dans la version ARH (Armed Reconnaissance Helicopter).

Avec une masse maximale portée à 6,6 tonnes, soit 500 kg de plus que les versions précédentes, doté d’une motorisation plus puissante et d’un armement plus diversifié, le Tigre HAD est une évolution du Tigre vers une polyvalence accrue. Le Tigre HAD, qui a réalisé son premier vol à la date contractuelle en décembre 2007, poursuit actuellement son développement conformément au calendrier prévu. Les premiers exemplaires seront livrés à l’Espagne à partir de 2011.

Hautement polyvalent, capable de faire évoluer ses capacités offensives en fonction des besoins opérationnels des clients et de l’environnement géostratégique, le Tigre est aujourd’hui la référence européenne en matière d’hélicoptère de combat.

Version HAD & HAP:

OB48[1].jpgOB49[1].jpg

17:15 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

12/09/2008

Clin d'Ailes un musée à visiter !

DSCN0845.JPG
Une fois n’est pas coutume, je vous parlerais ici d’un musée, et quel musée !

 

Celui-ci ravira jeunes et moins jeunes par la qualité de ses expositions à la fois visuelles et interactives !

 Notre patrimoine :

 Quelque soit les expositions et les lieux qui les accueilles, notre société ne peut vivre, sans sont histoire passée ou présente. Nous avons, en Suisse, de la chance de pouvoir compter sur un bon nombre de passionnés qui ont pour but de faire connaître le patrimoine aéronautique national mais aussi international.  Imaginé par les anciens de la cinquième escadrille et les membres d’ Espace Passion ( qui organise notamment des vols en Hunter et prochainement en Mirage III) sous la Présidence de l’ancien Pilote et Spationaute Claude Nicollier: le Musée de l'Aviation Militaire de Payerne, sous le nom de "Clin d'Ailes" est ouvert au public.
Vénérables Vampire et Venom et bien sur les Hunter et Mirage, superbes produits de l'évolution de l'aérodynamique des jets militaires entre les années cinquante et soixante, symboles de la transition du subsonique (ou tout juste supersonique, avec un peu de volonté) au plus vite que le son...
Mais Clin d'Ailes est aussi un lieu de rencontre, un lieu pour apprendre, un cadre attrayant pour réunions, conférences, forums, échange d'idées, partage d'images et d'émotions. Clin d'Ailes n'est pas un Musée au sens habituel du terme, mais un cadre qui vit, qui rayonne, qui inspire. Rattaché à la base aérienne la plus active de notre pays, il constitue un trait d'union entre nos Forces aériennes et le public, un lieu de transition entre le passé et le futur. Il est l'expression des valeurs auxquelles ses créateurs croient très fortement, et qu'ils veulent partager avec vous.

 

DSCN0849.JPG

 

 

Situation :

 L'emplacement du Musée est situé sur la commune de Morens (FR), à côté du centre névralgique de la Base aérienne de Payerne.
La surface du terrain est de 8865 m2 et permet une future extension du musée.
D'un accès facile, il offre à ses visiteurs une vue imprenable sur la piste et un accès au chemin de roulage permettant l'utilisation des avions.
Les visiteurs peuvent suivre et photographier les engagements des F/A-18 Hornet, F-5 Tiger, Super Puma, etc. depuis les terrasses du musée.

 Courses d'écoles & Passeports Vacances


Clin d'Ailes est un but idéal pour des courses d'écoles ou des passeports vacances permettant de découvrir l'aviation militaire suisse d'hier et d'aujourd'hui.
Pour tous renseignements contactez l’intendant, Monsieur Eric Sommer:
tél.: 026 662 2375 / info@clindailes.ch (lien permanent sur le blog)

Interactivités
Clin d'Ailes vous offre différentes activités interactives telles que:

Simulateur de vol sur PC
Quatre ordinateurs interconnectés sont à la disposition des visiteurs, petits et grands, pour s'adonner aux joies du vol virtuel.

Simulateur de tir d'engins radioguidés
Un simulateur permettant d'entraîner le tir des missiles NORAS, engins radioguidés air-sol, tirés depuis le Mirage III, est à la disposition des visiteurs.

Borne interactive SPHAIR, Exploring Aviation Talent
Une borne interactive présente la voie à suivre pour faire une carrière dans l'aviation, comme pilote, militaire ou civil, contrôleur de la circulation aérienne ou encore mécanicien avion. Elle permet d'évaluer ses aptitudes à ces professions de rêve.
Bonne visite à tous !!

 

 DSCN0844.JPG

 

Photos : @Pascal Kümmerling/Avia News 08 .

20:24 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |

08/09/2008

Boeing lance le plus gros "Freighter" biréacteur!

 

Boeing+777+Freighter+Takes+First+Flight+rgcYYVaTc5dl[1].jpg

Premier vol du B777 Cargo.(Photo Mark Stevenson).

 

Boeing annonce le premier vol de son nouvel avion « cargo » issu du B777 !

 

 

Afin de répondre à la demande pressante des opérateurs cargo du monde entier, à la recherche d’un avion de fret performant, long-courrier et à grande capacité d’emport, Boeing a lancé le 777 Freighter en mai 2005 avec une première commande d’Air France. Le 777 Freighter reprend les caractéristiques de l’avion de transport de passagers B777-200 LR (Longer Range) et devrait être mis en service au quatrième trimestre 2008.

 

  Pionnier en termes de portée et de capacité

Avec une masse maximum au décollage de 347 450 kilogrammes, le 777 Freighter aura une charge utile de 103,9 tonnes. Le 777 Freighter sera en mesure parcourir une distance de 9 047 km, avec une charge utile maximum et une densité par m3 en ligne avec les attentes du marché, ce qui en fait l’avion cargo à plus long rayon d’action du monde. La portée de l’appareil  permettra aux opérateurs cargo de réaliser des économies substantielles : réduction du nombre des escales et donc des frais d’atterrissage, encombrement moindre au niveau des hubs, réduction des coûts de manutention du fret et des délais de livraison plus courts. Le 777 Freighter offrira une capacité encore inégalée pour un avion cargo biréacteur, pouvant accueillir 27 palettes standard (2,5 m x 3 m) sur le pont principal. Les palettes standard, de 3,1 m, pourront être chargées par la porte cargo du grand pont principal, mettant pleinement à profit la capacité en volume de l’appareil. Le pont inférieur a une capacité de 10 palettes, de même que 17,0 mètres cubes de capacité de fret en vrac.

Boeing+777+Freighter+Takes+First+Flight+QIZA2z0jL68l[1].jpg
Au roulage !(Photo: Mark Stevenson)
Avantages économiques du biréacteur

Le 777 Freighter représente une valeur exceptionnelle pour les opérateurs cargo du monde entier, en assurant des coûts moins élevés que tout autre avion cargo de grande taille, ainsi qu’un excellent rapport tonne-km. 

 Une technologie d’avant-garde

 En tant que tout dernier modèle 777, le 777 Freighter capitalisera largement sur les technologies de pointe de l’ensemble de cette famille d’appareils. Le 777 Freighter bénéficie des équipements d’avant-garde de la famille 777 : poste de pilotage à la pointe de la technologie, système fly-by-wire et design recherché des ailes, avec extrémité biseautée. Il est équipé du moteur à réaction le plus puissants de tous les avions commerciaux, le General Electric’s GE90-110B1. Le 777 Freighter répondra aux normes acoustiques QC2, facilitant ainsi au maximum son accès aux aéroports sensibles aux nuisances sonores.

799px-Boeing_777_Cockpit[1].jpg
Cockpit dernière génération (photos Boeing)

16:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

04/09/2008

Premier vol du CRJ1000 !

 

P1-DSCF4433TakeOffHR[1].jpg

Bombardier Aéronautique a annoncé aujourd’hui que le prototype du biréacteur de ligne CRJ1000 NextGen, numéro de série 19991, a effectué avec succès son vol inaugural depuis les installations de Bombardier à Mirabel (Québec).

Après quelques vols supplémentaires de Mirabel, le prototype du biréacteur CRJ1000 NextGen sera piloté jusqu’au centre des essais en vol de Bombardier à Wichita (Kansas) où, l’an prochain, il sera rejoint par le premier avion de ligne CRJ1000 NextGen de série à se préparer pour son entrée en service et son examen par le comité d’évaluation des opérations aériennes de Transport Canada, de la Federal Aviation Administration et de l’Agence européenne de la sécurité aérienne.

 

La gamme CRJ (Canadian Regional Jet) :

Le CRJ1000 est un allongement de la version CRJ900 produite depuis 2000 et qui est elle-même une extension du CRJ 700 qui date de 1997.

CRJ 700  70-78 places

 

CRJ 900 80- 88  places

 

CRJ 1000 100-108 places

Développé sur fond propre soit environ 300 millions de CAD, le CRJ1000 et le concurrent directe du Brésilien Embraer ERJ190 et du Superjet 100 du russe Sukhoi. Rallongé de trois mètres par rapport au CRJ900, le CRJ1000 garde les même moteurs soit des General Electric CF34 mais plus puissants et est muni d’ailes ayant plus de portance. Son confort intérieur est également amélioré avec notamment plus d’espace et des hublots élargis. Son principal atout est de peser 12,5 tonnes de moins que ses concurrents, ce qui lui permettra d’afficher des frais d’exploitation inférieurs de 15%.

gallery5[1].jpg

 68 commandes :

Le programme CRJ1000 NextGen a suscité 63 commandes fermes, commandes conditionnelles et options, de quatre sociétés aériennes. Brit Air (filiale d’Air France) a commandé huit avions et détient des options sur huit autres. Myair.com, d’Italie, a commandé 15 avions, convertissant une commande antérieure de 15 biréacteurs CRJ900 pour des CRJ1000 NextGen. Adria Airways, de Slovénie, a commandé un avion et détient également une option. Enfin, un client qui préfère l’anonymat a commandé 15 CRJ1000 NextGen, avec une commande conditionnelle de 15 autres. Produit à Mirabel le dernier né de Bombardier pourrait engranger plus de 400 commandes sur 20 ans.

 

Une belle bataille aérienne :

Avec l’arrivée du CRJ1000 Canadien, le ERJ190 du Brésilien Embraer, le Superjet 100 Russe et la prochaine arrivée du Japonais MRJ100 sans oublier le Chinois ARJ21, la guerre commerciale qui se prépare en ce qui concerne les avions dit : «  régionaux », risque d’être terrible !! Les compagnies aériennes sont par contre les grandes gagnantes de cet affrontement programmé grâce à large choix d’aéronefs. Je note au passage, que l’ensemble de ces nouveaux avions permettent une diminution de la consommation de carburant et donc de rejet de Co2.

18:54 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

01/09/2008

Exercice "Epervier 08"

 

 m2.JPGMirage 2000-5F au roulage à Payerne :

Du 7 au 11 juillet dernier s’est déroulé l’éxercice “Epervier 08” sur l’aérodrome de Payerne. L’Armée de l’air française avait détaché 4 Mirages 2000-5F  de l’Escadre de chasse 1/02 “Cigognes” de Dijon.

Entraînement au combat avec les suisses :

Dans le cadre des échanges bilatéraux, l’exercice “Epervier” se déroule chaque année, à tour de rôle en Suisse et en France. Pour les Français, l’avantage consiste dans le fait qu’en Suisse les secteurs d’entraînement sont très proches des bases de départ, environs 5 à 10 minutes contre 30 à 50 en France. De ce fait, le temps réel d’entraînement est plus long en Suisse car, moins réduit par le temps de convoyage. Notons que depuis ces dernières années le partenariat entre les deux pays à fortement augmenté dans le domaine de la sécurité en Europe et ce genre d’exercice ainsi que l’entraînement au ravitaillement en vol des F/A-18 suisses sont devenus chose courante.

 Tableau des Mirages 2000-5F présents en Suisse :

Serial                          Code               escadron

43                                 2-EJ                  1/02

45                                 2-EF                  1/02

47                                 2-EP                 1/02

59                                 2-EV                 1/02

 

 

 

jhmc.JPG

Pilote de F/A-18 (esc 18 "Panthere noire") équipé du Viseur de casque (JHMCS)

F/A-18 modernisé et Mirage 2000 de la dernière  génération :

 Pour les pilotes suisses, il s’agissait notamment de pouvoir tester grandeur nature l’exploitation du viseur de casque JHMCS ( Joint Helmet Mounted Cueing System) couplé aux nouveaux missiles courte portée hyper véloce AIM-9X et à grande distance de l’AMRAAM 120. Côté français c’était l’occasion de mettre en ouvre l’ultime version du Mirage 2000-5F équipé du radar RDY et de la dernière génération des missiles MICA (MICA-EM radar et le MICA IR infrarouge). Si d’un point de vue technique, le radar RDY couplé aux missiles MICA sont quasiment équivalent aux systèmes qui équipent les Hornet suisse, l’arrivée de l’équipement de liaison électronique permet une parfaite vision tactiques que ne possède pas le Mirage 2000-5F, de plus n’ayant pas non plus de viseur de casque, la supériorité longue et courte distance des F/A-18 devient pratiquement insurmontable pour ses adversaires. Les Français pouvaient néanmoins compté sur une légère allonge du MICA IR. Notons au passage, que l’ensemble des pilotes suisses présents sur la base de Payerne (esc 11,17,18) ont eu au moins une fois l’occasion d’affronter les Mirages 2000-5F. Les  escadrilles de F/5 étaient également de la partie afin de compliquer les choses tant pour les Mirages 2000 que pour les F/A-18.

Le Cmdt du détachement français,  Christophe Jourdan  déclara à l’issue de l’exercice : “les suisses sont devenus très durs à battre et seul le Rafale peu donné la réplique d’un point de vue technique”. De son côté, les pilote français attendent avec impatience le montage en rattrapage du système Link 16 qui leurs permettra également d’avoir une meilleure redondance tactiques d’ici 2010 ! Malheureusement il n’est pas prévu que les “2000” reçoivent des viseurs de casques !

L’année prochaine, ce sont les F/A-18 suisses qui se rendront en France sur la base de Solenzara en Corse “Epervier 09”.

 

IMG_0001.jpg
retour d'exercice

18:57 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |