15/12/2016

11ème AW139 MEDEVAC pour le canadien Ornge !

New_Air_Ambulance_Training.jpg

Un 11e hélicoptère AW139 a été ajouté à la flotte de l’opérateur canadien Ornge spécialisé dans les services médicaux d'urgence (SGE). Ce nouvel AW139 est entièrement configuré le rôle d'ambulance aérienne (MEDEVAC).

Cet AW139 dispose d’un téléphone SATCOM, de radio V/UHF et d’un nouveau système d'intercom dans la cabine. L'appareil possède également un intérieur entièrement médicalisé.

Par ailleurs, Leonardo-Finmeccanica a annoncé qu'il a signé un contrat avec Ornge, pour six autres années de services soutien logistique et de réparation de composants et de révision pour sa flotte d'hélicoptères AgustaWestland AW139. Le contrat, qui fait partie de la nouvelle offre de soutien de Leonardo Excellence Service qui vient renforcer le partenariat de support avec la société et Ornge.

 

Photo : AW139 @ Leonardo

14/12/2016

L’Arabie Saoudite a reçu ses premiers F-15 modernisés !

1330203475631175084.jpg

Les premiers des 152 Boeing F-15SA (Saudi Advanced) Eagle est arrivé au Royaume ce 13 décembre. Au total se sont quatre avions, comprenant deux F-15S (93-0857 et 93-0899) modernisés et deux nouvelles plateformes F-15SA (12-1006 et 12-1010) qui sont arrivés sur la base aérienne King Khalid (KKAB) en Arabie saoudite. Deux autres avions devraient encore être livrés avant la fin de l’année.

Le F-15SA :

Le F-15SA (Saudi Advanced) Eagle est la variante la plus moderne de la famille « F-15 ». Il emporte deux points d'emport supplémentaires (de 9 à 11). L'avionique est améliorée avec un cockpit «en verre» entièrement numérique, un viseur de casque couplé à un système de capacité de récupération de la désorientation. L’avion est doté d’un nouveau système de guerre électronique Warfare System d'alerte de missiles (DEWS/ CMWS) développé par BAE Systems Electronic.Un système de recherche et de poursuite infrarouge IRST est installé. L’avion a reçu le radar Raytheon APG-63 (V) 3 doté d’une antenne à balayage électronique actif (AESA) et des moteurs plus puissants General Electric F110-GE-129. Les F-15S seront également doté du pod de reconnaissance et ciblage AN/AAQ-33 «Sniper» de Lockheed Martin. Simulateurs et armement complètent l’acquisition.

1e4065cf846b8ac77da926967a2ff274.jpg

Au total l’Arabie Saoudite va recevoir 84 nouveaux F-15SA et 68 appareils seront modernisés dans ce standard. Les F-15SA de RSAF seront exploités par la 55ème Unité de formation officielle (FTU) et le 6e Escadron (actuellement une unité de F-15S) sur la base aérienne King Khalid (KKAB) au sud-ouest de l'Arabie saoudite, par le 29e Escadron de la base aérienne du roi Faisal (KFAB) au nord-ouest du pays et par l'escadron 92 (actuellement une unité F-15S) et l'école d'armes de combat à la base aérienne du roi Abdulaziz (KAAB) sur la côte du Golfe près de Bahreïn.

 

Photos : 1 F-15SA 2 Cockpit @ Boeing

 

Premier vol commercial réussi pour le CS300 !

original.jpeg

airBaltic a exécuté son premier vol commercial avec le CS300. Le vol est parti de Riga pour atterrir à Amsterdam avec 120 passagers à son bord, dont des représentants des médias locaux. L’avion CS300 d’airBaltic est exploité en configuration biclasse de 145 places. La compagnie aérienne a placé des commandes totalisant 20 avions CS300.

« Le vol commercial d’aujourd’hui souligne le parcours remarquable effectué par airBaltic et par Bombardier au moment où l’avion CS300 arrive sur le marché », a affirmé Rob Dewar, vice-président du Programme d’avions C Series de Bombardier Avions commerciaux. « Nous saluons airBaltic, nos employés, nos fournisseurs et les intervenants de l’industrie de leur loyauté indéfectible envers la réussite du programme d’avions C Series. »

Depuis son entrée en service commerciale auprès de SWISS, l‘avion CS100 a effectué plus de 1 600 vols, transportant plus de 156 560 passagers, couvrant plus de 1 181 500 km et desservant 18 destinations.

 

Photo : CS300 airBaltic @ Bombardier

13/12/2016

A400m tactique pour l’Allemagne !

JAV20141010143713.jpg

L'armée de l'air allemande a reçu son sixième Airbus A400M de transport, avec une nouvelle configuration tactique de base pour permettre à l'avion de fonctionner dans des environnements difficiles.

Pour ce nouvel A400M allemand, Airbus a incorporé un certain nombre d'améliorations, comme la capacité de fonctionner à partir de pistes en herbe non préparées et avec la capacité de ravitaillement en vol. Par ailleurs, cet A400M peut également décoller normalement à des températures chaudes allant jusqu'à 55 °C.  Le système d'aides défensives de l'A400M a été amélioré, l’avion permet également le largage de cargaisons extra-aériennes et de parachutistes.

Le système de navigation permet à l'avion de voler à des hauteurs de 150 pieds au-dessus du sol en plein jour et de 300 pieds la nuit.

L’A400M « Atlas» :

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne (la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant, pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

 

3114915098.jpg

Photos : A400M de la Luftwaffe@ Airbus

12/12/2016

Mauvaise journée pour le F-35 !

1497184576585219910.jpg

Après la mise en garde faite à Boeing en cas de surcoûts pour le futur avion présidentiel, Donald Trump vient de s’en prendre une nouvelle fois à Lockheed-Martin et à son F-35. Cette attaque n’est pas la première, durant la campagne présidentiel, le candidat républicain avait à de nombreuses reprises critiqué le nouvel avion américain.

«Le programme F-35 et le coût sont hors de contrôle», a twitté Donald Trump ce matin.

Forte réaction à Wall Street :

Cette nouvelle déclaration du futur président américain, a fait chuté le tire de Lockheed-Martin de 4% dans les premiers échanges. Ebranlé, le groupe de défense a dû défendre en urgence son appareil furtif, estimant que les F-35 étaient des avions de «grande valeur», dotés d'une «technologie incroyable». 

Lockheed-Martin en difficulté :

Et comme si la déclaration de Donald Trump ne suffisait pas, l'arrivée en Israël des deux premiers F-35 furtif a dû être retardée en raison de mauvaises conditions météorologiques à leur base de départ en Italie. L'imprévu a contraint l'entreprise à assurer publiquement que l'avion, qui a subi plusieurs revers par le passé, n'était pas en cause, mais que ce retard était lié à un manque de visibilité sur la base aérienne italienne. Les deux avions devaient être reçus lors d’une importante cérémonie ce lundi vers 14H00 (12H00 GMT) sur la base aérienne israélienne de Nevatim (sud), en présence des plus hauts dirigeants israéliens et des représentants des grands médias internationaux.

Et comme rien ne va en ce moment pour le programme F-35, des officiers de l’Armée de l’air israélienne ont énoncé de nouvelles critiques. Pour eux, la capacité à pouvoir pénétrer les défenses aériennes iraniennes et les systèmes de missiles sol-air S-300 d'origines russes, est en soi un fait aujourd’hui, avec des avions non furtifs. De leurs engagements passés, les pilotes de guerre israéliens ont retenu qu'il vaut mieux disposer de nombreux appareils éprouvés, que d'une poignée d'appareils ultra-modernes dont la maintenance péjore les coûts.

 

CygaChBWEAAwXLp.jpg-large.jpeg

Photos : 1 Dessin de presse 2F-35 @ Lockheed-Martin