20/12/2010

Première conversion du PC-21 au F/A-18 réussie !

PC-21-12.jpg

La première conversion d’élèves pilotes sur l’avion d’entraînement Pilatus PC-21 sur le F/A-18 Hornet est un plein succès ! Les élèves pilotes des Forces Aériennes Suisses transitent dorénavant du NCPC-7 au PC-21 puis directement sur Hornet.

 

Commentant les résultats encourageants du premier cours de formation (FAUK F/A-18 ) basé sur le nouveau cursus, le Lieutenant-Colonel Michael Von Jenner, responsable de l’introduction du PC-21, se déclare très satisfait  du nouvel appareil et permet une diminution des coûts de formation. De plus, le fait ne plus transiter  sur un avion école à réaction ne change en rien la qualité de la formation.

 

 

Excellente préparation pour le Hornet :

 

Avec l’avionique de pointe qu’offre le Pilatus PC-21, il est possible de simuler l’ensemble des fonctions d’un cockpit d’un avion de combat de pointe. Les quatre premiers  jeunes pilotes sélectionnés  ont commencé leur formation par 30 semaines sur le NCPC-7 (PC-7 modernisé) dans la région du Tessin, puis 45 autres semaines sur le PC-21 sur les bases aériennes d’Emmen (LU) et Sion (VS), le tout agrémenté de nombreuses heures de théorie ! Au total, les élèves pilotes auront accompli  210 missions aériennes sur la nouvelle machine.  Puis, après huit mois de formation toujours intensive à Payerne, ils ont été les premiers à obtenir à l’aide de cette nouvelle formation le diplôme de conversion sur chasseur F/A-18 Hornet.

 

Avec le recule, on s’aperçoit que les pilotes formés sur PC-21 maîtrisent beaucoup mieux la gestion des différents systèmes informatiques qui composent un avion de chasse moderne, l’élève peut en effet se familiariser immédiatement avec le monde des cockpits numériques, comme l’affichage tête haute, la gestion des écrans EFIS et les principes d’un radar moderne. La routine acquise à bord d’un PC-21 peut alors être transférée sur un F/A-18 sur une base de un pour un.

 

Previewimage35.jpg

 

 

Le PC-21 un formateur exceptionnel :

 

Les Forces Aériennes Suisses  exploitent une flotte de six Pilatus PC-21depuis l'été 2008. Les machines ont été achetées dans le cadre du programme d'armement 2006.  Pour le Lieutenant-Colonel Von Jenner: «L'objectif principal de l'achat du PC-21 est de nous donner accès à un rapport coût-efficacité avec un système de formation performant qui nous permet de former les futurs pilotes militaires à un niveau plus élevé dans un temps plus court. Ce faisant, nous pouvons raccourcir certains modules de formation sur  avion de combat F/A-18. Les résultats obtenus jusqu'ici ont été très bons, ce qui indique que nous sommes sur la bonne voie avec la polyvalence du PC-21. » !

 

Le système innovant de PC-21 de formation a également suscité  de  l'intérêt en dehors de la Suisse. De nombreuses Forces aériennes se sont mises à scruter de manière critique comment notre pays gère cette nouvelle formation et plusieurs instructeurs étrangers sont directement venu en Suisse pour voler  au sein l’école des Forces Aériennes Suisses. Sans exception, ils ont été très impressionnés par le PC-21 et les performances ainsi que la  philosophie de ce système de dernière génération.

 

 

L'avis des 4 premiers diplômés :

 


Le  Premier lieutenant Alain von Büren, Escadron de chasse 17,

FromPropToHornet01.jpg


«Par rapport au PC-7, l'un des aspects les plus difficiles de la formation sur le PC-21 est que l'on doit être beaucoup plus flexible pour réussir une mission, il faut être beaucoup plus rapide en pensée, d'analyse et d'action. La formation sur le PC-21 a été une excellente préparation pour la conversion sur le F/A-18. Le système moderne d'avionique avec simulation de radar, affichage tête haute et la configuration du poste de pilotage HOTAS (Hands-on-gaz-et-Stick) permet aux pilotes d'acquérir des routines de gestion du système tout en continuant à voler sur une machine de type turbopropulseur.

 

 



Le Premier lieutenant Cédric Aufranc,   Escadron de chasse 18,

FromPropToHornet04.jpg
«Le Combat en  vol exige la capacité de prioriser et de faire plusieurs choses en même temps: voler, de maintenir la formation de l'escadron, traiter les données et informations et de travailler avec les radars et autres systèmes - tout en manoeuvrant dans la troisième dimension et en restant concentré sur les scénarios tactiques. Les similitudes entre le PC-21 et le  Hornet sur le plan de la philosophie du poste de pilotage et de la gestion des systèmes, est très efficace, et permet de donner aux pilotes stagiaires une excellente base pour la conversion ultérieure au F/A-18. »

 

 


Le Premier lieutenant Christoph Käppeli, Escadron de chasse 11

FromPropToHornet03.jpg
«Train as you fight»: Le grand défi n'est pas tant aux commandes d'un avion de combat moderne, mais de savoir comment faire le meilleur usage possible du système complet avec toutes les armes de ses capteurs et ses options. Le CNPC-7 et le PC-21 sont équipés de l'avionique moderne qui offre donc la pierre idéale pour intensifier une formation sur  avion de combat de haute performance. La formation à la gestion des systèmes de l'avionique complète disponible dans le PC-21, plus les options de simulation des armes, permet de se rapprocher au plus près du Hornet »

 

 



Premier lieutenant Cyril Johner, Escadron de chasse 11

FromPropToHornet02.jpg
«Rétrospectivement, je peux certainement dire que la conversion du PC-21 au F/A-18 a été absolument bonne, et je suis fier d'avoir été impliqué dans le déploiement d'un tel système de formation tournée vers l'avenir, et de ce fait,  je fais partie d'une «nouvelle génération de pilotes». Par rapport au F-5 Tiger anciennement utilisé  pour la formation, un autre grand avantage du PC-21 est le système de compte rendu: il permet de visualisé la totalité du vol en 3D, y compris les vues du cockpit, de travail du pilote, pour être ensuite analysé en détail . Le PC-21 fournit un solide

premier contact avec l'avionique, le cockpit et la philosophie des mission que les pilotes doivent se familiariser pour une conversion sur avion de chasse ».

 

(Source Pilatus Aircraft)

 

PC-21 supplémentaires :

 

Pilatus Aircraft vient de recevoir vendredi dernier la commande pour deux PC-21 supplémentaires pour la Suisse dans le cadre du programme d'armement 2010. Ils seront livré d'ici 2012.

 

 
pc21_parsys_0002_Image.jpg

 

Tous les liens sur le PC-21 avec les commandes Suisses, Singapourienne et des EAU :

 

 

 

19/12/2010

Aeroflot & Southwest choisissent Boeing !

 

 

0551502.jpg

 

 

 

SEATTLE, Boeing annonce une double commande des compagnies russe Aeroflot et américaine Southwest Airlines :

Aeroflot commande le B777 :

La compagnie russe a annonce qu’elle a signé une lettre d’intention avec Boeing portant sur l’acquisition de seize B777. La commande porte sur huit B777-200ER et huit B777-300ER. Les appareils, estimés à plus de quatre milliards de dollars, seraient livrés entre 2012 et 2017.


La compagnie avait déjà exploité deux B777-200ER auparavant en leasing, et ceci jusqu’en 2005.

 

Aeroflot et le B787 :


Selon Aeroflot, l’accord prévoit également la création d’un groupe de travail chargé d’évaluer la possibilité de livrer deux B787 avant les Jeux Olympiques de 2014 à Sotchi. Aeroflot s’était en effet engagée pour vingt-deux « Dreamliner »en 2007, dont les livraisons devaient débuter en 2014

 

 

b737sw.JPG

 

 

Southwest Airlines continue avec le B737 :

Southwest Airlines opte pour une version plus longue du B737. Après avoir évalué la pertinence de l’introduction de l’appareil dans sa flotte depuis cet été et conclu des accords avec son personnel navigant, la low-cost américaine a annoncé qu’elle avait passé une commande ferme pour vingt Boeing B737-800.


Il s’agit en fait de la conversion d’une commande déjà existante portant sur vingt B737-700, le modèle majoritaire de sa flotte aujourd’hui.

Les B737-800 seront livrés à Southwest Airlines à partir de mars 2012. Ils seront dotés d’une configuration full ETOPS, qui pourrait lui permettre de se rendre à Hawaii, et de la nouvelle cabine Sky Interior.

Southwest opère actuellement une flotte composée de 549 monocouloirs de Boeing : 173 B737-300, 25 B737-500 et 351 B737-700 (avec Winglets).

 

Photos : 1 B777 Aeroflot à l’époque en leasing @ KH.NG 2 B737-700 Southwest @ Rui Miguel

 

 

12:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b777, b737, aeroflot, southwest airlines |  Facebook | |

17/12/2010

Convoyage du Phantom Ray sur un B747

bds_feat_MSF10-0214-001_phantom_ray_700.jpg

 

Je vous parlais il y a quelques jours du début des essais pour le drone Phantom Ray et de son convoyage sur le dos d’un B747. Voici un volet consacré à se duo particulier :

La journée du 13 décembre fût particulière, car elle a vu se dérouler une scène un peu particulière dans le domaine de l’aviation. Si le vol d’une navette spatiale sur le dos d’un B747 est devenu « presque » banal, celui d’un drone géant est en soit une première !

bds_feat_MSF10-0213-002_phantom_ray_400.jpg

Pour ce premier vol d’essais, le B747 SCA a grimpé à14.000 pieds et a permis de vérifier la parfaite intégration du drone sur le dos de son porteur.

Pour permettre un tel vol, il a fallut créer un adaptateur pour pouvoir attacher le drone Phantom Ray sur le dos du B747 NASA Shuttle Carrier Aircraft (SCA) de la NASA.

Le vol a fût une première en 33 ans d’exploitation du B747 SCA, dont, il s’agissait pour la première fois de transporter un autre aéronef que l’une des navettes spatiales. Cette réalisation est devenue réalité grâce à un travaille de collaboration entre les ingénieurs de Boeing et de la NASA.

L’ingénieur en chef du programme, Jill Brigham déclare qu’après les analyses dynamiques, les résultats ont montrés qu’il n’y aurait pas de problème particulier et que la structure du Phantom Ray est suffisamment solide.

Ce vol, va être suivit du convoyage du drone Phantom Ray à destination du centre de recherche de Dryden, sur la base aérienne d’Edwards en Californie ou vont se poursuivre les essais du drone géant.

bds_feat_MSF10-0213-060_phantom_ray_400.jpg


Lien sur le Phantom Ray :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/05/13/boeing-pre...

 

 

 

Photos : le Phantom Ray sur le B747 @ Boeing

 



08:34 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : phantom ray, b747 sca, nasa, transport de drone |  Facebook | |

16/12/2010

Bombardier présente le CRJ1000 NextGen !

BA-CRJ1000NG_Sunrise.jpg

 

Bombardier Aéronautique a présenté hier les deux premiers biréacteurs régionaux CRJ1000 NextGen destinés à ses clients de lancement, Air Nostrum de Valence, en Espagne, et Brit Air de Morlaix, en France. Lors d’une cérémonie à l’usine de Bombardier à Mirabel (Québec), où les avions CRJ1000 NextGen sont construits, les deux appareils étaient exposés côte à côte, arborant les couleurs des deux clients de longue date de Bombardier.

Air Nostrum est client de Bombardier depuis 1998 et a commandé 19 biturbopropulseurs de la Série Q et 81 biréacteurs régionaux de la série CRJ. Brit Air s’est jointe à la famille Bombardier en 1994 et a commandé 49 biréacteurs de ligne de la série CRJ. Brit Air a également été le client de lancement du biréacteur régional CRJ700.

Brit Air a indiqué qu’elle prévoit déployer son premier avion CRJ1000 NextGen sur la liaison Lyon-Rome pendant la prochaine période des Fêtes.

BA-CRJ1000NG_Economy_Class_02.jpg

 

 

Biréacteur CRJ1000 NextGen :

Le biréacteur régional CRJ1000 NextGen, le plus récent et le plus gros avion de la gamme qui a inauguré l’ère des biréacteurs régionaux en 1992, a effectué son vol inaugural dans sa version prototype le 3 septembre 2008. Le biréacteur CRJ100/200 de 50 places, le biréacteur CRJ700 de 70 places et le biréacteur CRJ900 de 88 places représentent également un bel exemple des avions qui ont tous été développés pour répondre aux besoins de clients.

Lancé spécialement pour répondre aux besoins de biréacteurs allant jusqu’à 100 places des transporteurs régionaux en pleine croissance, l’avion régional CRJ1000 NextGen offre des caractéristiques économiques supérieures, avec des coûts d’exploitation moindres et un confort cabine amélioré. Avec une réduction des coûts d’exploitation pouvant aller jusqu’à 14 pour cent par rapport à ses concurrents actuels, l’avion CRJ1000 NextGen est la solution optimisée dans l’industrie du transport régional pour les applications moyen-courriers et pour le remplacement des avions à fuselage étroit des générations précédentes sur des marchés restreints.

Le CRJ1000 NextGen est également le plus « vert » de la gamme des biréacteurs régionaux de la série CRJ. Au cours d'une mission typique de 500 milles marins, l'appareil CRJ1000 NextGen de 100 places consommera aussi peu que 3,33 litres de carburant par 100 kilomètres par place. Il produira 85 grammes de CO2 par kilomètre par place, établissant une nouvelle norme pour les biréacteurs régionaux de 100 places.

Le CRJ1000 NextGen constitue une variante légèrement modifiée de l’avion CRJ900 NextGen. Son fuselage a été allongé de 2,95 mètres (116 pouces) et sa voilure a été agrandie par un prolongement de 7,5 pour cent du bord de fuite et par un prolongement de 0,66 mètre (26 pouces) du bout d’aile. L’avion est également doté d’un système de gouverne de direction à commande électrique, d’une nouvelle technologie de freins électromécaniques et présente également de plus grands compartiments à bagages avant et arrière.

Tout en étant propulsé par la même gamme de moteurs GE CF34-8C5 utilisés sur les avions CRJ700 NextGen et CRJ900 NextGen, l’avion CRJ1000 NextGen sera doté de moteurs offrant trois variantes de poussée, assurant ainsi une poussée pouvant aller jusqu’à 5 pour cent de plus.

Le système avionique de l’avion CRJ1000 NextGen a également été mis à jour avec l’ajout d’un système de gestion de vol amélioré et l’installation de nouvelles radios numériques Rockwell Collins Pro Line 21.

 

BA-CRJ1000NG_Cockpit.jpg

Série CRJ :


La gamme des avions de la série CRJ est devenue une référence en matière d’efficacité pour le segment des biréacteurs régionaux de 50 à 100 places et constitue la solution optimisée pour les applications moyen-courriers qui ne peuvent soutenir de plus gros biréacteurs de grandes lignes de façon économique. Par conséquent, Bombardier a enregistré des commandes de 1 709 avions de la gamme CRJ, dont 1 606 déjà livrés à des sociétés aériennes clientes dans le monde entier au 31 octobre 2010. Les avions de la série CRJ sont en service auprès de plus de 60 transporteurs aériens. La flotte a accumulé environ 28 millions d’heures de vol et 23 millions de décollages et d’atterrissages. Enfin, plus de 30 exploitants ont opté pour des variantes corporatives de ces avions.

 

 

BA-CRJ1000NG_Tarmac.jpg

Photos : 1 CRJ1000 2 Cabine 3 Cockpit 4 CRJ1000 @Bombardier Aerospace

15/12/2010

Boeing Livre le dernier Super Hornet à l'US Navy !

914361954.jpg

 

Boeing, Saint-Louis,  le dernier des F/A-18 E/F/G Super Hornet/Growler  de la première série et en passe d’être livré à l’US NAVY. Les employés de Boeing finalisent l’installation des derniers éléments sur  le dernier opus avant sa livraison.

Super  Hornet & Growler :

Au total, c’est plus de 440 F/A-18 en deux versions qui auront été livré à ce jour, soit la version E/F Super Hornet et EA-18G  !

Le F/A-18 E/F est un avion multirôle capable d’effectuer pratiquement toutes les missions dans le spectre tactique, y comprit la supériorité aérienne de jour comme de nuit avec des armes à guidage de précision. Chasseurs d’escorte, de soutien aérien rapproché et capable de suppression des défenses aériennes ennemies.  Le Super Hornet dispose du radar AESA (Active Electronically Scanned Array) APG-79 de Raytheon.

Le EA-18 Growler est quant à lui le successeur de l’EA-6B. Il est spécialisé dans la lutte contre les défenses ennemies. Il dispose du pod ALQ-99 de brouillage  couplé à un système d’analyse à large spectre ALQ-218 lui permettant de différencier les types de radars (surveillances, poursuites, au sol ou embarqué) et l’analyse des types de fréquences. Le système enregistre et répertorie l’ensemble des menaces pour permettre leur restitution sur un écran tactique avec une plus grande précision que par le passé.

 

 

La production continue :

Pour autant, la chaîne de fabrication ne va pas s’arrêter là ! En effet, une nouvelle commande, la troisième a été passée cette année pour un montant de 5,3 milliards de dollars et comprend la fabrication de 66 Super Hornet et 58 Growler additionnels qui seront livrés entre 2012 et 2015.

 

468706210.jpg

Photos : EA-18G Growler @ Boeing

10:25 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : super hornet, growler, us navy, defense |  Facebook | |