26/02/2012

Le SuperJet 100 obtient sa certification européenne !

 

1580935.jpg


 

L'Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) vient d’attribuer sa certification à l’avion civil du groupe russe Soukhoï Superjet 100.

Le Superjet 100, désormais certifié, va pouvoir être commercialisé en  Europe. Soukhoï annonce dans un communiqué avoir reçu la certification européenne de type A-176. Elle permet aux compagnies aériennes européennes ayant adopté les normes de l’AESA  d’acheter et exploiter le Superjet 100.

Le Superjet 100 :

Le SuperJet est une machine pouvant transporter entre 78 et 98 passagers, en deux classes, il est équipé de deux réacteur PowerJet SaM146 développé conjointement par le motoriste russe NPO et le français Snecma. Divers équipementiers ont été retenu pour fournir des éléments au SSJ100 comme Thales, Liebherr ou encore Honeywell et Bf Goodrich. Le cockpit est moderne et intègre une technologie Occidental avec écrans EFIS couleurs.Le marché visé est le remplacement des Yak-40 ainsi que les vénérables Tupolev-134. Il est clair que Sukhoi va tenter de s’attaqué au marché d’Embraer et  Bombardier, mais la concurrence sur le marché des monocouloirs de 80 à 100 places sera rude, avec le MRJ de Mitsubishi.

Les commandes :

Le Superjet 100 est entré en service auprès de la compagnie Armavia avec deux exemplaires suivit d’Aeroflot qui en a commandé 42. Depuis, Sukhoi à re4u des commandes de la part des compagnies suivantes : Indonésie Kartika Airlines (15), Phongsavanh Airlines (3), Orient Thai Airlines (12), Bermudes Pearl Aircraft (6), Interjet (15), Indonésie Sky Aviation (12), Blue Panorama Airlines  (8), Aviotech (10 SBJ), Kuban Airlines (12), Moskovia Airlines (3), Comlux (2 SBJ).

1917727.jpg


 

Photos :  1 SuperJet 100 au décollage 2 Cockpit @ Sergy

 

24/02/2012

La Luftwaffe modernise ses Tornado !

 

cd6b4604-8393-42e8-bb17-97d7535fba57.Full.jpg


 

La Luftwaffe vient de dévoiler le premier  Panavia Tornado modernisé en phase 3. L’avion a effectué son vol inaugural depuis l’aérodrome de Manching. Cette modernisation nommée ASSTA 3  fait suite aux deux précédentes modernisations de l’avion.

ASSTA 3 (Avionic System Software Tornado ADA):

La filiale d'EADS/Cassidian a été chargée par la Force aérienne allemande d’un programme de modernisation de la flotte d’avion Tornado. Cette modernisation comprenait trois phases dont la dernière et actuellement en oeuvre.

La modernisation comprend un système d'information multifonctionnel de distribution avec un système de liaison de données link16 moderne.  Les Tornado pourront également disposer d’un nouveau dispositif de nacelle à pointage laser permettant l’usage de systèmes d’armes guidées de dernière génération. En plus de cette innovation, les Tornado de la Luftwaffe disposeront d’un systèmes de communications radios ultra-modernes, d’un  appareils d'enregistrement numériques  de données.

Côtés avionique, la mise en place d’un dispositifs d'affichage couleur avec intégration des données  de l’Israélien Rafael compatible avec une nouvelle nacelle de reconnaissance offrira de nouvelels perspective à l’avion.

Pour la Luftwaffe cette modernisation s’inscrit dans une volonté de poursuivre l’usage de la flotte des Tornado jusqu’en 2025.

Planification de la flotte :

La planification du ministère de la Défense allemand prévoit pour la mise à niveau de 85 appareils de type Tornado, couvrant les versions  ECR de guerre électronique du JBG 32 à Lechfeld et les machines de reconnaissance du  AG 51 à Schleswig. Le reste de la flotte Tornado (toutes les machines standard de type  IDS) seront  remplacées par le EF2000 Eurofighter, un processus qui est actuellement en cours pour JBG 31 à Nörvenich et doit être complété par la conversion de JBG 33 à Büchel.

Photo : Le premier Tornado au standard ASSTA 3 @ CASSIDIAN/Luftwaffe

 

19:43 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : luftwaffe, tornado, eads, cassidian |  Facebook | |

23/02/2012

L’Inde met en service le MIL MI-17V5 !

 


Mi-17V5D.jpg

 

 

C’est lors d’une cérémonie sur la base aérienne de Palam que l’Indian Air Force (IAF) a mis officiellement en service ses premiers hélicoptères MIL-MI-17V5 la semaine dernière. Au total, l’Inde a commandé 80 appareils de ce type pour remplacer des version plus ancienne du MI-7.

Deux commandes :

Les premiers hélicoptères MI-17V5 ont été commandé au nombre de 59 dans une première commande de près d’un milliard de dollars. Puis une seconde série fut commandée. la totalité des 80 MI-17V5 devront être en service d’ici 2014 au sein de l’IAF. Les hélicoptères sont fabriqués par Kazan Helicopters, une filiale du groupe Hélicoptères de Russie.

L’Inde est considérée comme un partenaire stratégique de la Russie dans le développement et la livraison des hélicoptères militaires, ainsi que pour les opérateurs publics et privés. Des projets mixte russo-indiens sont en cours pour livrer de nouveaux hélicoptères, des pièces de rechange et des équipements aéronautiques. Depuis 2011, l’Indian Air Force opère plus de 200 hélicoptères Mi-8/17 de fabrication russe.

Le MIL MI17-V5 :

Le MI-17V5 est un dérivé pour l’exportation de la version russe MI-8TV-5 remotorisé par deux Klimov-VK2500, l’appareil est doté d'une rampe de chargement au lieu des portes «clam-shell», une porte supplémentaire et un nouveau "nez dauphin". L’avionique de type KNEI-8 est plus moderne est dispose de quatre écrans couleurs de grande taille.

Mi-17V5B.jpg


 

Photos : MIL MI-17V5 de l’IAF @ IAF

 

21:44 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iaf, indian air force, mi-17v5 |  Facebook | |

22/02/2012

Essais en vol du Trent XWB destiné à l’A350 !

 

800x600_1329564029_A350_Trent_XWB_engine_first_flight_on_A380_over_pyrenees_mountains.jpg


 

Le nouveau moteur de l'A350 XWB, le Rolls-Royce Trent XWB  a réussi son tout premier vol à bord du “banc d'essai volant” A380 d. L'avion a décollé de l'usine Airbus de Toulouse et effectué un vol de plus de cinq heures au cours duquel tous les réglages moteur ont été sélectionnés, depuis le ralenti jusqu'à la pleine poussée (84.000 lbs), à des altitudes atteignant 43.000 ft. La qualité de vol de l'avion a été évaluée à partir de basses vitesses jusqu'à Mach 0.9. Non seulement le moteur a parfaitement fonctionné mais il a également démontré ses performances de nouvelle génération, à savoir une consommation de carburant réduite et un faible niveau de bruit.

Le moteur de développement Trent XWB, spécialement équipé de capteurs d'essai destinés à mesurer des centaines de paramètres, a été monté sur le mât moteur gauche interne de l'A380, remplaçant ainsi l'un des moteurs Trent 900 de l'appareil. Lors de ce premier vol, l'équipage était composé des pilotes d'essais expérimentaux Terry Lutz et Frank Chapman, du mécanicien navigant d'essais expérimental Pascal Verneau, et des ingénieurs navigants d'essais Emanuele Costanzo et Tuan Do.

Lancé environ un an avant le premier vol de l'A350 XWB, ce programme d'essais en vol du moteur devrait cumuler approximativement 175 heures de vol, soit trois fois plus d'heures de vol en fonctionnement que pour les programmes précédents. Celui-ci se déroulera sur une période de sept mois et comprendra des campagnes d'essais par temps chaud et en conditions de givrage. En outre, il permettra de tester le système nacelle et inverseur de poussée de technologie avancée fourni par Goodrich.

L'objectif global de ces essais en vol est la validation précoce et systématique de tous les aspects relatifs aux performances du moteur ; elle contribuera, de ce fait, à réduire considérablement les risques liés au développement de l'A350 XWB, bien avant son entrée en service. Les premiers résultats de cette campagne d'essais en vol sont attendus cet été.

Concernant le Trent XWB :

Le nouveau membre de la famille des moteurs Trent, le XWB  doit se positionner sur le marché  des appareils gros-porteurs bimoteurs. Le futur moteur de l’A350 est plus léger de 15% et dispose d’améliorations en matière aérodynamique. Grâce à l'utilisation de nouveaux compresseurs,  un système d'air optimisé interne qui réduit la demande d'air de base permet de réduire la consommation de carburant.

La températures de fonctionnement supérieures permet également d’améliorer la consommation de carburant.  Ce nouveau moteur dispose d’une nouvelle chambre de combustion avec une fiabilité éprouvée et qui est plus propre que tous les objectifs d'émissions fixés actuellement. Ce nouveau moteur doit permettre de réduire encore plus le niveau de décibels ainsi que les coûts d'exploitation grâce aux technologies les plus récentes du système de ventilation.

 

1575.jpg

 

 

Photos : 1 L’A380 porteur en place 2 du Trent XWB 2 Le Trent XWB sous l’aile de l’A380 @ Airbus / S. Ramadier et H. Goussé

 

21:47 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : a350 xwb, rolls-royce trnet, trent xwb |  Facebook | |

21/02/2012

L’Indonésie commande des CN-295 !

 

1035014552.jpg


 

Salon aéronautique de Singapour,  Airbus Military et Indonesian Aerospace (PTDI) ont signé un accord de partenariat pour la production du CN 295. L’Indonésie vient de signer un contrat pour l’acquisition de 9 appareils de type CN-295 pour la somme de 325 millions de dollars.

Les livraisons devront débuter d’ici en 2014, en parallèle, l’Indonésie confirme son partenariat avec  EADS/CASSIDIAN pour la production et de distribution du CN 295. Airbus estime que le CN-295 dispose d'un fort potentiel sur le marché Asie-Pacific et vise le marché d’autres pays de la région, ainsi que le marché de l’aviation civile. 

En outre, le plan industriel couvre une collaboration substantielle entre PT DI et Airbus Military pour le programme CN-295, notamment la fabrication de l’empennage de queue, le fuselage arrière et les panneaux de fuselage, ainsi que workpackages pour le développement des systèmes de formation assistée par ordinateur, la création d’un centre de livraison et d’une chaîne d’assemblage final en Indonésie.

A propos du CN-295 :

Au début des années 1980, l'Espagne cherche un appareil complémentaire au C-212, le constructeur national CASA s'entend avec l'indonésien IPTN pour produire la version de base d'un appareil de transport tactique, les autres versions pouvant être produites nationalement. Le premier vol intervient le 11 novembre 1983 et l'avion entra en service dans l'Ejercito del Aire en 1988.
Le CN-235 reprend les éléments traditionnels du transport tactique : ailes et dérives hautes pour les protéger des projections venues des pistes non préparées, aile droite pour diminuer la vitesse d'approche, rampe de chargement à l'arrière. Le CN-235 peut ainsi transporter 51 combattants, 18 brancards ou 4 palettes.

En 1995, l'Espagne crée une version très modernisée, le C-295, pour compléter sa flotte. Le C-295 dispose d'une soute plus longue de 3 mètres, d'une nouvelle avionique, d'un train et d'une structure renforcés, de points d'emports sous les ailes et de moteurs Pratt & Whitney PW127G entraînant des hélices hexapales. Il peut ainsi transporter 71 combattants, 48 parachutistes, 24 civières ou 5 palettes. Il est également proposé en version Persuader pouvant accomplir des missions de chasse aux sous-marins. Le C-295 est vendu à une dizaine d'états, comme le Portugal, la Pologne, l'Algérie ou le Brésil.
Plus de 85 avions C295 sont en service aujourd’hui avec 14 opérateurs différents.

 

casa-c-295.jpg

 

 

Photos : CN-295 @  Airbus Military

 

23:12 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus military, cn-295, casa 295 |  Facebook | |