04/05/2009

Le point sur l’A350 XWB

media_object_image_highres_A350XWB_Apr09_6_hr[1].jpg

L'A350 XWB sera plus rapide, plus efficace et plus silencieux que les avions actuellement en services, et ceci grâce à une aile au design avancée qui combine les améliorations aérodynamiques déjà validées sur l'A380, avec des améliorations développées par les ingénieurs d'Airbus. Retour, sur ce nouvel avion qui préfigure avec son concurrent le B787 les bi réacteurs de demain !

 

Rappel :

 

Initialement l’A350 et une riposte au programme 787 de Boeing et de certains modèles du B777. Paradoxalement, ce nouvel avion devrait également faire de l’ombre à l’A340 et la version longue de l’A330 d’Airbus. Mais il s’agit là d’un moindre mal, tant le B787 de Boeing a creuser l’écart en terme de diminution de coûts et de consommation de kérosène. Il fallait à tout prix à Airbus une réaction vigoureuse, a fin de ne pas laisser son concurrent avaler le marché (le B787 engrange à ce jour plus de 900 commandes). 

 

Changement de cap :

 

L’ A350 est un avion long courrier et moyen porteur bi réacteur initialement dérivé de l’A330 et A340. Initialement né le 6 octobre 2005, le projet sera presque abandonné fin 2006 lorsqu’il apparaît que celui-ci à une consommation 20 % supérieur au B787 ! Quasi invendable, dès lors, Airbus décide un profond changement de cap !

media_object_image_highres_A350XWB_Apr09_3_hr[1].jpg

 

Retard de 3 ans !

 

En révisant sa copie, Airbus retarde le programme de 3 ans, mais nécessaire pour combler ses faiblesses technologiques.

 

A350 XWB :

 

La nouvelle mouture prend le nom d’A350 XWB (eXtra Wide Body), plus rapide, plus efficace et plus silencieux tels sont dorénavant  les objectifs d’Airbus pour cet avion. Pour simplifier les choses, les améliorations aérodynamiques  sont  issues de l’A380 et l’utilisation généralisée de matériaux composites de carbone sont au menu !

 

 

Les trois membres de la famille A350 XWB (A350- 800,-900,-1000) partagent la même aile plane avec 64,7 mètres d'envergure, une superficie totale de 442 mètres carrés. En outre, la structure interne de l'aile sera réduite pour répondre aux besoins spécifiques de chaque variante.
 
Une de ces innovations est le flux de déploiement des sages-trailing-edge flaps. Sur une aile traditionnelle d’avion, les volets latéraux permettent d'étendre l’angle de l'écoulement de l'air. Pour l'A350 XWB, le déploiement des volets se trouve le long de la direction de vol,  ce qui permet d’augmenter l'efficacité et l'amélioration des performances à basse vitesse, tout en réduisant le bruit aérodynamique généré.
media_object_image_highres_A350XWB_cabin_Apr09_hr[1].jpg


 

Maintenance diminuée et fiabilité accrue :


 Les systèmes embarqués sont optimisés par deux principaux critères: la robustesse, la fiabilité de fonctionnement et la simplicité, pour réduire le temps de maintenance et de coût.

Beaucoup de systèmes sont dérivés des Airbus A380, offrant les avantages de l'expérience acquise avec  celui-ci et d'assurer un haut niveau de maturité à l'A350 XWB dès l'entrée en service.
 
Un autre A380-concept a prouvé que l'utilisation de deux circuits hydrauliques (au lieu de trois sur les autres avions de ligne), permet une excellente redondance grâce à la fourniture d’une double voie électro-hydraulique pour le système de sauvegarde. En outre, l’hydraulique de l'A350 XWB sera exploitée au plus haut niveau de pression de 5000 psi. Comme sur l’ A380. L'augmentation de la pression permet de réduire la taille des tubes, des actionneurs et des autres éléments du système tout en facilitant l'accès général et  conduit à une amélioration de la fiabilité et la maintenabilité, tout en réduisant le poids et l'augmentation des économies de coûts.  

 

Economie de bruit et de CO2 :

 
Une technologie de pointe intégrée dans le système de gestion de vol permettra à l'A350 XWB d'effectuer la réduction automatique du bruit lors des  procédures de départ (PNDA). Il en résulte dans l'utilisation du montant minimum de la poussée au décollage, et de permettre une montée de la trajectoire de vol qui permet de réduire le bruit.


L'A350 XWB sera pourvu de la dernière génération de moteur disponible et offrira d’importantes réductions du niveau de bruit et d'émissions de CO2, qui seront  bien en deçà des règlements en vigueur aujourd'hui à l'avenir soit 35% de moins que les règles fixées par l’OACI (norme CAEP)

 

Les bi réacteurs, l’avenir !

 

Une chose est sûre, Boeing avait raison en se lançant dans le projet du B787 « Dreamliner », la technologie permet aujourd’hui à des bi réacteur de remplacer avantageusement les quadri moteurs. Les coûteux investissements en recherche & développement ont permis (même avec du retard) de diminuer de façon drastique les coûts, la consommation de kérosène et donc de CO2 sans oublier une forte diminution des nuisances dues au bruit. En poussant dans cette voie, Boeing à obliger la concurrence à réagir ! Airbus a donc emboîté le pas avec l’A350XWB et nous propose un concurrent sérieux au B787, mais personne n’aura à se plaindre de ces avancées technologiques bien au contraire, même les autres constructeurs se lancent dans cette voie !

 

 

Actuellement l’A350 compte 483 commandes (A350-800 : 182, A350-900 : 226, A350-1000 : 75) Le premier vol est prévu pour 2011 et l’entrée en service en 2013 (sauf retard) !

 

 

media_object_image_highres_A350XWB_cockpit_Apr09_hr[1].jpg

Photos : Images de synthèse extérieurs, intérieur et cockpit  de l’A350XWB, @Airbus press center.

12:46 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |

02/05/2009

Pilatus livre le 900ème PC-12 !

PC12-FélixBahamonde.JPG

 

Encore une bonne nouvelle de chez Pilatus ! Cette semaine, Pilatus a eu l’honneur d’annoncer la livraison de son 900ème PC-12, aux Etats-Unis à  Bromfield, Colorado.

 

La Nouvelle Génération :

 


Doté d'un certain nombre d'améliorations significatives par rapport à son prédécesseur, le PC-12 NG  intègre une  avionique Honeywell Primus Apex qui s’intègre dans un tout nouveau cockpit conçu par BMW Group DesignworksUSA,  doté  d’une plus puissante turbine  Pratt & Whitney Canada PT6A, le PC-12 offre une plus grande rentabilité  pour ses opérateurs ainsi  qu’une plus grande  fiabilité pour répondre à des besoins de transport dans une l'économie toujours plus exigeante.

 

 

175023893[1].jpg

 

 

 

Billets déjà publiés sur le PC-12 :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/04/29/la-finlande-choisit-le-pilatus-pc-12-ng.html

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2007/09/26/pilatus-pc-12-nouvelle-génération.html

 

 

Photos : 1 PC-12 NG, @ Félix Bahamonde. 2 Intérieur PC-12 NG, @ Pilatus Aircraft.

11:33 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

01/05/2009

Réorganisation d’Airbus Military

42216153[1].jpg

Entité séparée, Airbus Military a rejoint la maison mère Airbus en tant qu’unité d’affaires.Airbus Military regroupe plus de 4500 employés hautement qualifiés dans l'équipe Airbus, et a été créé à partir de l'ancienne division d'avions de transport militaire d'Airbus société mère d’ EADS.

 

 Une réorganisation pour stimuler les synergies : 
  
Cette unité est en charge d'une gamme complète de produits dont les avions de transports tels que les CASA CN-235 et C-295 de transport tactique, du futur A400M (avions de transport multi rôles) et des modèles de ravitailleurs en vol que sont l’A310 MRTT et le nouveau A330 MRTT. Airbus Military est également en charge de tous les futurs développements de transport militaires menée par l’entreprise.

 

Les opérations d’Airbus Military sont principalement basées Espagne ou l’on procède à l’élaboration des activités allant de l’intégration d’appareils et des systèmes militaires, de  l’industrialisation et bien sur le marketing et les ventes.
L'entreprise assure également des services de soutien global et des services aux clients et utilisateurs de ces appareils.

Cette réunification doit permettre de simplifier les procédures et surtout de pouvoir éviter les doublons. Une meilleure efficacité de l'organisation va offrir  organisation plus cohérente et simplifiée du programme A400M et de remettre le programme sur les rails.

 

42002679[1].jpg

Déjà une solide réputation :

 

Si les avions de transport tactiques CN-235 et 295 se vendent bien à travers le monde (on se souvient que la Suisse avait choisit le CN-295 comme avion de transport, avant son rejet par le parlement), la nouvelle génération d’avion ravitailleur A330 MRTT (Multi-Role Tanker Transport) qui permet non seulement le ravitaillement mais aussi le transport logistique et de troupes, et basé sur une cellule de l’Airbus A300-200 civil. Cet avion a gagné le récent concours internationaux pour la prochaine génération de ravitaillement et de transport, après avoir été sélectionné par la Royal Air Force, la Royal Australian Air Force, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis

 

 

Photo 016.jpg


Photos : 1 & 2 : A400M et A330 MRTT, @ EADS Airbus Military.

: CN-295 Espagnol à Payerne en 04, @ Pascal Kümmerling.

 

11:32 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

29/04/2009

La Finlande choisit le Pilatus PC-12 NG

PC12EagleMichaelOBern.JPG

 

L’Ilmavoimat  (Armée de l'Air finlandaise)  vient  de signer  avec  Pilatus Flugzeugwerke AG un contrat pour l'achat de six PC -12 NG ! Je vous parlais dans un billet précèdent des bons résultats de l’entreprise de Stans pour 2008, voici encore une bonne nouvelle de chez Pilatus !

 

 

Un contrat de 22,5 millions d’euros :

 

Le contrat d'un montant total de 22.5 millions d'euros vendredi dernier, en présence du Haut commandant de l'Armée de l'Air finlandaise, le général major Jarmo Lindberg et Jim Roche, vice-président de la Pilatus Business Unit Government Aviation, à Tikkakoski.

 

 

Une nouveauté pour Pilatus :

 

C’est en effet,  la première fois qu’une  Force aérienne se dote du PC-12  en version transport léger et logistique.  Suite à une phase intensive d’évaluation qui s’est déroulée à Igaluit au Canada et à Stans en Suisse, le PC-12 NG a été préféré à ses concurrents étrangers.

 

Pour Pilatus le choix de l’aviation finlandaise démontre le large spectre d’utilisation et de la variété des rôles que peut couvrir le PC-12 NG, et répond aux exigences élevées d’un client militaire. L’avion répond notamment à des coûts très bas qui sont en parfaite adéquation avec le resserrement des budgets des Forces armées.

 

Actuellement, chaque jour ce sont pas moins de 860 PC-12  qui volent sur les cinq continents et ceci avec des conditions climatiques fort différentes !

 

L’Armée de l’air finlandaise prendra livraison de ses premiers PC-12 NG durant le dernier trimestre 2010, ils remplaceront progressivement les Piper PA-31-350 Chieftain et assureront le transport de passagers et de fret léger.

 

 

PA-31JanJorgensen.JPG

 

 

Photos 1 : Pilatus PC-12, @ Michael O Bern. 2 Piper PA 31-350 actuel de l’aviation finlandaise. @ Jan Jorgensen.

 

 

28/04/2009

Premier vol du P-8A Poseidon

p-8.JPG

Boeing annonce le premier vol du P-8A Poseidon  (prototype : T-1). Le P-8A sera le remplaçant des vénérables P-3 Orion de patrouille maritime.

 

Début des essais en vol :

 

Le prototype à décoller et effectué un premier vol de 31 minutes à une altitude de 25.000 pieds. Une première série de contrôles de vol ont pu être réalisée sans problème.

 

Avant le décollage, l’équipe du  P-8A a achevé une série limitée de contrôle de vol, y compris le démarrage des réacteurs. Pendant le vol, les pilotes d'essais ont effectués diverses manoeuvres, et testés  les systèmes de contrôle des accélérations et décélérations des moteurs, du pilote automatique de vol, et les groupes auxiliaires de puissance

 

L'intégration des systèmes de la Navy  et les essais de ceux-ci débutera  en vol formel au cours du troisième trimestre de cette année. Avant cela, Boeing devra encore peindre l'appareil et  installer de nouveaux instruments de test en vol pour la  conduite des d'essais.

 

Dérivé du B737 :

 

Le P-8A, un dérivé du B-737-800 NG, doté de moteurs de CFM 56 et de systèmes de détection et de poursuite de Northrop Grumman, Raytheon, Spirit AeroSystems et GE Aviation. Actuellement  Boeing prépare le montage des cinq premiers P-8A.

La Navy prévoit d'acheter 108 P-8AS pour remplacer sa flotte d'avions P-3C Orion  et entreront en capacité opérationnelle pour 2013.

 

 

imageView[1].jpg

Photos : 1 & 2 : P-8A Poseidon lors du premier vol. @ Boeing press.

 

 

 

 

 

13:36 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |