26/12/2009

Airbus : 30 A320 pour LAN

 

 

1596592.jpg

 

 

 

Les dernières commandes pour les constructeurs tombent, voici que le groupe LAN Airlines annonce la signature d’un contrat portant sur 30 Airbus A320. La valeur de ce contrat est estimée à 2 milliards de dollars aux prix catalogues.

Ces appareils seront livrables à partir de 2011 et jusqu’en 2016. Ils seront opérés sur l’ensemble des  liaisons sud-américaine de la compagnie en direction de l’Argentine, le Chili, le Pérou et l’Equateur. Ces appareils viendront renforcer les modèles d’Airbus déjà en activité au sein de LAN, soit des A318-100 (19), A320-200 (20) et A340-300 (6).


LAN est une compagnie basée à Santiago du Chili, connu par le passé sous le nom de LAN Chile, elle dispose aujourd’hui de plusieurs filiales (LAN Argentina, CARGO, Equateur et Perou), Née en 1932, elle devient LAN Airlines en 1970 et rejoint l’alliance OneWorld en 2000. LAN est une des compagnies phares en Amérique du sud avec une flotte des plus moderne qui compte 90 appareils.

Photo : A320-200 LAN. @ Flavio Guerra

 

23/12/2009

Nouvelles commandes pour l’A330

 

 

1498216.jpg

 

 

Après Boeing, c’est au tour d’Airbus d’annoncer deux commandes pour son A330, soit Malaysia avec 15 appareils et 5 pour Turkish.

A330-300 :

Malaysia annonce la signature d’un protocole d’accord avec Airbus portant sur l’acquisition de 15 nouveaux A330-300. La commande s’accompagne d’option sur 10 appareils supplémentaires et est évaluée à 5 milliards de dollars au prix catalogue (avec les options). Les long-courriers doivent être livrés entre 2011 et 2016. Ils seront placés sur des routes en Asie, vers l’Australie et vers le Moyen-Orient.

En 2016, Malaysia aura une flotte complètement transformée, modernisée. Elle attend en effet 6 Airbus A380, livrés à partir d’août 2011 et 35 Boeing 737-800, qui vont remplacer ses actuels B737-400.

Malaysia opère déjà avec 11 Airbus A330-300 et 3 A330-200. Ces appareils sont motorisés par des PW4000 de Pratt & Whitney.

A330-300 & 200F :

Du côté de chez Turkish Airlines, le contrat porte sur la commande de 3 A330-300, qui viendront compléter la commande de 7 appareils déjà enregistré avec ce modèle. La Compagnie exploitera ces appareils qui pourront accueillir 31-9 passagers dans un aménagement bi-classe. Ces appareils livrables à compter de septembre 2010 seront dotés de réacteurs Rolls-Royce Trent.

Par ailleurs, Turkish à également signé un second protocole d’accord portant sur 2 A330-200F (Freighter) dans le but de remplacer ses actuels A310-200F.

media_object_image_lowres_A330-300_Turkish_Airlines_Aug09_lr.jpg

 

Photos : 1 A330-300 Malaysian. @ Bastian Ding. 2 A330-300 Turkish. @ Airbus

 

22/12/2009

Nouvelle commande pour Boeing

 

 

0297970.jpg

 

 

Le dollars est bas et cela se voit ! All Nippon Airways ANA vient de passer commande pour «Noël» une jolie commande à Boeing, soit 5 B777 et 5 B767 pour un montant de 2 milliards de dollars, selon les prix catalogue.

ANA se renforce avec cette commande qui concerne le B777-200ER et le B767-300ER (Extended Range). Les B767-300ER arriveront entre avril 2010 et mars 2012. Ils remplacent les appareils d'une précédente commande annulée l'année dernière. La motorisation des B767 en service chez ANA est constituée de CF6-80 de General Electric. 

Les B777-200ER devraient être livrés entre avril 2012 et mars 2014. Le choix de la motorisation n'a pas encore été annoncé.

ANA justifie cette nouvelle commande par la nécessité de rajeunir rapidement sa flotte au profit d'appareils plus économiques. Elle n'a cependant pas précisé lundi à quelles lignes elle destinera ces nouveaux avions.

La compagnie a encore plusieurs vieux appareils gros-porteurs B747-400 en service, des engins gourmands en carburant qui ont fait leur temps et qu'elle entend remplacer par des avions de capacité voisine ou inférieure et moins voraces en kérosène.

Sur une flotte d'un peu plus de 200 appareils, ANA totalise quelque 160 Boeing et seulement de 30 Airbus (A320) qu'elle ne prévoit pas de conserver.

Premier vol du B787 ANA :

Aujourd’hui, Boeing annonce le premier vol du second B787 «Dreamliner», ce second avion est l’appareil destiné à la compagnie All Nippon Airways, client de lancement du B787 !

image.php.jpeg

 

 

Photos : 1 B777 ANA. @ Sam Chui. 2 B787 ANA. @ Boeing

 

21/12/2009

La Libye choisit russe !

 

 

1570109.jpg

 

 

Selon toute vraisemblance, la Libye devrait très prochainement se doter d’avions de combat russes de type Sukhoi SU-35 et SU30, YAK-130 ainsi que des hélicoptères KA-52 et MI-35. Le montant de la transaction devrait avoisiner les 700 millions d’euros (USD 1 milliard ).

Tripoli serait engagée dans des négociations avancées avec la Russie portant sur l’achat d’une première série de 12 SU-35, 4 SU-30, 6 Yak-130 d’entraînement ainsi que d’hélicoptères de reconnaissance Ka-52 et d’assaut MI-35, dont le nombre n’est pas encore connu !

Selon un responsable russe, la partie Libyenne envisage à plus long terme de renouveler complètement son parc d’aéronefs militaires. La Russie étant prête à exécuter cette commande ainsi que d’autres à 100 %.

Pas de Rafale ?

La Libye n’achèterait donc pas l’avion de combat français Rafale, en dépit des efforts soutenus effectués par Paris ! L’équipe de présentation du Rafale n’avait pourtant pas ménagé ses efforts dernièrement, aidé par l’intervention du Président Sarkozy.  2010 devrait pourtant sourire à Dassault qui devrait pouvoir engranger ses premières commandes  à l’exportation (EAU, Brésil, Inde et pourquoi pas la Suisse !).

Les choix Libyens :

Le Maître de Tripoli semble donc se diriger vers une aviation d’origine russe comme par le passé (Mig-21, Mig-25, MI-8/24) mis à part la livraison par Paris de Mirage F1.

Le Sukhoi-35

Le Su-35 se présente comme un chasseur à trois plans cinq fois plus instable que le SU-27 et équipé de nouvelles commandes de vol électrique quadruplexées. Pour l'augmentation de l'agilité et l'amélioration des performances au décollage et à l'atterrissage, il dispose de plans canards. Il est muni d'une perche de ravitaillement en vol, logée dans le côté gauche. Le pilote, assis sur un Siège éjectable KD-36M incliné à 30° et peut visualiser les informations nécessaires sur trois écrans multifonctions en couleur et un quatrième monochrome. 

Le Su-35 est le premier chasseur au monde à avoir deux radars, un N-011 multi-mode à balayage électronique à l'avant et un N-012 dans le cône de queue. Le N-011 est capable d'acquérir 15 cibles et d'en engager 8, sa portée est de plus de 100km.  Il possède également: un capteur optronique frontal capable de travailler en mode infrarouge. Il est évidemment doté d’une architecture complète en matière de guerre électronique.

1581914.jpg

 

 

Le Yak-130 :

Le Yakovlev Yak-130 est un avion d’entraînement avancé russe mais également utilisable comme avion de reconnaissance et d’attaque au sol. Développé dans les années 90 et rejoint par l’italien Aermacchi. Trois prototypes furent construits pour la qualification de l'appareil. La qualification préliminaire permettant son utilisation par l’aviation russe en tant qu'avion d'entraînement avancé fut attribuée en novembre par le centre d'essai en vol.  Le 19 mai 2009 le premier des douze appareils destinés aux Forces aériennes russes, a effectué son premier vol. En 1998, les espoirs visaient la fabrication de 1 300 appareils d'entraînement et de 770 pour l'appui feu.

1261163.jpg

 

 

Le Kamov Ka-52 :

Le Kamov Ka-52 Alligator est un hélicoptère de combat biplace côte-à-côte doté de rotors contrarotatifs et d’un siège éjectable fonctionnant après l’extraction du double rotor.

Le Kamov Ka-50 a été conçu à partir de décembre 1977sur une demande de l’Union soviétique qui souhaitait disposer d'un hélicoptère de combat capable en particulier de missions antichar. Il s'agissait de répondre au programme américain AAH qui aboutit à l’AH-64 Apache et de trouver un successeur à moyen terme au MI-24. Les deux principaux hélicoptéristes soviétiques se lancèrent dans leurs projets respectifs, celui de Kamov étant appelé V-80 (V pour Vertoliet, hélicoptère). Alors que le MI-28 semble être un croisement d'Apache et de MI-24, le futur Ka-50 innove largement. Des innovations qui soulèvent la perplexité des Occidentaux contribuent à bloquer son exportation actuellement mais qui sont logiques selon la tactique d'emploi de l'hélicoptère dans l'Armée rouge de l’époque.

En effet, en Occident les hélicoptères volent en rase-motte pour se protéger et engagent leurs cibles en restant à la plus grande distance possible. Les Soviétiques utilisaient leurs hélicoptères comme des avions d'assaut : ils se déplaçaient en vol "tactique" horizontal à des altitudes plus élevées et fonçaient sur leurs objectifs en le mitraillant, jusqu'à le dépasser et faire demi-tour pour une nouvelle passe de tir. Le vol stationnaire est essentiellement utilisé pour les décollages et atterrissages.

Le Ka-52 est une variante biplaces adaptée pour l’exportation et permettant la mise en utilisation des tactiques occidentales.

Le MI-35 :

le MI-35 est l’ultime version du Mi-24 Hind du constructeur Mil dont plus de 2’500 exemplaires ont été produit.m Le MI-35 est la version export dont l’avionique peut être dotée d’équipement Occidentaux.

1541147.jpg

 

 

Photos : 1 SU-35 2 Yak-130 3 Ka-52 @ Oleg. V. Belyakov. 4 Mi-35 @ Radim Spalek.

 

20/12/2009

Boeing : nouvelle commande pour le B737NG

 

62456_1256526292.jpg1.jpg1.jpg

 

 

Boeing  et Copa Airlines, transporteur aérien phare du Panama, ont annoncé une commande de deux B737-800 Next-Generation, ce qui porte à 15 le nombre de B737-800 commandé cette  par la compagnie aérienne. La commande est évaluée à 152 millions de dollars au prix catalogue.

Copa Airlines :

Avec cette commande, la compagnie disposera de 29 B737NG. En juillet, Copa avait placé une commande pour 13 avions. Copa a été le premier transporteur dans les Amériques, à incorporer les ailettes marginales sur le  B737. L'ensemble de ses B737 Next-Generation qui utilisent  les extrémités de ses ailes courbes distinctives, qui améliorent le rendement du carburant et réduisent l'usure du moteur et les émissions de dioxyde de carbone. Copa fut aussi le premier dans la région à utiliser  B737NG.

Copa opère à partir de l'aéroport international de Tocumen au Panama et opère des vols entre les États-Unis et l'Amérique centrale et les Caraïbes. Les liaisons de B737 de Copa sont notamment  au départ de Buenos Aires, Montevideo, Santiago, Sao Paulo et à Los Angeles.

B737 NG :

Les nouveaux B737 NG vont également bénéficier d'améliorations de performances qui devraient se traduire par une réduction de 2 % de la consommation de carburant d'ici 2011 grâce à une combinaison de la cellule et de nouvelles améliorations des moteurs.

 

 

image.php.jpeg

 

 

Photos : 1 B737NG Copa Airlines. @ Fabricio Jimenez 2 vue B737NG Copa par Boeing. @Boeing