03/07/2010

Boeing prépare le B787-900

 

 

K64937-02_med.jpg

 

 

EVERETT, Washington,  Boeing  a annoncé l'achèvement de la configuration  du  «Dreamliner» B787-900. Boeing a atteint cette étape après des années de collaboration avec les compagnies aériennes clientes et les partenaires pour déterminer la configuration optimale pour la version rallongée du  "Dreamliner".

Boeing a terminé les études nécessaires à la finalisation de la conception de base, lui permettant ainsi,  qu’à ses fournisseurs de  commencer la conception détaillée des pièces, des assemblages et d'autres systèmes pour la nouvelle version -900. Comme les plans détaillés sont terminés et publié, la production peut commencer. La livraison du  premier B787-900  est prévue pour fin 2013.

Le B787-900 :

Le B787-900  est le deuxième membre de la famille B787. Il s’agît d’une version légèrement plus grande que  le -800. En effet, le B787-900 sera légèrement plus long  de 6 mètres. Il pourra ainsi transporter de 250 à 290 passagers contre 210 à 250 pour le -800. Son rayon d’action sera lui aussi étendu et oscillera de 8 000nm à 8 500nm ( 14 816 à 15 742km). Le rayon d’action du B787-800 est de 7 650nm à 8 200nm (14 167 à 15 186km).

 

K64937-01_med.jpg

 

 

Photos : images de synthèse du futur B787-900. @ Boeing

 

11:56 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nouveaux avions de ligne, b787-900, boeing |  Facebook | |

02/07/2010

Nouvel Hélicoptère pour la Présidence américaine

 

 

vh71.jpg

 

 

Le Président Obama a décidé de relancer le programme d’achat d’un nouvel hélicoptère pour la Maison Blanche. Je vous en avais parlé dans un précédent article, mais ce projet avait été momentanément gelé faute de moyens financiers. Le voici qui ressort des tiroirs, ce qui fait le bonheur d’AgustaWestland !

Coopération Italo-Américaine :

Finmeccanica annonce qu’AgustaWestland et Boeing ont annoncé un accord de partenariat concernant le programme de remplacement des hélicoptères présidentiels. L’appareil proposé est une adaptation de l’AW101 qui serait produit aux Etats-Unis par Boeing sous licence et prendrait l’appellation VH-71.

Le projet AW101 (VH-71) présidentiel :

Décidé en 2005 le nouvel hélicoptère choisit et l’AW-101 «  Merlin » du consortium Agusta Westland  qui prendra l’appellation VH-71 « Kestrel » (lorsque le Président est à bord l’indicatif radio est « Marine One »). Le VH-71 Présidentiel a effectué son premier vol  aux installations d’AugustaWestland à Yeovil en Angleterre en octobre derniers.

Durant ce vol de 40 minutes, les performances exceptionnelles de l’appareil ont été notées. Le premier des cinq VH-71 a été depuis, transporté par l’US Air Force en C-17 à la Base Patuxent Rivers dans le Maryland pour recevoir ses équipements spéciaux. « Marine One » est équipé de contre-mesures anti-missiles, d’un système complet de brouillage et d’alerte radar et laser. Par ailleurs, pour garantir une parfaite sécurité de ses occupants l’appareil reçoit un blindage et des renforts de sécurité en cas de crash. Malheureusement, ce projet fut à ce stade gelé !

Initialement commandé à 5 exemplaires livrables à l’époque d’ici 2010,   l’administration Obama va devoir se positionner sur ce choix définitif  et définir le nombre de commandes finales d’hélicoptères VH-71.  Le montant est estimé à 11,2 milliards de dollars  pour les 5 machines !

Lien sur l’article publié :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/02/27/nouvel-hel...

Photos : projet du VH-71 (AW101) @ AgustaWestland

 

06:15 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : vh-71, aw101 |  Facebook | |

01/07/2010

Conflit Airbus/Boeing : L’OMC tacle l’Union européenne !

 

 

famA320.jpg

 

 

Le verdict de l'Organisation mondiale du commerce condamnant mercredi en partie les aides européennes à l'avionneur Airbus, est une étape de la longue guerre qui oppose Bruxelles et Washington sur leurs deux géants de l'aviation. Je vous livre ici un petit résumé de la situation, en lien le rapport complet.

La Décision :

L'Union européenne et certains de ses pays membres ont versé à Airbus des aides à l'exportations interdites et doivent y mettre rapidement un terme, a estimé mercredi une commission de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Cette décision constitue un revers important pour Airbus mais il ne marque pas pour autant la fin du bras de fer entre la filiale d'EADS et son grand rival américain Boeing sur les aides publiques au marché de l'aéronautique civile, estimé à 3.000 milliards de dollars (2.400 milliards d'euros) sur les 20 prochaines années.

Du côté de chez Boeing :

Boeing s'est félicité des conclusions rendues par l'OMC dans son rapport de plus de 1.200 pages. Pour l'avionneur américain, c'est uniquement grâce aux aides publiques qu'Airbus est parvenu à lui prendre des parts de marché et à se hisser au rang de numéro un mondial. Les Etats-Unis ont remporté une victoire qui fera date concernant la plainte engagée auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à l'encontre de l'Union Européenne, accusée d'avoir versé des subventions à l'avionneur Airbus , ont annoncé mercredi des dirigeants américains.

"Ces subventions ont fortement porté préjudice aux Etats-Unis et ont fait perdre du chiffre d'affaires et des parts de marché à Boeing . La décision prise aujourd'hui va contribuer à nous remettre sur un pied d'égalité par rapport à Airbus", a déclaré le représentant au commerce américain, Ron Kirk, dans un communiqué.

L'OMC "frappe au coeur des subventions à Airbus, conclut qu'elles sont illégales et qu'elles doivent cesser immédiatement", a déclaré à Reuters J. Michael Luttig, avocat de Boeing.

Pour Airbus, toutefois, le système de financement fondé sur le mécanisme de prêts des Etats membres remboursables une fois les avions vendus n'est pas remis en cause.

L'OMC estime que les aides interdites doivent cesser dans un délai de 90 jours après une décision définitive. Mais compte tenu des possibilités de recours, le processus juridique pourrait se prolonger des mois, voire des années, avant d'atteindre cette échéance.

Futur contrat sur les avions ravitailleurs en jeu !

La Commission européenne a déclaré qu'elle déciderait prochainement d'un éventuel recours en appel et elle a exprimé sa déception face aux conclusions de l'OMC, qui concernent la plupart des prêts accordés à Airbus pour le développement du très gros porteur A380.

"L'UE reste déterminée à aboutir à une issue négociée de ce différend, sans aucune condition d'un côté ou de l'autre", a déclaré le commissaire européen au Commerce, Karel De Gucht.

Un premier rapport confidentiel sur la plainte distincte déposée par l'UE contre le soutien américain à Boeing est attendu le 16 juillet.

Les conclusions présentées mercredi par l'OMC ne concernent pas le futur Airbus A350 mais Boeing estime qu'elles empêcheront les Etats européens d'accorder des prêts remboursables à son concurrent pour développer ce nouveau modèle. Airbus a rejeté cet argument en affirmant qu'il poursuivrait les discussions sur ces prêts.

Les décisions de l'OMC pourraient avoir un impact sur l'issue de l'appel d'offres lancé par les Etats-Unis pour renouveler la flotte d'avions ravitailleurs de l'US Air Force, un contrat dont le montant pourrait atteindre 50 milliards de dollars. Airbus et Boeing doivent présenter leurs offres au Pentagone d'ici au 9 juillet.

La filiale d'EADS concourra en effet avec un appareil dérivé de l'Airbus A330, l'un des modèles considérés comme ayant bénéficié d'aides illégales.

La commission de l'OMC a également demandé à l'UE de mettre fin à d'autres aides ou à leurs effets négatifs aux Etats-Unis, mais elle n'a pas retenu tous les griefs du camp américain.

* Le rapport complet du groupe spécial de l'OMC (en français) :

http://www.wto.org/french/news_f/news10_f/316r_f.htm

 

A380.jpg

 

 

Photos : 1 Familles Airbus A318/A319/A320/A321 2 A380 Singapore Airlines @ Airbus

 

07:50 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : subventions pour l'aviation, boeing, airbus, omc |  Facebook | |

30/06/2010

Forte croissance du trafic aérien !

 

 

a330Thai.jpg

 

 

L'International Air Transport Association (IATA) a annoncé ses nouvelles statistiques du trafic pour le mois de mai qui ont confirmé une nouvelle fois la reprise du secteur, soit une augmentation de 11,7% du trafic passagers et un bond de 34,3% de la demande de fret par rapport à mai 2009.

Le volcan oublié !

La demande a fortement rebondi en mai, après l'impact du fiasco des cendres volcaniques en avril. Le trafic passagers est désormais de 1% supérieur,  par rapport aux niveaux d'avant la récession, alors que le marché du fret est de 6% plus élevé !

Croissance de la demande passagers :

L’IATA révèle que les compagnies aériennes européennes ont enregistré une croissance de 8,3% par rapport à mai 2009, cependant cela met toujours l'Europe en zone de croissance la plus faible. La faible croissance économique de la région Europe avec ses questions sur la stabilité financière et le resserrement des politiques budgétaires se traduira vraisemblablement par une croissance plus lente que  dans d'autres parties du monde. 

Les transporteurs d'Asie-Pacifique ont enregistré une hausse de 13,2% de la demande en mai 2010, comparativement au même mois en 2009 et continue à conduire le redressement fondé sur une croissance économique robuste, principalement en Chine. 

Les transporteurs nord-américains ont vu une augmentation de 10,9% en mai comparativement au même mois l'an dernier et ceci avec  un coefficient d'occupation de sièges de 82,4%, le plus élevé parmi toutes les régions. 

En Amérique latine, la croissance est  la plus rapide avec  23,6% en mai, soutenue par une forte reprise de la région économique. Les transporteurs du Moyen Orient ont  enregistré une croissance de 17,5% en mai. Les transporteurs de la région continuent d'afficher une forte croissance du trafic avec la connexion par le biais de leurs plates-formes, bien que le rythme de croissance a diminué par rapport aux augmentations de plus de 20% enregistrée plus tôt dans l'année. Les transporteurs africains ont signalé une augmentation de la demande de 16,9% en mai.  

matinairmd11.jpg

 

 

Côté  fret :

La croissance du fret aérien a bondi en mai à 34,3%. L’ Amérique latine et les transporteurs d'Afrique ont enregistré la plus forte hausse de 60,2% et 58,2% respectivement.

Les compagnies aériennes d'Asie-Pacifique, qui représentent la plus grande part de marché (45%) ont augmenté de 38,7% par rapport au mois de mai précédent sur la force de l'industrie manufacturière régionale renaissante. Les compagnies aériennes en Amérique du Nord et Moyen-Orient ont affiché une croissance similaire de 35,3% et 38,6% respectivement

Les transporteurs européens ont montré la plus faible croissance à 21,9%. Il est prévu que la baisse de 15% de la valeur de l'euro pourrait stimuler le trafic des exportations européennes.

De bonnes nouvelles, pourvu que ça dure :

Cette forte croissance du trafic contribue à renforcer  l'industrie. Les compagnies aériennes devraient afficher un bénéfice de 2,5 milliards en 2010 à un revirement spectaculaire de la perte de $ 9,900,000,000 en 2009. Mais  il ne s’agit ici d’une marge limitée à 0,5% de la rentabilité durable, pour autant que cette situation perdure.

DeltaA330.jpg


 

Photos : 1 A330-200 ThaïAirways @ TEK 2 MD-11 Martinair Cargo 3 A330-300 Delta @ Fabricio Jimenez


 

29/06/2010

Air China commande 20 B737

 

 

B737:700AC.jpg

 

 

La compagnie chinoise Air China vient de signer un contrat avec Boeing portant sur la livraison de 20 B737-800 Next-Generation, ce contrat est estimé à une valeur de près de 1,4 milliard de dollars.

Air China anticipe donc sa croissance sur le marché chinois et ses fréquences sur les routes internationales des pays asiatiques voisins. Les appareils doivent être livrés entre 2013 et 2015. Cela permettra à Air China d’augmenter de 5% de la capacité de la flotte.

Air China :

La compagnie Air China ou China National Aviation Holding Company est née le 11 octobre 2002 sur la base de l’ancienne Air China  qui absorbe China Southwest et China National.  Elle conserve l’ancien logo de la défunte Air China. Elle est la seule compagnie à porter le drapeau national de la République populaire de Chine. En 2007, Air China entre dans le groupe Star Alliance.

Actuellement, Air China compte une flotte de 220 appareils qui se compose de : 96 B737 en versions -300,-600,-700 et -800 ; 12 B747-400; 10B777-200; 9 B767-300ER; 13 B757-200; 7 A340; 9 A330-200; 29 A320 et 6 A319.

Photo : B737-700 Air China  @K.H.NG