15/02/2010

Tir réussi avec le B747 ABL

 

 

abl_AC_unstow_NO_F16_375x300.jpg

 

 

Edwards Air Force Base, Californie, le B747 ABL (Airborne Laser) a réussi à engager et détruire une cible en vol la semaine passée. Il s’agissait de vérifier la possibilité de détruire un missile balistique à l’aide d’une arme à énergie dirigée.

Laser anti-missile :

Ce test réussi est un tournant dans le développement des armes laser aéroportées dans le cadre de la lutte anti-missile. Ce puissant laser mobile est monté à l’avant d’un B747-400F. Initialement ce type de projet avait débuté dans les années quatre-vingts avec le prototype d’un laser moins puissant monté sur un KC-135A qui avait déjà permis de vérifier la faisabilité d’un tel engagement. Durant les années 90 les essais ont continué sur un B747-200 d’occasion racheté à Air India. Au début de 2002, le système a été monté à bord d’un B747-400F spécialement modifié par Boeing.

Pour principe de système intégré au bouclier de défense américain est susceptible de pouvoir, d’ici 2013 engagé et détruire des missiles balistiques tactiques  intercontinentaux à une distance de 600km.

Le laser principal est situé dans une tourelle sur le nez de l’avion et doit tirer dans les 3 à 5 secondes,  après le lancement du missile. Ce système ne peut cependant pas intercepter sa cible en phase terminale de descente, mais bien à distance du point de lancement de celui-ci. En cas de déploiement, cela signifie qu’un engagement futur d’un tel appareil ne se fera pas depuis le territoire américain, mais depuis l’Europe par exemple.

Un avenir incertain :

Bien que finalement ce projet soit pour l’instant sauvé financièrement par l’administration Obama, les coûts exorbitants d’un tel système et les difficultés d’engagements, face à des menaces que sont les vecteurs lanceurs mobiles, pèseront lourds à l’avenir dans le choix ou non d’un développement de ce système !

 

 

Airbornelaserturret.jpg

 

 

Photos : 1 B747-400F ABL 2 la tourelle laser avant. @ Boeing

 

17:24 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : laser aéroporté, b747 abl, défense |  Facebook | |

14/02/2010

Seconde série de Sukhoi Su-30 pour le Vietnam

 

 

 

1612329.jpg

 

 

La Russie va fournir au Vietnam 12 avions de chasse Su-30MK2 supplémentaires, ainsi que des équipements pour des avions militaires pour un total d'environ 1 milliard de dollars.

Le Vietnam fidèle client de la Russie :

La livraison aura lieu en 2011-2012 et comprendra également des pièces de rechange pour les avions acquis précédemment par Hanoï. En effet, depuis très longtemps ce pays est un client fidèle en armement d’origine soviétique notamment durant le conflit avec les Etats-Unis. Puis et suite à la chute du Mur de Berlin, Hanoï a continué à faire ses courses du côté de Moscou, même si la Chine est le second fournisseur. Dans les années nonante, le Vietnam avait fait l’acquisition de 12 chasseurs Su-27 qui furent complétés par 4 puis 8  Su-30MKK (similaire à la version livrée à la Chine par Moscou).

Le Vietnam disposera donc d’ici 2 ans de 36 chasseurs Su-27/30. Ce chiffre devrait continuer d’augmenter d’ici 2020, Hanoï ayant exprimé le besoin de 80 Su-30MkII en remplacement des vieux Mig-21.

Modernisation de la Force aérienne:

Les Forces aériennes vietnamiennes disposent à ce jours de 150 Mig-21 et 50 Su-22 vieillissants. Une soixantaine d’hélicoptères dont une trentaine de Mi-24 Hind épaulent  des Mi-2. En parallèle à l’achat des Su-27/30, le pays c’est doté de batteries de missiles DCA S-300 et prévoit un renouvellement du parc des radars particulièrement obsolètes.

mig21w10.jpg


 

Photos : 1 Su-30 Vietnamien. 2 Mig-21 Vietnamien. @ Bui Tuan Khiem

 

12/02/2010

Modernisation des Mirages F1 marocains

 

 

f1maroc19rx.jpg

 

 

Les Forces royales air du Maroc (FRA) ont lancé en 2006 un appel d’offre pour la modernisation de leur Mirage F1. Les deux premiers prototypes modernisés seront livrés prochainement. Retour sur cette modernisation qui offre également une nouvelle vie à ce chasseur des années 70 !

Tandem franco-belge:

Afin de répondre à la demande du Maroc, Dassault Aviation en tant que maître d’oeuvre associé à Astrac ( Sagem-Thales) a confié à la société belge Sabca la réalisation du projet.

Astrac à développer un nouveau système complet qui équipera les F1 marocains. CE système s’articule  autour de deux calculateurs principaux et d’une centrale de navigation gyrolaser hybridée GPS Sigma 95 fournis par Sagem. Un nouveau radar prendra place, soit le Thales  RDY-3 (dérivé du RDY du Mirage 2000-5). Une nouvelle architecture numérique qui assure la communication entre les divers éléments.

L’armement permettra en mode air-sol la possibilité d’emport de système modulaire bombes/missiles d’un guidage GPS et laser. Le F1 pourra également emporter un pod de désignation Damocles. Il sera possible d’emporter un Exocet anti-navire. En mode air-air, le F1 recevra des Magic II et du MICA.

Au niveau de l’auto-protection, un nouveau système d’alerte radar  couplé à brouilleur (Podded Airborne Jammer) de Thales. Un nouvel interrogateur IFF intègre également l’avion. Le cockpit est doté de deux écrans multifonctions en couleur et une intégration HOTAS (mains sur manettes et manche).

 

rdy3_r10.jpg

 

 

Aides logistiques :

le personnel bénéficiera également d’une mise à  jour technique avec de nouveaux outils pour la maintenance, qui permettront notamment

Le management et l’organisation du travail.
La prévention et la sécurité du travail.
La structure et les circuits avions.
Le conditionnement, le stockage des aéronefs et de leurs équipements.

De nouveaux débouchés ?

A l’évidence, ce «Kit» de modernisation pourrait intéresser d’autres utilisateurs du Mirage F1, tel que l’Equateur, la Lybie ou encore l’Espagne. Cependant, les chances de modernisés les F1 de  ces deux derniers pays semblent faibles. Il se pourrait par contre qu’une partie des derniers F1 de l’armée de l’Air française pourraient après modernisations trouver preneurs en Amérique Latine et peut-être quelques pays africains. L’autre option possible réside dans le fait que ce «Kit» pourrait trouver sa place sur d’autres avions comme des Mig-21 par exemple !

1498359.jpg


 

Photos : 1 Mirage F1 marocain @ FRA  2 radar Thales RDY-3@ Thales. 3 Mirage F1 armée de l’Air. @ Radim Spalek

 

11/02/2010

Bombardier Aéronautique, sensible baisse en 2009

 

 

19797_1259273831.jpg

 

 

 

Bombardier Aéronautique a annoncé avoir livré 302 avions au cours de l’exercice clos le 31 janvier 2010. En comparaison, 349 avions avaient été livrés au cours de l’exercice précédent 2008-2009 (clos le 31 janvier 2009). Compte tenu des difficultés de l’industrie du transport aérien et de la conjoncture économique actuelle, Bombardier Aéronautique a réalisé une solide performance.

  • Avions d’affaires : 176 livraisons; 85 commandes nettes.
  • Avions commerciaux : 121 livraisons; 88 commandes nettes.
  • Avions amphibies : 5 livraisons; 8 commandes nettes.

Avions d’affaires :

Bombardier a livré 176 avions d’affaires, comparativement à 235 l’exercice précédent, ce qui est conforme à la diminution de 25 % qui avait été prévue en matière de livraisons d’avions d’affaires en 2009.

Les livraisons d’avions d’affaires pour l’exercice 2010-2011 en cours devraient être inférieures à celles de l’exercice 2009-2010, avec une baisse d’environ 15%.

Avions commerciaux :

Bombardier a livré 121 avions commerciaux, comparativement à 110 l’exercice précédent, ce qui est conforme à l’augmentation de 10 % qui avait été prévue en matière de livraisons d’avions commerciaux en 2009.

Comme des réductions de cadences de production ont été annoncées en 2009 et puisque la certification et l’entrée en service du programme d’avion CRJ1000 ont été reportées au second semestre de l’exercice 2011, Bombardier prévoit que ses livraisons d’avions commerciaux seront concentrées dans les trois derniers trimestres de l'exercice 2010-2011 en cours.

La Société prévoit livrer quelque 20 %d’avions commerciaux de moins à l’exercice      2010-2011.

18335_1222226354.jpg


 

Photos : 1 Bombardier Challenger 600. 2 Bombardier Dash-8Q300. @ Fabricio Jimenez

 

10/02/2010

Sikorsky livre le 50e MH60R SeaHawk

 

 

MH-60R_dippingsonar-full.jpg

 

 

Le Constructeur Sikorsky associé à Lockheed Martin vient de livrer la dernière version de l’hélicoptère MH60R SeaHawk à l’US Navy. Le MH 60R est la dernière génération du SeaHawk  spécialement équipé pour protéger la flotte de la marine américaine des sous-marins et navires de surface hostiles.

Le MH60R SeaHawk modernisé :

La version MH60R et le dernier développement du SH60-SeaHawk destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH60B et SH60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications.

Lockheed Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, a procédé à une mise à niveau (Updating) qui concerne le radar multi-mode, l’amélioration du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH60R dispose également d’une nouvelle architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

Au total se sont 300 MH60R qui devront être produits d’ici 2015.

En service :

Déployer pour la première fois de janvier à juillet 2009, au sein du porte-avions USS John C. Stennis (CVN 74), le MH-60R s'est avéré être un chasseur efficace avec l'accomplissement de 95 % des sorties en multi-missions. Le prochain déploiement concerne 11 MH60R sur l’USS George HW Bush (CVN 77) d’ici les deux prochaines semaines.

MH-60R_missile-full.jpg


 

Photos : 1 MH60R avec son sonar sous-marin. 2 tir de missiles Hellfires. @ Sikorsky/Lockheed Martin.