12/08/2009

Les 100ans de l’aviation au Canada

ISX2009-0076[1].jpg

 

L'année 2009 marque le  Centenaire de l'aviation au Canada avec le 100ème anniversaire   du premier vol propulsé au Canada, à Baddeck (Nouvelle Écosse), par le Silver Dart. Depuis le début de l’année, des activités sont organisées à travers tout le pays.

1849_16[1].jpg

Vol historique :

Le 23 février 1909, une technologie voyait le jour au Canada; elle devait jouer au cours des cent années suivantes un rôle incommensurable dans le développement de ce pays. Ce jour-là, à Baddeck (Nouvelle-Écosse) un jeune ingénieur, J.A.D. McCurdy, s’envolait du lac Bras d’Or gelé à bord d’un fragile biplan, le Silver Dart. De ce début modeste sont nés un réseau de transport, une industrie et une armée de l’air qui ont propulsé le Canada au rang des grandes nations. L’aviation a permis d’ouvrir le Grand Nord canadien, de protéger le pays et ses alliés au cours de conflits, dont deux guerres mondiales et de créer un réseau de constructeurs qui a fait du Canada le troisième plus grand avionneur civil au monde.

 Au sein des Forces aériennes du Canada :

Le centième anniversaire du premier vol propulsé au Canada par un appareil plus lourd que l'air est un événement spécial qu'il faut célébrer. Le Brigadier général Gaston Cloutier, conseiller spécial auprès du Chef d'état major de la Force aérienne, estime qu'aucun pays du monde ne doit plus à l'aviation que le Canada. « Celle ci nous a en effet donné accès au pays tout entier, assurant un lien vital entre les régions d'un océan à l'autre ainsi qu'avec les nombreuses régions nordiques ».

Entre les guerres, l'aviation apporta une contribution importante au développement du pays, avec notamment la cartographie des régions nordiques.

COF_logo[1].jpg

L’aviation un mode de vie :

Au Canada, l’aviation n’est pas un « luxe », c’est un moyen de transport incontournable permettant de raccourcir les distances et de permettre aux hommes de rester en contact ! Pour ce faire, cette année exceptionnelle devra permettre d’organiser des « Portes ouvertes » non seulement au sein des Forces aériennes canadiennes mais également sur l’ensemble des aéroports et aérodromes que compte le pays à la feuille d’érable. Cinq objectifs ont sur le sujet sont proposés : l’histoire, la technologie, l’éducation, le rapprochement de l’aviation avec le peuple canadien et la promotion des métiers de l’air.

Le Canada n’a pas été le premier pays à conquérir le ciel, mais sa contribution à l’aviation a été importante. Transports Canada, l’organisme gouvernemental des transports souhaite rendre hommage aux pionniers qui ont ouvert le ciel et ont ainsi légué une nouvelle façon d’unir les gens et de transporter des biens avec rapidité et en toute sécurité, dans ce vaste pays, mais aussi dans le monde entier. Il s’agit  également mettre à l’honneur les techniciens d’aéronefs et les exploitants aériens, les planificateurs d’aéroports et les contrôleurs aériens, les législateurs et les experts en sécurité et en sûreté, qui ont contribué à la force et au succès de l’aviation canadienne, au pays comme à l’étranger. Cette année, l’aviation est en fête partout au Canada et chaque institution participera à sa manière à ces festivités !

 

 

CF-18.jpg

Photos : 1 CF-18 A, F-86 Sabre et Cl-114 Tutor aux couleurs du Centenaire de l’aviation, @ Cpt Maxime Renaud, Forces aériennes du Canada. 2 Le Silver Dart, @ Encyclopédie du Canada.  3 le CF-18 A Hornet avec sa peinture spéciale en démo. @ Caporal Igor Loutsiouk, Forces aériennes du Canada.

 

 

 

 

 

 

 

 

10/08/2009

Les Forces aériennes satisfaites du PC-21

JEPAS+Sion-10.jpg

 

La première école de pilotes des Forces aériennes suisses sur l’avion d’entraînement Pilatus PC-21 s'est terminée à la fin juillet 2009. Le passage d’un avion d’entraînement à hélices (PC-21) à un jet de combat (F/A-18) est une chose unique au monde. Les Forces aériennes ont fait de bonnes expériences avec le nouveau modèle d’instruction. Les secteurs d’entraînement mis à disposition de manière limitée pour les vols d’instruction avec le PC-21 sont examinés sous la direction de l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC).

PC-21 et nouvelles zones d’entraînement :

Deux secteurs d’entraînement, Hohgant et Speer, ont été mis à disposition par l’OFAC pour les vols d’instruction avec le PC-21 sur demande des Forces aériennes au mois d’août 2008. Un troisième secteur d’entraînement, Jura, était déjà disponible. Afin de pouvoir recueillir des expériences, l’OFAC a tout d’abord limité à une année (échéance au 20 août 2009) l’aménagement des deux secteurs d’entraînement supplémentaires demandés par les Forces aériennes pour des raisons de sécurité. Durant cette période, les prises de position des cantons et cercles aéronautiques concernés ont été abordées dans le cadre d’une consultation et l’OFAC les étudie actuellement en collaboration avec les Forces aériennes.
 Le secteur d’entraînement « Hohgant » englobe la région comprise entre Thoune, Susten, Buochs et Wolhusen. Le secteur « Speer » est situé entre Glaris, la frontière avec le Liechtenstein, Urnäsch et Schänis. Le secteur « Jura » se trouve entre Bienne et Yverdon, limité par le lac de Neuchâtel et la frontière avec la France. Le seuil d'altitude des secteurs d’entraînement est fixé à 10'000 pieds (environ 3000 mètres) au-dessus du niveau de la mer et le plafond à près de 18'000 pieds (environ 5500 mètres) au-dessus du niveau de la mer.

pc-21[2].jpg

Limitation du bruit et coordination avec l’aviation civile :

 

Il n’y aura pas de vols d’instruction sur PC-21 du 20 août 2009 à la fin de l’année 2010. Les Forces aériennes n’ont par conséquent provisoirement plus besoin des secteurs aériens spécifiques Hohgant et Speer. Des vols sur PC-21 auront toutefois lieu dans les régions mentionnées, mais de façon réduite et sans interférer avec le trafic aérien civil.  Durant cette période pauvre en vols, l’OFAC examinera, en collaboration avec les Forces aériennes, l'aménagement futur des secteurs d’entraînement Hohgant et Speer, en tenant compte des différents intérêts.

 

DSC_0156.JPG

 

Photos : 1 Les quatre premiers pilotes formés sur PC-21, demains ils entameront la transition sur F/A-18 ! @ Omegatoc PK04. 2 PC-21 en vol, @ Hermann Keist. 3 PC-21 à Sion.@ Pascal Kümmerling.


 
Lien sur les billets du PC-21 :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/09/18/le-pc-21-en-service.html

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/07/30/le-pilatus-pc-21-a-singapour.html

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/04/13/pilatus-pc-21-debut-de-carriere.html

 

 

 

08/08/2009

Le point sur l’ARJ-21 Chinois

EMP-6601517[1].jpg

Premier avion de ligne chinois (avec une aide américaine et européenne) l’ARJ-21 poursuit tranquillement mais sûrement sont développement afin d’obtenir sa certification pour l’exploitation en ligne commercial. Retour sur les détails des avancées de ce programme.

 

Début des vols longues durées :

L’ARJ21-700 a effectué à mi  juillet 2009 son plus long vol d’essai entre Shanghaï et Xian, soit une distance de 1300 kilomètres parcourues en deux heures. L’avion se trouvait en configuration de 90 sièges avec une autonomie maximale de 3'700 kilomètres. Baptisé Xian Feng (Phénix volant). Ce premier vol marquait le début des essais de finalisation pour la préparation aux vols avec passagers et son intégration dans les aéroports.

Pour mémoire, e premier vol d’essai de l’ACAC ARJ21-700 a eu lieu le 28 novembre 2008 et l’appareil à réalisé depuis cette date 18 essais, totalisant 34 heures de vol. Deux semaines auparavant, un deuxième ARJ21-700 effectuait son premier vol le 1er juillet 2009.

ARJ21_6[1].jpg

Certification en bonne voie :

Le constructeur chinois ACAC espère obtenir rapidement la certification internationale de la FAA (Federal Aviation Administration) pour pouvoir livrer les premiers exemplaires à ses clients en 2010, ce qui permettrait également au constructeur de rentrer dans ses délais de livraison après correction des délais suite à un retard de mise au point.

L’ARJ21 est le premier avion commercial fabriqué en Chine selon des normes internationales régies par la FAA. Mais si l’appareil est chinois il est construit selon les techniques fournies par la société McDonnell Douglas pour la production du MD-90 en Chine, ce qui explique sa ressemblance avec l’avion américain. (Voir billet précédent en annexe).

Le constructeur chinois espère vendre ses avions sur le marché européen et américain, l’ARJ-21 deviendrait un concurrent direct de Bombardier et Embraer ainsi que du futur MRJ du japonais Mitsubishi. Sur les secteurs de l’Asie et de l’Orient sans oublier l’Amérique du Sud ou les Chinois espère aussi placer leur avion, ou  la concurrence se fera également vis-à-vis du Sukhoi superjet100.

Commandes enregistrées :

A ce jour, ACAC a enregistré 248 commandes pour son ARJ21-700, la plupart provenant de compagnies aériennes chinoises comme Kunpeng Airlines qui en a commandé 100.

Les deux seuls clients non chinois pour l’instant d’ACAC sont le GECAS, une entreprise de location d’avion, et la compagnie aérienne Lao Airlines.

ARJ21_5[1].jpg

Aspect technique :

Le poste de pilotage est équipé de cinq écrans EFIS Rockwell Collins 10in x 8in haute résolution à cristaux liquides avec affichage adaptatif du vol. Honeywell fournit les commandes de vol de type fly-by-wire.

 La reste de l’avionique est basée sur le système Rockwell Collins Pro Line 21, VHF-4000 4000 IRU de données numériques audio et de liaison numérique, un Rockwell Collins 4200 FMS de gestion de vol offrant de multiples wavepoint de navigation verticale couplé aux temps de vol et de carburant, le système comprend tout les standards aux instruments et le niveau terminal d'arrivée des routes et des approches (SID et STAR).

Les systèmes de navigation comprennent un radar météorologique Rockwell Collins, un avertissement de trafic et d'évitement des collisions système (TCAS) et d'un système de données de l'air.

L'avion est propulsé par deux General Electric CF34-10A  et sont équipés pouvoirs d’un FADEC couplé à un contrôle des vibrations et d’inversion de poussée fournit le suisse  Vibrometer SA.

La ACAC a annoncé la sélection de CAE pour développer et fournir le premier simulateur de vol de ARJ-21. Ce simulateur sera très prochainement livré à au centre de formation de vol basé à Shanghai.

arj21-700-photo[1].jpg

Billets déjà publiés :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/01/08/l-arj21-le-premier-avion-de-ligne-chinois.html

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/10/15/l-arj21-chinois-retarde.html

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/12/04/arj-21-premier-vol.html

Photos : 1 ARJ-21 au roulage. 2 Intérieur de ARJ-21. 3 Poste de pilotage. 4 Au hangard. @ ACAC.

 

 

 

06/08/2009

1'000 Heures pour les Typhoon autrichiens !

highres_ghl-094396[1].JPG

Les Eurofighter Typhoon dans la Force aérienne autrichienne ont atteint le cap des 1'000 heures en service de vol !

 

Le Überwachungsgeschwader est doté actuellement de  12 appareils, et les 3 derniers

seront livrés d’ici à la fin de l’année.

 Les avions sont basés à Zeltweg, une base aérienne située en  Styrie, et qui abrite également le  simulateur ASTA de l'Eurofighter.

 

 

Typhoon italien en Albanie :

Les Typhoon du 36e Stormo des Forces aériennes italiennes ont entamé leur mission de police aérienne sur l'espace aérien albanais comme demandé par l'OTAN.

L’Albanie, en tant que nouveau membre de l'OTAN n'est pas en mesure de s'acquitter de cette tâche en tant  Force aérienne, qui est seulement équipé d'hélicoptères et d’un avion léger à l'appui des forces terrestres.

Les Thyphoon italiens sont les premiers Eurofighter attaché à une mission de police

de l’air en charge d’un pays dépourvus de telles capacités.

 

La police de l'air comprend le rôle de surveillance de l'espace aérien, la protection des frontières et des infrastructures; l'interception des aéronefs volant sans l'autorisation et l'assistance aux avions des problèmes de communication.

 

 

Le 36e Wing de Gioia del Colle et avec 4ème Fighter Wing équipé d'Eurofighter, et la 5e Escadre de Cervia et de la 37e de Trapani tous deux équipés de F 16, est l'une des unités de la Force aérienne italienne affecté au contrôle de l'espace aérien italien 24 heures sur 24 toute l'année.

TyphoonItalie.JPG

 

Photos : 1 Les Typhoon Autrichiens. 2 Un Typhoon du 36ème Wing italien. @ Eurofighter news.

04/08/2009

Récompense pour le Team PC-7 + Brevets PK04

6dd43181d9[1].jpg

 

Fooormidable! Dirait un certain Adolphe Ogi! Suite à la récompense à l'air Tattoo 09 de la démonstration d'un F/A-18 pour la troisième fois! Voici que le PC-7 Team remporte un prix de démonstration en France! Et puis, voici en prime les nouveaux pilotes brevetés militaire dont une jeune femme!

 

f185301a3f[1].jpg


Reims: réunion du Centenaire:

 

Lors du Meeting du Centenaire à Reims, le Team PC-7 des Forces aériennes suisses à remporté le prix récompensant la meilleure démonstration avec avions à Hélices. Un jury composé de cinq personnalités spécialistes de l'aéronautique ont noté les différentes partrouilles qui provenaient de 18 pays dans toute l'Europe ainsi que le Maroc et la Jordanie. Le prix pour la démonstration de meilleures jet est allé au pilote de F-16 hollandais.

A signaler qu'il s'agit du deuxième prix décerné au Team PC-7, le derniers avait été acquis en Belgique au séance de Sanicole en 2007!

 

 

newsfotos.parsys.15448.Image[1].jpg

 

Septembre nouveaux pilotes militaires professionnels brevetés:

 

Le 30 juillet 2009 les nouveaux pilotes militaires de carrière dont une femme ont été brevetés lors d'une cérémonie au château de Spiez.

 Après un Survol de deux F-5 Tiger, le commandant de l'école de pilotes (Pil S), le colonel Thierry Götschmann a remercié les nouveaux pilotes ainsi que leurs parents pour leur soutien. Il a rappellé que  la sélection reste particulièrment difficile, à l'origine  la classe 2004 comprenait 650 candidats hommes et femmes! les autres orateurs ont été le CMDT des Forces aériennnes Markus Gygax et la conseillère nationale Sylvie Perrinjaquet.

La cérémonie s'est terminée avec la démonstration du PC-7 Team, d'un PC-21 ainsi que d'un Cougar.

Photos: 1 & 2 PC-7 Team,3Nouveaux pilotes militaire. @ Forces aériennes suisses.