19/05/2012

5e éditions du salon HeliRussia !

 

mi-38-second-prototype.jpg


 

HeliRussia est la seule exposition en Russie, où toute la gamme des produits et services fournis par l'industrie de l'hélicoptère est présentée: de la conception, la production et la modernisation, à l'exploitation et la maintenance. En outre, les modèles d'appareils de navigation, de radar et de maintenance sont également présentés.

Au total se sont près de 200 entreprises qui participent à cette 5e éditions. 18 pays à travers le monde sont représentés : la Russie, l’Ukraine, la Biélorussie, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, le Canada, la Suisse, la Suède, l’Italie, l’Espagne,l’ Inde,laFinlande, la Pologne, la Colombie, la République tchèque et la Lituanie. En ce qui concerne les entreprises présente, 150 sont russes et 51 étrqngères.

Le premier jour de l'exposition, soit le 17 mai a été déclaré Journée des hélicoptères russes.

20 hélicoptères offerts des démonstrations durant le salon soit les appareils suivant: Ka-62, Mi-28NE, Mi-8AMT, Mi-34S1 OP1 (patrouille), Ansat, EC135, AS 350, AW139, Bell 407, Enstrom 480, R66, R44, R22, Rumas 10, Rumas 30, produite par MIL Moscou hélicoptère JSC usine, Kamov JSC, Kazan Helicopter usine JSC, Eurocopter, AgustaWestland, Bell Helicopter, Hélicoptères Robinson, Enstrom Helicopter, et le groupe Rumas.

51 entreprises étrangères se sont déplacées à  HeliRussia, y compris les leaders mondiaux tels qu’ Eurocopter, Sikorsky Aircraft, AgustaWestland, Bell Helicopter, Enstrom Helicopter, Motor Sich, Ivchenko - Groupe Progrès, Turbomeca, Pall Corporation, Red Box International, Breeze-Est, les systèmes SkyTrac Ltd, Hutchinson Aerospace, Fabrication Simplex, CAE, BAE Systems, le CAD et d'autres Intl. 15 entreprises des États-Unis se sont déplacées  à Moscou cette année.

 

800px-CBOSS_Bell_407.jpg

 

 

La participation des entreprises françaises est devenue une tradition à l'Exposition internationale de l'industrie d’hélicoptère. Cette année, il y aura huit entreprises sur le stand collectif français, et trois  participent de façon indépendante. Le Canada et l'Allemagne sont représentées par 3 compagnies chacun.

Les motoristes ne osnt pas en reste avec la société ukrainienne Motor Sich, le français Turbomeca et les russes  représentés par UEIA, Klimov JSC, et Inkar PAO JSC.

Par tradition, l'espace d'exposition HeliRussia sert également de lieu pour souligner les réalisations de l'industrie dans le secteur des hélicoptères, mais aussi pour discuter des questions actuelles et trans-sectorielle. Pendant trois jours,  l'exposition à accueilli plus de  30 conférences internationales, tables rondes, séminaires, présentations, remises de prix et des lauréats de concours internationaux pour la catégorie hélicoptère.

 

 

DSC.789.jpg

 

 

 

L'un des événements clés de l'exposition a été marqué par la conférence  "marché des hélicoptères : Réalité et Perspectives"  organisée par l'industrie de l'hélicoptère Association et l'agence industrie AviaPort. La conférence s’est penchée sur les paramètres du marché des hélicoptère russes du point de vue des consommateurs et des producteurs d'hélicoptères. La discussion a réunit des représentants des opérateurs et des fabricants leader pour le marché.

Quelques nouveautés :

Kamov Ka-62 :

2-military-kamov.jpg


 

La holding «Vertolety Rossii» (« Hélicoptères de Russie ») a pour la première fois présenté un nouvel hélicoptère multi-usages pour fret et passagers de classe moyenne, le  Ka-62, développé par la société actionnaire «Kamov».

«Cet hélicoptère appartient à une génération complètement différente. Cela montre que nous avons de grands projets, non seulement pour les hélicoptères civils et militaires », a déclaré le vice-premier-ministre par intérim Dmitri Rogozine, qui a participé à la présentation du nouvel hélicoptère russe Ka-62.

MI-171  :

Le  Mi-171 hélicoptères de Kazaviaspas République entreprises d'Etat. Le Mi-171 est l'un des hélicoptères de sauvetage d'aujourd'hui les plus efficaces dans le monde. Il est en passe de devenir l’appareil le plus  fréquemment utilisé pour les opérations de secours dans les zones de  grande inondations, tremblements de terre, catastrophes d'origine humaine, et pour combattre les incendies dans les différents pays du monde entier. Le MI-171 est un dérivé des célèbre MI-8/17.

Marenco SH-09

 

morenko.jpg

 

 

Pour la seconde année consécutive, la société suisse Marenco Swiss Helicopter est venue présenté son concept d’hélicoptère léger, le SH-09, celui-ci évoluerait dans la gamme monoturbine de 2,5t. L’appareil pourrait commencer sa carrière d’ici 2015. Le premier prototype devrait voler d’ici l’année prochaine et atteindre une production de l’ordre de 30 appareils d’ici 2016. Le petit hélicoptère suisse à attirer l’attention de beaucoup de monde ici à Moscou notamment pour son Design et le fait qu’il soit d’un coût abordable.

Texte & Photos : Irina Sharovski pour avia news.

 

18/05/2012

Premier vol d’un QF-16 !

 

Boeing.jpg


 

Jacksonville, en Floride, Boeing et l'US Air Force ont  effectué le premier vol habité de la cible QF-16 (TAAF) depuis les installations de Camps Cecil à Jacksonville. Le QF-16 a décollé à 15h05 heure locale et est monté à une altitude de 41.000 pieds pour un vol d’une durée de 66 minutes.

La Force aérienne a attribué un contrat pluriannuel à Boeing en Mars 2010 pour la  phase initiale de l'ingénierie en vue de la transformation de vieux F-16 en cible volante  QF-16. Au total se sont  près de 126  F-16 retiré du service qui seront ainsi transformés.

Le vol de vérification fonctionnelle du premier  QF-16, sous le contrôle d'un pilote d'essai de Boeing, a validé la performance de l'aéronef de base avec les  modifications de base du  QF-16. Les autres matériels installés par  Boeing permette au QF-16 de voler dans un mode sans pilote. Le contrôle se fait depuis un poste au sol de type Golfe Plage Drone Control System (GRDCS) sur la base aérienne de Tyndall Air Force Base, en Floride, ou depuis le centre de contrôle (MSFC) à White Sands Missile Range (WSMR), NM.

A propos des cibles QF :

Le QF-4 est un drone cible réutilisables à grande échelle basé sur  la modification d’une cellule de  F-4 Phantom. Le QF-4 simule un objectif réaliste à grande échelle pour les évaluations de systèmes air-air. En fait il s’agit d’une cible télécommandée, qui simule les manoeuvres de l'avion ennemi. Le drone peut être piloté par télécommande ou avec un pilote de sécurité pour surveiller son rendement. Le drone est piloté sans pilote lorsque des missiles sont tirés sur lui. Les cibles QF sont  équipées avec des transporter des contre-mesures électroniques et de l'infrarouge pour évaluer pleinement  les armes et les systèmes radar. Les cibles QF-4 remplaçaient les QF-106 dans les années nonante. Les cibles QF sont exploitées par le 82e Escadron de cibles aériennes situé à la base de Tyndall AFB. Le QF-16 servira à remplacer les QF-4.

Les QF-16 seront  plus performant que le QF-4 qu'ils remplacent et représentant  la quatrième génération de drones cibles à l’échelle. Ils seront volé avec ou sans équipage et équipés pour évaluer la façon dont les unités des Forces aériennes américaine réagissent au combat et permettront de tester le fonctionnement des armes en réel.

Boeing-QF-16.jpg


 

Photos : 1 QF-16 lors de son vol de contrôle 2 En teste chez Boeing @ Boeing

 

23:12 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : f-16, usaf, qf-16, cible volante, drone |  Facebook | |

17/05/2012

France : La saison des meetings se valide pour l’armée de l’air.

 

image1.jpg


 

Vendredi dernier, à Salon de Provence, sur la base aérienne 701, le chef d’état major de l’armée de l’air, le Général J.P Paloméros  a assisté aux démonstrations  des patrouilles acrobatiques et  des solos, qui enflammeront le cœur de tous les visiteurs qui se déplaceront durant la saison 2012 aux meetings aériens français et européens.

Cette validation par la commission de sécurité conclue, l’élaboration de nouvelles figures tout au long des entrainements durant la saison hivernale et quelques répétitions sur la base de Solenzara (Corse) pour la mise en condition des démonstrations en mer.

Cette année, seront donc présents :

  • L’EVAA (Equipe de voltige de l’armée de l’air) sur Extra 330 SC
  • La patrouille acrobatique « Cartouche Doré » sur  TB 30 Epsilon
  • La patrouille de France sur  Alpha Jet
  • Le Rafale Solo Display sur Dassault Rafale
image2.jpg
image3.jpg

 

 

A cela il faudra ajouter les deux Mirages 2000N pour la démonstration tactique.

C’est aussi l’occasion de signer les partenariats avec les associations qui seront parrainées par les patrouilles.

  • Tout le monde chante contre le cancer

Améliore le quotidien des malades du cancer depuis 6 ans.

url : www.toutlemondechante.net

  • Fondation Thierry Latran

Recherche au niveau européen sur la Sclérose latérale amyotrophique (SLA), dite maladie de Charcot.

url : www.fondation-thierry-latran.org

  • Solid’Air

Au profit des militaires et des civils de l'armée de l'air parents d’enfant handicapé afin de les sortir de l’isolement grâce à un réseau d’entraide.

url : http://www.solidair-asso.net

 

image4.jpg
image5.jpg

 

 

et pour conclure, Thierry Dusautoir, Capitaine de l’équipe de France de Rugby et désigné meilleur joueur de l’année 2011 devient le nouveau parrain de la Patrouille de France…

A bientôt aux meetings…

De notre correspondant en France  : Paul Marais-Hayer

 

16/05/2012

EBACE les dernières infos !

 

DSC_1923.jpg


 

Voilà, l’édition du salon EBACE 2012 se termine avec cette année encore de belles nouveautés et autres commandes  :

Cessna :

timthumb.php.jpeg


 

Cessna Aircraft Company, une société de Textron Inc  a présenté en exclusivité son jet le plus récent ayant le  grand rayon d’action, le Citation longitude.  Ce lancement s'inscrit dans la foulée de l'annonce d'un Cessna, il y a un peu plus de six mois, sur les versions Citation M2 et Citation Latitude.

Bénéficiant rayon d’action de  4000 nautiques mile et une vitesse maximale de Mach 0,86, le futur Citation Longitude  pourra effectuer un vol non-stop de New York à Paris, de Londres à Dubaï ou Beijing à Moscou. À un prix de 25,999 millions de dollars.

Le Citation Longitude sera propulsé par deux moteurs Snecma  Silvercrest, avec 11.000 livres de poussée. L'avionique du Longitude sera assurée par le système Garmin G5000 avec écrans tactiles.

Doté d’une cabine  pouvant recevoir jusqu'à huit passagers et un siège supplémentaire en option pour un membre de l'équipage.

La cabine sera dotée d’un éclairage indirect LED avec réglage variable pour lampes de lecture directes.  Pour le confort de voyage longue distance, la cabine est équipée d'un contrôle de la température à deux zones, une cuisine entièrement opérationnelle, avec un four et le stockage à froid avec un système à eau pressurisée. L'avion dispose d'un lavabo et d'un WC. La cabine dispose également d'accès en vol à une zone de stockage pour bagages particulièrement spacieux.

685silvercrest_engine_digital_mock-upweb.png

 

 

Bombardier :

Pic 2.jpg


 

Marquant sa deuxième alliance marketing stratégique avec une société aérienne internationale, Flexjet, filiale de Bombardier a signé une entente avec Qatar Airways pour offrir à ses membres-propriétaires en multipropriété des avantages de premier ordre pour leurs voyages sur le Moyen-Orient et au-delà. En retour, les clients Qatar Airways peuvent obtenir un accès garanti à plus de 5’000 aéroports aux États-Unis à aussi peu que 24 heures d’avis à bord de biréacteurs d’affaires Bombardier hautement performants, exploités par le transporteur aérien américain Jet Solutions et soutenus par le service à la clientèle de calibre mondial de Flexjet.

HondaJet :

DSC_1952.jpg


 

Honda Aircraft Company a annoncé que le troisième  exemplaire de son HondaJet venait d’exécuter son premier vol avec succès.Le modèle « F3 » du  HondaJet, a commencé son premier vol avec le démarrage du moteur à 10h40 heure et un envol à 10h57, depuis le part le siège mondial de Honda Aircraft Company à l'aéroport de Piedmont Triad International de Greensboro, Caroline du Nord. Le F3 va à être utilisé principalement pour tester l'avionique et les éléments électriques du système de vol. 

Lors de sa dernière conférence de presse, les responsables de Honda Aircraft ont souligés les progrès de l'HondaJet qui le rapproche de la certification

Le HondaJet est un avion léger d'affaires, offrant un excellent rapport performance/ confort. Le HondaJet incorpore de nombreuses innovations technologiques dans la conception. Notamment dans le montage du moteur qui améliore considérablement les performances et la consommation de carburant en réduisant la trainée. Doté de deux  moteurs GE Honda HF120 particulièrement économe. Le poste de pilotage dispose d’une avionique  Garmin G3000 ® doté de trois écrans large de 14 pouces avec double écrans tactiles de contrôle.

news_detail_122.jpg


 

Photos :  1 Zone expo EBACE @ Pascal Kümmerling 2 Cessna Longitude @ Cessna 3 Moteur Silvercrest @ Snecma 4 Contrat Flexjet, Qatar @ Pascal Kümmerling 5 Stand Honda Aicraft @ Pascal Kümmerling 6 HondaJet F3 envol @ Honda Aircraft

 

22:45 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ebace 2012, cessna, bombardier, hondajet |  Facebook | |

15/05/2012

L’Inde choisit le Pilatus PC-7 MkII !

 

475382405fd114efb7946452069a6bfd-PC-7 MkII25.jpg


 

L'information couvait depuis quelques semaines dans le milieu aéronautique, elle devient officielle : Pilatus Aircraft est en passe de décrocher le plus gros contrat jamais réalisé avec la livraison d'un premier lot de 75 appareils d’entrainement pour l’Indian  Air Force (IAF), soit, un contrat estimé à près de 1 milliard de dollars ! Les livraisons devraient débuter l’année prochaine déjà. Au total avec la seconde série d’avions de 106 appareils, c’est un total de 181 aéronefs qui seront livrés, un record !

Abandon du programme indigène :

La Force aérienne indienne comptait à l’origine se doter d’un appareil indigène, le HAL HPT-32 «Deepak», mais celui-ci connu une longue série noir, lors de sa mise au point, qui le conduisit  à un triste record de 17 accidents ! Finalement,  le projet fut abandonné et c’est dans l’urgence que l’IAF dû se résoudre à organiser au printemps dernier  une sélection qui comprenait des appareils étrangers.

Grande concurrence :

Equiper l’IAF en avions écoles de base, revêt un intérêt tout particulier de part le nombre d’appareils en besoin, et de fait, s’avère être un juteux contrat. Plusieurs constructeurs se sont alors présentés pour répondre à l’appel d’offre soit : Embraer avec le «Super Tucano», l’Aermacchi 311, l’EADS PZL Orlik Turbo 130, le Grob G-120TP, le Hawker Beechraft T-6C, le KAI KT-1B et le Pilatus PC-7 MKII.

Les essais en vol ont eu lieu durant cinq jours sur la base aérienne de Jamnagar, les pilotes d’essais indiens, ainsi que des instructeurs de l’école de l’IAF ont pu se familiariser avec les différents prétendants.

PC-7-Cockpit01.jpg

 

 

Short list :

Suite à ces essais, une «short list» a été émise ne retenant plus que trois modèles, soit le KT-1 du Coréen KAI, le T-6C de l’américain Hawker Beechcraft et le PC-7 MKII du suisse Pilatus.

Les avantages du PC-7MKII :

Si la concurrence était très forte et certains avions assez proche techniquement, la firme suisse a su faire la différence sur plusieurs éléments, d’abord elle est en mesure de pouvoir livrer rapidement la Force aérienne indienne qui se retrouve aujourd’hui sans appareils écoles de base. Le rapport qualité prix était également très important, le PC-7 MkII est un appareil mûr, qui évolue déjà dans de nombreuses Forces aériennes avec succès et fiabilité. Le dernier point concerne la possibilité de pouvoir équiper l’avionique de l’appareil avec un très grand choix de systèmes, selon les souhaits du futur opérateur et ceci en adéquation avec les appareils de combat en ligne et futurs comme le Rafale qui vient d’être choisit par l’Inde.

De fait, les PC-7 MkII prépareront les élèves pilotes indiens à transiter sur Bae " Hawk "ou sur le HAL "Kiran" avant de pouvoir passer sur un des nombreux appareils qui équipent l’IAF (SU-27, Mirage 2000, HAL Tejas et le futur Rafale).

Tentative de récupération des Coréens :

La victoire de Pilatus était déjà connue dans les milieux aéronautique en septembre dernier, mais suite à d’une demande de Korea Aerospace Industries, qui désirait  des précisions sur les documents fournis par la société suisse (déclarée offre la plus basse), les officiels indiens ont décidé de ralentir la procédure afin de procéder à des vérifications. Celles-ci ont démontrés que l’avion suisse offrait le meilleur rapport prix/qualité.

Contrat en préparation:

Avec la décision du Comité du Cabinet sur la sécurité concernant l’approbation de l'achat d’une première tranche de 75 appareils école Pilatus PC-7 Mk, l’entreprise suisse va pouvoir entrer dans la finalisation du contrat. Celle-ci n’a pas encore confirmé l’information officiellement.

718b51152491e43873ef49e9becf35ac-PC-7 MkII42.jpg

 

 

Photos : 1 & 3 Pilatus PC-7 MKII 2 L’une des variantes du cockpit @ Pilatus Aircraft