19/11/2012

Nouvelle avionique pour les C-130T !

C-130-Hercules-248.jpg


 

Owego, New-York,  L'US Naval Air Systems Command a octroyé à Lockheed Martin  un contrat de 30 millions de dollars pour intégrer la modernisation de l’avionique destinée aux avions de transport et soutien logistique Lockheed-Martin C-130T.

 

En vertu du contrat, Lockheed Martin intégrera les modifications de mise à jour des  cockpits permettant à la Marine l’utilisation à l’avenir de ses C-130T de manière encore plus flexible. Cette modernisation comprend l’installation d’un nouvel écrans EFIS, un nouveau calculateur de navigation, une centrale de gestion du trafic ainsi qu’un nouveau système de communication.

Ces modifications qui concernent 20 aéronefs, doivent permettre à la flotte de C-130T de pouvoir voler durant 20 années encore. Les travaux seront réalisés à Owego, État de New York, et devrait être achevée au cours du premier trimestre de 2016.


 

C-130T-cockpit.png


 

Le Lockheed-Martin C130T : 

 

Les 20 Lockheed-Martin C-130T de l’US Navy servent au soutien logistique destiné aux forces navales, mais il peut également être utilisé comme moyen de transport tactique, ou facilement convertis pour l’évacuation sanitaire avec 74 civières (MEDEVAC) ou les missions de livraison aérienne. L'avion peut atterrir et décoller sur des pistes courtes, et peut être utilisé sur des pistes d'atterrissage peu aménagées.

En transport tactique le C-130T peut transporter 92 soldats ou 64 parachutistes au sol et des équipements.

 

Les C-130T sont exploités par un équipage de cinq personnes, dont deux officiers et trois membres d'équipage composé d'un pilote, copilote, opérateur radio-arrimeur, mécanicien de bord, et des agents de bord. Le Loadmaster est responsable du maintien d'un centre de sécurité de gravité de l'avion avec le chargement et le déchargement de l'avion avec une cargaison ou des passagers. 

 

Les C-130T de la Navy ont commencé à être livré en juillet 1991, le dernier appareils a été  réceptionné en décembre 1996.


 

800px-C-130T_Hercules_Blue_Angels.jpg


 

Photos : 1 C-130T 2 Le nouvel équipement de l’avionique  3 Le C-130T destiné à la logistique de la Patrouille de la Navy les «blue  Angels» @ Lockheed-Martin

18/11/2012

L’Inde confirme le choix de l’A330MRTT !



Indian mrtt.jpg


 

NEW DEHLI, La sélection du ravitailleur européen est tombée il y a quelques temps déjà, mais l’Inde confirme cette fois de manière définitive son choix en matière d’avion ravitailleur. L’Airbus A330 a remporté l’appel d’offres lancé par l’Armée de l’air indienne, en devançant le modèle russe Il-78. Il s’agit là d’une nouvelle défaite russe en Inde après le choix d’hélicoptère CH-47 «Chinook» et AH-64E «Apache». L’Inde se propose d’acheter six ravitailleurs A330 MRTT pour un milliard de dollars. 

 

L’appel d’offres avait été ouvert en 2010. Antonov (Ukraine) avait été écarté du dossier, quant à Boeing et Lockheed (USA) ils n’avaient pas participé, laissant EADS et Iliouchine en compétition.

 

La situation indienne : 

 

L’Indian Air Force (IAF) fait actuellement voler 6 ravitailleurs Il-78 achetés à l’Ouzbekistan en 2003. Elle prévoit d’acheter 12 ravitailleurs supplémentaires dont les 6 A330 MRTT commandés à Airbus. Le ministère de la défense n’a pas précisé si un nouvel appel d’offres serait ouvert pour acheter les 6 autres ravitailleurs à Iliouchine ou si une nouvelle commande serait adressée à Airbus, cependant, ce récent choix laisse le consortium européen en situation très favorable.

 

L’Indian Air Force envisage de déployer ses ravitailleurs sur la base aérienne de Panagahr dans la province du Bengale occidental pour augmenter la portée de ses avions de combat Su-30MKI, leur permettant de pénétrer ainsi plus profondément en territoire chinois. Il s’agit-là clairement d’un positionnement stratégique à moyen long terme susceptible de renforcer les positions politiques indienne face à la montée en puissance du grand voisin chinois.

 

Du côté d’Airbus :

 

Il y a eu un effort pour modérer les prix d'Airbus et les dirigeants du consortium Airbus ont joué la carte de la durée de vie et du coût opérationnel de celui-ci. La qualité du système A330MRTT à joué un rôle significatif dans le choix indien sans oublier les possibilités d’emplois multiples. Pourtant, au départ l’avion européen partait avait une faiblesse , le coûts d’achat nettement plus élevés vis-à-vis de son concurrent IL-78. La modernité et le côté multirôle ont clairement joué en la faveur de l’A330MRTT.

 

L’A330MRTT :

 

Ayant reçu le certificat de type de l’autorité de certification civile européenne EASA en mars 2010, puis le certificat militaire de l’autorité espagnole INTA en octobre, l’A330 MRTT d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières. L’A330 MRTT totalise à ce jour 28 commandes émanant de quatre clients (Australie, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis et Royaume-Uni), et a déjà reçu un renouvellement de commande de la part du Royaume d’Arabie Saoudite.

 

800px-Royal_Air_Force_Airbus_A330MRTT_Bidini.jpg


Photos : 1 Image de synthèse  2 A330MRTT aux couleurs indiennes avec de SU30MK1 2 A330MRTT de la RAF @ Airbus Military


Encore un prix pour Qatar Airways !

Qatar Executive Global 5000.jpg


Dubai, EMIRATS ARABES UNIS, Qatar Airways la division jets d'affaires Qatar Executive a été honoré par l'opérateur Best Aviation et a reçu le prix de la meilleure compagnie 2012. Qatar Executive a du se battre face une concurrence féroce pour décrocher la très convoitée récompense, lors d'une soirée à Dubaï en présence de personnalités de premier plan à travers les voyagistes et de l'industrie de l'aviation.

Le meilleur opérateur de l'aviation d'affaires de l'année est traditionnellement donnée à l'entreprise qui offre toujours un service hors pair et excelle à travers les principales réalisations et les stratégies commerciales solides.

Qatar Executive a été reconnue pour son engagement ferme afin d’offrir une expérience supérieure en vol et la réalisation du récent partenariat programme jet Flexjet.

Qatar Airways est l'une des rares compagnies aériennes au monde à offrir un service de jet privé dans le cadre de son portefeuille de produits haut de gamme et, depuis sa création il y a trois ans, Executive Qatar a évolué pour devenir un chef de file en exclusivité de services d'affrètement aérien non seulement au niveau régional, mais dans le monde entier.

Cette nouvelle récompense fait suite à celle décernée il y a quelques mois lors de la remise des prix Skytrax 2012. Parmi plus de 200 compagnies, Qatar Airways s’est démarquée par l’excellence de ses services et opérations.
Cette distinction décernée par plus de 18 millions de passagers de 100 nationalités différentes, ayant voté durant les prix annuels Skytrax représente l’opinion de la clientèle des compagnies aériennes. Les prix sont reconnus dans le monde entier comme étant le seul sondage indépendant surveillant les standards des compagnies aériennes. 


Les dix premières compagnies récompensées par les passagers sont Qatar Airways, Asiana Airlines, Singapore Airlines, Cathay Pacific Airways, All Nippon Airways, suivies de Etihad Airways, Turkish Airlines, Emirates, Thai Airways et Malaysia Airlines. Un classement encourageant pour la seule compagnie européenne du classement, Turkish Airlines, qui passe de la 9ème à la 7ème place depuis l’an dernier. 


 

Qatar Executive's Executive Vice President Tilmann Gabriel Receives Best Business Aviation Operator Award.jpg


Photos :  1 Global 5000 de Qatar Executive 2 Remise de prix à Qatar Executive @ Qatar Arways


16/11/2012

L’énorme potentiel de l’Amérique latine !

92091_1348864522.jpg


 

Selon une étude rendue d’Airbus, les compagnies aériennes latino-américaine auront besoins de 2’120 nouveaux avions entre aujourd'hui et 2031. De son côté, Boeing estime un besoin pour près de 2’500 aéronefs. 

 

 

Deux visions très proches :

 

Le trafic aéronautique civil de l’Amérique latine est en pleine expansion, au point que les prévision du constructeur européen mettent avant un besoin de 21’120 nouveaux appareils dont 1’660 monocouloirs, 420 bicouloirs et 40 très gros porteurs. Ces besoins en nouveaux aéronefs se montent à près de 242 milliards de dollars. 

 

Boeing se montre encore plus positif avec 2’500 aéronefs  pour un montant évaluer  à près de 250 milliards de dollars.


 

57582_1327026225.jpg


 

Un vaste marché :

En effet, les perspectives s’avèrent attrayantes pour les deux constructeurs sur le marché  sud-américain et ceci bien  que d’autres fabricants vont tenter de s’implanter durablement sur ce marché particulièrement porteur. On pense à Embraer déjà très présent mais aussi à Bombardier et Sukhoi.

Avec une croissance supérieure à la moyenne mondiale, les indicateurs montrent que la la classe moyenne va doubler entre 2012 et 2031.  En outre, l'Amérique latine est devenue la deuxième région la plus urbanisée dans le monde après l'Amérique du Nord, et en 2031, 10 des 92 mégapoles de plus de 10.000 passagers par jour en long-courriers seront dans la région.

Le trafic aérien de l'Amérique latine passera de 5,3% par an au cours des 20 prochaines années, bien au-dessus de la moyenne mondiale de 4,7%. Profitant de cela, les compagnies aériennes de la région devrait croître leur propre trafic de près de 6% par an, la plus forte croissance au deuxième rang mondial, dépassé seulement par les compagnies aériennes basées au Moyen-Orient. 

 

Augmentation des commandes : 

 

Ces derniers jours les commandes en provenances de compagnies latinos-américaines se sont accélérées, et ce n’est là qu’un début ! Entre la compagnie InterJet qui vient de commander 40 Airbus A320 et sa concurrente Aeromexico qui à opté pour 60 B737 «MAX», l’augmentation du nombre de B787 «Dreamliner» de la part d’Avianca et la très certaine commande D’ATR72-600 d’Aeromar, compagnie mexicaine sans parler des récentes commandes de la compagnie LAN Airlines et de la mise en ligne du B787. Ces quelques exemples montrent la très bonne santé de ce secteur et les efforts entrepris pour moderniser les flottes aériennes.

 

Il n’y a pas si longtemps, l’aviation de l’Amérique latines était encore considérée comme une secteur peu attractif dont l’âge moyen des aéronefs dépassaient 15 ans. Cette vision est entrain de changer radicalement pour devenir le second troisième segment porteur après la Chine et le Moyen-Orient.


 

33414_1322888514.jpg


 

Photos : 1 Embraer 190 TACA 2 A318 Mexicana 3 B737-700 NG Colombia Aires @ Fabricio Jimenez

Trois "Dreamliner" de plus pour Avianca !

b787-avianca.jpg

 

PANAMA, Boeing  et Avianca Airlines, compagnie nationale colombienne ont annoncé hier  une commande de trois B787 « Dreamliner » supplémentaires Cette commande est évaluée à environ 620 millions d'euros à prix courants publiés.

 

La commande d’ Avianca se porte à un total de 15 B787 « Dreamliner », En effet, la compagnie avait déjà passé commande de 12 B787 en 2007.

 

 

"Cet ajout de  787 à notre ordre s'harmonise bien avec notre expansion et l'amélioration des services de la compagnie aérienne", a déclaré Fabio Villegas, directeur général de la compagnie aérienne Avianca.

 

A propos d’Avianca :

 

Avianca fait partie de AviancaTaca Holding. Avec une flotte moderne de plus de 140 avions court, moyen et long-courrier et une équipe de plus de 17.000 employés, Avianca et TACA qui offre des  service sur plus de 100 destinations dans les Amériques et en Europe, qui se connectent à plus de 750 destinations dans le monde Grâce à des ententes de partage de code avec les compagnies aériennes partenaires à travers le monde.

Son modèle d'exploitation multi-hubs offre aux passagers des options de vol variées, à travers les destinations suivantes :Bogota, Colombie, San Salvador, El Salvador, à Lima, au Pérou et San José, Costa Rica.

 

Photo : B787 Dreamliner aux couleurs d’Avianca @ Boeing