22/01/2010

Trafic passagers : reprise timide !

 

 

1640413.jpg

 

 

 

La fin de l’année 2009 a vu une sensible reprise du trafic aérien international de passagers, celle-ci semble perdurer, mais pas encore dans tous les secteurs. Cette convalescence devrait durer jusqu’à la fin de l’année !

Selon le dernier pointage de l’IATA (International Air Transport Association) le trafic passagers a augmenté de 2,1% dans le monde en novembre 2009 comparé  à la même période un an plus tôt ! Cette reprise est due essentiellement à la demande passagers dans les régions Asie-Pacifique +5,1%, en Amérique Latine +8,2%  et au Moyen-Orient 16,5%.  

A contrario, en Europe et en Amérique du Nord la baisse est de 3%, bien qu’il faille tenir compte de la réduction de capacités des compagnies dans ces deux régions. 

Reprise économique en Asie :

La reprise du trafic aérien s’explique par le renouveau du dynamisme en Asie, tant du point de vue des passagers que du fret +9,1%. Ceci étant, la demande passagers était toujours inférieur de 6% au pic constaté l’année précédente. Quant au fret, la demande était de 10% inférieur à la même période. Le développement en continu de pays comme la Chine qui draine une bonne partie de l’Asie du Sud-Est a permis malgré tout de freiner les pertes et même d’en inverser la tendance. Celle-ci devrait se poursuivre tout au long de l’année de façon progressive.

59949_1263494633.jpg

 

 

Pas encore de reprise en classe affaires :

La demande en première classe et classe affaires, qui représentent près d’un tiers du chiffre d’affaires des compagnies aériennes, reste faible. En effet, la demande pour ce genre de billet reste fortement calqué sur l’évolution du commerce mondial.

Cependant, les améliorations constatées en Asie et en Amérique Latine devraient permettre de changer la donne d’ici le second trimestre de 2010. 

Si certaines entreprises hésitent encore à envoyer leurs cadres à l’étranger, d’autres préfèrent pour l’instant réduire leurs budgets en utilisant des billets de classe économique. La tendance se vérifie en Europe et notamment avec des réservations sur des vols «Low Cost» ! 

La reprise en 2011 :

Les deux principaux constructeurs que sont Airbus & Boeing tablent sur une reprise pour 2011, qui fera suite à une sensible hausse de la demande passagers de l’ordre de 4% pour cette année. Là encore l’Asie sera le vecteur pour l’aviation, dont la part de marché mondial dans le secteur de l’aviation atteindra 41% d’ici 2030 contre 32% aujourd’hui !

17884_1263480507.jpg

 

 

Photos : 1 A330 China Eastern. @ Weimeng. 2 DC-10 Arrows Cargo. 3 ERJ-190 Copa Airlines. @ Fabricio Jimenez

 

21/01/2010

F/A-18 : «Decos» d’escadrilles !

 

 

20100003.jpg

 

 

Après une longue attente, les escadrilles 17 et 18 ont également leurs décorations sur les dérives de leur Hornet immatriculé J-5017 et J-5018 !

En Suisse, les avions de combat n’ont pas d’attribution particulière en temps de paix et les pilotes des trois escadrilles volant sur F/A-18 C/D utilisent les appareils en fonction des disponibilités de ceux-ci. Le seul symbole des escadrilles tient dans l’immatriculation des appareils soit : J-5011 pour l’escadrille 11 «Tigers», J-5017 pour la 17 «Falcons» et J-5018  pour la 18 «Panthers».

A ce jour, mis à part un petit logo d’escadrille «basse visibilité» seule les «Tigres» de la 11 disposaient d’une peinture spéciale sur le Hornet J-5011, ceci grâce à leur participation aux «Tiger Meet» !

20096621.jpg

 

 

La 17 et 18 en patientaient :

Les deux autres escadrilles de Hornet attendaient également, de pouvoir se doter, d’un schéma de peinture originale, qui viendrait orner le J-5017 et J-5018 ! C’est chose faite depuis la fin de l’année 2009, réalisé à Payerne peu avant Noël !

 

3 escadrilles sur Hornet :

L’escadrille 17 «Falcons» fut la première escadrille suisse à transiter sur F/A-18 en 1997, et quitta du même coup ses Mirage III S. Elle fut désignée comme escadrille de standardisation sur le F/A-18, jusqu'à ce que deux autres escadrilles furent opérationnelles. La 17 est stationnée à Payerne.L’escadrille 18 «Panthers» également basée à Payerne  fut la seconde à transiter sur Hornet, elle volait précédemment sur F-5 E.

Quant à l’escadrille 11 «Tigers» elle opère depuis les installations Meiringen et volait également sur F-5E. Membre à part entière de l’association des escadrilles à ayant un Tigre comme emblème, elle participe chaque année aux fameux «Tiger Meet» avec deux victoire à la clef en 1982 et 2008  (voir liens) !

08.jpg

 

Liens sur les Tiger Meet :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/09/15/nato-tiger...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/06/30/les-suisse...

 

Photos : 1 Hornet de la 17 et 18 avec leur peinture. 2 Le J-5018. @ Forces aériennes suisses. 3 le J-5011 à têtes de tigre de la 11 à l’Axalp. @ Milan Rohrer.

 

20/01/2010

Boeing 787 : première série de tests OK !

 

 

bca_index_580.jpg

 

 

EVERETT,  Boeing annonce que les tests de navigabilité initiaux du B787 «Dreamliner» son réussi ! Cette étape, permettra à  plus de membres d'équipage de prendre part aux vols futurs.

Par ailleurs, le second prototype pourra désormais accélérer sa propre enveloppe d’essais. Depuis le premier vol à la mi-décembre, le programme a effectué 15 vols.  Les pilotes ont volé l'avion à une altitude de 30.000 pieds (9.144 mètres) et une vitesse de Mach 0,65. Près de 60 heures de vol ont été accomplies. Les tests de décrochage initiaux et d'autres manœuvres dynamiques ont été exécutées, ainsi que d'un contrôle de grande ampleur des systèmes de l'avion. Six pilotes différents ont été derrière les commandes du B787.

Dans les semaines à venir, l'équipe continuera d'élargir l'enveloppe de vol au cours de laquelle un des deux  B787 sera exploité pour atteindre une altitude de plus de 40.000 pieds (12.192 mètres) et une vitesse de Mach 0,85. Des essais ultérieurs va pousser l'avion au-delà des conditions opérationnelles. Six appareils doivent participer aux essais et devraient intégrer le programme de certification au cours du premier semestre 2010.

Les premiers commentaires des pilotes montrent que l’avion répond totalement aux attentes et aux simulations déjà exécutées. Les essais en vol se poursuivront donc normalement dans les mois à venir. La première livraison est prévue pour le quatrième trimestre de cette année à la compagnie All Nippon Airways. Le «Dreamliner» a engrangé 851 commandes fermes.

image-1.php.jpeg

 

Photos : 1 & 2 B787 aux essais. @ Boeing

 

19/01/2010

Airbus livre le 6’000e appareil !

 

 

 

media_object_image_lowres_A380_UAE_inflight_lr.jpg

 

 

Le constructeur européen Airbus a livré lundi le 6’000e appareil de son histoire ! Il s’agit pour l’occasion d’un A380 remis à la compagnie aérienne Emirates lors d’une cérémonie à Hambourg. L’appareil est le huitième A380 pour la compagnie des Emirats !

Avec une commande totale de 58 appareils, Emirates est le client le plus important pour l'A380. Fondée en 1985, Emirates est devenu un utilisateur d'Airbus depuis le début. 

Airbus a été crée en 1969 et en 2005 avait atteint plus de 50 pour cent des livraisons dans le monde en une seule année, de tous les aéronefs de plus de 100 sièges. En seulement 30 ans, le constructeur européen a su devenir le principal concurrent du géant américain, Boeing avec lequel il se partage la moitié des parts de marché !

Quelques  chiffres :

Airbus a livré son premier client en Mai 1974 - un A300B2

Le  1’000e a été livré en Mars 1993 - un A340-300

Le  2’000 a été livré en Mai 1999 - un A340-300

Le  3’’000 a été livré en Juillet 2002 - un A320

Le  4000 a été livré en Septembre 2005 - un A330-300

Le  5’000 a été livré en Décembre 2007 - un A330-200


Photo : A380 Emirates @ Airbus - H. Goussé

 

18/01/2010

Brésil & Inde : SAAB propose le SEA Gripen !

 

 

5wwdnt.jpg

 

 

Engagé dans la phase primaire d’un nouvel avion de combat pour le Brésil et l’Inde, le constructeur Suédois se profile déjà pour la suite, fournir un avion pour l’aéronavale de ces deux pays. La navalisation du Gripen NG est en préparation avec le SEA Gripen !


La surprise de SAAB :

Les informations des constructeurs sur l’enveloppe proposée à chaque client potentiels restent très confidentielles, on le voit notamment en Suisse. Si dans certains pays les constructeurs se livrent  une bataille médiatique via des sociétés de communication dans la presse locale, celle-ci n’en est en fait qu’une guerre psychologique dont il faut se méfier!

Depuis quelques jours, une information a été confirmée par SAAB sur la possibilité de navaliser sont Gripen NG en vue d’équiper les marines brésiliennes et indiennes. Actuellement, le Gripen NG (voir lien) est proposé à ces deux pays pour équiper leurs Forces aériennes, mais ces deux pays cherchent également un avion pour leur porte-avions.

SAAB avait dans son offre une petite surprise : le SEA Gripen !

SeaGripen_.jpg

 

 

Projet SEA Gripen :

L’idée d’une version navale du Gripen existe depuis le milieu des années nonante, mais tant l’aviation suédoise que les premiers clients de l’avion n’ayant pas un tel besoin, le projet est resté en sommeil. L’entrée en compétition pour le Brésil et l’Inde à donc simplement réveiller le projet !

Le but est simple, fournir un avion moderne omnirole avec un prix raisonnable dont la taille permet une intégration facile dans un porte-avions de petites dimensions ! Ce qui est le cas pour ces deux clients, le Brésil ayant racheté le bon vieux «Foch» aujourd’hui baptisé «Sao Paulo» et l’Inde ayant opté pour un navire neuf, mais de taille limitée.

Le SEA Gripen répondra en terme de CATOBAR (Catapult Assisted Take Off Arrested Recovery), ainsi que STOBAR (Short Take Off Arrested Recovery) avec cependant une sensible différence de masse au décollage MTOW (Maximum Take-Off Weight). Dans une conception CATOBAR, le SEA Gripen aura une masse maximale au décollage de 16,500 kg et une masse maximale à l'atterrissage de 11,500 kilogrammes. Dans une conception STOBAR elle dépend de la physique du transporteur. En gros, la charge de carburant et d'armes dans les opérations STOBAR sera un tiers de moins que la charge utile dans les opérations de CATOBAR.

Pour ce faire, SAAB n’a pas eu à faire de grandes modifications sur le Gripen NG, car celui-ci reprend les capacités de décollage court optimisés sur la version Gripen C/D utilisable sur les autoroutes. La vitesse d’atterrissage et naturellement basse et l’avion permet déjà une descente en contrôle avec une forte pente (précision-glide). Les Gripen ayant une cellule à la base renforcée, aucune modification ne sera nécessaire. Toujours selon SAAB, les Gripen sont optimisés pour une maintenance facilitée notamment pour des soldats de milices (ravitaillement et ré-équipement en 10 minutes), le SEA Gripen sera donc parfaitement intégrable en milieu clos qu’offre un navire.

Alors, que tous les capteurs, avionique et armes ainsi que le moteur Volvo/GE 414 du Gripen NG sera proposé dans la variante de la marine, le Gripen mer, disposera d’un nouveau châssis de train d’atterrissage et d’un crochet d’arrêt. L’envergure étant petite, il n’y aura pas besoin de le doter d’ailes repliables.

Le Gripen mer sera environ 400 kg plus lourd que le Gripen NG, avec une cellule dont le poids atteindra  à vide entre 7500-8000 kg. 

L’industrie brésilienne déjà sur le Gripen:

Bien que rien ne soit encore acquis, SAAB tient ici une sérieuse option, au Brésil (voir lien)

des entreprises participent déjà au développement du Gripen NG et donc de la version navale de celui-ci. Une option sérieuse donc pour la vente de l’avion à ce pays. Par ailleurs, les concurrents pensaient à torts être les seuls à pouvoir se positionner pour la marine (Rafale & Super Hornet) hors voilà que le Gripen se pose également en concurrent. Certes, cette version ne vole pas encore, mais le Gripen NG, lui oui ! De plus, le constructeur suédois dispose d’un peu de temps devant lui, puisque l’achat par le Brésil et l’Inde d’un avion navaliser ne se fera pas dans l’immédiat !

SeaGripen_032_landb copy.jpg

 

 

Liens sur l’achat d’avion de combat au Brésil & Inde ( re-lire ou à découvrir !) :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/09/28/partenaria...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/08/19/l-inde-va-...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/06/15/le-bresil-...


Photos : Images de synthèse du SEA Gripen. @ SAAB - Gripen