13/10/2009

F-16 belges à Meiringen

 

 

625W1225_31sm.jpg

 

 

Du 14 au 15 octobre, un petit détachement de Lockheed F-16 Fighting  Falcon belges viendront rendre visite à l’escadrille 11 à Meiringen.

Il s’agit ici d’une visite de courtoise en réponse à l’invitation des pilotes suisses. Elle fait suite au dernier «Tiger Meet» qui a eu lieu sur la base de Kleine-Brogel. Les F-16 appartiennent au 31 Smaldeel, il ne sera pas effectué d’exercice en commun, la population ne subira pas de nuisances  particulières lors de cette visite.


En 2006, le Smaldeel 349 avait séjourné à Payerne avec ses F-16 du 21 au 31 août, suite à l’invitation de l’escadrille 17. Un programme très varié de combats aériens et d’échange d’expérience était à l’origine de cette visite.

Photo : F-16 du 31 Smaldeel lors du dernier Tiger Meet. @ David Goovaerts.

 

12/10/2009

2010 : 100 ans d’aviation en Suisse !

 

 

 

photogallery0.parsys.0009.1.photo.Photogallery.jpg

 

 

L’année prochaine marquera l’anniversaire des «100 ans d’aviation en Suisse»! Tout au long de l’année, de nombreuses manifestations nous ferons revivre les grands moments de notre histoire et  rendront hommages aux femmes et hommes qui ont permis le fabuleux développement de l’aéronautique dans notre pays.

Partout en Suisse :

Plusieurs organismes comme l’Aéro-Club de Suisse, les différentes sections aéronautiques, les associations du patrimoine aéronautique, l’Office Fédéral de l’Aviation Civil et les Forces Aériennes organiseront des évènements tout au long de l’année et dans toutes les régions linguistiques. Le mot d’ordre étant : «l’aviation d’hier, d’aujourd’hui et de demain»!Expositions, peintures, démonstrations, portes ouvertes et réflexions constitueront la base cet anniversaire.

Ce sera l’occasion pour beaucoup, de comprendre cette évolution, l’inconfort des avions de l’époque, les vols soumis aux caprices de la météo. Les difficultés rencontrer lors de la création des premières compagnies aériennes en concurrence avec le chemin de fer.

Revenir sur les aventures des hommes, les pionniers de l’aviation, qui n’hésitaient  pas à prendre des risques pour allez toujours plus haut et plus loin, comme Walter Borner, Edmond Audemars, François Durafour et Louis Cosandey.

Deux points forts sont déjà à retenir :

 

* En juin, le championnat Suisse de sport aérien (toutes disciplines confondues).

  • Le grand meeting de l’année à Emmen (LU) le 24 juillet 2010.
  • Congrès aéronautique sur l’avenir de l’aviation et notamment le thème : Environnement et aviation.
krieg.parsys.0007.Image.direct.jpg

 

 

Que s’est-il passé en 1910 ?

L’année 1910 marqua dans notre pays les vrais débuts de l’ère des pionniers de l’aviation avec les premières démonstrations aériennes et les premiers exploits :

*Première démonstration aérienne à Planeyse-Colombier.

*Premier vol avec un biplan Wright à St-Moritz et première construction Helvétique de   René Grandjean qui vola à Avenches.

  • Vol du dirigeable Astra «Ville de Lucerne» à Lucerne.
  • Armand Dufaux survola le Lac Léman avec un appareil de son cru.
  • Ernest Failloubaz relia Avenches à Payerne.
  • Survol des Alpes par Geo Chavez.

avia news sera de la fête :

Pour ma part, je relayerais toutes les infos concernant les diverses manifestations et tout au long de l’année, je ponctuerai le blog avec des billets retraçant les personnalités ainsi que les grands évènements qui ont marqué l’aviation dans notre pays.

 

 

hb_isb_1.jpg

 

 

Photos : 1 A340 Swiss avec les F-5E de la Patrouille suisse. 2 Messerschmitt BF-109G (et non un E-3) durant le second Conflit Mondial. @ Forces aériennes. 3 DC3 Swissair à Berne. @Ralph Kunadt.

 

11/10/2009

Joyeux Anniversaire KLM !

 

 

iPhoto Library.jpg

 

 

La compagnie KLM fête ce mois ses 90 ans ! La Royal Dutch Airlines a été créée le 7 octobre 1919 à Amsterdam.

Basée à l’aéroport de Schiphol, avec 131 destination dans  65 pays différents. Elle possède différentes sous compagnies, comme KLM City Hopper, Transavia Airlines, Martinair ainsi que Kenya Airways.

En 2008, elle a transporté près de 23 millions de passagers avec une flotte de 200 avions, et 3’300 employés. En 2004 KLM a formé avec Air France le groupe Sky Team.

Photo : B 747-400 KLM. @ Fabricio Jimenez

 

09/10/2009

l’Embraer KC-390

 

 

kc390embraer_640x408.jpg

 

 

 

Le constructeur brésilien à surpris plus d’un observateur avec le lancement de son avion cargo KC-390. Retour sur ce nouvel avion qui pourrait bien venir brouiller les cartes de l’A400 et An-70 !

La genèse :

Il faut remonter en 2006, pour  trouver les premières études de faisabilité chez Embraer sur la conception d’un avion de transport de type cargo ayant des applications civiles et militaires. De la  taille d’un Hercules C-130, mais doté de réacteurs, sous l’appellation C-390. De taille moyenne, l’avion doit permettre de remplacer les C-130, C-160 et autres AN-12. Développer avec des technologies modernes issus des Embraer E-Jets, le futur cargo sera moins chère que la concurrence, soit un prix avoisinant les US $50 millions.

Le programme prit définitivement son envol en mars 2008, avec la décision du gouvernement brésilien d’investir US$ 30 millions pour soutenir le lancement du projet. En parallèle, le service postal brésilien s’est porté client de la version cargo civil pour 25 appareils.  A la suite de cette première commande, le gouvernement ajouta US$ 470 millions pour soutenir de manière définitive le programme et annonça du même coup que l’avion serait utilisé par l’ensemble des Forces armées du Brésil.

Capacités de l’avion :

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo  à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions

spécifique comme l’écoute électronique par exemple.

Doté de deux réacteurs de dernières générations, probablement des Pratt & Whitney PW6000 et/ou des Rolls-Royce VR715. L’avion se montrera plus rapide que les modèles existants aujourd’hui.

kc-390_2.jpg

 

 

Les enjeux :

Du point de vue du marché strictement militaire, on peut estimer les besoins pour un tel avion à près de 640 machines, s’ajoutant environ 320 en version civile, ceci pour les 15 prochaines années. L’avantage du KC-390 étant d’offrir une solution abordable et moins contraignante que le lourd A400M.

L’avion est d’ailleurs au coeur des discussions du nouvel avion de combat pour le Brésil, puis qu’il est proposé en contrepartie du choix. La France qui offre le Rafale et la Suède le Gripen NG on toute deux proposé d’acheter le KC-390 pour leurs Forces Armées.

Notons au passage, que cette échange n’est pas du goût de tout le monde, les partenaires de l’A400M, en premier, et dans l’Armée de l’air française, on s’inquiète de la possible arrivée de cet appareil, à la fois pour des questions de maintenance et de gestions des pièces de rechange  (doublons avec les Casa 295, A400M), et puis la France garde un très mauvais souvenir de ses Embraer 312 Tucano qui viennent d’être retiré du service après à peine 14 ans ! Hé, oui fallait acheter nos Pilatus !

Trêve de plaisanterie, Embraer signe ici, très probablement, une future réussite!

Et puis n’oublions pas qu’en Suisse nous devons toujours acheter, n’en déplaisent à certains parlementaires, un ou deux avions de transport, le KC-390 pourrait à l’avenir s’avérer le bon choix avec à la clef un partenariat ! Si vous voyez ce que je veux dire!(Rafale, KC-390 ou Gripen, KC-390).

kc-390-tanking.jpg

 

 

Photos de synthèse : Embraer military.

Lien avion de transport pour la Suisse :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2007/11/06/avions-de-...

 

 

07/10/2009

Pilotes de ligne : Grosse fatigue!

 

 

1.jpg

 

 

 

Depuis le début de cette semaine, les pilotes de lignes européens et le personnel de cabine dénonce ouvertement les risques de fatigue rencontrée dans leur profession et tirent la sonnette d’alarme, sur les risquent encourut.


Toujours pas d’harmonisation européenne :

Cela fait bientôt plus d’un an que Bruxelles tente de mettre en application une harmonisation des législations des divers pays membres de l’union sans réel résultat.

Il s’agit en fait de limité les temps de vol des équipages, selon les dernières études scientifiques en lieu et place d’une réglementation actuelle basée sur les profits.

Selon les résultats de l’étude médicale, commandée par l’agence de sécurité aérienne (AESA), on notera les points suivants devant être modifiés :

  • Le vol de nuit doit être limité à 10H00 en lieu et place des 11H45 actuelles.
  • La limite actuelle des 13/14 heures de prestation ininterrompue dépasse les limites du raisonnable et doit impérativement être diminués.
  • Pour les vols longs et très longs courriers, les équipages doivent être renforcés par une équipe de pilotes additionnel permettant un réel repos.
  • Les temps de garde en aéroport doivent dorénavant être compté en heures de prestations.
  • Siège réservé exclusivement aux membres d’équipage.
  • Le siège de repos doit être placé dans un lieu aéré, dont l’éclairage est réglable, isolé du cockpit, des passagers, du fret, des patients et du bruit excessif.


A noter qu’à l’heure actuelle, certains pays on déjà renforcé leur législation concernant ce type de revendications, mais ils restent minoritaires. Côté américain, il semble que l’autorité   en la matière, soit la Federal Aviation Administration (FAA) a déjà pris le taureau par les cornes par la mise en consultation d’une modification de la législation, pouvant entrer en vigueur au tout début 2010.

 

 

2.jpg

 

 

La fatigue, une cause d’accident:

En effet, la liste des accidents et autres incidents graves dans lesquels la fatigue a été clairement identifiée comme un facteur clef de causalité est longue. Les dernières études médicales additionnées des résultats d’enquêtes de divers accidents d’avions ont mis en parallèle, que même lorsque la fatigue n’est pas le facteur principal, elle affecte directement la capacité de l’équipage à réagir correctement face à une situation d’urgence.

La fatigue est un problème physiologique qui ne peut être surmonté directement, et ne peut non plus être correctement auto évaluer de manière fiable. Celle-ci ralentit la prise de décision et agit directement sur les réponses physiques et cognitives.

l’OFAC et l’AESA :

La Suisse fait partie de l’AESA depuis 2006 en vertu de l’accord bilatéral sur le transport aérien conclu avec l’UE. Notre pays, via l’Office Fédéral de l’Aviation Civil (OFAC) applique depuis cette date, toutes les réglementations en vigueur décidée avec l’AESA en remplacement des normes JAA(Joint Aviation Authorities). Notre pays applique donc déjà les nouvelles normes de temps de service de vol et les règles applicables aux temps de repos (RS 748.127.8).

4.jpg

 

 

Photos : 1 B757-23A Fischer Air. 2 ERJ-145 Lot 3 MD-82. @ Piotr Zdunek