20/06/2012

Embraer : dévoile l’AMX A-M1 !

 

first_prototype_a1m.jpg


 

São Paulo, Embraer vient de présenté et réalisé avec succès le premier vol du prototype de son AMX  A-1M depuis les installations de  son usine de fabrication de Gavião Peixoto.

C’est au cours d'une cérémonie en présence du commandant de général des Forces aériennes Juniti Saito,que l’avion fut présenté avant son premier vol. Le programme de l’AMX  A-1M prévoit la rénovation et la mise à niveau 43 AMX de la FAB. Dix appareils sont déjà dans les installations de la Société et les premières livraisons sont prévues pour 2013.

L’AMX A-M1 :

La modernisation des AMX italo-brésilien comprend une adaptation des systèmes similaires à ceux montés en rattrapages sur les F-5M et A29 Super Tucano. Afin d'offrir le plus grand bénéfice, les programmes de mise à niveau ont pour but une  avionique communes, contribuant à une meilleure standardisation de l'orientation et de  la formation des pilotes aux  instrument. Cette communauté offre un niveau de standardisation qui vient avec de nombreux avantages opérationnels, tels que l'amélioration de la doctrine d'emploi de la FAB et un meilleur rendement en termes d'heures de vol.

Le cockpit de l’AMX A-M1 comprend un système numérique axé avec trois écrans multifonctions qui remplace les instruments conventionnels. Un central inertiel laser à été ajoutée ainsi qu’un HUD de nouvel génération. Le câble permet l’usage d’une nouvelle génération d’armement guidé par laser.

Rappel :

L'AMX italo-brésilien est le seul avion d'attaque léger en service qui ne soit pas dérivé d'un avion d'en trainement. Conçu pour succéder au Fiat G.91 et équiper l'Aeronautica Militare Italiana (AMI), l'AMX a été lancé en 1978 par Aeritalia (alias Alenia) et Aermacchi, rejoints en 1980 par Embraer qui produisait l'Aermacchi MB 326 alias AT-26 Xavante sous licence pour la Força Aérea Brasileira (FAB). L'AMX monoplace a volé le 15 mai 1984, mais le biplace AMX-T n'a pris l'air qu'en 1988. Les premiers AMX sont entrés en service fin 1989 dans l'AMI et la FAB.

Propulsé par un turboréacteur Rolls-Royce Spey, l'actuel AMX est pourvu d'une avionique moderne comprenant un viseur tête-haute et d'un écran multifonction d'Alenia ainsi que d'une centrale inertielle Litton LN39. Il est équipé d'un télémètre-radar Elta EL/M-200 1 B (AMI) ou Tecnasa/SMA SCP01 (FAB).

Les versions italiennes et brésiliennes se distinguent aussi par leur armement fixe: un canon de 20 mm GE Vulcan M61 pour l'AMI ou deux canons GIAT DEFA 554 de 30 mm pour la FAB.

A-1M-primeiro-voo1-580x386.jpg

 

 

Photos : Embraer AMX A-M1 @ Silvia Lopes FAB

 

22:54 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : embraer, amx, a-m1 |  Facebook | |

19/06/2012

Le parfait vol écologique !

 

A319_Air_Canada[1].jpg


 

Air Canada en collaboration avec le constructeur européen Airbus viennent de réaliser «The Perfect Flight»! Sous cette dénomination un peu «pompeuse», il faut y voir en fait, la combinaison de plusieurs pratiques disponibles de type éco-efficientes ayant permis, la réalisation de ce «vol parfait» !

Voler en réduisant l’emprunte environnementale :

Depuis maintenant près de quatre ans, les vols écologiques expérimentaux se succèdent à travers les continents, les compagnies aériennes en partenariat avec les principaux constructeurs d’avions anis que chez les militaires. Une nouvelle étape vient d’être franchie avec un Arbus A319 d’Air Canada entre Toronto et Mexico. L’avion était alimenté à 50 % de bio-carburant fabriqué à partir de mélange d'huile de cuisson utilisée, fournie par l'organisation SkyNRG. Mais pour permettre à ce vol d’être véritablement efficient en matière écologique, ce vol à bénéficié d’une rationalisation de la gestion des procédures du trafic aérien (ATM) avec notamment un itinéraire des plus direct de Toronto à Mexico. Pour la descente, l’avion à bénéficié d’un profil de vol vertical efficace et l'utilisation de l'approche en descente continue (CDA) dans la zone de destination afin de réduire la consommation de carburant et les émissions sonores.

L'activité de procédures opérationnelles inclus également des mesures d'économie en ce qui concerne le poids dans toute la cabine de l’avion de ligne, avec l'utilisation de matériaux plus légers pour les éléments intérieurs, ainsi que les opérations au sol optimisées qui comprennent un seul moteur pour le roulage et le nettoyage externe et emploi de cire pour une meilleure aérodynamique.

"Notre premier « vol parfait », effectué dans le cadre du projet de l'OACI intitulé « Flightpath to a Sustainable Future », est une démonstration concrète de notre engagement environnemental. Depuis 1990, notre compagnie a réduit sa consommation de carburant de 30 % et nous sommes déterminés à aller plus loin", a annoncé Duncan Dee, Executive Vice President et Chief Operating Officer d’Air Canada.

De véritable moyens éco-efficients pour l’aviation :

Le succès se "vol parfait" doit se poursuivre par d’autres vols de ce type durant l’année 2012. Les acteurs du secteurs aéronautique disposent aujourd’hui de moyens efficaces qui contribuent à réduire les émissions de CO2 de près de 40%.  Il faut encore pouvoir compter sur les instances politiques pour la mise en place de mesures incitatives en vue de développer l’utilisation de biocarburants durables et d’accélérer la modernisation du système de gestion du trafic aérien.

Photo : l’A319 D’Air Canada qui a effectué le vol @ Airbus

 

18/06/2012

Le Drone MQ-4C «Triton» !

 

14198.jpg


 

Palmdale, Californie, Northrop Grumman Corporation  dévoile le Triton a présenté le premier prototype de son futur drone de surveillance maritime MQ-4C BAMS (Broad Area Maritime Surveillance) lors d’une cérémonie. Ce nouveau drone est spécialement destiné à la Marine des Etats-Unis et a pour but de révolutionner le renseignement maritime, la surveillance et la reconnaissance.

 

Le MQ-4C «Triton» :

Ce drone de grande envergure (40 mètres) doit pouvoir venir épauler les nouveaux aéronefs de patrouille maritime que sont les Boeing P-8A «Poseidon». L’aéronef est un dérivé du drone Global-Hawk.  Avec un poids maximum au décollage de 14,6 tonnes, ce drone aura une endurances évaluée à près de 28 heures.

Actuellement, le MQ-4C (démonstrateur), est équipé de capteurs maritimes dont une tourelle offrant une vison à 360°couplée avec des capteurs Multi-Fonction active (SCFM) et un radar en bande X et une  antenne active à balayage électronique.

Le programme BAMS UAS est géré par l'Office des Programme de la Marine Programme et le Maritime Bureau Unmanned Aircraft Systems Programme (PMA-262), sur la base  Navale de Patuxent River, dans le Maryland.

Selon les premières estimations disponibles, le MQ-4C «Triton» pourrait entrer en service d’ici 2015-2016. L’US Navy envisagerait d’en acquérir 68 pour équiper notamment ses portes-avions.

Photo : le premier  MQ-4C «Triton» @ Northrop Grumman Corporation

 

21:37 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : drone, drone maritime, us navy, northrop grumman |  Facebook | |

17/06/2012

Gripen E/F : mise au point !

 


viewer.png

 

 

De nombreux évènements ont ponctués ces six derniers mois le dossiers du nouvel avion de combat. Voici l’occasion de revenir sur les points forts du dossier, corriger certaines spéculations et nous pencher sur la suite du calendrier.

 

 

 

 

2012-05_Brief to Journalists on Gripen Upgrades-1 (glissé(e)s) 1.jpg

 

 

 

 

Tests en vol au mois de mai :

CHTestteam_01_355x236.jpg


 

Début mai, une équipe de pilotes d’essai et d’ingénieurs d'essai en vol en provenance des Forces aériennes suisses et de l’agence d’achat de la défense fédérale suisse, armasuisse, a rendu visite à Saab, à  Linköping en Suède, afin d'effectuer des vols d'essai sur l'avion de démonstration Gripen E/F. Le programme de trois jours comprenait une formation en simulateur et quatre vols d’essai.

Ces vols se sont concentrés sur des missions de défense aérienne et de police aérienne avec différentes configurations d’armement (IRIS-T, METEOR et AMRAAM). Les deux pilotes d’essai, le lieutenant-colonel Fabio Antognini des Forces aériennes suisses et Bernhard Berset d’armasuisse, ont indiqué que les vols d’essai avaient été exécutés avec succès et qu’ils étaient très satisfaits des résultats obtenus (l’article complet en lien).

Quelques médias suisses ont récemment fait état de spéculations concernant le niveau de développement du Gripen E/F. Le programme de test du Gripen E/F se déroule conformément au calendrier prévu, et plus de 230 vols test ont déjà été effectués. Le démonstrateur du Gripen «Nouvelle génération» est en passe d’atteindre ses essais finaux avec l’ensemble des ses systèmes.

 

info.jpg

 

 

2012-05_Brief to Journalists on Gripen Upgrades-1 (glissé(e)s).jpg

 

 

Visite du Cmdt des Forces aériennes :

_SKA4596_355x236.jpg


 

A fin mai, une délégation officielle helvétique chapeautée par le Lieutenant Général Markus Gygax, Commandant des Forces aériennes suisses, a visité Linköping pour participer au Aerospace Forum Sweden. Au-delà des conférences qu'il a suivies sur les thèmes "International Air Power" et "International Aerospace", le commandant helvétique a pu visiter les installations de Saab pour une démonstration personnelle de l'avion test Gripen E/F.

Le Cmdt des Forces aériennes était accompagné d’un délégation d’officiers des FA. Le Chef pilote d’essais de Saab Richard Ljungberg a répondu à l’ensemble des questions et a pu présenter l’avion et ses systèmes à notre délégation.

foto.parsys.84759.4.photo.Photogallery.gif.png

 

 

Le programme de participation industrielle (Offsets) :

La dernière semaine de juin marquera une nouvelle étape dans le processus de partenariat entre notre pays et la Suède avec la rencontre interentreprises organisée par le GRPM, Swissmem et le Bureau des affaires compensatoires d’armasuisse. Cet événement de quatre jours se déroulera à Berne, au Stade de Suisse. Cette rencontre aurait du se dérouler en avril, mais devant le très fort intérêt démontré par les entreprises suisses, il a fallut trouvé un lieu plus grand qui puisse répondre à cette demande.

Conformément aux exigences formulées dans l’appel d’offres d’Armasuisse, Saab fournira un programme de participation industrielle d’une valeur équivalente à 100 pour cent minimum du prix d’achat.

Le programme de Saab soutiendra la distribution régionale de la participation industrielle, construite sur des bases commerciales solides.

La plupart des partenaires suisses participant aux projets du programme de participation industrielle de Saab sont des petites et moyennes entreprises (PME).

La Suisse pourra améliorer et développer son industrie grâce à son investissement dans le Gripen.

Les activités continueront à se développer longtemps après la fin de la participation industrielle. Le programme de participation industrielle créera des liens économiques, industriels et culturels encore plus étroits entre la Suisse et la Suède, deux pays indépendants et non alignés.

Mais, nous aurons l’occasion de revenir prochainement avec plus de précision sur les Offsets et le partenariat industriel entre nos deux pays.

jas39ng_200811201.jpg

 

 

Dernière phase de vol :

Durant l’été une seconde et définitive phase de tests en vol aura lieu en Suède avec cette fois-ci les dernières mises à jour des logiciels  du radar AESA  ES-05 «Raven» couplé avec l’IRST, soit en fait le "Raven Gen. II" (voir tableau ci-dessus).

Politique et présentation en Suisse  :

Durant le mois d’août, la sous-commission de sécurité devra avoir rendu son rapport sur le dossier. Si, pour l’instant rien n’a filtré sur le sujet mis à part la complexité du dossier. Les premiers éléments démontrent qu’il n’y pas eu d’irrégularité, A suivre !

Cet automne le Gripen F devrait venir en dans notre pays pour y être présenté  aux diverse commissions de sécurité ainsi qu’aux parlementaires fédéraux qui devront se positionner sur le programme d’armement en ce qui concerne l’avion de combat JAS-39 Gripen E/F.

 

Gripen-Demo-with-large-drop-tanks.jpg

 

lien sur les tests en vol :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2012/05/05/gripen-f-pilotes-suisses-tres-satisfaits.html

Photos :  1 Image de synthèse Griffon F 2 L’équipe test en vol 3 & 4 Cmdt Gygax en visite 5 & 6 Démonstrateur F en vol @ SAAB/Swiss Air Force

 

Lire la suite

15/06/2012

L’Indian Air Force en pleine mutation !

 

 

Sheeju_mig21.jpg

 

 

L’Indian Air Force (IAF) est au début d'un renouvellement de son équipement majeur. Ce processus implique l'induction de plusieurs systèmes avancés en matière d’aéronefs et  de formation  susceptibles de transformer l'IAF au cours de la prochaine décennie. L'IAF est en outre prévu d'aborder des problèmes drastiques comme les lacunes de formation et une inefficacité de l'organisation structurelle.

Triste record :

Rien qu’au cours des trois dernières années  et pour le début de l’année en cours (jusqu’à 01/04/2012), ce sont 33 avions de chasse et 10 hélicoptères de combat appartenant à l’Indian Air Force (IAF) qui se sont écrasés. Parmi la liste des avions militaires incriminés, on trouve par exemple :

  1. SEPECAT Jaguar

2 Dassault  Mirage 2000

3 Sukhoi Su-30

27 appareils de type Mikoyan-Gurevich de tous modèles, dont 16 MIG-21. Bref, la question n'est pas «si» mais «comment, et à quel rythme", l'IAF va se transformer au cours des cinq à dix prochaines années !

1433270544-1.jpg

 

 

Le processus de transformation :

Les tâches de l'IAF vont être multiples en matière de défense aérienne. Il est de cette responsabilité que l'IAF est en train de moderniser non seulement sa DCA mais surtout d’assurer la formation de son personnel à tout les niveaux.

La commande récente d’un nouvel avion école, le Pilatus PC-7MKII, doit permettre d’augmenter la compétence en matière de formation des pilotes qui devront ensuite voler sur les BAe Hawk. L’arrivée des cockpits numériques doivent être non seulement assimilés par les élèves mais permettre un niveau de compétences susceptibles de les amener à piloter la nouvelle génération d’avions de combat en préparation dans l’IAF soit les SU-30, les futures PAK/FA T-50 et Rafale.

Aujourd’hui le niveau des pilotes de l’IAF reste par trop limité, un pilote de MIG-21 est non seulement limité dans l’approfondissement de ses connaissances sur ce type d’aéronef mais il s’avère généralement totalement incapable de transiter sur un appareil plus moderne comme un Mirage 2000.

LCA_tejas_IAF _india_4.jpg

 

 

Les effectifs et la formation :

L'IAF est de nature à résoudre ses problèmes d'effectifs actuels par le biais de l'introduction du personnel féminin dans toutes les branches et les emplois. L’application de nouvelles doctrines de formation sur le long terme doivent permettre de renforcer la compétence du personnel et amener celui-ci vers les technologies les plus récentes et ceci de manière généralisée et non plus limitée comme c’est encore le cas aujourd’hui.

L'IAF devraient également être en train de terminer une réorganisation de sa structure organisationnelle et des cadres pour promouvoir la flexibilité et l'efficacité tout en minimisant les coûts.

La transformation de l'IAF sera, toutefois,  dépendante et influencé par quelques facteurs majeurs: comme la croissance de l'économie indienne.

Mirage2000H_KF145_9SQ_090213.jpg

 

 

Modernisation tout azimut :

Moyens de l’armée financier de l’armée indienne son colossaux, et font pâlir d’envie par d’autres armées notamment en occident. L’Inde dispose depuis près de 20 ans d’une capacité en dépenses militaires quasi inégalée hormis les Etats-Unis. Nouvel avion école, multiples développement avec le Tejas, l’avion de combat national, le partenariat avec la Russie sur le <pak/FA T-50, l’acquisition prochaine du Rafale et plus récemment l’annonce du lancement avec les russes d’un avion de transport militaire tactique (voir article sur le sujet).

La flotte actuelle de trois avions AWACS Phalcon d’origine Israélienne devrait également augmenter à un total de cinq appareils au cours des cinq prochaines années.

 

_SPL8704.jpg

 

 

Evolution de la flotte d'aéronefs de l’IAF :

La flotte d'avions de l'IAF est susceptible de subir des changements majeurs ainsi, le Su-30MKI, avec environ 272 avions, continuera à former l’ossature de la flotte. Le bas de gamme serait composé de Tejas au nombre de 350 à 450 appareils répartit entre l’IAF et la Marine. Les trois  escadrons de MiG-29 seront remis à niveau d’ici cinq ans plus tard. De même,que les trois escadrons de Mirage-2000H seront également disponible sous forme de mise à niveau dans un délai similaire.

La flotte à voilure tournante devrait conserver le même inventaire avec des changements significatifs avec en service  d'un nombre accru d'hélicoptères Dhruv Advanced Light (ALH), ainsi que la mise à niveau des Mi-8/17/17-1V / 17-5V. En outre, l'hélicoptère de combat léger (LCH) sera intronisé d’ici cinq ans plus tard en parallèle avec des hélicoptères Apache.

Dans la catégorie de combat, le changement le plus important devrait être l'achèvement du développement de l'avion de cinquième génération Sukhoi  PAK/FA  T-50 d'ici la fin de cette décennie et le début de l'induction d’ici dix ans avec un nombre estimé à 250 aéronefs. Ce qui permettra dans cette période de retirer progressivement les appareils les plus anciens.

libya_rafale.jpg

 

Photos : 1 Mig-21 2 Sukhoi 30MK1 3 Tejas 4 Mirage 200H 5 PAK/FA T-50 6 Rafale @ IAF