13/01/2010

Essais technique pour l’A380 à Zurich

 

 

1621245.jpg

 

 

 

La semaine prochaine, un Airbus A380 effectuera des essais techniques sur l’aéroport international de Zurich, le public est le bienvenu !

Essais d’intégration :

Les 20 et 21 janvier prochain, un avion «SuperJumbo» de type A380 effectuera des essais d’intégration sur l’aéroport de Zurich. Le premier atterrissage est prévu à 08h00 ! L’immatriculation est pour l’instant non diffusée.

Ces tests serviront à confirmer dans la pratique que les calculs pour le franchissement des obstacles, que l’adaptation des systèmes de navigation et de guidage sont parfaitement calibré entre l’avion et les systèmes de l’aéroport. La seconde partie des tests se fera au sol et concerne la manutention, le ravitaillement en carburant, le dégivrage et l'approvisionnement énergétique. Afin de permettre ces tests Airbus fournit à l'aéroport de Zurich un A380 pendant 24 heures. L'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) exige que ces tests soient effectués avant que tous nouveaux appareils de grandes tailles soient autorisés à utiliser un aéroport. C'est seulement après une batterie de tests et leurs validations que l'A380 pourra être autorisés à une exploitation commerciale depuis l’aéroport.

Aucun passager ne sera impliqué dans les essais!

L’obtention de l’autorisation d’exploitation de l’A380 à Zurich permettra aux compagnies telles que Singapore Airlines, Emirates, Lufthansa et Thai Airways clientes de l’aéroport de pouvoir mettre en ligne ce type d’appareil sur le site.

Opération  «Bienvenue A380» :

En marge de ces tests, la Direction de l’aéroport de Zurich organise une manifestation destinée au public. Celle-ci comprendra : le 20 janvier il sera possible d’approcher l’avion jusqu’à 12h30 (pas d’y entrer !) grâce à un service de bus navette. La terrasse d’observation, sera par ailleurs, ouverte plus longtemps, soit de 09h45 à 22h00. Le 21 janvier de 07h45 à 16H00.

Il est fortement conseillé aux nombreux curieux de venir en utilisant les transports publics!

Photo : A380 Singapore Airlines. @ Sam Chui.

 

12/01/2010

PAF & PS : changement de leader en 2010

 

 

leader_000.jpg

 

 

La Patrouille Suisse comme la Patrouille de France changent  de leader pour la nouvelle année ! Retour sur ces deux évènements, pas si anodin que cela !

Patrouille de France : le patron c’est Madame !

Honneur à nos voisins et honneur aux dames ! Je vous l’annonçais l’année passée, la Patrouille de France compte pour la première fois une femme parmi ses pilotes ! Cette année, revêt encore une première puisque celle-ci devient le «Leader» de la PAF et du même coup la première femme à accéder à un tel poste !

Virgine Guyot est âgée de 33 ans,  et c’est sa seconde année à la PAF. Elle totalise 2’000 heures de vol. De 2002 à 2008 elle était basée à Reims au sein de l’Escadron de Reconnaissance 2/33 «Savoie» sur Mirage F1.

On espère admirer sa prestation et celle de ses ailiers lors du meeting d’Emmen cette année !

IMG_0062.JPG.jpeg

 

 

Nouveau Leader et présentation au Lauberhorn:

Le nouveau «Leader» de la PS, est le  Capitaine Marc Zimmerli «Zimi» né le 1 janvier 1978, domicilié à Morat (FR).  Pilote militaire de carrière depuis 2000, incorporé dans l’escadrille d’aviation 18 «Panters»  à Payerne. Membre de la Patrouille Suisse depuis 2004, il a  volé jusqu’à présent en positions 3 et 5. Il comptabilise  1’950 heures de vol au total sur F/A-18 Hornet, F-5 Tiger, Hawk et PC-7.

240_5652table50.jpg

 

 

Pour débuter la saison, la Patrouille suisse sera présente lors de la descente de coupe du monde de ski alpin du Lauberhorn :

* Pré-Entraînement le jeudi 14.01.2010 de 11h30 - 11h50

* Entraînement le vendredi 15.01.2010 de 15h50 - 13H10

* Démonstration le Samedi 16.01.2010 à 12H10

axalp2008_058.jpg


 

Photos : 1 Cmdt Virgine Guyot au commande.@ EPAA. 2 Virgine et son Alphajet @ Lt Stéphane Azou, ORP EPAA.3 Leader PS «Zimi» @ Forces aérienne suisse  - PS. 4 Patrouille suisse à l’Axalp. @ Peter Steehouwer.

 

11/01/2010

Modernisation des Alphajet français

 

 

1622185.jpg

 

 

Entré en service en 1979, les Alphajet de l’école des pilotes de l’armée de l’Air vont subir prochainement une modernisation très attendue. Une vingtaine d’appareils sont concernés en attendant le choix d’un nouvel avion école.

Dans l’attente du choix d’un nouvel avion d’entrainement, l’armée de l’Air se devait de modernier ses Alphajet qui n’ont pas évolué, depuis leur entrée en service, alors qu’en ligne le Mirage 2000 et le Rafale ont remplacé le Mirage IIIE et autres Jaguar. Il faut donc en attendant mieux et compte tenu des budgets mettre à jour ce remarquable appareil.

kit de modernisation :

La principale faiblesse de l’Alphajet aujourd’hui, réside dans le fait que son électronique est d’un autre temps, principalement en ce qui concerne son système de navigation et d’attaque (SNA). Celui-ci n’a rien à voir avec ce que l’élève pilote trouvera sur un 2000 ou un Rafale.

Pour ce faire la modernisation va comporter l’installation d’une centrale  inertielle hybridée GPS, qui lui conférera une capacité SNA et permettra également une meilleure conduite de tir dans les modes air-air et air-sol. Il est prévu d’installer une visualisation Tête Haute (VTH) en lieu et place du simple viseur actuel. Le nouveau système de navigation permettra également de mieux préparer les missions et l’entrainement aux pannes. Le manche sera doté de nouvelles fonctions qui permettront d’offrir un concept HOTAS (Mains sur Manette et Manche). Le siège éjectable actuel de type Martin Baker MK4 sera remplacé par un modèle plus récent de type MK10L permettant notamment une assise en arrière de 10°.

Question communication les Alphajet recevront un nouveau transpondeur mode S et des radios aux nouvelles normes OACI.

La qualification du prototype modernisé est attendue en ce début d’année, les premiers kits de série devraient être disponibles d’ici au mois de mai. Le dernier appareil modernisé est attendu pour fin 2011.

Ce programme de modernisation est évalué à 22,6 millions d’euros et concernera 20 appareils, choisit en fonction de leur potentiel de vie restante parmi l’ensemble de la flotte soit environ 80 machines. L’Alphajet modernisé devrait rester en service jusqu’en 2025.

1621236.jpg

 

 

Belges déjà équipés :

Signalons que les Alphajet belges sont déjà modernisés avec des équipements similaires, mais sous la direction de la SABCA et disposent également d’un simulateur amélioré.

Le futur :

L’école des pilotes de chasses belge et française travail de concert depuis 2005 au sein de l’AJETS (Advanced Jet Training School) sur Alphajet, les deux pays réfléchissent déjà au remplacement de l’avion à l’horizon 2018. Devant les restrictions budgétaires, il y a bien un avion qui pourrait trouver preneur, un certain Pilatus PC-21..mais c’est une autre histoire !

L’Alphajet :

Appareil franco-allemand, d’entrainement et à l’attaque au sol légère, l’avion a été produit à près de 500 exemplaires et équipe notamment la Patrouille de France depuis 1981 et les Flying Bulls (GB), les Top Aces (CAN) (patrouilles acrobatiques privées). L’appareil a été exporté dans 11 pays, dont certain sont des machines appartenant anciennement à la Lutwaffe.

 

1621867.jpg

 

 

Photos : 1 Alphajet de l’AJETS, @ Neil Bury. 2 au roulage. @ Ricardo Aysa Calahorra. 3 au parking @ Radim Spalek.

 

10/01/2010

Le prototype du Sukhoi T-50

 

 

yourfile.jpgfilename=yourfile.jpg

 

 

La Russie prépare un avion de combat de la 5e génération, le prototype du Sukhoi T-50 devrait très prochainement effectué son premier vol !

Pas de photo, mais des infos :

A ce jour, aucune photo officielle n’a encore filtré, seul des images de synthèse et dessins d’artistes sont disponibles. Par contre, on en sait un peu plus sur le projet PAK-FA qui préfigure l’avion omnirôles de prochaines générations. Désigné sous l’appellation PAK-FA, le premier prototype du Sukhoi T-50 à effectué fin décembre ses premier essais de roulage sur l’aérodrome de Komsomolsk-sur- l’Amour.

Ce premier prototype baptisé T-50-KNS (Kompleksnyi Naturnui Stend / cellule grandeur nature) serait doté d’une variante du réacteur AL-41FS (NPO Saturn 117A) qui équipe les SU-35. Celui-ci devrait utiliser la poussée vectorielle pour le tangage, le lacet et le contrôle de roulis. Le système dispose d’un  nouveau compresseur  à haute pression offrant une température plus élevée, afin de soutenir une augmentation de la poussée en réchauffe.

Le T-50 devrait donc combiner une forte poussée qui combinée à la poussée vectorielle l’autoriserait à des décollages courts de l’ordre de 300/400 mètres. L’avion sera également capable de voler en mode supercruising (croisière supersonique sans post-combustion).

Selon Sukhoi, deux autres prototype seraient déjà assemblés, l’un ayant pour fonction de servir au banc d’essais statiques et l’autre devrait voler cette année.

180px-PAK_FA_AESA_maks2009.jpg

 

 

Le programme PAK-FA :

Initialement ce programme d’avion de combat est issus d’une collaboration en partenariat  entre le russe Sukhoi et l’indien HAL. Si le développement semble commun entre les deux constructeurs, les deux versions livrées aux deux pays devraient sensiblement différer. Le modèle russe devant être mono pilote alors que l’Inde désire une version bi places en tandem.

La répartition des tâches a été de développement est la suivante, l’indien HAL s’occupe des logiciels critiques, les ordinateurs de missions, les systèmes de navigation et une grande partie de l’affichage du cockpit ainsi que des contres-mesures électroniques (CMD).

La Russie développe quant à elle l’ensemble des systèmes de l’avion, motorisation, armement, l’hydraulique l’ensemble des systèmes de vols et de communication sans oublier le radar.

 

Visiblement l’avion devrait avoir une certaine ressemblance avec le  F-22 «Raptor», en effet, le T-50 devrait avoir une masse au décollage de 25 à 30 tonnes. Conçu pour transporter des armes en interne. L’emploi de nombreuse pièces en plastique carbone devrait également permettre d’alléger l’appareil.

L’entrée en service devrait se faire en plusieurs étapes, selon Sukhoi les premières machines pourraient dans une version de base entrées en service d’ici 2016 puis d’ici 2020 en version plus élaborée.

sukhoit50mr9.jpg

 

 

Photos :1 images de synthèses d’artistes. 2 prototype antenne radar. 3 Image synthèse @ Josef Gatial

 

08/01/2010

Airbus & Boeing : les chiffres pour 2009!

 

 

97279_1223819302.jpg

 

 

Chaque début d’année est marqué par les résultats engrangés par les deux principaux constructeurs que sont Airbus et Boeing. Si certain y voie une course effrénée, d’autre préfère prendre le recul nécessaire à des fins d’analyse du marché de l’aéronautique commerciale.

Airbus :

Deux éléments ressortent du bilan du constructeur européen Airbus : d’abord, celui-ci a réussi son objectif des 300 commandes avec un résultat sensiblement supérieur qui s’établit au 31 décembre à 311 ( brutes & options) ! Ce pari n’était pourtant pas gagné d’avance, avec une stagnation de 295 commandes brutes au 24 décembre. Mais, le Père Noël a visiblement pensé à ne pas oublier le consortium avec les contrats de dernières minutes (voir billets sur le sujet) avec Malaysia, United Airlines,  China Eastern et LAN (Chili). Certes, si ces commandes n’avait pu être passée dans la comptabilisation 09, elles auraient permis de bien commencer l’année 2010 !

Airbus arrive donc à tenir son cahier de commande pour l’année écoulée et ceci malgré la crise !

Par contre, le revers d’Airbus est à souligner du côté des livraisons de l’A380, dont le constructeur avait planifié le nombre de 10 super Jumbo en lieu et place de 13 prévu! Il faut rappeler qu’Airbus ambitionnait il y a un an, encore, de livrer 21 machines. Pires, c’est moins qu’en 2008, ou Airbus avait pu livrer 12 appareils de ce type. La montée en cadence des livraisons restent aujourd’hui un problème, pour la chaine de l’A380.

media_object_image_lowres_A380_AirFrance_in_flight_Oct09_lr.jpg

 

 

Boeing :

Du côté de chez Boeing, le bilan n’est guère meilleur, l’année 2009 n’étant pour les constructeurs aéronautiques pas un grand millésime ! Boeing revendique un total de 263 commandes (brutes & options). Par contre, le constructeur de Seattle a tenu ses objectifs de livraisons pour l’année soit 481 appareils (372 B737, 13 B767, 88 B777, 8 B747). 

Le dernier point positif tient du fait que le nouvel avion de Boeing le B787 «Dreamliner» à voler en fin d’année avec deux prototypes. De plus, la nouvelle mouture du B747-800 devrait très prochainement faire son vol d’essais et marquera le début d’une nouvelle génération du Jumbo jet !

44110_1222006875.jpg

 

Analyse :

Avec la crise, les constructeurs aéronautiques ont tous laissé des plumes, nous sommes ici très loin des résultats euphoriques de 2007 ou Boeing avait engrangé 1’415 commandes et Airbus 1’341 !

On notera tout de même une sensible augmentation de la réalisation des ventes au dernier trimestre 2009, ce qui laisse doucement prévoir une relance de l’activité aérienne, bien que celle-ci restera encore en convalescence durant les premiers mois de 2010.

Du côté des chaînes de montages, l’activité restera bonne grâce aux cahiers de commandes engrangés entre les années 2005 à 2009 et ceci jusqu’à fin 2015. Par contre, il est primordial que le marché se reprenne d’ici là, sans quoi des réductions de livraison associées à des licenciements de personnels seraient à craindre entre 2016/2020 et ceci d’une manière générale ! Les besoins en avions neufs étant considérable d’ici là, on peut souhaiter le contraire.

image.php.jpeg

 

Photos : 1 A320 TACA @ Fabricio Jimenez. 2 A380 Air France @ Airbus - H. Goussé. 3 B737 NG Continental @ Fabricio Jimenez. 4 B787 en vol. @ Boeing