26/10/2017

Livraison du premier A320neo made in China !

A320neo-delivery-AirAisia-1.JPG

AirAsia a pris livraison du premier A320neo assemblé sur la chaîne d'assemblage final Airbus d'Asie (FALA) lors d'une cérémonie spéciale à Tianjin, en Chine. L'avion, propulsé par des moteurs CFM LEAP-1A, accueillera 186 passagers avec sa cabine innovante Space-Flex.

AirAsia est le plus important client de la famille A320 avec des commandes pour 578 avions. Il s'agit notamment de 404 avions de la famille A320neo.

Le FALA de Tianjin, inauguré en 2008, est devenu le troisième site d'assemblage final d'Airbus à l'échelle mondiale des monocouloirs, après Toulouse et Hambourg. C'était aussi la première ligne d'assemblage final d'Airbus en dehors de l'Europe. Aujourd'hui, quelque 340 avions ont été assemblés et livrés depuis Tianjin, en Chine.

La famille A320neo intègre les technologies les plus récentes, y compris les moteurs de nouvelle génération et les Sharklets qui, ensemble, fournissent plus de 15% d'économies de carburant à l'entrée en service et jusqu'à 20% d'ici 2020. Avec plus de 5 000 commandes reçues de plus de 90 clients depuis son lancement en 2010, la famille A320neo a capturé environ 60% de parts de marché.

 

Photo : Livraison du premier A320neo made in China @ Airbus

25/10/2017

Russie, second lot de bombardiers Su-34 livré !

4444391.jpg

Moscou, l’avionneur Sukhoi a remis un second lot de bombardier Su-34 « Fullback » de première ligne au ministère de la Défense de la Fédération de Russie, conformément à l'ordre de la défense de l'État de 2017. L'avion a décollé de l'aérodrome de V.P.Chkalov Novosibirsk Aircraft et s'est dirigé vers le lieu son lieu de déploiement.

Par ailleurs, de nouvelles armes sont également ajoutées. Ces nouvelles armes font parties de la nouvelle génération, testée en Syrie. L'avion peut déjà transporter une large gamme de munitions air-sol et peut même effectuer des missions qui ont déjà été assignées à l’époque aux bombardiers Tupolev Tu-22M3 « Backfire ». Le Su-34 dispose désormais de six nouvelles armes, y compris des armes à longue portée telles que les missiles Kh-38 « Raduga » et Kh-59MK2 et les derniers missiles air-air disponibles.

Le Sukhoi Su-34 «Fullback» : 

Le Su-34 « Fullback » peut attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps, en utilisant l’ensemble des types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles, il s'agit d'un appareil de génération 4+. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur, pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion, les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant, doté d’une commande numérique. Font que le Su-34 de bombardement tactique, se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne. L’avion dispose d'un système de brouillage numérique Khibiny L175V / KS418 grâce auquel l'avion peut être utilisé comme un brouilleur de combat aérien. Les deux radars (avant et arrière) sont couplés à un système de ciblage électro-optique qui est capable de capturer et de surveiller de façon continue plusieurs cibles simultanément. 

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'informations de type liaison16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi qu’avec d’autres aéronefs. Les caractéristiques du Su-34 incluent un rayon d’action jusqu'à 4000 km, une vitesse maximale de 1900 km/h, et une charge utile de jusqu'à 8 tonnes. L'espace entre les sièges du cockpit permet de se coucher dans le couloir, le cas échéant. Un office et un WC sont situés derrière les sièges de l'équipage.

2721967.jpg

Photos : 1 Su-34 @ Max Briansky 2 Su-34@ Massimo Rossi

 

24/10/2017

Livraison de MiG-29M à la Serbie !

DMkqYHjW4AAdjOy.jpg

La Russie a commencé à livrer six avions de combat MiG-29M « Fulcrum » à la Serbie. Deux des avions de combat démontés ont été transporté sur un avion cargo russe qui a atterri dans un aéroport militaire près de Belgrade en début de semaine dernière. Depuis, quatre autres appareils sont arrivés dans le pays.

Complément et modernisation :

Moscou a remis gratuitement les MiG à la Serbie. Par contre, le pays a payé la somme 236 millions de dollars pour la mise à niveau des avions. Le président serbe Aleksandar Vucic a déclaré lundi que, outre les avions, le pays va renforcer sa défense antiaérienne. Il a négocié l'achat des systèmes S-300 fabriqués en Russie.

En plus de l’arrivée de ces nouvraux MiG-29M, Belgrade s’est engagée à la refonte générale et l'extension du cycle de vie et la modernisation de 10 avions de combat MiG-29 de la Force aérienne serbe.

Modernisation des MiG-29 :

Les appareils qui seront modernisés sont des MiG-29B et MiG-29UB. L'objectif est d'amener les 10 avions à la norme MiG-29SM et d'augmenter leur durée de vie en Serbie au-delà de 2030.

Le MiG-29SM est une version multirôle doté d’une avionique améliorée permettant l’emport d'armes de haute précision capables de détruire les cibles aériennes et terrestres. 

Le MiG-29SM est doté du radar N-019E (N-019ME) couplé à un ordinateur MVK-04. L’avionique comprend un nouveau système d'affichage de données avec un écran couleur multifonction MFD-54 et d'un système de contrôle de gestion d'armes supplémentaire. L’avion est doté d’un récepteur GPS. Un nouveau système de contre-mesures électroniques équipe également l’avion. Le MiG-29SM a reçu canal multiplex d'échange de données est ajouté avec un bus de la norme MIL STD 1553B.

L’avion emporte les missiles R-27ER1, R-27ET1 (T1) avec des têtes de guidage par radar et IR et des missiles RVV-AE avec des têtes de radar actives. Le système de gestion des armes amélioré garantit l'application d'armes de haute précision de la classe "A-S": les missiles Kh-29T (TE), Kh-31A, Kh-31P et les bombes guidées KAB-500Kr et KAB-500-OD. Lors de l'utilisation du pod de désignation cible ou de l'éclairage externe cible, il est possible d'appliquer les missiles Kh-29L, Kh-25ML ainsi que les bombes laser guidées.

DMkqWrdWAAAOOPu.jpg

Photos : Les MiG-29M livrés par la Russie@ FAS

 

Singapore Airlines commande 39 Boeing !

ef42da4e443ba5c34dfb48862e72c0a56d148f03.jpg

Singapore Airlines (SIA) a annoncé officiellement aujourd'hui un accord pour l’achat de 20 B777-9 et 19 B787-10, lors d' une cérémonie à la Maison Blanche. L'ordre, précédemment attribué à un client non identifié, est d’une valeur estimée à près de 13,8 milliards de dollars au prix catalogue de l’avionneur américian. La compagnie aérienne a également des options pour 12 appareils supplémentaires, six pour chaque type d'aéronef. 

Le président américain Donald Trump et le Premier ministre de Singapour Lee Hsien Loong, le PDG de Singapore Airlines PDG,  Choon Phong et le président-directeur de Boeing Kevin McAllister étaient présents lors de cette signature.

Singapore Airlines un gros client :

Singapore Airlines a plus de 50 B777 en service et est le client de lancement du B787-10, qui devrait être livré au premier semestre de l’année prochaine. Avec une commande antérieure de 30 B787-10, le transporteur a maintenant 49 appareils en commande, ce qui en fait le plus gros client de ce type d’avion. Le B787-10 servira aux opérations à moyenne portée de la compagnie aérienne tout en partenariat avec le B777-9 pour les routes long-courriers du transporteur. Ses filiales SilkAir, Scoot et SIA Cargo exploitent également des avions Boeing B737MAX, B737-800, B787-8 et B787-9 « Dreamliners » sans oubier le B47-400.

Le Boeing B777X :

Le programme B777X a été lancé au salon aéronautique de Dubaï, le mois dernier où il a recueilli un nombre record de 259 commandes et engagements pour 95 milliards de dollars au prix catalogue. Le B777X est actuellement le plus grand lancement de produit dans l'histoire de l’aviation commerciale.  Le B777-8X, une version allongée du B777-200ER (69,5m), il sera un concurrent direct de l’A350-900, avec 353 sièges. La seconde version de la gamme, le B777-9X (407 sièges), sera quant à elle une version allongée du B777-300ER (76,4m), les deux possédant un rayon d’action approchant les 15 ‘000 km. Leur particularité provient des ailes qui seront en matériaux composite, plus légers et engendrant une moindre consommation de carburant. Boeing exploite ainsi ce qu’il fait déjà avec le « Dreamliner ».Boeing réfléchit également à une version à très long rayon d’action, le B777-8LX, d’une portée de 9’480 miles nautiques, soit 85 de plus que le B777-200LR actuel, ce qui permettrait, par exemple, de relier Londres à Sydney sans arrêt dans le sud-est asiatique. 

Le B787-10 :

Lancé en juin 2013 au salon du Bourget, le nouveau B787-10 élargit et complète la famille «787» : il transportera de 300 à 330 passagers dans un rayon d’action de 11’910km et couvrira plus de 90 % des lignes desservies par les bi-couloirs à travers le monde. Le B787-10 sera également 25 % plus économe en carburant que les actuels avions de dimensions équivalentes et plus de 10 % moins gourmand que tout ce que propose la concurrence pour l’avenir.

Le B787-10 disposera de l’aménagement intérieur hors du commun de la famille «787». Ses passagers bénéficieront de technologies qui rendent les vols plus agréables : des hublots plus grands avec variateur de luminosité, un air plus sain, une hygrométrie accrue, une pressurisation de la cabine plus confortable, des coffres à bagages plus volumineux, un éclairage par LED apaisant et un vol moins sujet aux turbulences.

Le B787-10 a gagné 149 commandes de la part de neuf clients à travers le monde, y compris le clients de lancement Singapore Airlines, Air Lease Corporation (ALC), All Nippon Airways (ANA), British Airways, Etihad Airways, EVA Air, GE Capital Aviation Services (GECAS) , KLM royal Dutch Airlines et United Airlines. 

b2054a39-al-SQ-15bab2af4d7.jpg

Photos : 1 B787-10 Singapore Airlines 2 B777-9 Singapore Airlines @ Boeing

23/10/2017

IRST amélioré pour les Super Hornet !

ea-18g-growler-1080i-1080p-ea-18g-growler-f-18-jet-snow-super-hornet.jpg

L'US Navy modernise ses avions de combat Boeing F/A-18E/F et E/A-18 « Growler » avec un système de capteurs Lockheed-Martin IRST21 amélioré. Lockheed a reçu deux contrats d'une valeur de 100 millions de dollars par l'intermédiaire de Boeing et fournira un logiciel avancé, des mises à niveau matérielles et des livraisons de prototypes dans le cadre du système IRST BlockII.

Une version plus ancienne de l'IRST qui détecte les menaces aéroportées existe dàjà sur la flotte « Super Hornet » de l'US Navy et les avions F-15.

L’AN/ASG-34 :

L’IRST (Infrared Search-and-Track) AN/ASG-34  (IRST21) destiné au « Super Hornet » est  développé en commun par Lockheed-Martin, Boeing et General Electric. Contrairement aux systèmes IRST montés sur les nez des aéronefs, celui-ci, est installé dans un réservoir ventral de type General-Electric FPU-13. Selon ses concepteurs, il est capable malgré sa position particulière sur l’aéronef, de suivre des cibles en hauteur et ceci jusqu’à 16’000 mètres d’altitudes. Les données du capteur de IRST21 sont fusionnées avec les autres informations acquises par les différents capteurs qui équipent le F/A-18E/F « Super Hornet » et augmentera ainsi, la conscience de la situation du pilote. 

L’AN/ASG-34 issus des systèmes de capteurs de Lockheed-Martin qui ont accumulés plus de 300 ‘000 heures de vol sur le F-14 de l'US Navy et le F-15.

L’ajout d’un capteur IRST sur le « Super Hornet » permettra à celui-ci de combler son retard en ce qui concerne la détection passive (sans révéler sa propre position) et permettra au « Super Hornet » d’évoluer jusqu’en 2035/40 en parallèle avec le Lockheed-Martin F-35.

Le capteur BlockII amélioré offre une portée étendue et une meilleure capacité de ciblage avec des systèmes internes améliorés, tels que le récepteur et le processeur. Les mises à niveau du BlockII font partie du programme IRST en cours de la marine américaine. Dans le cadre de la phase de développement technique, Lockheed fournira les lots de production initiale 1 et 2 à faible coût en en 2019. Ces lots seront utilisés pour les essais, l'entraînement et le développement tactique, et comprennent 18 capteurs intégrés dans les réservoirs de carburant. En 2022, Lockheed fournira les actifs d'ingénierie, de développement et de fabrication du BlockII.

Commentaire :

Bien que l’emplacement de l’IRST21 AN/ASG-34 ne soit pas spécialement idéal, celui-ci occupe le point central de l’avion, l’US Navy démontre vouloir investir encore pour son « Super Hornet » afin, de le garder en service durant une vingtaine d’années et épauler le jeune F-35. 

Ces investissements se font par contre au détriment du F/A-18C/D « Hornet » qui devrait donc, quitter progressivement l’US Navy à partir de 2023, pour être définitivement retiré du service en 2030.

7f22b-wmlnl40wy54zzrkzjtha.jpg

 

Photos : 1 EA-18G « Growler » @ US Navy 2 L’IRST21 installé dans son réservoir @ Lockheed-Martin