06/09/2010

Le marché nord-américain aura besoin de 7200 nouveaux avions !

 

 

B757d.jpg

 

 

Selon les dernières prévisions du constructeur Boeing, le marché nord-américain devrait représenter un potentiel de 7’200 avions pour les 20 prochaines années, soit un marché de l’ordre de 700 milliards de dollars.

Selon Boeing les compagnies aériennes nord-américaines prendraient livraison de 7.200 avions environ sur les 20 années à venir, soit un marché de l'ordre de 700 milliards de dollars (546 milliards d'euros). Cette nouvelle estimation semble confirmer la première publiée au début de l’été. Ce renouvellement concerne les Etats-Unis et le Canada, qui après plusieurs années de difficultés montrent, enfin, des signes d’amélioration. Les compagnies aériennes de la région ont en effet, débuter la mise en place de plans de renouvellement des flottes.

Les livraisons d'avions neufs au Canada et aux États-Unis seront  déterminées en grande partie par la nécessité pour les avions de type régionaux mono-couloirs dont l’âge et surtout la consommation en carburant commence à peser lourdement sur les budgets des compagnies.

B767aa.jpg

 

 

Les mono-couloirs :

En conséquence, les trois quarts des nouvelles livraisons au cours des 20 prochaines années, concernera des jets régionaux mono-couloirs. La flotte actuelle de près de 6’590 appareils devraient également passer à 9’000 avions d’ici 2029. Les avions à couloir unique passeront  de 56% de la flotte totale en Amérique du Nord aujourd'hui à  71 % de la flotte d'ici 2029.

Les facteurs climatiques vont jouer également un rôle prépondérant dans les besoins en avions modernes, de ce fait la prise en compte des émissions de dioxyde de carbone figurent parmi les priorités des acteurs de l’aviation commerciale. Les nouvelles générations d’avions  vont donc ce profiler très rapidement pour le remplacement des flottes aériennes.

Les bi-couloirs :

De son côté, la flotte d’avion à deux couloirs, devrait augmenté de 19% d’ici 2019. Boeing voit une demande pour 1’180 appareils de type B787 «Dreamliner». Par contre, selon Boeing les avions de grandes capacités comme les B747 et A380 ne représenteront qu’une quarantaine d’unités par an.

 

A319ac.jpg

 

 

Photos : 1 B757 Delta 2 B767 AA 3 A319 Air Canada @ Fabricio Jimenez

 

03/09/2010

Arabie Saoudite: commande de F-15SE & AH-64D & UH-60!

 

 

1692004897.jpg

 

 

L’Arabie Saoudite prévoit de commander 84 Appareils de type F-15 SE (Silent Eagle), 72 UH-60 Black-Hawk ainsi que de 60 AH-64 Apache pour un montant de près de 30 milliards de dollars. Le dossier est actuellement à l’étude au Congrès américain qui doit encore se prononcer sur cette énorme achat.

Une première pour le F-15SE :

Cette commande, si elle est acceptée, est la première pour la nouvelle version du célèbre F-15. La version F-15SE «Silent Eagle» dispose d’une amélioration de la furtivité des revêtements et la signature de l'avion et ceci grâce au montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait qu’il est possible en fonction de la mission de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle, emport de carburant et armes en externes.

Le Silent Eagle sera capable de transporter en interne l’ensemble des missiles air-air, tels que des missiles AIM-9 et AIM-120 et air-sol, des armes telles que le Joint Direct Attack Munition (JDAM) et Small Diameter Bomb (SDB). Le niveau de charge des armes utilisées sur les versions actuelles des F-15 reste  le même avec l’installation du CFTS.

Par contre, pour ne pas froissé le voisin Israélien, ses F-15 sont proposés avec une antenne radar aux capacités plus limitées, soit une combinaison du  radar l’AN-APG-63(v) mais doté d’une antenne AESA.

uh60.jpg

 

 

Renforcement de la capacité en hélicoptères :

Ce programme fait également une large place aux hélicoptères avec 72 UH-60 Black-Hawk polyvalent et 60 AH-64D Apache. Ces appareils viendront renforcer les 12 Apache et les 12 S-70A Desert -Hawk en service.

AH-64.jpg

 

 

Photos : 1 le F-15SE @ Boeing 2 UH-60 Black-Hawk 3 AH-64D Apache @ Daniela Parisch

 

31/08/2010

Smart Aviation commande le Q400


 

 

q400smart.jpg

 

 

Bombardier Aéronautique a annoncé aujourd’hui que Smart Aviation Company basé au  Caire en Égypte, a signé une commande ferme pour  deux biturbopropulseurs Q400 NextGen et pris des options sur trois autres avions Q400 NextGen additionnels.

Au prix courant de l’avion, le Q400 NextGen, la commande ferme annoncée aujourd’hui est estimée à 62 millions $ US, ce qui pourrait augmenter à 158 millions $ US si toutes les trois options étaient exercées.

Smart Aviation :

Exploitant d’avions d’affaires d’entreprise nolisés depuis sa fondation en mai 2007, Smart Aviation a formé une filiale de transport aérien commercial et utilisera ses avions

Q400 NextGen pour lancer des services réguliers et nolisés qui viendront compléter ses activités de transport aérien d’affaires au Moyen-Orient.

Optimisé pour les opérations court-courriers, le  Q400 NextGen de 70 à 80 places est un grand biturbopropulseur rapide, silencieux et éco-énergétique. Il offre un équilibre parfait entre le confort des passagers et les caractéristiques économiques d’exploitation, avec une empreinte environnementale réduite. En comptant la commande de Smart Aviation, Bombardier a enregistré des commandes fermes pour un total de 391 avions Q400 et Q400 NextGen et, au 30 avril 2010, 300 d’entre eux avaient été livrés. Ces avions sont en service auprès de plus de 30 exploitants du monde entier.

Photo : Q400 aux couleurs de Smart Aviation @Bombardier Aerospace

 

17:10 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : smart aviation, q400, dash8q400 |  Facebook | |

30/08/2010

T-45 Ghoshawk : 1 million d’heures de vol !

 

 

T45.jpg

 

 

Jacksonville en Floride, Boeing  et l'US Navy ont célébré le million d’heures de vol effectué par la flotte d’avion d’entraînement de type T-45 Ghoshawk. Une Cérémonie a eu lieu sur la base de Cecil Field.

Depuis plus de 18 ans, le biplace, monomoteur  T-45 issus de l’avion anglais Hawk a formé les élèves pilotes  à la transition de première ligne de la Navy et du Marines Corps

sur les appareils suivants : F/A-18 Hornet, F/A-18E/F Super Hornet,  EA-6 Prowler, EA-18G Growler et AV-8B Harrier. Il est également le seul avion au monde conçu pour l'entraînement en vol des porte-avions. Plus de 3’600 élèves aviateurs de l'US Navy, du Marines Corps et de plusieurs Forces aériennes étrangères dont la France ont reçu une formation sur le système dans les stations aéronavale de Meridian dans le Mississippi, Kingsville au Texas et Pensacola en Floride, le tout  avant d'obtenir leurs «ailes d'or» des aviateurs de la Navy.

La flotte de T-45 est par ailleurs en pleine modernisation avec le remplacement de l’instrumentation de bord analogique par un système numérique en adéquation avec les cockpits modernes que retrouveront les pilotes en escadrilles de combat.

Boeing a livré en collaboration avec BAE System en 2009 le 221e et dernier T-45 de formation à la Navy. Le constructeur anglais a fournit l’arrière de l’avion et les sections centrale de celui-ci ainsi que l’assemblage des ailes et de l’empennage vertical. Boeing gère l’ensemble des pièces de rechange et ainsi que les systèmes de communication et de navigation. Rolls-Royce fournit le réacteur Adour F405. 

T-45navy.jpg


 

Photos : 1 T-45 Goshawk @ Joey Collura 2 T-45 en formation pour préparer un appontage @Boeing

 

28/08/2010

B787 calendrier définitif & Simulateur !

 

 

B787.jpg

 

 

SEATTLE, Boeing vient de rendre public la date finale de livraison du premier B787 «Dreamliner» et annonce le lancement de la formation à grande échelle avec simulateur.

La compagnie  de lancement du Boeing B787 All Nippon Airways va devoir patienter quelques semaines de plus. Boeing vient de  confirmer que la date de livraison du premier exemplaire du B787 à la compagnie japonaise avait été repoussée. Prévue pour le quatrième trimestre 2010, elle ne devrait plus intervenir avant février.

La cause de ce délai est à chercher du côté de Rolls-Royce. Il est en effet dû à un retard de mise à disposition d’un moteur nécessaire aux phases finales d’essais en vol. Il ne pourra être livré qu’à l’automne.

Un Trent 1000 a en effet été endommagé lors d’un test de routine à Derby. Selon les informations du magazine britannique Flight International, le dysfonctionnement serait intervenu dans la turbine moyenne pression. Des pièces se seraient détachées et auraient volé, perçant le carter. Rolls-Royce, qui n’a pas confirmé cette thèse, a déjà commencé à modifier les moteurs suivants.

Des problèmes dûs à des défaillances structurelles dans le stabilisateur horizontal du «Dreamliner» au mois de juin avaient nécessité une inspection de toute la flotte, prototypes et appareils en production, ces problèmes étant résolus, reste encore à régler la dernière problématique moteur.

 

sim1.jpg

 

 

Formation & simulateurs :

La formation avec simulateur des futurs équipages de B787 a commencé suite à l'approbation provisoire de l’US Federal Aviation Administration (FAA). Les premiers simulateurs sont fournit par la société THALES. Au total se sont huit systèmes d’entraînement qui ont commencé à fonctionner soit le premier sur les installations de Boeing à Seattle les autres se trouvant à Tokyo, Singapour, Shanghai, Seattle et Londres Gatwick.

sim2.jpg

 

 

Photos : 1 B787 en vol 2 & 3 Simulateur du B787 @ Boeing