11/09/2010

La Suisse offre dix Alouette III au Pakistan

 

 

AouetteIII.jpg

 

 

Mercredi passé, le Conseil fédéral a décidé de céder gratuitement au Pakistan les dix derniers hélicoptères du type Alouette III qui sont actuellement encore en possession des Forces aériennes. Ces hélicoptères, dont la mise hors service était prévue à la fin 2010, y seront utilisés pour des opérations de recherches et de sauvetage. Le Pakistan a signé un accord contraignant à cet égard.

Après la décision du Conseil fédéral du 18 août 2010 d'offrir au Pakistan trois Alouette III qui ont déjà été retirés du service, il a maintenant été convenu que les sept autres hélicoptères de ce type et dont les Forces aériennes n'auront plus besoin d'ici à la fin de l'année seraient également cédés au Pakistan. La première Alouette III sera transférée encore en septembre à bord d'un avion de transport de l'armée de l'air pakistanaise.

Pour remplacer les Alouette III, la Suisse a fait l'acquisition de nouveaux hélicoptères légers pour le transport et la formation du type Eurocopter EC635 qui sont déjà à l'engagement depuis fin 2009. Les dix derniers hélicoptères Alouette III des Forces aériennes seront retirés du service d'ici à la fin de l'année en raison de leur vétusté. Ils n'ont plus d'utilité en Suisse et doivent par conséquent être éliminés.

Le gouvernement pakistanais a depuis quelque temps fait comprendre à la Suisse qu'il était intéressé par une reprise des hélicoptères Alouette III. Le Pakistan exploite en effet déjà une petite flotte de tels hélicoptères et les utilise à des fins de recherches et de sauvetage ainsi que pour l'aide en cas de catastrophe. Devant le contexte de l'actuelle catastrophe où les hélicoptères constituent un outil indispensable, le Conseil fédéral a donc décidé de laisser gratuitement au Pakistan les hélicoptères Alouette III restants. Le Pakistan a besoin de ces hélicoptères pour renforcer ses propres capacités en matière de recherches et de sauvetage ainsi que pour l'aide en cas de catastrophe. Les inondations actuelles ont montré une fois de plus que le Pakistan est régulièrement frappé par des catastrophes naturelles dévastatrices. Face à cette situation, le Conseil fédéral souhaite, par sa donation, apporter sa contribution à la maîtrise de telles catastrophes.

Les hélicoptères Alouette III n'appartiennent ni à la catégorie du matériel de guerre ni à celle des biens technologiques à double usage. Ils ne sont donc soumis ni à la loi sur le matériel de guerre ni à celle sur le contrôle des biens. Le gouvernement pakistanais s'est en outre engagé par écrit à ne pas équiper ces hélicoptères d'armes (ce qui ne serait d'ailleurs guère possible d'un point de vue technique) et à ne les utiliser qu'à des fins de recherches et de sauvetage. (source DDPS)

Photo : Alouette III à Sion @ Pascal Kümmerling

 

10/09/2010

Boeing : assemblage du 1.000e B767

 

 

B767ANA.jpg

 

 

Everett, Boeing annonce le début de l’assemblage de son 1’000e Boeing B767 !

1000e B767 :

L'avionneur américain a commencé l’assemblage final de son 1000e Boeing, il s’agit d’un B767-300ER (Extended Range) en configuration passager destiné à la compagnie aérienne japonaise ANA (All Nippon Airlines), et sera livré d’ici le mois de février. La compagnie japonaise utilise le 767 depuis 1982 et en possède déjà 89.

A propos du B767 :

Le B767 est un avion de type long-courrier, il a effectué son premier vol  le 26 septembre 1981.  Les différentes versions passagers, du B767 peuvent transporter entre 181 et 375 passagers  et l’autonomie varie de 9 400 à 12 200 km selon la version et la configuration de l’appareil. Le Boeing B767 se décline en trois différents fuselages. Le premier, le B767-200, est entré en service en 1982, suivi du B767-300 en 1986 ainsi que du 767-400ER en 2000. Boeing a conçu des versions «Extended range» (ER) pour les versions -200 et -300, avec une meilleure autonomie et une charge utile plus élevée. En 1995, Boeing a mis en service le B767-300F soit  une version cargo.

Le Boeing 767 est le premier avion de ligne en service avec un équipage de bord composé uniquement de deux pilotes, ce qui a éliminé le recours aux services d’un ingénieur de vol.

Dans les années 1990, le Boeing B767 est devenu l’avion de ligne le plus utilisé pour les vols long-courriers et a été l’avion le plus couramment utilisé par les sociétés aériennes pour les vols transatlantiques entre les États-Unis et l’Europe.

Photo : B767 ANA @ K.L.Yim

 

05:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : b767, 1000e b767, boeing |  Facebook | |

08/09/2010

Préparation du second C-5M Super Galaxy!

 

 

c5m.jpg

 

 

MARIETTA, Lockheed Martin prépare activement la transformation du second C-5M Super  Galaxy, dont la livraison est prévue pour le 30 septembre prochain.

Programme de modernisation :

Le C-5M Super Galaxy modernisé peut transporter deux fois la cargaison des autres aéronefs de transport stratégique. Le C-5M Super Galaxy est le résultat d'un effort de modernisation en deux phases : la Modernisation de l'avionique Programme (AMP) et l'amélioration de fiabilité et de la re-motorisation, programme (RERP).

Avec l’AMP, on ajoute un nouveau poste de pilotage moderne et  numérique, un système de navigation tous les temps, des  commandes de vol  électrique et un  pilote automatique, une nouvelle génération de communications.

Le programme RERP  correspond à la re-motorisation avec le GE CF6-80C2 de type commerciale (désignation  militaire F108-GE-100) ces moteurs offrent une poussée de 50.000 livres, soit une amélioration de 22% par rapport aux actuels TF39. Ces nouveaux moteurs vont améliorer la maintenance et la fiabilité de l’avion.

Avec plus de la moitié de sa durée de vie utile restante en matière de structure, le C-5M Super Galaxy sera un multiplicateur de force jusqu'en 2040 et au-delà.

A propos du C-5 :

Pour remplacer les anciens C-133 Cargomaster, l'US Air Force  lança en 1963 le programme CX-LHS (pour Cargo Experimental-Heavy Logistics System). Le cahier des charges du futur appareil était en partie basé sur les caractéristiques du C-141 : ailes hautes, dérive en T, quadrimoteurs mais avec la capacité d'atterrir sur des pistes similaires (2438 m au décollage et 1219 m à l'atterrissage). La charge maximale était portée à 100 tonnes maximum et 51 tonnes en moyenne pour une autonomie respective de 6 000 km et 10 000 km.

Deux constructeurs répondirent à l'offre : d'un côté Boeing présenta son projet qui allait devenir le B747 et de l'autre Lockheed  qui proposa le projet Galaxy. Le 22 décembre 1964, le président Jonhson approuva le développement du projet de Lockheed qui devint le C-5A. Le premier vol du C-5A eut lieu le 30 juin 1968 le C-5A Galaxy était alors le plus gros avion du monde.

 

c5.jpg

 

 

Photos :  1 C-5M en atelier de modernisation 2 C-5 @ Lockheed Martin


 

06/09/2010

Le marché nord-américain aura besoin de 7200 nouveaux avions !

 

 

B757d.jpg

 

 

Selon les dernières prévisions du constructeur Boeing, le marché nord-américain devrait représenter un potentiel de 7’200 avions pour les 20 prochaines années, soit un marché de l’ordre de 700 milliards de dollars.

Selon Boeing les compagnies aériennes nord-américaines prendraient livraison de 7.200 avions environ sur les 20 années à venir, soit un marché de l'ordre de 700 milliards de dollars (546 milliards d'euros). Cette nouvelle estimation semble confirmer la première publiée au début de l’été. Ce renouvellement concerne les Etats-Unis et le Canada, qui après plusieurs années de difficultés montrent, enfin, des signes d’amélioration. Les compagnies aériennes de la région ont en effet, débuter la mise en place de plans de renouvellement des flottes.

Les livraisons d'avions neufs au Canada et aux États-Unis seront  déterminées en grande partie par la nécessité pour les avions de type régionaux mono-couloirs dont l’âge et surtout la consommation en carburant commence à peser lourdement sur les budgets des compagnies.

B767aa.jpg

 

 

Les mono-couloirs :

En conséquence, les trois quarts des nouvelles livraisons au cours des 20 prochaines années, concernera des jets régionaux mono-couloirs. La flotte actuelle de près de 6’590 appareils devraient également passer à 9’000 avions d’ici 2029. Les avions à couloir unique passeront  de 56% de la flotte totale en Amérique du Nord aujourd'hui à  71 % de la flotte d'ici 2029.

Les facteurs climatiques vont jouer également un rôle prépondérant dans les besoins en avions modernes, de ce fait la prise en compte des émissions de dioxyde de carbone figurent parmi les priorités des acteurs de l’aviation commerciale. Les nouvelles générations d’avions  vont donc ce profiler très rapidement pour le remplacement des flottes aériennes.

Les bi-couloirs :

De son côté, la flotte d’avion à deux couloirs, devrait augmenté de 19% d’ici 2019. Boeing voit une demande pour 1’180 appareils de type B787 «Dreamliner». Par contre, selon Boeing les avions de grandes capacités comme les B747 et A380 ne représenteront qu’une quarantaine d’unités par an.

 

A319ac.jpg

 

 

Photos : 1 B757 Delta 2 B767 AA 3 A319 Air Canada @ Fabricio Jimenez

 

03/09/2010

Arabie Saoudite: commande de F-15SE & AH-64D & UH-60!

 

 

1692004897.jpg

 

 

L’Arabie Saoudite prévoit de commander 84 Appareils de type F-15 SE (Silent Eagle), 72 UH-60 Black-Hawk ainsi que de 60 AH-64 Apache pour un montant de près de 30 milliards de dollars. Le dossier est actuellement à l’étude au Congrès américain qui doit encore se prononcer sur cette énorme achat.

Une première pour le F-15SE :

Cette commande, si elle est acceptée, est la première pour la nouvelle version du célèbre F-15. La version F-15SE «Silent Eagle» dispose d’une amélioration de la furtivité des revêtements et la signature de l'avion et ceci grâce au montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait qu’il est possible en fonction de la mission de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle, emport de carburant et armes en externes.

Le Silent Eagle sera capable de transporter en interne l’ensemble des missiles air-air, tels que des missiles AIM-9 et AIM-120 et air-sol, des armes telles que le Joint Direct Attack Munition (JDAM) et Small Diameter Bomb (SDB). Le niveau de charge des armes utilisées sur les versions actuelles des F-15 reste  le même avec l’installation du CFTS.

Par contre, pour ne pas froissé le voisin Israélien, ses F-15 sont proposés avec une antenne radar aux capacités plus limitées, soit une combinaison du  radar l’AN-APG-63(v) mais doté d’une antenne AESA.

uh60.jpg

 

 

Renforcement de la capacité en hélicoptères :

Ce programme fait également une large place aux hélicoptères avec 72 UH-60 Black-Hawk polyvalent et 60 AH-64D Apache. Ces appareils viendront renforcer les 12 Apache et les 12 S-70A Desert -Hawk en service.

AH-64.jpg

 

 

Photos : 1 le F-15SE @ Boeing 2 UH-60 Black-Hawk 3 AH-64D Apache @ Daniela Parisch