23/08/2009

Préparation à l’industrialisation de l’A350

media_object_image_highres_A350-900_AIR_ASIA_X_June09_hr.jpg

Chez Airbus, les choses avances et se concrétise chaque jour un peu plus avec le futur A350. Il y a quelques jours, le constructeur européen a présenté le second prototype de fuselage en composite du nouvel appareil. Principalement destiné au programme d’essais et aux tests de fatigue.

media_object_image_highres_A350XWB_barrel1_aug09_hr.jpg

 

 

18 mètres Hi Tech :

 

Ce tronçon de fuselage mesure 18 mètres de long avec un plus de 6 mètres de diamètre.

Produit sur 11 sites airbus, il se compose de trois sections, qui à l’avenir sera produit en un seul tenant pour les appareils de série.

 

La construction de ce second prototype a permis à Airbus de développer et valider la chaîne complète de processus, de la fabrication des panneaux à l’assemblage des sections et la production et la pose des joints sur toute la circonférence du fuselage.

 

Bref rappel :

 

Tenant compte des critiques des compagnies, l'avionneur européen a conçu un appareil plus proche de son concurrent le  Boeing 787. En même temps, avec les trois versions annoncées, l'A350 s'attaque au 777, l'autre cheval de bataille que construit à Seattle. Certes, l’A350 sonnera le glas de l’A340 et fera le lien entre les A330 et l’énorme A380.

 

media_object_image_highres_A350XWB_barrel2_aug09_hr.jpg



Photos : Airbus Industrie.

Billet déjà publié sur l’A350 :

 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/05/04/le-point-sur-l-a350-xwb.html

 

 

19/08/2009

L’Inde va remplacer ses Mig-21

Mig21Fredwillemsen.JPG

 

 

Après la Suisse et le Brésil, je vous propose de revenir sur le plus gros appel d’offre d’avion de combat actuel, celui lancé par l’Inde pour le remplacement de ses vieux Mig-21. L'Inde a commencé, lundi, à procéder à des essais comparatifs d'avions de combats, dans le cadre d'un appel d'offres lancé auprès des six principaux fabricants mondiaux d'aéronautique, avec à la clef, un contrat de 12 milliards de dollars pour 126 avions !

 

Mig35Sergy.JPG

 

 

Medium Multi-Role Combat Aircraft :

 

Le programme MMRCA a été lancé en août 2007 après six années de longues  réflexions. Le cahier des charges détaillant les conditions de vente, le transfert de technologie, la maintenance et la production sous licence des appareils a été remis aux six constructeurs concurrents soit : le russe Mikoyan-Gourevitch avec le MIG-35, le français Dassault avec le Rafale, l’européen EADS avec l’Eurofighter Typhoon, le suédois SAAB avec le Gripen NG et les américains Boeing F/A-18 E/F Super Hornet et Lockheed Martin F-16  Super Viper.

 

L’avion choisit devra pouvoir assurer le lien de supériorité aérienne que couvre les Sukhoi Su-30 au niveau de la basse et de la moyenne altitude de manière sectoriel. L’avion devra être livré au  standard le plus haut disponible. A noter, que pour cette offre le suédois Saab et les deux constructeurs américains Lockheed Martin et Boeing proposent une spécification particulière des équipements qui seront présentés spécialement pour l’aviation indienne.

 

Rafale_06[1].jpg

 

Une dure bagarre en perspective :

L'étude du contrat pourrait prendre des années, et les Indiens entendent désormais faire monter les enchères, le plus haut possible. Déjà, plusieurs candidats ont lancé des offres de coopération, sachant que pour chacun d'entre eux, le contrat est stratégique. EADS a récemment proposé à l'Inde de devenir partenaire du programme Eurofighter Typhoon au même titre que les autres industriels membres du consortium. De plus, Eurofighter propose comme alternative au moteur de l’avion de combat indien le LCA le moteur EUROJET EJ200.

highres_gld-093112[1].JPG

Côté américain, la Cheffe de la Diplomatie Hillary Clinton a négocié il y quelques jours à New-Dehli, un accord de surveillance des exportations militaires à des fins de non réexportation, ce qui réjouit les deux constructeurs, dont les exportations ne risquent plus d’être bloquées vers l’Inde. Boeing vient d’ailleurs d’annoncer une coopération totale dans l’accès à la technologie du Super Hornet et signé un contrat de sous-traitance avec HAL (Hindustan Aeronautics Ltd), et laisse entendre qu'il pourrait sous-traiter la fabrication de certains composants.

Chez Dassault, on met également tout en œuvre pour décrocher le contrat du siècle ! Non seulement, la célèbre firme française propose le meilleur de sa production, mais a déjà annoncé qu’elle serait en mesure de livrer 40 à 50 Rafale d’ici les deux ans qui suivraient la conclusion du contrat !

Le suédois SAAB annonce également une livraison rapide du Gripen NG (Nouvel Génération) soit dès 2013 et la participation au développement futur de la gamme Gripen.

Gripen%20%20Demo_14[1].JPG

Le russe Mig met en avant les années de collaboration entre les deux pays avec la particularité que 70% du matériel indien est d’origine russe. Par ailleurs, quel avion serait le mieux placé pour venir épaulé les SU-30 que le tout nouveau Mig-35 ? Pour les Russes, la question ne se poserait même pas, la paire Sukhoi-Mig sera le meilleur choix pour l’Inde et ceci avec l’avantage que les Mig-35 sont moins chers que les avions occidentaux.

 

fa18ef10[1].jpg

Tous les coups sont permis ?

Contrairement à ce qui se passe au Brésil et en Suisse, ou les constructeurs optent pour le respect et la discrétion, le contrat indien semble déjà, être le jeu par presses interposées d’une guerre de l’information particulièrement incisive :

Le 16 avril un journal indien annonce que le Rafale français est exclus  pour des raisons d’incompatibilité technique ! Faux, le Rafale n’a jamais quitté la course !

Dans un autre journal, on annonce que les Russes ne sont plus capables de livrer des systèmes d’armes performants, pires, leurs usines seraient incapables de livrer le matériel dans les temps !

Et dans un autre article, toujours dans la presse indienne, on a pu lire que les avions US seront dotés d’un virus informatique, qui pourrait le cas échéant, permettre au Pakistan de clouer la chasse indienne au sol !

On le voit très bien, ce contrat attise l’appétit des constructeurs et ceci d’autant plus que l’Inde compte également se doter d’hélicoptères de combat et d’un second porte-avions !

A suivre.. !

f16_6[1].jpg

Photos : 1 Actuel MiG-21-93 à Yelahanka. @ Fred Willemsen 2 MIG-35, @ Sergy, 3 Le Rafale ici à Valenciennes, @ Paul Marais-Hayer. 4 Eurofighter Typhoon RAF, @ Eurofighter Communication. 5 Gripen NG, Saab-Gripen Int..@ Katsuhiko Tokunaga 6 F/A-18 E/F Super Hornet, @ Boeing press center. 6 F-16 C/D Super Viper, @ Lockheed communication.

 

 

Liens billets sur l'aquisition d'avions de combat au Brésil et en Suisse :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/06/15/le-bresil-...

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/06/01/nac-remise...

 

 http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/01/16/nac-second...

 

 

 

17/08/2009

Ravitaillement réussi pour le F-35B

f35b_first-refuel[1].jpg

A Fort Worth au Texas, le premier Lockheed Martin  F-35 B (variante STOVL = Décollage court, atterrissage vertical) vient d’effectuer les premiers essais de ravitaillement en vol avec une perche rétractable.

Le model F-35 B est le premier model avoir testé le système de ravitaillement avec perche rétractable utilisé par l’US Navy et le Corps des Marines ainsi que par la majorité des pays dans le monde. L’autre système de ravitaillement avec une perche guidée depuis l’avion ravitailleur jusque sur l’avion demandeur n’est quant à lui utiliser que par l’US Air Force.

Déroulement :

Le F-35B désigné BF a commencé une série de tests dans lesquels le carburant est transféré dans l’avion à 10'000, 15'000 et 20'000 pieds (3'048, 4'572, et 6'096 mètres) à des vitesses allant de 200 à 250 nœud (370khm, 463khm) .

Pour la première fois, c’est un KC-130J Hercules qui a été utilisé pour ces essais. Les précédentes missions de ravitaillement avec la version de l’US Air Force F-35A conventionnelle avait été réalisé à l’aide d’un KC-135.

Début des essais des vols grandes distances :

Il s’agit là en plus des tests de ravitaillement de pouvoir lancer la phase de vol grande distance du F-35 entre  le site de Patuxent River et celui de Fort Worth. La version STOVL qui est destinée à remplacer les Harrier et Sea Harrier commence donc ses essais de vol longue distance qui comprendront également les divers tests de missions de combat.

3480182853_b711c01b6b_b[1].jpg

Billet déjà publié sur le F-35 :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/11/20/f-35-la-do...

 

Photos :  1 F35B lors du ravitaillement avec le KC-130J. 2 Gros plans sur le F - 35B STOVL. @ Lockheed Martin communication.

14/08/2009

Exercice Epervier 09

FA-18_et_Mirage_2000_FR_2_(Epervier09).jpg

 

Je vous l’avais signalé fin mai dans un précédent billet, les Forces aériennes se sont entraînées en Corse à Solenzara du 25 mai au 5 juin. Retour sur cet exercice avec deux photos et badje !

 

Trois nations engagées :

 

Ce sont sept Hornet qui ont fait le déplacement sur la base de Solenzara avec un total de 49 personnes dont 14 pilotes. Les pilotes suisses ont retrouvé comme partenaire d’exercice les Mirage 2000-5 (11 avions) de la célèbre escadre 01.002 « Cigognes » basée à Dijon. Le groupe franco-suisse fut ensuite rejoint par  huit F-16 A/B Belges du 2ème wing basé à Florennes.

!BTUG)sw!mk~$(KGrHgoH-DMEjlLltmFiBKHvebHLSw~~_12[1].jpg

 

 

Combat BVR :

 

Les trois Forces aériennes se sont entraînées conjointement au combat aérien longue portée BVR (Beyond Visual Range = hors de portée visuelle) enchaînant des missions simples 1 vs 1 puis plus complexes 4 vs 4 et 6 vs 8 ! Ce type de combat nécessite la connaissance et la maîtrise du fonctionnement du radar et du guidage de missile de portée moyenne  (AMRAAM AIM 120 pour les Hornet suisses).

 

FA-18_et_Mirage_2000_FR_1_(Epervier09).jpg

 

Photos : F/A-18 & Mirage 2000 en Corse lors d’Epervier 09. @ Forces aériennes suisses.

 

 

Lien billet antérieur :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/05/26/f-a-18-a-solenzara-echange-avec-la-navy.html

 

 

12/08/2009

Les 100ans de l’aviation au Canada

ISX2009-0076[1].jpg

 

L'année 2009 marque le  Centenaire de l'aviation au Canada avec le 100ème anniversaire   du premier vol propulsé au Canada, à Baddeck (Nouvelle Écosse), par le Silver Dart. Depuis le début de l’année, des activités sont organisées à travers tout le pays.

1849_16[1].jpg

Vol historique :

Le 23 février 1909, une technologie voyait le jour au Canada; elle devait jouer au cours des cent années suivantes un rôle incommensurable dans le développement de ce pays. Ce jour-là, à Baddeck (Nouvelle-Écosse) un jeune ingénieur, J.A.D. McCurdy, s’envolait du lac Bras d’Or gelé à bord d’un fragile biplan, le Silver Dart. De ce début modeste sont nés un réseau de transport, une industrie et une armée de l’air qui ont propulsé le Canada au rang des grandes nations. L’aviation a permis d’ouvrir le Grand Nord canadien, de protéger le pays et ses alliés au cours de conflits, dont deux guerres mondiales et de créer un réseau de constructeurs qui a fait du Canada le troisième plus grand avionneur civil au monde.

 Au sein des Forces aériennes du Canada :

Le centième anniversaire du premier vol propulsé au Canada par un appareil plus lourd que l'air est un événement spécial qu'il faut célébrer. Le Brigadier général Gaston Cloutier, conseiller spécial auprès du Chef d'état major de la Force aérienne, estime qu'aucun pays du monde ne doit plus à l'aviation que le Canada. « Celle ci nous a en effet donné accès au pays tout entier, assurant un lien vital entre les régions d'un océan à l'autre ainsi qu'avec les nombreuses régions nordiques ».

Entre les guerres, l'aviation apporta une contribution importante au développement du pays, avec notamment la cartographie des régions nordiques.

COF_logo[1].jpg

L’aviation un mode de vie :

Au Canada, l’aviation n’est pas un « luxe », c’est un moyen de transport incontournable permettant de raccourcir les distances et de permettre aux hommes de rester en contact ! Pour ce faire, cette année exceptionnelle devra permettre d’organiser des « Portes ouvertes » non seulement au sein des Forces aériennes canadiennes mais également sur l’ensemble des aéroports et aérodromes que compte le pays à la feuille d’érable. Cinq objectifs ont sur le sujet sont proposés : l’histoire, la technologie, l’éducation, le rapprochement de l’aviation avec le peuple canadien et la promotion des métiers de l’air.

Le Canada n’a pas été le premier pays à conquérir le ciel, mais sa contribution à l’aviation a été importante. Transports Canada, l’organisme gouvernemental des transports souhaite rendre hommage aux pionniers qui ont ouvert le ciel et ont ainsi légué une nouvelle façon d’unir les gens et de transporter des biens avec rapidité et en toute sécurité, dans ce vaste pays, mais aussi dans le monde entier. Il s’agit  également mettre à l’honneur les techniciens d’aéronefs et les exploitants aériens, les planificateurs d’aéroports et les contrôleurs aériens, les législateurs et les experts en sécurité et en sûreté, qui ont contribué à la force et au succès de l’aviation canadienne, au pays comme à l’étranger. Cette année, l’aviation est en fête partout au Canada et chaque institution participera à sa manière à ces festivités !

 

 

CF-18.jpg

Photos : 1 CF-18 A, F-86 Sabre et Cl-114 Tutor aux couleurs du Centenaire de l’aviation, @ Cpt Maxime Renaud, Forces aériennes du Canada. 2 Le Silver Dart, @ Encyclopédie du Canada.  3 le CF-18 A Hornet avec sa peinture spéciale en démo. @ Caporal Igor Loutsiouk, Forces aériennes du Canada.