19/03/2010

Atterrissage vertical réussi pour le F-35

 

 

42215-10P00006PR_24-hi.jpg

 

 

Hier, sur la base aéronavale de Patuxent River dans le Maryland, un des prototypes du F-35B Lightning II s’est posé de manière verticale grâce aux 41’000 livres de poussée délivrée par son réacteur (voir vidéo n: 3 sur le lien). Il s’agissait là, d’une phase importante pour la qualification de l’avion.

Importante séries de tests :

Le premier Lockheed Martin F-35B Lightning II à décollage court/atterrissage vertical (STOVL) vient de débuter une série de tests permettant de valider l’enveloppe de vol avec atterrissages verticaux. L’ensemble des prototypes du F-35B vont poursuivre le  processus de validation du système de propulsion STOVL  à travers une série de décollages courts, normaux et des atterrissages verticaux. Les pilotes d’essais vont  procéder systématiquement à des atterrissages et des décollages verticaux court et à élargir davantage l'enveloppe de vol opérationnel pour le F-35B et ceci dans un premier temps sans charges externes puis avec.

Les avions sont pris en charge par le F-35 Autonomic Logistics Information System (ALIS) et sont  surveillés par le Lockheed Martin F-35 Sustainment Operations Center à Fort Worth.  Le système ALIS  est un système de surveillance, globale et à distance, de l’état et des performances des F-35 qui permet d’obtenir un diagnostic en direct des tests et  qui servira par la suite,  dans le monde entier pour assurer la préparation des missions.

L'avion testé  hier est immatriculé BF-1 et fait partie des trois machines destinées aux essais à Patuxent River. Il est propulsé par un moteur Pratt & Whitney F135 couplé d'un turboréacteur à double flux à contre-rotation Rolls-Royce LiftFan.

42215-F09-89850PR-hi.jpg


 

Vidéos du vol sur :

http://multivu.prnewswire.com/player/42215-lockheed-marti...

Lien sur le F-35 :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/02/22/essais-en-...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/11/20/f-35-la-do...

Photos : 1 Le F-35B no : BF-01. 2 Essais en vol d’un F-35 accompagné d’un F/A-18 @Lockheed Martin.

 

18/03/2010

L’Inde commande 12 AW101 Merlin

 

 

AW101 Utility-23.jpg

 

 

L’Indian Air Force vient signer un contrat d’une valeur de 560 millions d’euros pour l’achat de 12 hélicoptères AW101 Merlin. Ces appareils serviront au  transport VIP du gouvernement indien.

L’AW101  :

Dans le but de remplacer les Westland Sea King, la Royal Navy lança un appel d’offre qui correspondait également à la Marine Italienne. Les besoins étant similaires, Westland et Agusta fondèrent une entreprise commune sous la désignation European Helicopter (EH).

Dénommé EH101, l’appareil de type tri-turbine doté de structure en nid d’abeille à base d’alliage en aluminium-lithium et composite surmonté d’un rotor à 5 pales vola pour la première fois en 1987. Les difficultés financières rencontrée par Westland  obligèrent une réorganisation du groupe pour donner naissance à AgustaWestland et la disparition d’ EH Industrie. Les premières commandes furent obtenue en 1991.

L’appareil offre deux motorisations à choix soit le Rolls-Royce-Turbomeca RTM322 ou le General Electric CT7-8. Hélicoptère polyvalent l’AW101 peut transporter 36 soldats armés ou 19 brancards équipés. Optimisé pour la lutte anti-sous- marine et le sauvetage en haute mer,  il permet également le soutien amphibie et l’alerte aérienne avancée.

L’AW101 dispose d’un cockpit doté d’écrans EFIS compatible NVG (Night Vision Google) d’un système de communication par satellite, d’un TCAS (Terrain ans Collision Avoidance System). L’appareil peut être doté d’une combinaison complète de systèmes de guerre électronique, soit un  DIRCM (Directional Infra-Red Counter Measures), LWR (Laser Warning Receiver). 

Les clients de l’ AW101  :

L'AW101  totalise près de 180 commandes et enregistre près de 200.000 heures de vol en service en Italie, Royaume-Uni, le Danemark, le Portugal, le Japon et le Canada.

 

 

IAF Flying-01 HiResweb.jpg

 

 

Photos : 1 AW101 Royal Air Force. 2 image de synthèse AW101 Indien@AgustaWestland

 

17/03/2010

Le Venezuela reçoit ses K-8 Karakorum

 

 

1622788.jpg

 

 

Le Venezuela a reçu sa première livraison de 6 avions militaires K-8W Karakorum fabriqués en Chine et le président Hugo Chavez affirme que son gouvernement envisage d’en acheter une quarantaine. Au total se sont 18 K-8W qui ont été achetés par le Venezuela.

Le K-8 Karakorum :

Le K-8 Karakorum est la version export du Hongdu Nanchang JL-8, appareil biplaces d’entraînement et d’attaque au sol. Construit en coopération conjointe entre la République populaire de Chine (Chine Nanchang Aircraft Manufacturing Corporation) et du Pakistan (Pakistan Aeronautical Complex). Le premier prototype a été construit en 1989 et le premier vol eu  lieu le 21 novembre 1990.

Le Pakistan Air Force (PAF) reçu quatorze K-8 en version école en 1994 et se dota par la suite de 75 appareils. La Chine reçu ses premiers JL-8 en 1998.

Le K-8 dispose d’une capacité multi-rôle pour la formation et, avec peu de modifications, peut également être utilisé pour l’attaque au sol. La  variantes d'exportation le  K-8 (K-8E, K-8P) et la variantes chinoises (JL-8) n'ont pas les mêmes groupes moteurs ni la même avionique.

Le  Jl-8  chinois a été propulsé à l'origine par une turbine ukrainienne Ivchenko-25TLK à double flux, puis  remplacé par WS-11, soit la version chinoise  de l’ AI-25TLK. Le K-8 est quant à lui motorisé par une turbine Honeywell TFE731 plus puissante équipée d’un contrôle électronique du moteur (DEEC) et ceci pour autant que le gouvernement américain approuve la vente du moteur au client ! Dans le cas du Venezuela et de la Bolivie, les K-8W  (WS-11) sont équipés du moteur et d’une avionique chinoise !!

Les clients du K-8 :

Hormis la Chine et le Pakistan, le K-8 export a trouvé sa place aux Philippines, Indonésie,  Bolivie (lutte anti-drogue), Egypte, Ghana, Namibie, Sri Lanka, Soudan, Tanzanie, Zimbabwe et la Zambie ainsi qu’en Birmanie.

1662306.jpg


 

Photos : 1 K-8 Karakorum pakistanais @ Alastair T. Gardiner.  2 Jl-8 Nanchang chinois @ Weimeng.

 

16/03/2010

Boeing : Accélération des tests en vol des B787 et B747-8F

 

 

K64904-01_med.jpg

 

 

Les programmes de certification du B787 «Dreamliner» et B747-8F vont s’accélérer, avec l’arrivée du quatrième B787 et second B747-8F.

Dreamliner :

Le quatrième B787 vient d’effectuer son vol inaugural de plus de trois heures. Cet appareil immatriculé ZA003 est équipé quant à lui de réacteur Rolls-Royce Trent 1000. Il sera équipé d’une partie des aménagements cabine, afin de permettre le début des essais concernant les installations passagers  et des systèmes dédiés à l’équipage.

L’appareil servira également à validé la certification aux normes ETOPS du «Dreamliner» soit l’Extended-Range Twin-engine Operation Performance Standards, Cette certification permet aux biréacteurs de faire des vols long-courrier au-dessus de zones inhabitées (océan, désert, pôles) à plus de 60 minutes d'un aéroport de déroutement (en cas de détresse).

K64905-06_med.jpg

 

 

B747-8F :

Le second B747-8F a rejoint le programme de certification, l’avion a effectué son vol inaugural le 14 mars durant deux-heures et demie. L’appareil a été mené à une altitude de 27 000 pieds et à une vitesse de 240 noeuds. Immatriculé  RC522 servira sera au essais de bruit et sur les systèmes de contrôles environnemental. 

Les premiers tests seront effectués à Boeing Field, puis il s’envolera pour Palmdale en Californie.

K64895-01_med.jpg

 

 

Premier B777 pour Egyptair :

Toujours chez Boeing, la compagnie Egyptair a reçu son tout premier B777-300ER (Extended-Range). L’appareil est aménagé en configuration biclasse de 346 places, dont 49 en classe affaires. Au total c’est 5 appareils de ce type qui rejoindront la flotte d’Egyptair d’ici 2011. 

Egyptair exploite actuellement cinq B777-200ER, cinq B737-500 et douze B737-800. Elle attend encore huit exemplaires du monocouloir de nouvelle génération, issus de la conversion d’une commande de deux B777, annoncée en août 2009.

Elle possède également des Airbus : treize A320, quatre A321, trois A340-200 et sept A330-200. Elle détient enfin une commande pour cinq A330-300 auprès de l’avionneur européen.

Photos : 1 B787 «Dreamliners» 2 B747-8F 3 B777 Egyptair @ Boeing

 

Arrivée des C-130J Canadiens & commande Tunisienne

 

 

4407020976_9c80e29275_b.jpg

 

 

Mariette, Lockheed-Martin lance la livraison des derniers C-130J-30 Hercules pour la Royal Canadian Air Force (RCAF). Ces appareils remplacent progressivement les modèles de C-130 plus anciens. En vertu de l’entente, le Canada a commandé 17 Hercules C-130J à Lockheed-Martin, dont la livraison se terminera en 2012.

Quatre C-130J seront livrés à Ramstein au sein du 37e  escadron de transport aérien  en Allemagne,  alors que 10 C-130J seront affectés sur le territoire canadien. Le Canada a investi 1,4 milliard de dollars pour remplacer les Hercules les plus anciens, soit la version E. Dans la RCAF, les C-130 travaillent avec les Boeing C-17.

Contrat de maintenance :

Le 13 janvier 2010, le gouvernement du Canada a publié le communiqué annonçant la signature d’un contrat avec Lockheed-Martin pour la fourniture de maintenance et de soutien pour le nouveau C-130J-30. Ce contrat d’entretien de la flotte permettra de créer des emplois à haute valeur ajoutée pour l'industrie canadienne grâce aux retombées industrielles et régionales  tout en fournissant aux Forces canadiennes l’entretien pour l’ensemble de la flotte de C-130.

La Tunisie commande le C-130J-30 :

Le gouvernement Tunisien a signé un contrat avec Lockheed Martin la fourniture de 2 C-130J-30 pour un montant de 130 millions de dollars. La livraison interviendra en 2013 et 2014. La Tunisie est le 12e pays à sélectionner le C-130J Super Hercules, elle exploite actuellement une flotte de C-130H et C-130B acheté dans les années 80.

Le Super Hercules :

Le C-130J-30 Super Hercules est la version la plus récente actuellement en production. Semblable extérieurement aux versions précédentes, le C-130J est doté de nouveaux turbopropulseurs Rolls-Royce AE 2100 couplé à une hélice à six pales en composite. L’avionique est entièrement numérisée avec un HUD (Head-Up display) et permet un équipage à deux. Le système de chargement a a été simplifié. Le Super Hercules peut transporte 40% de charge en plus à une vitesse allongée de 21%, sa distance de décollage est raccourcie de 41%.

Le  C130J a été commandé à ce jour par l'Australie, le Canada, le Danemark, l’Inde, Iraq, l’Italie, la Norvège, Oman, le Qatar, le Royaume-Uni et les États-Unis.

4407022354_bbb60d3f66_b.jpg


 

Photos :  1&2 C130J-30 Canadien @ Lockheed Martin