01/06/2009

Nouvel avions de combat : remise des modules « programme industriel et de coopération »

1220703378[1].jpgra.JPGeu.JPG

Remplacement partiel de la flotte de Tiger : remise des modules « portefeuille du programme industriel suisse » et « coopération stratégique ».

Les trois avionneurs EADS, Saab et Dassault ont remis dans les délais à armasuisse les deux derniers modules de leur offre. Ces modules complètent la deuxième offre en vue du remplacement partiel de la flotte de Tiger (programme TTE), qui a été présentée le 17 avril 2009.

Avec l'invitation à présenter une offre remaniée, en janvier 2009, armasuisse a prié les trois fabricants des candidats au remplacement partiel de la flotte de Tiger de présenter des propositions concrètes concernant le portefeuille du programme industriel suisse et la coopération stratégique entre le fabricant, RUAG Aerospace et armasuisse. Le portefeuille du programme industriel suisse sert à garantir le transfert technologique et l'institution d'une coopération industrielle durable. Quant à la coopération stratégique, elle doit permettre de réduire les coûts du cycle de vie et de garantir à long terme l'accès aux technologies du secteur aéronautique, comme soutien aux Forces aériennes suisses.

armasuisse avait accordé aux fabricants un délai supplémentaire pour les deux modules « portefeuille du programme industriel suisse » et « coopération stratégique ». Par ailleurs, des exigences plus sévères que dans le premier appel d'offres avaient été fixées au sujet de la qualité des propositions pour le module « portefeuille du programme industriel suisse ». Le module « coopération stratégique » ne figurait pas encore dans le premier appel d'offres.

Suite des activités
Le Conseil fédéral a fixé le 25 mars le calendrier de la suite des activités pour le remplacement partiel de la flotte de Tiger. Il a chargé le DDPS de présenter en décembre 2009 au Conseil fédéral le Rapport sur la politique de sécurité. Le type de l'appareil destiné au remplacement partiel de la flotte de Tiger devrait être choisi au début 2010. (Infos DDPS).

52841790348b3a5facbd61[1].png

 

A lire ou relire les billets sur le sujet :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/04/20/nac-second...

 

Photos : 1 Les trois candidats représenté avec les couleurs suisse : Gripen, Rafale, Typhoon. (Photos montages) @armasuisse. 2 : le badge des pilotes d’essais réalisé par Laurent Baudillon de Airpic.net ! Retrouvez le travail de ces passionnés d’aviation et de photographie sur : http://www.airpic.net

 

 

logo-adresse-druck-01[1].jpg

 

 

 

 

 

29/05/2009

Pet Airways : votre animal est un passager !

PA-Beechcraft-Planes[1].jpg

 

Il fallait y penser, Eh bien ils l’ont fait ! Fini le calvaire des vacances des propriétaires de chats et chiens, dorénavant, aux USA les animaux de compagnie ont leur compagnie aérienne ! Petit détour pour découvrir cette nouvelle compagnie particulièrement originale !

 

Sur les compagnies habituelles :

Mis à part les personnes ayant les moyens de se payer un jet privé et pouvant du même coup emmener moyennant finances leurs fidèles compagnons, le passager lambda, s’il désire  voyager avec son animal se trouve limiter par la réglementation suivante : Les chiens de petites tailles (et les chats), ayant un poids inférieur à 5 Kg, pourront voyager avec vous en cabine dans un sac de transport. Les chiens de plus grandes tailles, ayant un poids supérieur à 5 Kg, devront voyage dans la soute de l'avion. Vous devez prévoir une cage homologuée. Les compagnies aériennes vendent généralement des cages si vous en avez besoin. Un supplément de prix vous sera demandé à l'enregistrement, hormis pour les chiens guides (chien d’aveugle ou spécialement dressé pour divers handicaps) qui, en principe, bénéficient de la gratuité.

PET Airways finit la soute !

 

Finit la soute à bagages, finit les animaux stressés et apeurés voici donc la compagnie aérienne pour animaux ! Le concept est assez simple, votre animal vole en cabine (pour l’instant chiens et chats) mais sans leurs maîtres qui eux voyagent sur un vol normal. Les animaux sont pris en charge par Pet Airways à l’aéroport même dans une « Pet Lounge » ou une personne qualifiée se chargera du dernier petit « pipi » avant l’embarquement !

 

En vol, le personnel de cabine s’assure que l’animal est confortablement installé et sécurisé et ceci toutes les 15 minutes, croquettes et eau sont naturellement distribuées à volonté ! Précisons qu’un soigneur se trouve à bord afin de palier à toute éventualité !

 

Après l’atterrissage, l’animal rejoint la « Pet lounge »,  fait une petite promenade pour les besoins et attend sagement son maître !

 

where-we-fly-map[1].gif

Inauguration en juillet :

Les deux fondateurs de la compagnie, Dan Wiesel et Alysa Binder  ont annoncé le premier vol inaugural pour le 14 juillet prochain. Pet Airways assurera dans un premier temps les liaisons entre New York, Washington D.C., Chicago, Denver et Los Angeles, au tarif promotionnel de 149 dollars l’aller simple. La compagnie utilisera un bimoteur turbopropulsé Beech 1900.

 

Qu’on ne vienne plus me dire que l’aviation ce n’est pas fait pour les animaux ! Bon Week !

 

18-01-08_1656.jpg

 

Lien :

 

http://petairways.com/

 

Photos : 1 le Beech 1900 de Pet Airways. @ Pet Airways. 2 Les destinations de Pet Airways. 3 J’en ai parlé à ma chienne qui adore le train ! @ Pascal Kümmerling

28/05/2009

L’Inde reçoit son premier AWACS

20090525093613AWACS[1].jpg

 

C’est en début de semaine que l’aviation Indienne a réceptionné son premier avion AWACS basé sur une cellule d’IL-76 russe mais équipé électroniquement par la société Israélienne ELTA.

 

3 ans de retard :

 

C’est en 2004 que l’aviation Indienne à signer un contrat de 1,1 milliard de dollars avec Israël  pour la livraison de 3 avions de détection lointaine basé sur une cellule russe de type IIyushin IL-76. Le premier avion aurait dû être livré en décembre 2007 déjà et les deux autres avion en mars 2009. Ce retard est dû dans un premier temps aux difficultés rencontrées pour l’adaptation du système Phalcon Airborne Warning and Control  System à l’intérieur de la cellule puis au blocage de l’administration Américaine pour la livraison d’un tel système à l’Inde.

 

Radar volant :

 

Tout comme ses homologues occidentaux AWACS Sentry et le Mainstay russe dont seul l’avion porteur est le même, l’Inde dispose donc d’un système de surveillance aérien tout temps  air air et air surface.  A l’origine, Le Phalcon Airborne Warning and Control System a été vendu au Chili et monté sur une cellule de B707. La nouvelle version disponible pour l’Inde permet de détecter des menaces aériennes et terrestre et de les suivrent en temps réel sur une portée de 400km. Le système permet de suivrent jusqu’à 60 cibles indépendamment de leur altitude ou vitesse. Les quatre moteurs ont subi diverses modifications permettant notamment d’accroître leur fiabilité et puissance.

 

L’Inde envisage d’acheter 3 autres systèmes de ce type à Israël une fois la livraison des deux autres exemplaires achevée l’année prochaine.

 

Photo : Arrivée de IL-76 AWACS sur l’aéroport de Palam. @ India air Force.

 

27/05/2009

Nouvelle mise à jour des B52 !

image[3].jpg

Les bons vieux B52 n’en finissent pas de se faire relifter ! Fin de semaine dernière, Boeing a annoncé le succès du premier vol d’un B52 Stratofortress  dont la mise à niveau concerne son système de communication avec l’installation du réseau CONECT.

 

 

Réseau numérique :

 

Le système CONECT installé sur les B52 permet une liaison numérique avec l’ensemble des éléments de l’US Air Force, des centres de commandement et de contrôle ainsi qu’avec les diverses forces terrestres. Ce système intégré et entièrement brouillé et protéger contre les éventuelles tentatives de pénétration électronique.

 Le premier B52 prendra le chemin de la base d’Edwards en Californie pour une série d’essai en vol. L’ensemble de la flotte, soit 76 avions, sera progressivement doté du réseau CONECT.

 

Le B52  une vieille histoire :

 

 

Imaginez que, les pilotes les plus jeunes actuels de ce bombardier stratégique n’étaient même pas nés lorsque celui-ci fit son premier vol, pire, leurs parents non plus !

Lancé en 1946, le premier exemplaire fit son premier vol en 1952 et  mis en service en 1955, sous commandement du SAC (Strategic Air Command). Conçu pour emporter l’arme nucléaire, le B52 fit modifié par la suite pour le bombardement conventionnel puis l’emploi des missiles de croisière. Devenu polyvalent, le B52 est un peu la « bonne à tout faire » de l’Air force !

Construit à 744 exemplaires en huit versions (A à H) les 76 derniers B52 ne sont à l’heure actuel pas prévu d’être retirer du service avant 2040 !

 

B52.JPG

 

Photos : B52H CONECT lors de son premier vol ! @ Boeing press.

 

12:45 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |

26/05/2009

F/A-18 à Solenzara & Echange avec la Navy !

 

f18marcducros.JPG

Les choses bougent avec les Hornet, nouveau Sim, préparation à l’Upgrade25 et voilà que commence la première grande campagne à l’étranger en Corse sans oublier une nouvelle collaboration avec l’US Navy :

Campagne aérienne à Solenzara :

Dans le cadre de la coopération en matière d’instruction militaire entre l’Armée de l’Air française et les Forces aériennes suisses, une campagne d’entraînement commune aura lieu du 25 mai au 5 juin 2009, à Solenzara en Corse. Cette campagne vise le perfectionnement des pilotes et du personnel au sol. Les Forces aériennes suisses participeront à cet exercice avec un effectif total de 49 personnes (14 pilotes, 1 opérateur de bord de carrière et 34 spécialistes) et 7 avions à réaction du type F/A-18, un appareil de réserve compris.

Sur le plan juridique, cette campagne est fondée sur l’accord du 27 octobre 2003 entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement de la République française relatif aux activités communes d’instruction et d’entraînement des armées françaises et de l’armée suisse. (Infos DDPS).

insigne_de_la_ba_126_medium2[1].jpg

La seconde fois en Corse !

C’est en effet, la seconde fois que les Hornet suisses se rendront sur le polygone de tir de la Base 126 de Solenzara ! En 2005 répondant à une invitation de l’escadron 2/2 de Dijon (Mirage 2000-5), les Forces aériennes suisses ont effectué du 19 au 30 septembre un séjour en Corse à des fins d’entraînement. La délégation, basée sur l’aérodrome de Solenzara, comprenait 31 personnes (pilotes, équipe au sol, entretien) et cinq F/A-18C Hornet.

La base de Solenzara est située sur la côte Est de la Corse, approximativement à la même latitude qu’Ajaccio. Solenzara possède une piste orientée 18/36 d’une longueur d’un peu plus de 2'600 mètres. L’armée de l’air française dispose à Solenzara d’une base qui permet d’atteindre, après quelques minutes de vol, un espace aérien réservé au-dessus de la mer Méditerranée entre la Corse et la France, d’une superficie équivalente à celle de la Suisse. De cette base opèrent tous les types d’avions et d’hélicoptères en service actuellement dans l’armée de l’air et est également utilisée comme base d’appui pour les avions de l’OTAN.

Les missions d’entraînement effectuées les Hornet , en moyenne trois fois par jour, permettent  aux pilotes d’effectuer  des exercices d’interception toute altitude,et notamment à très basse altitude, ainsi que des exercices de combat aérien 1 contre 1, 2 contre 1, 1 contre 2 conjointement avec les Mirage 2000 français.

 

M2000F18Dalsatian.JPG

Depuis 1995, les Forces aériennes suisses collaborent étroitement avec l'US NAVY dans le cadre de la formation de pilotes de F/A-18. A la demande des Etats-Unis, l'accord sur lequel se fonde cette collaboration a été révisé. Le Conseil fédéral l'a approuvé mercredi.

La collaboration entre les Forces aériennes et l'US Navy doit être poursuivie dans le même cadre que jusqu'à présent. Toutefois, dans le domaine des prescriptions de sécurité et de maintien du secret, les Etats-Unis ont augmenté leurs exigences. L'occasion a également été saisie pour fixer de nouvelles règles en matière de statut et de responsabilité.

Sur la base de cet accord, un pilote des Forces aériennes suisses séjourne pendant 24 mois aux Etats-Unis à des fins de formation. En contrepartie, un pilote de l'US NAVY suit pendant deux ans une formation dans les Forces aériennes suisses. Cette collaboration a parfaitement fonctionnée dans le passé et le fait de participer à une autre force aérienne représente un grand défi professionnel pour les pilotes et leur permet de réaliser d'importantes expériences positives. (Infos DDPS).

Ce n’est pas la première fois un tel échange s’effectue avec des pilotes étrangers, le dernier en date avait eu lieu avec la France. Au Etat Unis, plusieurs pilotes suisses ont eu l’occasion de fonctionner comme instructeur de vol sur F/A-18, on retiendra notamment le vaudois Stéphane Rapaz de Bex qui à fonctionner en tant qu’instructeur de vol pour l’US Navy avec entre autre une quarantaine d’appontages et décollages sur porte-avions (USS John C. Stennis, CVN74) dont la moitié de nuit !  De retour à Payerne il prit le commandement de l’escadrille 17 fraîchement équipée du Hornet. Stéphane fut également le premier pilote suisse qualifié pour les démonstrations sur Hornet ! Aujourd’hui le LT Col Rapaz et le Cmdt du Team PC-7 !

027636[1].jpg

Photos : 1 F/A-18 C suisse à Solenzara en 05. @ Marc Durcros. 2 Ecusson de la BA126 de Solenzara. @ SIRPA. 3 F/A-18 & Mirage 2000 se retrouveront comme ici avec un KC-135 à Payerne 04. @ D. Alsatian. 4 Porte-avions CVN76 Ronald Reagan, l’instructeur suisse aura peut-être l’occasion d’y séjourner ?. @ Chris Norris