21/09/2009

Aéronautique : Entre fin de crise, reprise timide et prévisions

B767AlexanderMishin1.JPG

Si la crise à marqué le monde de l’aviation, les chiffres et les dernières prévisions montrent  une timide et inégale remontée du marché. En effet, d’importantes  disparités existent   aujourd’hui  entre les différents secteurs et marché de l’aviation.

Le volume mondial actuel :

Les derniers chiffres publiés par l’IATA confirment  les éléments suivants : le volume du fret transporté a diminué de 11,3% en juillet et le trafic passagers de 2,9% par rapport aux chiffres de l’année précédente. Cependant, ce déclin en rythme annuel est moins marqué qu'en juin, où le transport de fret avait reculé de 16,5% et le nombre de passagers de 7,2%. Mieux, si l’on prend le mois de juillet, les chiffres montrent même une légère hausse de 3% au niveau du fret et des passagers.

Pour l’année en cour, le volume de fret et en baisse de 19,3% et le nombre de passagers transportés de 6,8%. Ces chiffres ne tiennent en compte que le trafic international, et exclues ceux des vols intérieurs inhérent à chaque pays.

Reprise inégale :

Le transport de fret aérien est un bon indicateur économique dans la mesure où ce secteur est connu pour subir en premier les effets d'une crise économique mais également pour bénéficier de la reprise avant les autres secteurs.
En temps normal, les entreprises privilégient le transport aérien, préférant gagner du temps plutôt que de faire des économies directes au détriment du temps de transport. A l'inverse, en temps de récession, le transport aérien est délaissé au profit des voies maritimes

Cette amorce de reprise, est pourtant très disparate selon les différentes régions du monde. Le transport de passagers dans la région Asie Pacifique augmente légèrement mais reste fragile, tandis que le transport de fret observe un fort rebond, traduisant la reprise de plusieurs économies asiatiques.
Les compagnies aériennes européennes et d'Amérique du Nord n'observent pas la même progression dans le secteur du fret mais transportent en revanche davantage de passagers, conséquence probable d'une politique de baisse des prix des billets.

Les capacités pour le trafic passager ont été plus en harmonie avec la demande en juillet, le coefficient d'occupation étant de 80,3% en moyenne mais il y a toujours des excédents de capacités dans le fret.

Les effets sont malgré tout bien présent avec des réductions de lignes et de nombreuses suppression d’emplois.

DC10ArrowsFabricioJimenez.JPG

La Chine, bouée de sauvetage ?

Du côté des constructeurs, on temporise la situation en réduisant la cadence de production, et  même si on ne l’avoue pas, les récents retard de l’A380 et du B787 tombent plutôt bien !

Mais il faut se concentrer sur la reprise, et chez Airbus comme chez Boeing on prépare activement le positionnement sur marché chinois. Selon les dernières estimations, la Chine aura besoin de 3'770 nouveaux avions au cours des 20 prochaines années et sera le plus grand marché en dehors des Etats-Unis. On estime ce marché à 400 milliards de dollars !

Avec l’expansion du trafic passagers et du fret, la Chine va tripler ses besoins en avions et devrait compter une flotte de 4'610 aéronef d’ici 2028 ! Les mono couloirs représenteront 70% des nouveaux avions soit près de 2'640 appareils. Quant aux biréacteurs long courrier, tels les B777, B787, A350, ils représentent un marché de 800 avions. Sans oublier les avions très gros porteurs tels : A380 et le B747-800, mais qui vraisemblablement ne représenteront que 80 commandes.

Prévisions mondiales :

Si les prévisions du trafic passager souffrent  actuellement d’un ralentissement, l’effet cyclique devrait pourtant se maintenir au-delà de 2011  et ceci pendant les 20 prochaines années, pour s’élever de 4,7% par an, soit un doublement au cours des 15 prochaines années. Il faudra 24'100 avions neufs et remplacer 10'000 anciennes machines.

3935047475_4e8c899385_o[1].jpg

 

Photos : 1 B767 Aeroflot. @ Alexander Mishin. 2 DC10 Arrows Cargo. @ Fabricio Jimenez 3 B737 Copa Arlines. @ Fabricio Jimenez.

 

19/09/2009

Le premier Gripen Thaï a volé

GripenThai01.JPG

Ce vendredi, le premier JAS-39 D Gripen no : 70101 destiné à la Royal Thaï Air Force a effectué son vol inaugural. Aux commandes, le pilote d’essais de Saab, Mats Thorbiörnsson. Le vol a débuté à 14H50 heure local et a duré 80 minutes.

 

Remplacement partiel des F-5 E/F :

 

La Thaïlande a lancé le programme de remplacement partiel de ses Northrop F-5 E/F Tiger II, soit 15 machines appartenant au Squadron 701 basé à Surat Thani (Sud de la Thaïlande). Pour mémoire, la RTAF avait choisi dans les années nonante le Boeing F/A-18 Hornet, mais le contrat fût dénoncé par les Etats-Unis, faute de moyen de paiement du pays du sourire. En effet, celui-ci avait proposé faute de liquidité de payer la moitié des Hornet avec de la viande de poulet !

F5TYK.JPG

 

Suite à une seconde évaluation dans au début des années 2000, c’est le Gripen suédois qui remporta le marché. La commande fût lancée en 2008 pour l’achat d’un premier lot de 6 avions (2 biplaces et 4 monoplaces) assortit d’une option pour 18 autres aéronefs. En parallèle, la RTAF a commandé également au constructeur suédois un Saab 340 Erieye (AEW) ainsi qu’une seconde machine en version commandement aérien et contrôle de liaisons de données.

 

La formation des pilotes Thaï commencera sur Gripen l’année prochaine en Suède et les livraisons vont s’échelonner d’ici 2011.

 

Sur les 18 Gripen en options restant, 6 pourraient être commandé d’ici 2015 pour compléter le squadron 701, les autres Gripen devraient être confirmés au plutôt d’ici 2018 pour remplacer le second lot de F-5 T ( F-5 modernisé par Israél, doté de missiles Python 4).

 

Les Gripen vont venir compléter le parc des 61 Lockheed F-16 A/B Block 10/15 qui équipe la RTAF.

StefanKalm.JPG

 

Photos : 1 & 3 le Gripen D Thaïlandais lors du premier vol. @ Stefan Kalm, Saab AB. 2 Northrop F-5 T, @ YK.

17/09/2009

Arrivée du T-6B pour la NAVY

T-6B.jpg

 

Hawker Beechcraft vient de livrer les deux premiers exemplaires du tout nouveau T-6B à l’école de pilote de la Navy. Le T-6B une version modernisée des actuels T-6A en service dans la marine américaine et l’Air Force.

 

Le nouveau T-6 :

 

La nouvelle version du T-6, vient compléter l’ancienne et remplacera définitivement les Beech T-34. Au total c’est 260 T-6B qui seront construits. Quinze machines doivent être livrées d’ici la fin de cette année, et le gros des livraisons commencera d’ici avril 2010.

Cette nouvelle version dispose d’une avionique modernisée qui comprend trois écrans multifonctions, un nouveau collimateur ainsi qu’un couplage mains sur manettes et manche.

 

Le T-6B permettra une formation primaire améliorée offrant de meilleures capacités d’entraînement en mode air-air et air-sol. Cette nouvelle mouture contribuera également à renforcer la formation des élèves en ce qui concerne la navigation et les procédures de vol aux instruments.

 

Les pilotes ayants atteint l’ensemble des cursus sur cet avion transitent ensuite sur le T-45 Ghoshawk (Hawk naval) pour la Navy et sur T-38 pour l’Air Force.

 

Le T-6A est également utilisé au Canada et en Grèce. Hawker Beechraft sous traite une partie de la fabrication des éléments du T-6 A/B au Mexique et en Angleterre.

 

Le T-6 n’est pas tout à fait  un PC-9 :

 

Pour rappel, Hawker Beechraft à utiliser une plateforme de base du Pilatus PC-9 pour développer son T-6. Différentes modifications ont étés entreprise au niveau du pare-brise, des empennages arrières. Ceci dit la forme générale et l’aérodynamisme du PC-9 est conservé !

 

T6BNormandoCarvalho.JPG

 

 

Photos : 1 Livraison des deux premiers T-6B à la NAVY. @ Hawker Beechraft Company. 2 prototype du T-6B  @ Normando Carvalho.

 

 

 

 

15/09/2009

NATO TIGER MEET 09

31sm_6146[1].jpg

 

C’est partit pour l’édition du NATO TIGER MEET 2009, qui se déroule cette année en Belgique sur la base aérienne de Kleine Brogel à l’invitation du 31 Squadron qui vole sur F-16AM.

ntm2009[1].png

 

Petit Rappel :

 

La première rencontre des TIGERS a eu lieu sur la base de RAF de Woodbridge en juillet 1961. Ce rassemblement fut l’initiative du ministre de la défense français de l’époque M. Pierre Mesmer qui remarqua que plusieurs escadrons de chasse de divers pays avaient pour emblème un Tigre. Si les premières rencontres avaient pour but d’entretenir de bonne relation, rapidement les escadrilles organisèrent des missions d’interceptions, de défense aérienne et de patrouille. Les escadrons en tirèrent de nombreux enseignements particulièrement bénéfiques pour tous. A partir de 1977 de nouvelles nations se joignirent au Tiger Meet et un trophée fut crée sous le nom de NATO Tiger Silver Trophy afin de récompenser l’escadron qui a réussi le mieux les missions prévues. Aujourd’hui une trentaine d’escadrons participent régulièrement à ces rencontres. Une tradition a vu le jour au Tiger Meet avec les décorations des aéronefs qui rivalisent de talents !

 

J5011RadimSpalek.JPG

 

 

Les participants 2009 :

 

Country / Force

Unit

Aircraft

France / FAF

EC 01/012

5 x Mirage 2000RDI

Belgium / BAF

31 Smd

5 x F-16 AM

Germany / GAF

AG 51

3 x Tornado IDS

Spain / SAF

142 Escuadron

5 x Mirage F-1

France / FAF

EC 05/330

3 Rafale B/C / 2 Mirage 2000-5

Netherlands / RNLAF

313 Sqn

6 x F-16 AM

Czech Republic / CzAF

211 Sqn

2 x JAS-39C Gripen

Norway / NoAF

338 Sqn

6 x F-16AM

NATO / NATO AEWCF

1 Sqn

1 x E-3A

United Kingdom / Royal Navy

814 Sqn

1 x Merlin HM. 1

Italy / ItAF

21° Gruppo

2 x AB212

Swiss / Swiss AF

11 Staffel

5 x F/A-18C

Spain / SAF

ALA 15

2 x EF/A-18

Czech Republic / CzAF

221 Sqn

2x Mi-24

Hungary / HuAF

59/1 Puma Sqn

3 x JAS-39C Gripen

Portugal / PAF

301 Esquadra

2 x F-16AM (weekend only)

Germany / GAF

JaboG 321

2 x Tornado (weekend only)

NON TIGER PARTICIPANTS (SUPPORT / RED FORCES)

Belgium / BAF

349 Sqn

5 x F-16 AM

Belgium / BAF

Heli Wing

2 x Agusta A-109

Belgium / BAF

5 Sqn

2 x SF-260 Marchetti

Belgium / BAF

15 Wing

1 x C-130

Swiss / Swiss AF

Patrouille Suisse

2 x F-5E Tiger II (week 2 only)

 

 

 

 

 

Les Suisses de la 11ème escadrille défendent leur titre !

 

Si vous avez suivit mes billets, alors vous vous souviendrez de l’édition 2008 nommée Ocean Tiger Meet  qui s’est déroulée en France sur la base de la marine de Landivisiau (base de la flottille 11F sur Super Etendard)  ou les pilotes Helvétiques avaient remporté l’édition dans la catégorie reine ! (Voir le lien).

 

Mais au-delà de la phase théâtrale des « Tiger Meet », les pilotes et les machines sont poussés à l’extrême. Chaque mission doit être préparée avec minutie en tenant compte des capacités de chacun. La sécurité et la précision sont les maîtres mots de cette compétition ou les engagements air-air, air-sol et  reco s’enchaînent durant toute la durée de la rencontre ! 

 

Cette année la 11 se déplace avec ses18 pilotes et  41 membres du personnel au sol avec cinq F/A-18 C/D dont le J-5011 surmonté de la déco « TIGER » ! Notons au passage la présence de deux F-5 E de la Patrouille suisse lors des deux journées portes ouvertes au public.

Alors souhaitons leurs (comme il se dit en langage d’escadron) : A LA CHASSE BORDEL !

 

 

fliegerstaffel.parsys.0014.Image[1].gif

 

 

Billet sur l’OCEAN TIGER MEET 08 :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/06/30/les-suisse...

 

 

Photos : 1 F-16 AM du 31SQN  de Kleine Brogel, peinture « Tiger » 09. @ Tiger Meet press. 2 F/A-18C J-5011 « Tiger » @ Radim Spalek. 3 Les pilotes de la 11 à Meiringen. @ Forces aériennes suisses.

14/09/2009

Le BA609 Tiltrotor testé en Suisse

BA609_04.jpg

 

Le prototype du Bell / Agusta BA609 Tiltrotor (Aéronef à moteurs basculants) effectue depuis aujourd'hui des essais dans le Valais, sur l'ancien aérodrome militaire d'Ulrichen. Si n'est ce pas une première, pour la firme italienne de venir en Suisse pour effectuer des essais en vol, il s'agit d'ici une nouveauté pour ce genre d'appareil.

Cette région dont les conditions spécifiques de température et d'altitude (1'340m) conviennent tout particulièrement aux essais de vol en condition de montagne. Ces phases de vol se poursuivront jusqu au 18 septembre.

 

 

BA609_14.jpg

 

 

Le BA609 Tiltrotor:

 

Les caractéristiques uniques du rotors basculants BA609 combinent les avantages d'un hélicoptère et d'un avion à voilure fixe en un seul appareil. Cet appareil et l'équivalent en plus petit du V-22 Osprey américain. Décollage et atterrissage vertical, en volant au-dessus des conditions météorologiques défavorables avec jusqu'à neuf personnes et le confort d'une cabine pressurisée à deux fois la vitesse  d'un hélicoptère, le BA609 représente la prochaine génération d'avions de transport destinés à des marchés gouvernementaux et militaires. Le BA609  certifié  pour le vol aux instruments dans des conditions givrantes, dispose d'un fuselage en matériaux composites, un cockpit de pointe. Il est doté de commande de vol numériques de type Fly-by-Wire. Permettant  des vitesses de croisière de l'ordre de 275 noeuds et à des distances allant jusqu'à 700 miles nautiques, ce type d'appareil ouvre la voie à de multiples possibilités.

 

 

 

L'utilisation du BA609:

 

 

Ce type d'aéronef est suceptible de trouver plusieurs applications   dans le civil avec les opérations SAR (Search and Rescue), ainsi qu'en transport ambulance version (SME). En transport passagers version taxi et de convoyage pour le personnel des entreprises. Mais les applications les plus vastes se situent du côté militaires avec les Forces spéciales, le soutien logistique d'unités au sol, le transport rapide et pratique qu'offre ce type de véhicule à des unités aéroportées . Les tiltrotors compléteront judicieusement les capacités de projection sur un théâtre d'opération en complémentarité des avions de transports et des hélicoptères.

 

BA609_01.jpg

 

 

Photos: BA609 en vol et Cockpit. @ Agusta Westland press.