10/07/2011

Airbus teste la pile à combustible !

 

 

07b357f74c-1.jpg

 

 

Airbus est activement engagé dans le développement d’avions plus écologiques et l’augmentation de l’éco-efficience de sa famille d’appareils dotée de technologies avancées. L’une des technologies les plus prometteuses pour l’élimination des émissions lors des opérations au sol est la pile à combustible.

En collaboration avec son partenaire de recherche DLR, Airbus étudie le potentiel de cette technologie, son intégration dans ses appareils, et a déjà effectué avec succès en 2008 le premier essai en vol sur un avion civil équipé d’un système de pile à combustible pour alimenter les systèmes de secours de l’appareil.

Afin d’obtenir davantage de données détaillées sur le potentiel de la technologie des piles à combustible en tant que générateur de l’énergie électrique nécessaire pour les opérations avion au sol, un démonstrateur technologique construit par le DLR a été installé sur un A320, propriété du DLR, utilisé pour les essais de piles à combustible, sur le site Airbus de Hambourg. Ce démonstrateur technologique comprend une pile à combustible qui alimente un moteur électrique entraînant les roues du train avant, permettant ainsi à l’appareil de rouler de façon autonome. L’objectif de ces essais est de valider plus avant le potentiel de la technologie intégrée des piles à combustible pour alimenter les fonctionnalités futures des avions comme le roulage autonome. Les données recueillies au cours de ces essais seront analysées par Airbus et le DRL pour développer davantage l’intégration de cette technologie et les possibilités d’optimisation future.

Dans le cadre de ces activités communes de R&T, Airbus est chargé de l’architecture globale et de l’intégration de la technologie sur avion ; pour sa part, le DLR est chargé des activités de recherche de base sur la technologie de la pile à combustible pour son application dans le domaine aérospatial. Le train d’atterrissage et le moteur alimenté par une pile à combustible intégrée conçue par le DLR sont fournis par Lufthansa Technik, basée à Hambourg.

Airbus considère que la technologie de la pile à combustible est un élément essentiel pour parvenir aux objectifs ACARE 2020, qui prévoient une réduction de 50% des émissions de CO2, de 80% des émissions de NOx et de 50% du bruit perçu. Pour cette raison, Airbus recherche des partenaires industriels prêts à s’engager dans ce domaine. En outre, Airbus est très actif dans la mise en œuvre et les essais en matière de biocarburants et soutient pleinement la mise en place de chaînes de valeur de biocarburants locales dans le monde entier. Dans le cadre d’initiatives de plus grande envergure, comme la gestion du trafic aérien (ATM), Airbus coopère avec l’ensemble des organisations concernées afin de parvenir aux meilleures solutions pour les compagnies aériennes et l’environnement. Airbus joue un rôle essentiel dans le programme SESAR dont le but est d’accroître l’efficacité de l’ATM européen, et entretient des relations avec les équipes impliquées dans NEXT GEN, le projet équivalent aux Etats-Unis.

Photo : Airbus A320 test @Airbus

 

14:32 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eco-aviation, airbus, a320, pile à combustible |  Facebook | |

08/07/2011

Plusieurs démonstrations ce weekend !

 

 

ps-6_460.jpg

 

 

 

Zigermeet !

 

Mollis, à l’occasion de la «Zigermeet» à Mollis dans le canton de Glaris. L’association Hunterverein de Mollis a une fois de plus réussi à organiser un programme de vol exceptionnel pour le week-end du 9/10 juillet. Il s’agit en particulier de fêter les 60 ans du Hunter. L'entraînement aura lieu le vendredi 8 juillet 2011.

Avec La Patrouille Suisse, le PC7 Team, SuperPuma Display et le Hornet solo Display !

lien : www.zigermeet.ch

 

ps.parsys.49077.Image.png

 

 

Patrouille Suisse à Lausanne :

La Patrouille Suisse se produira dans le ciel de Lausanne

le dimanche 10 juillet 2011

de 18h05 à 18h30 dans le cadre de la «World Gymnaestrada».

Un prix  en Autriche :

La Patrouille Suisse a participé avec grand succès à la manifestation aérienne AIRPOWER11 qui s’est déroulée le vendredi 1er et le samedi 2 juillet 2011, à Zeltweg (Steiermark) en Autriche. Elle y a dignement représenté notre pays. Le général Günter Höfler, commandant des Forces armées autrichiennes, a distingué la Patrouille Suisse avec une médaille personnelle pour «performances exceptionnelles». Sincères félicitations ! 290’000 passionnés ont assisté à la manifestation aérienne autrichienne AIRPOWER11 qui enregistre ainsi un nouveau record d’affluence.

 

IMG_7532_1280px.jpg

 

 

Photos : 1 & 2 Patrouille Suisse @ Swiss Air Force 2 Swiss Hornet Solo Display en Belgique Koksijde Air Show @ Rudi Boigelot

 

07/07/2011

L’Inde un fabuleux marché pour l’aviation !

 

 

1915642.jpg

 

 

NEW DELHI, INDE Le marché indien pourrait représenter un potentiel de 150 milliards de dollars selon les analyses de Boeing.

Une croissance particulièrement robuste doublée d’une prospérité régulière qui permet aujourd’hui l’éclosion d’une classe moyenne ayant accès aux voyages va favoriser le développement du trafic aérien tant en interne que vers l’extérieur. Pour les analystes de Boeing, les perspectives de ventes d’avions commerciaux neufs se situent à près de 1.320 appareils d’ici 2030.

L’Inde dispose aujourd’hui d’un secteur aéronautique déjà bien en place et rentable et ceci malgré les fluctuations du marché du pétrole. Ce marché va continuer à croître ces prochaines années. Le marché domestique du trafic passager va atteindre 53,6 millions de passagers et 13,1 millions pour le trafic international cette année. Le secteur devrait voir une croissance de l’ordre de 8,1 % par année.

Les futurs besoins :

Les besoins des compagnies aériennes indiennes vont s’intensifier dans tous les secteurs, soit les vols courts et long-courriers. Les compagnies Low-Cost ont déjà commencé à remplacer les flottes vieillissantes avec des appareils monocouloirs, ces même compagnies anticipent déjà la progression de la demande passagers en augmentant le nombre d’appareils commandés.

Dans la catégorie des avions monocouloir, les compagnies indiennes ont déjà montré leurs intérêts avec le B737 NG et surtout l’énorme commande de IndiGo avec l’A320NEO. Le second marché en phase de se développer est celui des long-courrier à vocation internationale comme les B777, B787 et A330 et le futur A350.

Le transporteur national Air India va devoir ces prochaines années passer commande d’un grand nombre d’appareils lui permettant de rester concurrentiel avec des aéronefs plus respectueux de l’environnement.

Rappel :

Actuellement en neuvième position du classement des marchés aéronautiques mondiaux, l'Inde a connu des bouleversements profonds dans ce secteur depuis les années 90. D'abord l'ouverture du marché aux entreprises privées, comme Jet Airways, qui eut lieu en 1994. Le pays a construit depuis de nombreux aéroports, tant régionaux qu'internationaux, ce qui devrait faire de l'Inde, à terme, le "hub" de la région Asie Pacifique.

1853027.jpg

 

 

Photos : 1 Airbus A310 air India @ Steve Bimley 2 A320 IndiGo @ Vivek Manvi

 

10:04 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : inde, boeing, airbus, transport aérien |  Facebook | |

06/07/2011

ANA & Boeing préparent l’entrée en service du B787 !

 ana-787-tokyo-3.jpg

Boeing et la compagnie de lancement All Nippon Airways (ANA) préparent activement la validation  du B787 « Dreamliner » pour son entrée en service.

L’exemplaire du B787 no ZA002 aux couleurs de la compagnie All Nippon Airways se trouve actuellement au Japon sur l’aéroport de Tokyo Haneda pour y effectuer une longue série de tests permettant de valider son aptitude à opérer en condition d’exploitation commerciale.

Tout au long de la semaine, les pilotes de la compagnie japonais vont effectuer en collaboration avec les ingénieurs et pilotes de Boeing une série de rotation sur les routes qui seront destinées à l’appareil une fois en service. Le personnel au sol pourra également se familiariser avec le nouvel avion et vérifier sa bonne intégration sur les aéroports.

Les différentes opérations au sol vont notamment concerner le chargement de fret, bagages, ainsi que les travaux de maintenance, ravitaillement en carburant changement de pneumatique.

Les pilotes et le personnel au sol d’ANA s’entraineront en condition quasi réel sur cinq aéroports japonais soit : Tokyo Haneda, Osaka Itami, Osaka Kansai, Okayama et Hiroshima.

All Nippon Airways prévoit une fois le premier  appareil livré d’ici fin août de commencer la commercialisation du B787 sur la route Haneda – Okayama  ou Hiroshima.

 

  Tests ETOPS :

 

 En parallèle à ces essais, Boeing mène aux Etats-Unis les tests étendu pour l’obtention de la norme ETOPS  étendus qui marquent la phase finale des essais en vol avant certification.

Le B787 doit être qualifié ETOPS étendu avec ses deux motorisations, soit avec les Rolls-Royce  Trent 1000 et les General Electric GEnX. Il reste à Boeing encore 300 heures de tests en vol avant l’obtention de la norme.

 

 Photos : B787 au Japon chez ANA@ Boeing

 

 

 

ana-787-tokyo-1.jpg

08:05 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, ana, b787, dreamliner |  Facebook | |

05/07/2011

Les Philippines cherchent un nouvel avion de combat !

 

1645400.jpg

 

 

L’aviation militaire des Philippines doit se doter d’un avion de combat moderne d’ici 2015 ! C’est en ces termes que les responsables de l’aviation militaire se sont exprimés en fin de semaine dernière ! Les Forces aériennes du pays ne peuvent plus assurer elles-mêmes la surveillance de l’espace aérien sans l’aide des bâtiments de projection de l’US Navy qui assure régulièrement cette tâche avec un porte-avions dans la région.

 

 

Plus aucune  compétence air-air :

 

 Les Philippines ont mis à la retraite les sept derniers chasseurs Northrop F-5 A/B, en 2005 après 40 ans de service, actuellement l’appareil le plus moderne dans l’arsenal philippin est le SIAI Marchetti S-211, soit un appareil d’entrainement !

 

Le reste de la Philippine Air Force (PAF), outre, des hélicoptères Bell Huey  UH-1 se compose de «bons vieux» Bronco OV-10A servant essentiellement à l’appuis au sol des troupes.

 

Une petite flotte d’avions de combat modernes :

 

Les Forces armées des Philippines (AFP) son à court de moyens financiers et n’ont  d’autre choix que de faire avec les ressources existantes, y compris des chasseurs à réaction, cependant 

cette annonce intervient alors que les différents protagonistes de la mer de Chine du sud augmentent tous leurs dépenses militaire dans la région. La Chine et les Philippines revendiquent tous deux les îles Spratly. Les forces armées des Philippines ont d’ailleurs déclaré que neuf incursions « étrangères » ont été relevées dans les Spratly depuis février 2011.

 

De fait, le besoin de pouvoir assurer un minimum la  police aérienne au moins dans cette région est devenu nécessaire. Pour ce faire un cahier des charges, qui prévoit l’acquisition de 6 chasseurs  a été concocté par le ministre de la Défense philippin Voltaire Gazmin.

 

L’avion devra être  multi-rôles devra posséder une capacité de surveillance maritime. Les Philippines ne peuvent se permettre un appareil dont le prix avoisinera une fourchette 

entre 23 et 40 millions de dollars US. Précisons que l’avion pourra être neuf ou d’occasion.

 

 

Pas encore de réels candidats annoncés :

 

A l’heure de la publication de ces lignes, il n’y pas  encore d’annonce de la part des constructeurs, les Etats-Unis ont signifié quelques intérêts avec des F-16 d’occasions modernisés, le Suédois SAAB semble tenté également une offre avec des Gripen A/B également d’occasions.

 

Cependant les Phillippines pourraient aiguiser l’appétit  de nouveaux venu comme les Chinois avec le J-10 ou encore les Indiens avec le TEJAS. Et n’oublions pas Dassault qui pourrait éventuellement tenter de placer quelques Mirage 2000-9 ex-EAU en cas de vente du Rafale à ce pays !

 

S-211_PAF_2.jpg

 

Photos :  1 Northrop F-5A philippin au musée @ 2 SIAI Marchetti S-21 @ PAF