12/03/2010

Transport aérien : situation revue à la hausse !

 

 

89673_1267735324.jpg

 

 

L’Association du transport aérien international (IATA) a réduit de moitié ses prévisions de pertes pour 2010 pour les fixer à 2,8 milliards de dollars au lieu de 5,6 milliards comme annoncé en décembre 2009. Cette amélioration est largement attribuable à la reprise de la demande qui s’avère plus forte que prévu, alors que les gains réalisés à la fin de l’an passé se sont répétés durant les premiers mois de 2010. La capacité est demeurée à peu près inchangée, ce qui s’est traduit par une amélioration des rendements et des revenus en hausse. L’IATA a également réévalué à la baisse ses pertes pour 2009, pour les établir à 9,4 milliards de dollars plutôt que les 11 milliards annoncés.

Confirmation de la reprise générale :

Ces améliorations sont attribuables à la reprise économique dans les marchés émergeant d’Asie-Pacifique et d’Amérique latine, où les transporteurs ont observé en janvier une augmentation de la demande dans le secteur passagers de 6,5 % et 11,0 % respectivement. L’Amérique du Nord et l’Europe commencent également à sortir de l’ornière  avec des taux d’augmentation de la demande passagers de 2,1 % et 3,1 % respectivement, pour le mois de janvier.

Demande en hausse :

La demande dans le secteur passagers (qui a baissé de 2,9 % en 2009) devrait croître de 5,6 % en 2010. Il s’agit d’une amélioration par rapport aux prévisions de décembre dernier qui situaient l’augmentation à 4,5 %. Dans le secteur du fret, la demande (qui a diminué de 11,1 % en 2009), devrait augmenter de 12,0 % en 2010. Cette prévision est sensiblement meilleure que la précédente, qui se situait à 7,0 %.

28513_1267289425.jpg

 

 

Coefficient de charge :

Les transporteurs ont relativement bien ajusté leur capacité à la demande en 2009. Une forte reprise en fin d’année a fait grimper les coefficients de charge à des niveaux record, si on tient compte des fluctuations saisonnières. En janvier, le coefficient d’occupation dans le secteur passagers international était de 75,9 %, alors que le coefficient de charge du fret était de 49,6 %.

Rendements :

Des conditions plus serrées au plan de l’offre et de la demande devraient entraîner une augmentation des rendements de 2,0 % dans le secteur passagers et de 3,1 % pour le fret. Il s’agit d’une amélioration importante par rapport à la chute vertigineuse de 14 % subie par les deux secteurs en 2009.

Sièges premium :

Le segment des sièges «premium», qui se rétablit plus lentement que celui des sièges économiques, semble maintenant suivre un cycle de reprise en termes de volume. Mais il demeure 17 % inférieur au niveau record atteint au début de 2008. Les rendements associés aux sièges «premium», qui sont 20 % inférieurs au niveau record, pourraient être affectés par un changement structurel.

Carburant :

Dans une situation économique améliorée, le prix du carburant augmente. L’IATA a haussé sa prévision concernant le prix du pétrole pour la situer à 79 $US le baril, par rapport aux 75 $US envisagés précédemment. Il s’agit d’une augmentation de 17 $US le baril par rapport au prix moyen de 62 $US observé en 2009. L’impact combiné de l’augmentation de la capacité et de la hausse du prix du carburant devrait ajouter

19 milliards $US à la facture totale de carburant de l’industrie, qui atteindra 132 milliards $US en 2010. Cela représente 26 % des coûts d’exploitation, alors que cette proportion était de 24 % en 2009.

(source IATA)

1629911.jpg

 

 

Photos : 1 MD-83 Air Austral 2 B757 Continental @ Fabricio Jimenez 3 A330 Dragonair @ Xu Zheng

 

11/03/2010

Mise à niveau des Gripen Suédois !

 

 

_DSC0160.jpg

 

 

La capacité des Gripen C/D  de la Force aérienne suédoise est remise à niveau, le contrat  d’une valeur de 205,9 millions d’euros, permettra de moderniser les Gripen et de les préparer pour le grand chantier de modernisation.

Continuellement soumis  à l'ajustement et la mise à niveau de manière à rester efficace et de permettre une modernisation constante, les Gripen de la  Svenska Flygvapnet vont subir un chantier partiel  dont les buts sont : la mise à niveau des contre-mesures électroniques ainsi que les systèmes de communication embarqués, la diminution des coûts d’exploitation, l’intégration de systèmes d’armes de dernières générations et une adaptation des logiciels du radar Ericsson PS-05. De plus,  des améliorations sont également introduites pour réduire le bruit et les émissions des essais à exécuter lors de l'entretien du moteur.

Le chantier comprendra également la préparation au niveau du câblage à l’arrivée du radar AESA et de l’ensemble des systèmes «Updating» prévu dans le cadre du programme Gripen 2015-2030. Il s’agit ici du niveau technologique proposé à la Suisse dans le cadre du remplacement partiel de F-5.

IMG_3934IRISTAAMDeanWingrin_ed454.jpg

 

 

l’IRIS-T pour la SAAF :

En 2008, la SAAF (South Africa Air Force) à  sélectionné  le missile allemand de courte portée IRIS-T couplé au viseur de casque COBRA. L’IRIS-T a été préféré au missile indigène A-DARTER dont, la mise au point pose problème. Les IRIS-T viennent d’être livré à la SAAF pour équiper les Gripen C/D.

1008_454.jpg

 

 

Formation des Techniciens Thaï sur Gripen :

Les techniciens de la RTAF (Royal Thaï Air Force) ont entamé leur formation sur l’avion de combat Gripen, la formation est en cours à l’Ecole technique des Forces armées suédoises à Halmstad. Dans le cadre de leur entraînement, les techniciens ont passé du temps à l’usine de fabrication Gripen de Saab à Linköping. Le programme de formation des techniciens, fait partie du contrat d’acquisition de six chasseurs Gripen signé par la Thaïlande en 2008.

Photos : 1 Gripen D Flygvapnet. @Stefan Kalm 2 l’IRIS-T sur un Gripen de la SAAF.@ Dean Wingrin 3 Les techniciens de la RTAF @ Per Kustvik.

 

09/03/2010

Ravitailleurs de l’Air Force, Airbus abdique !  

 

 

784930443.jpg

 

 

WASHINGTON, Northrop Grumman associé à Airbus a déclaré qu’il renonçait à soumettre une d'offre pour le contrat d'avions ravitailleurs de l'US Air Force, estimant que le nouveau cahier des charges favorise un avion plus petit dérivé du B767 construit par Boeing.(Voir liens et articles précédents) !

Le groupe de défense ajoute qu'il n'adressera aucune protestation concernant ce cahier des charges pour éviter tout nouveau retard dans le remplacement de la flotte de tankers KC-135 vieillissants.

Rappel des faits :

Northrop et Airbus avait remporté le contrat en février 2008 avec un modèle dérivé de l'A330 (A330 MRTT) mais le contrat, évalué à 35 milliards de dollars, a été par la suite annulé, le gouvernement américain ayant validé une plainte de Boeing.

Northrop avait fait savoir au Pentagone en décembre qu'il ne participerait pas au nouvel appel d'offres à moins que le cahier des charges de l'US Air Force ne soit sérieusement modifié, car selon lui, il favorisait nettement le tanker proposé par Boeing, qui est dérivé du B767.

Boeing lui-même avait remporté ce contrat pour la toute première fois, alors qu'il était seul en lice, mais il en avait été dépossédé en raison d'un scandale de conflits d'intérêts.

On se souvient également que l’ancienne administration de la maison Blanche avait préféré l’offre européenne moins chère ! La nouvelle équipe dirigée par le Président Obama avait par contre déjà laissé entendre qu’elle préférerait soutenir une offre plus coûteuse, mais permettant de soutenir au mieux l’emploi aux Etats-Unis !

Nous voilà donc arrivé à la fin d’un long feuilleton. Boeing va donc remporter la mise avec son B767 Tanker NewGen!

Liens :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/03/05/boeing-presente-le-b767-tanker-newgen.html

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/12/02/ravitaille...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/10/02/usaf-relan...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/01/25/a330-mrtt-...

Photo : A330 MRTT lui-même ravitaillé par un A310MRTT @ EADS/Airbus

 

08/03/2010

Premier vol pour l’ATR 42-600

 

_PM05877.jpg

 

L’ATR 42-600 de présérie a effectué son premier  vol en fin de semaine passée, depuis Toulouse. Il s’agit de la nouvelle version du turbopropulseur de la gamme ATR. L’avion à volé durant deux heures de temps.

L’appareil propulsé par deux Pratt & Whitney PW127M a inauguré une campagne d’essais en vol d’environ 75 heures. Ce premier vol a permis de vérifier le bon fonctionnement de son avionique spécialement développée pour cette version, qui intègre les logiciels et systèmes informatiques d’aide à la navigation, d’enregistrement des données de vol et de pilotage automatique ainsi que des communications. Les autres éléments contrôlés concerne,  les  systèmes hydrauliques et électriques ainsi que l’équilibrage des hélices.

La grande ressemblance entre les versions ATR 72-600 & ATR 42-600 permettra à ce dernier de bénéficier des enseignements tiré des essais de l’ATR 72-600, dont la campagne d’essais en vol a débuté en juillet dernier. 

Les ATR 42-600 & ATR 72-600 entreront en service en 2011, ils ont à ce jour enregistré 59  commandes fermes dont 5 pour l’ATR 42-600.  

ATR 42/72 :

ATR (Aerei da Trasporto Regionale) est une entreprise franco-italienne formée d’EADS et Alenia Aeronautica filiale de Finmeccanica. Crée en 1981 sur base de la fusion de deux projets à l’époque d’Aerospatiale et  Aeritalia, l’accord donna naissance au lancement de l’ATR 42. Le premier prototype prendra l’air le 16 août 1984 et fut certifié en septembre 1985. La version allongée ATR 72 entra en service en 1989.

Le 2 octobre 2007, ATR a lancé la nouvelle série ATR 42-600 et ATR 72-600. Les deux nouvelles versions ont la même longueur que leurs prédécesseurs et des hélices à 6 pales. Les changements concerneront l'intérieur de l'appareil et la motorisation. Les nouveaux appareils consommeront moins de carburant par passager, seront moins polluants, plus fiables, plus efficaces et auront des coûts d'exploitation moindres.

ATR-11365.jpg

 

 

Photos : 1 & 2 Premier vol de l’ATR 42-600 @ ATR

 

 

06/03/2010

Somon Air choisit le B737-900

 

 

K64892_med.jpg

 

 

SEATTLE,  Boeing annonce la commande de 2 B737-900ER NG par la compagnie  basée à Douchanbé Somon Air. La commande est évaluée à 163 millions de dollars au prix catalogue.

La compagnie Somon air qui exploite actuellement 2 B737-800 prévoit d’élargir ses offres grâce à l’arrivée de ces deux nouveaux appareils en version long rayon d’action (Extended Range). Cette compagnie exploitera ces avions au départ de l’aéroport de Douchanbé en direction de l’Allemagne, la Turquie et la Russie. Lancée en février 2008, elle est la première compagnie privée du Tadjikistan.

Le B737-900ER / NG est le plus récent  membre de la famille 737, combinant des modifications de conception aérodynamique et fournit plus d'espace tout en permettant d’emporter  jusqu'à 215 passagers tout en conservant de hautes performances.

Depuis le début de l’année, Boeing enregistre un total de 32 commandes pour le B737 NG et 15 options.

Photo : le futur B737-900ER de Somon Air. @Boeing