22/11/2009

KLM : premier vol au biokérosène avec passagers

 

 

57149_1253368629.jpg

 

 

Lundi 23 novembre, la compagnie KLM va inaugurer le premier vol avec passagers en utilisant comme carburant du biokérosène !

Si plusieurs compagnies ont déjà testé de tel vol sans passagers, la compagnie KLM est la première à avoir reçu de la part d’un organisme d’inspection des transports une telle autorisation.

L’avion utilisé sera un Boeing 747 de la compagnie néerlandaise. Le nombre de passagers sera cependant limité. Le mélange utilisé (biocarburant et kérosène fossile) est à base de plante de Cameline. Une matière dont la culture à un faible impact sur l’environnement, car ne nécessitant que peu d’eau, peu d’engrais et capable de s’adapter à de multiple terrain pour sa culture.

Cette utilisation pourrait permettre de réduire à terme près de 80% des émissions de CO2 émise par un avion de ligne classique.

Lien sur les sujets déjà publiés :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/10/21/la-situati...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/04/03/premier-vo...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/03/25/bio-kérosène-l-aventure-continue.html

 

Photo : Un B747 de KLM (ici en version cargo). @ Fabricio Jimenez.

 

21/11/2009

Premier vol pour l’A380 d’Air France

 

 

15547_1241929443321_1081875551_755082_1303263_n.jpg

 

 

Vendredi le premier Airbus A380 d’Air France a effectué son vol inaugural avec 538 passagers entre Paris et New York. Particularité de ce vol, le copilote est une femme !

Première traversée :

L’Airbus A380 d’Air France  a décollé vendredi à 11h45 de l’aéroport de Roissy avec 538 passagers à son bord et a atterrit à l’aéroport de New York Kennedy à 13h07 (18H07 GMT) locales. Aux commandes du vol AF380 se trouvaient le commandant de bord Benoît Laurent et une copilote, Patricia Haffner, la première femme à avoir réussi le concours de l'Ecole nationale de l'aviation civile (ENAC) en 1974. Maman de deux enfants, elle est aussi la première femme commandant de bord sur Boeing 777 et depuis la première habilitée sur l'A380.

Sièges aux enchères :

Durant ce vol, le service et la sécurité étaient assurées par vingt-deux hôtesses et stewards. Première oblige, pour ce  vol, les passagers ont eu droit à quelques privilèges, comme un trio de jazz et les tours de magie de deux prestidigitateurs.

Parmi les passagers, près de 380 avaient payé un billet aux enchères, autour de 1.000 euros pour un siège en classe économique, dont le bénéfice est destiné à des oeuvres de charité à destination des enfants. Cette somme sera donnée à des projets humanitaires soutenus par la fondation Air France comme l'Association Art et Développements en France (ateliers de peinture de rue), l'association François-Xavier Bagnoud en Afrique du Sud (programme extra-scolaire pour les orphelins du Sida) ou l'Association Plan France en Inde (amélioration des conditions de vie des enfants travailleurs).

Le résultat net des enchères a atteint «plus de 300.000 euros», a annoncé le directeur général d'Air France, Pierre-Henri Gourgeon.

800875525.jpg

 

 

L’exploitation des A380 AF :

L’A380 d’Air France sera opéré quotidiennement sur la route Paris-New York, avec une capacité de 538 passagers dont 80 sièges en classe affaires et 9 en première classe. Les sièges de la classe économique se répartissent comme suit : 106 sièges sur le pont supérieur et 343 au pont inférieur.

Avec l’arrivée des prochains modèles de l’A380, Air France opérera ensuite à destination de Dubaï (le 18 janvier ) et Johannesbourg en Afrique du Sud (février). Tokyo sera la quatrième destination du SuperJumbo d’ici le mois d’avril.

Pour la compagnie française l’A380 est un très gros investissement, au prix catalogue unitaire de 327 millions de dollars, il représente une dépense importante en cette période difficile. Le groupe AF a publié vendredi une lourde perte de 573 millions d’euros sur le premier semestre de son exercice 2009/10.

 

15547_1241929523323_1081875551_755084_2841649_n.jpg

 

 

Photos : 1 & 3 Décollage vendredi de Paris de l’A380AF @ Paul Marais-Hayer. 2 Intérieur classe affaires de l’A380 AF. @ Air France

 

20/11/2009

EAU : Que le meilleur gagne !

 

 

 

1363983.jpg

 

 

Salon aéronautique de Dubaï : Dans le cadre du remplacement des Mirage 2000-9 des Emirats Arabe Unis, ceux-ci viennent d’annoncer un grand concours qui opposera les trois prétendant : Le F-22 Raptor, le Rafale et l’Eurofighter !

Les Emiratis fins négociateurs :

Si pour certain, à l’évidence le contrat semblait être quasiment réglé, il n’en est rien ! Les Emiratis s’avèrent être de fins négociateurs et ceci se confirme avec cette invitation faite aux trois constructeurs que sont:  Lockheed pour le F-22, Dassault et le Rafale ainsi que EADS et l’Eurofighter à concourir les uns contre les autres sur la base aérienne d’Al Dhafra. Les résultats de cette affrontement à trois, dans le cadre de l’ATLC (Advanced Tactical Leadership Course) seront déterminant dans le choix final.

Chaque constructeur mettra en oeuvre 6 appareils en service dans des Forces aériennes (Armée de l’air pour la France, Britannique pour l’Eurofighter et US Air Force pour le F-22).

 

nellis2008_120.jpg

 

 

La surprise américaine :

Si le Rafale et l’Eurofighter ne sont pas une surprise, l’arrivée inopinée dans la course du F-22 Raptor américain a de quoi surprendre ! En effet, ce dernier appareil n'avait pas été autorisé par le Pentagone à être exposé au dernier salon du Bourget, mais à Dubaï, il a multiplié les exhibitions. Sans être présent au sol (l'appareil de présentation venait d'Al Dhafra), il a remporté un vif succès de curiosité, notamment grâce aux manoeuvres saisissantes de virtuosité permises par ses tuyères à poussée vectorielle. Jusqu’à présent le F-22 n’avait pas été autorisé à l’exportation par le Congrès. Hors, il s’avère que la nouvelle administration US à besoin d’argent et celui-ci, non seulement, semble être ouvert à l’exportation pour les EAU mais également à Israël. Dans le cas présent, il semble à l’évidence que les Américains ont mené des négociations en sous-main avec  les EAU !

 

abflug_rafale.parsys.84029.3.photo.Photogallery.gif.jpeg

 

 

Les exigences des EAU :

Les EAU désirent se doter d’une soixantaine d’avions de combat de dernière génération pour un montant qui avoisine les 7 milliards d’euros ! A fin de répondre à une utilisation optimale en milieu chaud, l’avion doit avoir un moteur d’une poussée d’au moins 9 tonnes et permettre une bonne accélération, étant donné l’exiguïté du territoire. Abou-Dhabi désire  une large gamme de missiles, courte portée (avec viseur de casque) et longue portée de la génération Meteor (MBDA) ou FRAAM (Lockheed-Martin). Le Radar doit être de la génération AESA.

abflug_eurofighter.parsys.6708.1.photo.Photogallery.gif.jpeg

 

 

Photos : 1 Mirage 2000-9 EAU @ Aldo Bidini. 2 F-22 Raptor @ Peter Steehouwer. 3 Rafale, 4 Eurofighter @ Armasuisse.

 

19/11/2009

Premier vol pour le SAAB 340AEW Thaï

 

 

Thai Gripen - Saab 340AEW SaabHR-Peter Liander_1125.jpg

 

 

Le Saab 340 Erieye AEW destiné à la Royal Thaï Air Force à effectué son premier vol en Suède. Cet avion fait partie de la commande d’avion de chasse Gripen C/D passée par la Thaïlande auprès du constructeur suédois. L’appareil dont un second est en option devra opérer avec le nouveau chasseur Gripen et les F-16 déjà en service dans la RTAF.

Le binôme Gripen/Saab 340AEW :

Le constructeur suédois à réussi en Thaïlande à placer son binôme Gripen/340AEW (Airborne Early Warning), qui représente une parfaite intégration entre le système de détection aéroporté et l’avion de combat. Le Radar Erieye permet la détection lointaine et le contrôle aérien avancé. Développé par Saab Microwave Systems, le radar est basé sur une antenne active (AESA) et peut être monté sur différentes plateformes volantes comme les Saab 340/2000  ou sur des cellules de type Embraer 145. Le radar fournit une couverture de 360 degrés et a une plage instrumentale de 450 km avec une  gamme de détection de 350 km dans un environnement hostile et dense en matière de guerre électronique. L’ensemble dispose également d'un mode de surveillance maritime.

Le système permet une couverture avec de faible et moyenne fréquence de répétition des impulsions (agility Air modes Frequency-to-air)  et, en mode air-surface utilise une fréquence à impulsions haute, Doppler en  bande E/F (3 GHz), intégrant 192 transmetteurs bidirectionnelles, qui se combinent pour produire un faisceau de rayons dans  un  secteur d'exploitation de 150 ° de chaque côté de l'avion . Le système reçoit et traite dans les deux sens les informations transmises par le réseau Link16  à destination des chasseurs Gripen.

Salon aéronautique de Dubaï :

Saab à signé un contrat avec les Emirats Arabes Unis (EAU) pour la vente de 2 Saab 340 AEW d’une valeur de 220 millions $US.

 

 

Thai Saab 340AEW Saab-Peter Liander_829.jpg

 

 

Lien premier d’un Gripen Thaï :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/09/19/le-premier...

 

Photos : 1 Saab Gripen et Saab 340 AEW RTAF, 2 SAAB 340 Erieye AEW. @ Saab - Peter Liander.

 

12:40 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nouveaux avions militaires, défense, rtaf |  Facebook | |

17/11/2009

Les Emirats choisissent le Pilatus PC-21 !

 

 

topelement.jpg

 

 

Salon aéronautique de Dubai, les Emirats Arabes Unis (EAU) annoncent l’achat du dernier né des avions d’entraînement Pilatus PC-21 ! Il s’agit là du troisième client pour cet avion de la nouvelle génération.

Un contrat de 500 millions de francs suisses :

Les Emirats et la société  Pilatus à Stans ont conclu la vente pour 25 appareils, dont la livraison commencera en 2011. La décision de choisir le PC-21 en tant que système complet de formation permettra aux EAU de se conformer avec les équipements de 4e génération. L’avion suisse travaillera-t-il en binôme avec le Rafale ? En effet, Dassault aviation est actuellement en discussion pour la vente du Rafale aux EAU, dans le cas d’une telle vente, c’est le PC-21 qui sera chargé de la formation et la transition sur le chasseur français!

Le choix s’est fait après une profonde évaluation, toutes les options disponibles ont été étudiées. Il s’agit là d’une percée majeure de Pilatus au Moyent-Orient.

 

La génération PC-21:

Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités offrant une nouvelle dimension. En effet, il s’agit là d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde  d’assurer une transition directe vers des chasseurs modernes tels que F/A-18, Rafale, Gripen, Eurofighter, pour ne citer que ceux-là. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, d'ailleurs il n'est pas possible de le modifier sans altéré la connectivité des système et le rendre innutilisable.

Le Succès du PC-21 :

Cette commande porte à 50 le nombre de PC-21 exportés depuis sa mise en service, déjà en service dans la Force aérienne Singapourienne (19), les EAU constituent le second pays d’exportation (25). La Suisse utilise depuis une année le PC-21 (6) avec succès et devrait probablement commander deux autres machines avec le programme d’armement 2010.

DSC_0156.JPG

 

 

Liens déjà publié sur le PC-21 :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/09/30/pilatus-pc...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/09/18/le-pc-21-e...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/07/30/le-pilatus...l

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/04/13/pilatus-pc...

Photos : 1 PC-21 en démo à Dubai. @ Pilatus aircraft. 2 PC-21 Swiss Air Force à Sion. @ Pascal Kümmerling