25/07/2011

La Corée du Sud cherche un nouvel avion combat !

 

245837736[1].jpg

La Corée du Sud annonce avoir avancé son programme de modernisation de sa Force aérienne, avec l'intention d'acquérir d'ici 2015 d'un nouvel avion de combat. Le programme FX est estimé à neuf milliards de dollars et concerne un appareil de la génération 4+ ou 5ème générations.

 

1692004897[1].jpg

Les prétendants pour ce marché :

 

Première surprise au sein des appareils en compétition, avec la confirmation de l'agence sud-coréenne que le constructeur russe Sukhoi via l'agence Rosoboronexport proposait le Sukhoi T-50 (PAK-FA) ! Il s'agit là d'une première pour cet appareil qui de plus, n'existe, aujourd'hui qu'à l'état de prototype.

Du coté américain, le principal alliés de la Corée du Sud on trouve deux appareils, le Boeing F-15 "Silent Eagle" et le Lockheed-Martin F-35A.

Le seul concurrent européen est l'EADS Eurofighter "Typhoon II".

 

1597393887[1].jpg

Une compétition en trompe l'oeil :

Etonnament, le Rafale de Dassault et le Gripen NG de SAAB ont été prématurément écarté de la compétition et celà, non pas parce, qu'ils ne répondaient pas en matière de compétence technologiques, mais bien parce que, le lobbying américain est en soi très présent dans la région. De fait, la présence du Sukhoi T-50 est plus un alibi permettant aux Sud Coréen de freiner cette pression et de feindre une certaine liberté de choix ! A suivre !

GLD-115905_fc85d38ab6[1].jpg

Photos : 1

Sukhoi T-50 (PAK-FA) @ Sukhoi 2 F-15 Silent Eagle @ Boeing 3 Lockheed-Martin F35 @ Lockheed-Martin 4 Eurofighter @EADS

 

 

23/07/2011

Nouvelle distinction pour la Patrouille Suisse !

9963788[1].jpg

Après avoir reçu une distinction au meeting Airpower 2011 à Zeltweg en Autriche, la Patrouille Suisse vient à nouveau d'etre honorée à l'étranger pour son travail !

Noble distinction pour la Patrouille Suisse (PS) à l’ILA 2010 de Berlin: parce qu’elle démontre année après année comment s’estompent les frontières physiques et parce qu’elle franchit toujours de nouveaux murs, la formation de vol acrobatique suisse a été honorée dimanche 13 juin à Berlin en recevant un morceau original du Mur de Berlin.

Dimanche dernier, journée de clôture de l'exposition internationale de l'aéronautique et de l'aérospatiale (ILA) 2010, le commandant de la Patrouille Suisse, le lieutenant-colonel Daniel Hösli, s'est vu remettre par le promoteur et administrateur du Mur Patrice Lux un morceau original du Mur de Berlin d'environ 2,7 tonnes et provenant de la fortification de frontière de la Potsdamer Platz. En plus de l'équipe de la Patrouille Suisse, Raymond Hosch, président de la direction de la Foire de Berlin, et le colonel EMG Jörg Köhler, attaché de défense suisse en Allemagne, ont également assisté à la cérémonie. Avec cette distinction, la Patrouille Suisse figure en prestigieuse compagnie: avant elle, Ronald Reagan, Bill Clinton, Michail Gorbatchev et le roi du sprint Usain Bolt l'avaient également reçue.

Pays partenaire de l'ILA 2010, la Suisse a également fêté cette année les 100 ans de l'aviation suisse. A Berlin, la Patrouille Suisse a connu un grand succès. On ignore encore où elle exposera son morceau du Mur de Berlin. Une chose est sûre toutefois, ce sera en Suisse.

auszeichnungen.parsys.19460.Image[1].jpg

Photos : 1 Patrouille Suisse en vol 2 A Berlin @ Swiss Air Force

22/07/2011

Moteurs russes pour le J-10 Dragon Veloce !

 

j10_6_large[1].jpg

La Russie a recu un contrat pour la livraison de moteur AL-31FN pour équiper le chasseur Chengdu J-10 "Dragon Veloce". Ce contrat d'une valeur de 500 milions de dollars prévoit la fourniture de 123 moteurs  à la Chine.

L'AL-31FN est basé sur le standard moteur initialement destiné au Su-27, il est reconfiguré pour répondre aux demandes de la version monomoteur du J-10 chinois .La Chine a signé un cinquième contrat avec Rosoboronexport Russie pour la fourniture du moteur Saturne AL-31FN turboréacteur de l'usine Saliout MMPP pour alimenter le Chengdu J-10 de combat multi-rôle. Les livraisons débuterons en 2013, mais les 13 moteurs seront livrés avant la fin de cette année. Au total la Chine aura acheté 399 moteur AL31FN, ce chiffre correspont au nombre total de J-10 en production.

Moteur chinois peu fiable ?


Cette nouvelle commande pour l'AL-31FN a inévitablement soulevé la spéculation concernant le moteur chinois initiallement devellopé pour equiper le J-10, le WS-10A. Le turborecteur WS-10A "Taihang" développé par l'Institut 606 vole deja sur les J-11B et J-15 qui sont tous bimoteurs, hors, se revirement chinois pour equiper le J-10 qui est monoreacteur laisse à penser que celui-ci souffre de nombreux problèmes de fiabilites qui s'additionnes à des soucis de capacités de production qui retardent considerablement le programme J-10. La production du J-10 est actuellement soutenue avec la mise en ligne prochaine de la nouvelle version J-10C "Super Veloce" qui doit venir completer le parc actuel des J-10A.

Rappel :

Initialement le projet du J-10 de la CAC (Chengdu Aircraft Industrial Co) devait permettre à la Chine d’obtenir un appareil équivalent aux Mig-29 et Sukhoi 27 Russe. Mais voyant le développement croissant d’avions de hautes technologies multirôles en Occident (F/A-18, Rafale, Grippen, Typhoon II), le programme évolua vers un avion pouvant soutenir la comparaison. Mais les ingénieurs chinois se heurtèrent rapidement à des problèmes techniques insurmontables et durent faire appel à des entreprises étrangères pour mener à bien un tel projet. Le Pakistan tout d’abord qui livra une cellule de F-16 A/B, puis le constructeur Israélien IAI qui venait d’abandonner son projet LAVI et qui accepta de vendre un peu de technologie à la Chine. Vente cependant très limitée ! Le tout complété par un peu d’espionnage industriel en Europe notamment.
Le premier prototype effectua son vol inaugural à la mi-1996, le second prototype dont on ne connaît pas exactement la date du premier vol fut perdu fin 1997, semble-t-il à cause d’une panne des commandes de vol électriques. C’est à partir de 1998 que la version dite officielle du J-10 commença ses essais en vol. Il faudra attendre le 29 décembre 2006 pour la Chine reconnaisse officiellement l’existence de cet avion.
La première escadrille de transformation sur le Jian-10 commença sa transition en 2003 au centre de formation et d'expérimentation de Guangzhou, mais de façon pénible car la dizaine de machines ne disposaient pas de radar et de nombreux problèmes de mise au point du réacteur WS-10A chinois pénalisèrent la formation des pilotes. A ce jour, les J-10 ont reçu un réacteur russe de type Liulka Saliout AL-31F (équivalent Sukhoi Su-37). Fait incroyable, le J-10 ne dispose pas d'aérofrein, mais utilise un bon vieux parachute de freinage lors de l'atterrissage.
A ce jour, environ 300 exemplaires du Jian-10 Dragon véloce ont été commandés dont 150 sont déjà en service.

e01c5b0c8b[1].jpg
Photos : 1 Chengdu J-10 @ Agence  Chine nouvelle 2 moteur Saturne AL31-FN @ Saturne

21/07/2011

Le CFM56-7BE sur B737 !

K65383-02[1].jpg

Seattle, Le premier Boeing B737 Next-Generation avec les moteurs certifiés avec amélioration des performances a été livré !

La compagnie China Southern Airlines a recu le premier Boeing B737-800 doté de la nouvelle configuration moteur du CFM56-7BE, qui est maintenant de série sur tous les B737 en livraison. Cette conception améliorée qui inclut une modification des turbines hautes et basses pression et couplée avec une réduction de la traînée de la l'avion. Ces modifications mises en place plus tôt que prévu par le constructeur américain vont permettre une nouvelle diminution de la consomation de carburant ainsi qu'une réduction des coûts de maintenance.

La nouvelle version du CFM56 fait partie d'une série d'améliorations testées en 2010 par Boeing dont l'objectif est de la réduction de la consomation en continu. En effet, Boeing a mis en place un systeme de réduction des coûts depuis la mise en service en 1998 du premier B737 Next-Generation qui a permis de réduire ceux-ci de 7%.

La combinaison Boeing 737NG / CFM56-7BE permettra aux opérateurs de bénéficier d’une amélioration de 2 % de la consommation de carburant, ce qui se traduira également par une réduction de 2 % des émissions de carbone. De plus, la version -7B améliorée permettra de réduire les coûts de maintenance jusqu’à 4 %, en fonction de la poussée du moteur.

Le programme de modernisation du CFM56-7BE, lancé au début de l'année 2010 par CFM, est terminée. CFM utilise des codes de calcul avancés et des techniques de conception tridimensionnelles pour optimiser le profil des turbines haute et basse pression afin d’améliorer les performances du moteur. Par ailleurs, CFM a améliore la durabilité du moteur et réduit le nombre de ses composants pour parvenir à des coûts de maintenance plus faibles.

CFM56-7BE_RED_560[1].jpg

Photos : 1 B737-800 China Southern Airlines avec le CFM56-7BE @ Boeing 2 CFM56-7BE @ CFM International.

 

 

 

21:39 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : b737 ng, china southern airlines, cfm56-7be |  Facebook | |

20/07/2011

Grosse commande d’American Airlines à Boeing & Airbus !

B738_N833NN_American_Airlines_delivery[1].jpg

CHICAGO, American Airlines a annnoncé hier  une commande record de 460 monocouloirs à Boeing, mais aussi à Airbus pour la première fois depuis la fin des années 1980. Le constructeur de Seattle a par ailleurs offert son B737 avec une nouvelle motorisation, ce qui laisse entrevoir, enfin, un semblant de position du constructeur sur une mise a jour de son B737 avant la mise en chantier d’un nouvel appareil.

La troisième compagnie américaine commande 260 appareils de la famille A320 d'Airbus, avec des options pour 365 autres, tandis qu'elle achète 200 B737, avec des options pour 100 supplémentaires, représentant un total près de 40 milliards de dollars, dont 23 milliards pour Airbus.La commande comporte 100 unités d'une nouvelle version du B737 de Boeing, avec un nouveau moteur, le LEAP-X construit par CFM International,

Remotorisation des B737 :

Boeing a offert d'installer un nouveau moteur sur la version actuelle de son B737. Visiblement, les succès realisés par Airbus avec la gamme NEO (New Engine Offer) on finit par décider Boeing a fin de pouvoir rivaliser a court terme sur le marché des monocouloirs. Mais Boeing garde toujours l’option de se lancer dans la realisation d’un nouvel appareil pour remplacer le B737 à l’aube de 2020 !

3eed341616.jpg

Photos : 1 B737 American Airlines @ AA 2 A320NEO @ Airbus