28/07/2011

Lufthansa commande l'A320NEO !

 

 

7de6fce56a[2].jpg

 

 

Lufthansa a passé une commande ferme portant sur 30 appareils de la famille A320neo d’Airbus. Ce contrat fait suite à l’approbation du Conseil de Surveillance de Lufthansa concernant l’acquisition d’appareils de la famille A320neo, en mars dernier. Cette commande comprend 25 A320neo et cinq A321neo. Ces appareils seront équipés des turboréacteurs de nouvelle génération PW1100G de Pratt & Whitney "PurePower". Avec cette nouvelle transaction, le Groupe Lufthansa, principale compagnie cliente d’Airbus, a fait l’acquisition de 443 appareils d’Airbus au total.Les nouveaux appareils à faible consommation de carburant s’intégreront parfaitement dans la flotte et la stratégie de Lufthansa

 

Grâce à leurs nouveaux moteurs plus efficients et à leurs grands dispositifs d’extrémités de voilure dénommés "Sharklets", les appareils de la famille A320neo afficheront des économies de carburant pouvant atteindre 15 pour cent, ce qui représentera quelque 3 600 tonnes d’émissions de CO2 en moins par an et par avion. En outre, ces appareils, qui permettront d’obtenir une réduction à deux chiffres des émissions de NOx et une réduction du niveau sonore des moteurs, seront de bons voisins sur tous les aéroports où Lufthansa les exploitera.

 

Rappel :

Avec plus de 360 appareils d’Airbus actuellement en exploitation (dont 254 appareils de la famille A320, 38 A330, 65 A340 et huit A380), le Groupe Lufthansa est, à ce jour, le principal utilisateur d’appareils Airbus dans le monde. Avec cette transaction portant sur 30 appareils, le Groupe Lufthansa peut se prévaloir d’un carnet de commandes comprenant 85 appareils de la famille A320, huit A330 et sept A380.

 

Photo : A320NEO aux couleurs de Lufthansa @ Airbus

 

06:41 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : a320neo, lufthansa, airbus, remotorisation |  Facebook | |

27/07/2011

Israël cherche un jet d'entrainement !

 

73884_178418868840245_100000164007147_678807_8026494_n[1].jpg

La Force aérienne israélienne "Heyl Ha’avir" cherche un remplacant à ses Douglas A-4 "Skyhawk" qui équipent encore son école de pilotes. Un short list a été établie avec deux appareils encore en concurrence. L'appareil choisi viendra rejoindre les HawkerBeechraft T-6 Texan II de formation de base.

 

Coréens contre Italiens :

L’armée israélienne souhaiterait négocier l’achat de 20 à 30 avions, il s’agit de la première fois depuis la "guerre des Six Jours" en 1967 qu’Israël s’intéresse à des appareils qui ne soient pas de fabrication américaine. Pour cela, deux appareils sont encore en compétition, soit le T-50 "Golden Eagle" du coreen KAI et le M-346 de l'italien Alenia Aermacchi.

Dans les derniers mois, la Force Aérienne a testé les performances des deux jets, et de hauts officiers de l’Air Force affirment que les deux jets se valent. L'avion choisi sera acheté par une joint-venture créée par Elbit Systems et Israel Aerospace Industries, qui vendra le temps de vol à l’Air Force.

T50[1].jpg

Dernière ligne droite :

Une délégation de trois officiers de haut rang de la "Heyl Ha’avir" doivent se rendre cette semaine à Séoul afin d’examiner la possible acquisition du T-50 Golden Eagle. Elle fait suite à une visite similaire en Italie, la semaine dernière !

Le T-50 Golden Eagle :

Les T-50 Golden Eagle et largement dérivé du Lockheed Martin F-16 Fighting Falcon et dispose de nombreuses similitudes, les ingénieurs de KAI se sont largement inspiré de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose par contre d’une avionique entièrement coréenne mais couplée à un certain nombre d’élément d’origine américaine comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une de durée de 8000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4 .

Le M-346 :

L'Aermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile delta construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux réacteurs Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2 880 kgp sont produits sous licence par Fiat- Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-BakerMk 16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multi-fonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital Fly-by-Wire programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1 800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage, et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

 

M346A2536[1].jpg

Photos : 1 A-4 Skyhawk @ Pascal Kummerling 2 KAI T-50 Golden Eagle @ KAI 3 Alenia Aermacchi M-346 @ Alenia

 

 

26/07/2011

Taiwan modernise son chasseur "Ching-Kuo"!

AIR_F-CK-1C-D_Unveiling_Chang-Song_Wang_GFD1-2_lg[1].jpg

Taiwan, la mise à niveau des 128 avions chasseurs AIDC A-1 "Ching-Kuo" est achevée, est ceci pour faire face au Chengdu J-10 et autres SU-30 chinois déployés dans le détroit de Taiwan.

 

Le FCK-1 C/D Hsiung Ying :

L'appareil modernisé porte également un nouveau nom : FCK-1C / D "Hsiung Ying" (Brave Hawk). Le consortium AIDC a effectué toute une série d’amélioration sur le F-CK1C/D comme le cockpit numérique et un radar amélioré. Le précédent radar Golden Dragon CD-53 à impulsions Doppler n’était efficace que pour ces cibles terrestres. Le radar actuel peut fonctionner en mode air-air avec également un mode de recherche naval sur plus de 80 miles nautiques.

Les FCK-1C/D ont également été équipés de réservoirs de carburant supplémentaires pour étendre leur autonomie et leur temps de patrouille. L’avion a une structure renforcée pour accueillir des réservoirs et des pylônes d’armements supplémentaires comme des missiles air-air Tien Chien II Sky Sword. L’intégration de missiles Sky Sword II et de bombes Wan Chien guidés par GPS fera du F-CK-1C un véritable chasseur polyvalent.

ELEC_F-CK-1C-D_Cockpit_Chang-Song_Wang_GFD1-2_lg[1].jpg

Rappel :

Le premier Ching-Kuo de série a été livré à la RoCAF en janvier 1994 et la dernière des 130 machines le 26 décembre 1998. L’avion dépendant de matériel d’origine américaine se voit dès lors soumis à embargo lors de possible contrat à l’étranger. De ce fait aucun A-1 n’a été livré à l’extérieur de l’île et le coût d’un seconde série serait dès lors impossible à assumer pour son constructeur comme pour le gouvernement Taiwanais. En conséquence, depuis l’année 2000 La Force aérienne Taiwanaise s’est dotée depuis de 60 Mirage 2000-5 et 150 F-16A/B block 20/30 pour un prix nettement moins élevé. Notons au passage que la RoCAF et l’une des Armée de l’Air les mieux équipée de la région, ce qui ne manque pas de contribuer à irriter régulièrement le gouvernement de la Chine communiste qui, rappelons le, lorgne toujours sur la petite île.


Un appareil pourtant insuffisant :

Une chose est évidente, malgrés cette modernisation l'appareil taiwannais reste très inférieur aux appareils occidentaux et à ceux en services en Chine, on peut aisément parler d'une génération de retard en matiere technologique, portée radar, et une sous motorisation des deux moteurs Garrett ITEC-TFE 1042-1070 qui génèrent une poussée de seulement 42kN. A tel point que, Tapei cherche à acheter 66 F-16 C/D Block 60 dont la demande est actuellement bloquée à Washington.

2117552874[1].jpg

Photos : 1 le nouveau FCK-1 C/D 2 Le cockpit modernisé 3 L'ancienne version A-1 Ching-Kuo @ AIDC

 

 

25/07/2011

La Corée du Sud cherche un nouvel avion combat !

 

245837736[1].jpg

La Corée du Sud annonce avoir avancé son programme de modernisation de sa Force aérienne, avec l'intention d'acquérir d'ici 2015 d'un nouvel avion de combat. Le programme FX est estimé à neuf milliards de dollars et concerne un appareil de la génération 4+ ou 5ème générations.

 

1692004897[1].jpg

Les prétendants pour ce marché :

 

Première surprise au sein des appareils en compétition, avec la confirmation de l'agence sud-coréenne que le constructeur russe Sukhoi via l'agence Rosoboronexport proposait le Sukhoi T-50 (PAK-FA) ! Il s'agit là d'une première pour cet appareil qui de plus, n'existe, aujourd'hui qu'à l'état de prototype.

Du coté américain, le principal alliés de la Corée du Sud on trouve deux appareils, le Boeing F-15 "Silent Eagle" et le Lockheed-Martin F-35A.

Le seul concurrent européen est l'EADS Eurofighter "Typhoon II".

 

1597393887[1].jpg

Une compétition en trompe l'oeil :

Etonnament, le Rafale de Dassault et le Gripen NG de SAAB ont été prématurément écarté de la compétition et celà, non pas parce, qu'ils ne répondaient pas en matière de compétence technologiques, mais bien parce que, le lobbying américain est en soi très présent dans la région. De fait, la présence du Sukhoi T-50 est plus un alibi permettant aux Sud Coréen de freiner cette pression et de feindre une certaine liberté de choix ! A suivre !

GLD-115905_fc85d38ab6[1].jpg

Photos : 1

Sukhoi T-50 (PAK-FA) @ Sukhoi 2 F-15 Silent Eagle @ Boeing 3 Lockheed-Martin F35 @ Lockheed-Martin 4 Eurofighter @EADS

 

 

23/07/2011

Nouvelle distinction pour la Patrouille Suisse !

9963788[1].jpg

Après avoir reçu une distinction au meeting Airpower 2011 à Zeltweg en Autriche, la Patrouille Suisse vient à nouveau d'etre honorée à l'étranger pour son travail !

Noble distinction pour la Patrouille Suisse (PS) à l’ILA 2010 de Berlin: parce qu’elle démontre année après année comment s’estompent les frontières physiques et parce qu’elle franchit toujours de nouveaux murs, la formation de vol acrobatique suisse a été honorée dimanche 13 juin à Berlin en recevant un morceau original du Mur de Berlin.

Dimanche dernier, journée de clôture de l'exposition internationale de l'aéronautique et de l'aérospatiale (ILA) 2010, le commandant de la Patrouille Suisse, le lieutenant-colonel Daniel Hösli, s'est vu remettre par le promoteur et administrateur du Mur Patrice Lux un morceau original du Mur de Berlin d'environ 2,7 tonnes et provenant de la fortification de frontière de la Potsdamer Platz. En plus de l'équipe de la Patrouille Suisse, Raymond Hosch, président de la direction de la Foire de Berlin, et le colonel EMG Jörg Köhler, attaché de défense suisse en Allemagne, ont également assisté à la cérémonie. Avec cette distinction, la Patrouille Suisse figure en prestigieuse compagnie: avant elle, Ronald Reagan, Bill Clinton, Michail Gorbatchev et le roi du sprint Usain Bolt l'avaient également reçue.

Pays partenaire de l'ILA 2010, la Suisse a également fêté cette année les 100 ans de l'aviation suisse. A Berlin, la Patrouille Suisse a connu un grand succès. On ignore encore où elle exposera son morceau du Mur de Berlin. Une chose est sûre toutefois, ce sera en Suisse.

auszeichnungen.parsys.19460.Image[1].jpg

Photos : 1 Patrouille Suisse en vol 2 A Berlin @ Swiss Air Force