17/12/2010

Convoyage du Phantom Ray sur un B747

bds_feat_MSF10-0214-001_phantom_ray_700.jpg

 

Je vous parlais il y a quelques jours du début des essais pour le drone Phantom Ray et de son convoyage sur le dos d’un B747. Voici un volet consacré à se duo particulier :

La journée du 13 décembre fût particulière, car elle a vu se dérouler une scène un peu particulière dans le domaine de l’aviation. Si le vol d’une navette spatiale sur le dos d’un B747 est devenu « presque » banal, celui d’un drone géant est en soit une première !

bds_feat_MSF10-0213-002_phantom_ray_400.jpg

Pour ce premier vol d’essais, le B747 SCA a grimpé à14.000 pieds et a permis de vérifier la parfaite intégration du drone sur le dos de son porteur.

Pour permettre un tel vol, il a fallut créer un adaptateur pour pouvoir attacher le drone Phantom Ray sur le dos du B747 NASA Shuttle Carrier Aircraft (SCA) de la NASA.

Le vol a fût une première en 33 ans d’exploitation du B747 SCA, dont, il s’agissait pour la première fois de transporter un autre aéronef que l’une des navettes spatiales. Cette réalisation est devenue réalité grâce à un travaille de collaboration entre les ingénieurs de Boeing et de la NASA.

L’ingénieur en chef du programme, Jill Brigham déclare qu’après les analyses dynamiques, les résultats ont montrés qu’il n’y aurait pas de problème particulier et que la structure du Phantom Ray est suffisamment solide.

Ce vol, va être suivit du convoyage du drone Phantom Ray à destination du centre de recherche de Dryden, sur la base aérienne d’Edwards en Californie ou vont se poursuivre les essais du drone géant.

bds_feat_MSF10-0213-060_phantom_ray_400.jpg


Lien sur le Phantom Ray :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/05/13/boeing-pre...

 

 

 

Photos : le Phantom Ray sur le B747 @ Boeing

 



08:34 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : phantom ray, b747 sca, nasa, transport de drone |  Facebook | |

16/12/2010

Bombardier présente le CRJ1000 NextGen !

BA-CRJ1000NG_Sunrise.jpg

 

Bombardier Aéronautique a présenté hier les deux premiers biréacteurs régionaux CRJ1000 NextGen destinés à ses clients de lancement, Air Nostrum de Valence, en Espagne, et Brit Air de Morlaix, en France. Lors d’une cérémonie à l’usine de Bombardier à Mirabel (Québec), où les avions CRJ1000 NextGen sont construits, les deux appareils étaient exposés côte à côte, arborant les couleurs des deux clients de longue date de Bombardier.

Air Nostrum est client de Bombardier depuis 1998 et a commandé 19 biturbopropulseurs de la Série Q et 81 biréacteurs régionaux de la série CRJ. Brit Air s’est jointe à la famille Bombardier en 1994 et a commandé 49 biréacteurs de ligne de la série CRJ. Brit Air a également été le client de lancement du biréacteur régional CRJ700.

Brit Air a indiqué qu’elle prévoit déployer son premier avion CRJ1000 NextGen sur la liaison Lyon-Rome pendant la prochaine période des Fêtes.

BA-CRJ1000NG_Economy_Class_02.jpg

 

 

Biréacteur CRJ1000 NextGen :

Le biréacteur régional CRJ1000 NextGen, le plus récent et le plus gros avion de la gamme qui a inauguré l’ère des biréacteurs régionaux en 1992, a effectué son vol inaugural dans sa version prototype le 3 septembre 2008. Le biréacteur CRJ100/200 de 50 places, le biréacteur CRJ700 de 70 places et le biréacteur CRJ900 de 88 places représentent également un bel exemple des avions qui ont tous été développés pour répondre aux besoins de clients.

Lancé spécialement pour répondre aux besoins de biréacteurs allant jusqu’à 100 places des transporteurs régionaux en pleine croissance, l’avion régional CRJ1000 NextGen offre des caractéristiques économiques supérieures, avec des coûts d’exploitation moindres et un confort cabine amélioré. Avec une réduction des coûts d’exploitation pouvant aller jusqu’à 14 pour cent par rapport à ses concurrents actuels, l’avion CRJ1000 NextGen est la solution optimisée dans l’industrie du transport régional pour les applications moyen-courriers et pour le remplacement des avions à fuselage étroit des générations précédentes sur des marchés restreints.

Le CRJ1000 NextGen est également le plus « vert » de la gamme des biréacteurs régionaux de la série CRJ. Au cours d'une mission typique de 500 milles marins, l'appareil CRJ1000 NextGen de 100 places consommera aussi peu que 3,33 litres de carburant par 100 kilomètres par place. Il produira 85 grammes de CO2 par kilomètre par place, établissant une nouvelle norme pour les biréacteurs régionaux de 100 places.

Le CRJ1000 NextGen constitue une variante légèrement modifiée de l’avion CRJ900 NextGen. Son fuselage a été allongé de 2,95 mètres (116 pouces) et sa voilure a été agrandie par un prolongement de 7,5 pour cent du bord de fuite et par un prolongement de 0,66 mètre (26 pouces) du bout d’aile. L’avion est également doté d’un système de gouverne de direction à commande électrique, d’une nouvelle technologie de freins électromécaniques et présente également de plus grands compartiments à bagages avant et arrière.

Tout en étant propulsé par la même gamme de moteurs GE CF34-8C5 utilisés sur les avions CRJ700 NextGen et CRJ900 NextGen, l’avion CRJ1000 NextGen sera doté de moteurs offrant trois variantes de poussée, assurant ainsi une poussée pouvant aller jusqu’à 5 pour cent de plus.

Le système avionique de l’avion CRJ1000 NextGen a également été mis à jour avec l’ajout d’un système de gestion de vol amélioré et l’installation de nouvelles radios numériques Rockwell Collins Pro Line 21.

 

BA-CRJ1000NG_Cockpit.jpg

Série CRJ :


La gamme des avions de la série CRJ est devenue une référence en matière d’efficacité pour le segment des biréacteurs régionaux de 50 à 100 places et constitue la solution optimisée pour les applications moyen-courriers qui ne peuvent soutenir de plus gros biréacteurs de grandes lignes de façon économique. Par conséquent, Bombardier a enregistré des commandes de 1 709 avions de la gamme CRJ, dont 1 606 déjà livrés à des sociétés aériennes clientes dans le monde entier au 31 octobre 2010. Les avions de la série CRJ sont en service auprès de plus de 60 transporteurs aériens. La flotte a accumulé environ 28 millions d’heures de vol et 23 millions de décollages et d’atterrissages. Enfin, plus de 30 exploitants ont opté pour des variantes corporatives de ces avions.

 

 

BA-CRJ1000NG_Tarmac.jpg

Photos : 1 CRJ1000 2 Cabine 3 Cockpit 4 CRJ1000 @Bombardier Aerospace

15/12/2010

Boeing Livre le dernier Super Hornet à l'US Navy !

914361954.jpg

 

Boeing, Saint-Louis,  le dernier des F/A-18 E/F/G Super Hornet/Growler  de la première série et en passe d’être livré à l’US NAVY. Les employés de Boeing finalisent l’installation des derniers éléments sur  le dernier opus avant sa livraison.

Super  Hornet & Growler :

Au total, c’est plus de 440 F/A-18 en deux versions qui auront été livré à ce jour, soit la version E/F Super Hornet et EA-18G  !

Le F/A-18 E/F est un avion multirôle capable d’effectuer pratiquement toutes les missions dans le spectre tactique, y comprit la supériorité aérienne de jour comme de nuit avec des armes à guidage de précision. Chasseurs d’escorte, de soutien aérien rapproché et capable de suppression des défenses aériennes ennemies.  Le Super Hornet dispose du radar AESA (Active Electronically Scanned Array) APG-79 de Raytheon.

Le EA-18 Growler est quant à lui le successeur de l’EA-6B. Il est spécialisé dans la lutte contre les défenses ennemies. Il dispose du pod ALQ-99 de brouillage  couplé à un système d’analyse à large spectre ALQ-218 lui permettant de différencier les types de radars (surveillances, poursuites, au sol ou embarqué) et l’analyse des types de fréquences. Le système enregistre et répertorie l’ensemble des menaces pour permettre leur restitution sur un écran tactique avec une plus grande précision que par le passé.

 

 

La production continue :

Pour autant, la chaîne de fabrication ne va pas s’arrêter là ! En effet, une nouvelle commande, la troisième a été passée cette année pour un montant de 5,3 milliards de dollars et comprend la fabrication de 66 Super Hornet et 58 Growler additionnels qui seront livrés entre 2012 et 2015.

 

468706210.jpg

Photos : EA-18G Growler @ Boeing

10:25 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : super hornet, growler, us navy, defense |  Facebook | |

14/12/2010

Airbus prévisions en hausses !

52932_1285093853.jpg

 

 

 

Airbus annonce prévoir une demande de près de 26.000 avions au cours des 20 prochaines années ! Pour le constructeur européen, il faudra pas moins de 26.000 avions commerciaux soit une valeur de 3.200 milliards $ US pour répondre à la demande entre 2010 et 2029.

Cette demande est principalement motivée par le remplacement des avions actuels par de nouveaux  modèles éco-efficaces et ceci sur les marchés matures comme l’Asie ainsi que les marché émergents comme l’Amérique Latine. D’une manière générale il faudra également soutenir la croissance des lignes existantes.

Ces appareils concernent  principalement le secteur des monocouloirs de la famille A320, qui est en concurrence avec les B737 de Boeing. Airbus détaille l’augmentation comme suit :

10.000  nouveaux appareils remplaceront directement des modèles plus anciens et donc plus gourmant en kérosène, tandis que 15.000 appareils devront soutenir la croissance. La flotte mondiale d’avions de lignes passera de 14.000 appareil à 29.000 d’ici 2029.

 

 

Volume passagers :

Du point de vue du volume passagers, Airbus estime que la position des marchés sera la suivantes : le marché intérieur américain qui reste le « leader »  représentera 11,3% suivit par le marché intérieur Chinois avec 8,4 % puis l’intra-européen avec 7,2%. Les liaisons entre l’Amérique et l’Europe seront à 5,9%

En ce qui concerne la croissance du trafic passager des pays émergeants Airbus prévoit

que l’Inde aura la plus forte croissance avec 9,2%. Le Moyen-Orient et l’Amérique latine conserveront  une croissance soutenue.

Les compagnies aériennes en Asie Pacifique, y compris la Chine et l'Inde réaliseront  un tiers (33%) du trafic de passagers d'ici 2029, ce qui en fait la plus grande région, dépassant les États-Unis (23%) et l’Europe (23) selon les prévisions de marchés.

 

95131_1277341331.jpg

Du côté des gros porteurs :

Dans le segment des avions à deux couloirs (nombre de places de 250 à 400 passagers), pas moins de 6.240 nouveaux avions  (passagers et cargo) seront livrés au cours des 20 prochaines années, soit un volume de quelque 1.340 milliards de dollars. On estime également à 1.910 le besoin d’avions de la famille intermédiaire bicouloirs (350 à 400 sièges), soit le segment couvert par le nouvel A350XWB.

 

Commentaires :

Cette analyse des prévisions faite par Airbus tend à confirmer et rejoindre celle faite par Boeing , bien que ce derniers soit un peu plus large avec un besoin pour 30.900 avions,  et confirme une fois de plus, la relance du trafic aérien. Les deux constructeurs ont d’ailleurs préparer un plan pour augmenter la cadence de production de la gamme monocouloir (voir lien) et du côté de chez Airbus on lance également la remotorisation de la famille A320 (voir lien).

Du côté des compagnies aériennes, on met la pression pour l’obtention d’avions toujours plus économe en carburant et moins bruyant. Il en résulte un accroissement de la concurrence surtout dans la gamme des 70 à 100 places ou plusieurs modèles s’affrontent déjà (C-Séries de Bombardier, MRJ de Mitshubishi, Superjet100 de Sukhoi et ARJ-21 du Chinois Comac) pour se positionner dans ce secteur. Plus haut, Airbus & Boeing continueront de s’affronter mais avec de nouvelles armes, on attend avec impatience une réelle comparaison entre le B787 « Dreamliner » de Boeing et le futur A350 XWB d’Airbus ! Quoi qu’il en soit les compagnies aériennes et les passagers en seront les grands gagnants sans oublier les riverains d’aéroport !

48159_1288722262.jpg

 

Liens :

Photos : 1 A330 Thomas Cook Airlines 2 A319 Spirit 3 A340 Iberia @Fabricio Jimenez

13/12/2010

Essais en cours pour le Phantom Ray !

bds_feat_phantom_ray_700.jpg

Je vous annonçais il y a  quelque temps le lancement par Boeing du prototype du drone Phantom Ray, celui-ci, vient de terminer ses essais de roulage et Boeing  prépare le premier vol pour début 2011.

Essais de roulage aboutit :

Boeing a donc terminé la phase d’essais de roulage du Phantom Ray,  la prochaine étape, étant le premier  vol de celui-ci  !


Lors des essais du mois dernier à l'aéroport international Lambert de Saint-Louis, le Phantom Ray a communiqué avec la station de contrôle au sol, reçu ses ordres et fait son chemin sur  pistes multiples, permettant aux responsables de programme d’évaluer son rendement et de surveiller les systèmes de pointe à bord.


Puis, pour rejoindre le centre d’essais en vol  d’Edwards Air Force Base, le drone sera  monté sur le dos d’un  B747 à la manière d’une navette spatiale pour son déplacement. Un premier vol d’essais de convoyage a eu lieu afin de tester la compatibilité de l’ensemble. Après ce vol d'essai, les responsables du programme pourront donner l’autorisation du vol de transport.

A propos du Phantom Ray :

Ce drone furtif conçu par la division Boeing Phantom Works est issus du prototype X-45C, Unmanned Combat Aerial System (UCAS), il préfigure un drone de combat polyvalent conçu pour appuyer les unités au sol, la surveillance, la reconnaissance et la suppression des défenses aériennes ennemies ainsi que la guerre électronique.

Le Phantom Ray dispose d’une envergure de 15 mètres pour un poids de 16 t. Il sera capable de voler à une altitude de plus de 40 000 pieds, soit 10 000 de plus que les vols commerciaux. Les équipements connexes et l’armement sont noyés dans une soute ventrale.

 

MSF10-0213-001_PhantomRay_SCA_med.jpg

Lien sur la présentation du Phantom Ray :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/05/13/boeing-pre...

Photo : 1 Phantom RAY au roulage  2 Phantom Ray sur le dos d'un B747@ Boeing