01/02/2011

Dassault : essais dans le cadre du programme « Clean Sky »!

69_Falcon_May2008.jpg

 

Dassault Aviation a récemment effectué avec succès un vol d’essai destiné à évaluer les applications potentielles d’une aile à profil laminaire pour les jets d’affaires à large fuselage. Le vol s’est déroulé avec un Falcon 7X depuis le Centre d’essais en vol de Dassault à Istres, en Provence.

 

Programme Clean Sky :

 

Cette campagne s’inscrit dans le cadre du projet de Démonstrateur technologique intégré (DTI) « Aéronef à voilure fixe intelligent » (« Smart Fixed Wing Aircraft ») de l’initiative européenne de recherche « Clean Sky », l’une des plus vastes jamais engagées à l’échelle communautaire. Cette dernière ambitionne de mettre au point des technologies plus propres et silencieuses au profit des avions de prochaine génération qui entreront en service après 2020.

Essais avec un Falcon 7X :


Le vol a évalué une nouvelle technologie de caméra infrarouge (IR) développée par FLIR, qui est capable de mesurer des gradients de température dans des environnements à haute altitude/basse température et pression. La caméra a ainsi mesuré les écarts de températures de surface entre les zones d’écoulement laminaire et turbulent de l’empennage horizontal du Falcon 7X. Alors que le Falcon 7X ne repose pas sur une conception laminaire, à haute altitude, une laminarité atteignant 40 % a été prédite sur l’extrados de l’empennage horizontal. Les mesures prises par la caméra IR placée au sommet de la dérive ont permis d’obtenir une validation expérimentale.

« Les résultats, qui sont toujours en cours d’analyse au sein de Dassault Aviation et de l’ONERA [Office national d’études et de recherches aérospatiales], montrent d’emblée les extensions laminaires que nous espérions », a déclaré Philippe Rostand, Responsable des Falcon futurs de Dassault Aviation. « Ces tests nous ont également permis de qualifier de nouveaux procédés et équipements de mesure qui seront utilisés à l’occasion des futurs vols d’essai que réaliseront Dassault, Airbus et les autres partenaires européens à une échelle encore plus grande, notamment dans le cadre de la voilure laminaire avancée « smart laminar wing » qui sera évaluée en 2014 à bord d’un Airbus A340-300 spécialement modifié ».

Pourquoi des recherches sur les laminaires ?

 

Entre autres innovations aérodynamiques, une voilure laminaire offre le plus fort potentiel de réduction de la traînée. Ce type de profil n’est actuellement utilisé que pour les planeurs et les petits jets d’affaires. Les premières études révèlent qu’une voilure laminaire permettrait de réduire la traînée de 5-10 % et un volume équivalent de consommation carburant et d’émissions de CO2 à bord d’un avion plus lourd. Des démonstrations et analyses à plus grande échelle doivent encore être conduites pour confirmer l’application efficiente et sûre d’une telle formule aérodynamique aux avions de grande capacité.

Dassault Aviation avait déjà réalisé une série concluante de vols d’essai d’un profil laminaire expérimental de 1986 à 1989 à bord d’un Falcon 50 modifié pour l’occasion.

 

065_Falcon7X.jpg

 

Photos : Falcon 7X de Dassault @ Dassault aviation

 

08:04 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dassault, falcon 7x, clean sky, essais laminaire |  Facebook | |

31/01/2011

L’US Navy commande le P-8A « Poseidon » !

 

1684232.jpg

 

SEATTLE Boeing a reçu un contrat de 1,6 milliards de dollars de l'US Navy pour la production initiale de six P-8A Poseidon. Le contrat comprend également les pièces détachées, la logistique et de dispositifs de formation.



L’US Navy prévoit d'acheter 117 Boeing B737 en version anti-sous-marine et lutte anti-surface,  pour remplacer sa flotte de P-3 « Orion ». La capacité opérationnelle initiale est prévue pour 2013.

Boeing commencera l'assemblage final du premier  P-8A à  Renton près de Washington,  cet été.  L’équipe chargée de la production du Poseidon s’appuie sur la ligne de production des Boeing B737 Next Generation. Toutes les modifications apportées aux aéronefs P-8A seront faites dans l’ordre lors de la fabrication et l’assemblage du fuselage.

 

 

Le P-8A Poseidon est donc basé sur le fuselage du Boeing B737NG et possède les ailes du B737-900. En lieu et place des Winglets montés sur les modèles commerciaux, sont montés des extensions d’ailes destinés à réduire le givrage à basse altitude. L’intérieur du fuselage a été modifié pour accueillir  une soute à armement de 4,7 mètres de long. Northrop-Grumman est chargé de fournir les systèmes de contre-mesure infrarouge et les systèmes de mesures électroniques auxiliaires. Raytheon fourni le radar de surveillance maritime AN/APY-10 ainsi que l’ensemble des systèmes de renseignement électronique. L’appareil est motorisé par deux turboréacteurs  CFM56-7.

 

Le Boeing P-8A Poseidon aussi désigné P-8MMA pour Multimission Maritime Aircraft doit remplacer les vénérables Lockheed P-3 Orion. Doté d’une liaison 16 il travaillera en binôme avec les drones RQ-4N de surveillance maritime.

 

 

Photos 1 P-8A Poseidon @ Rick Schlamp  2 P-8A en vol @ boeing

 

P64934-02_Poseidon_med.jpg

28/01/2011

Le cinquième F-35A de préséries a été livré !

 

 

 F11-04660B_PR.jpg

Le cinquième est dernier modèle de présérie du Lockheed-Martin F-35A  Lightning II a rejoint le centre d’essais en vol  de la base aérienne d’Edwards, en Californie après un vol de convoyage, d’une durée de 3 heures 20 depuis Forth Worth au Texas.

 

Ce F-35A, numéroté AF-4 est le plus abouti de la série, il participera aux essais concernant la furtivité et l’engagement des diverses armes du Lighning II.  A ce jour, le programme a atteint 578 vols d’essais. La Version A du F-35 est destinée à l’US AIR Force ainsi qu’aux divers clients étrangers. Contrairement à la version B STOLV (atterrissage vertical et décollage court) celui-ci poursuit normalement son programme de mise au point (voir lien sur le F-35B).

 Les prochains F-35A qui sortiront des chaînes de montage formeront la série Block I de production.

Le F-35A est un chasseur polyvalent optimisé pour l'attaque au sol. Il intégrera dans un premier temps l’USAir Force pour remplacer les F-16 et A-10 et pour épauler le F-22. Cette version a également été commandée par les pays suivant : Pays-Bas, Australie, Italie, Canada, Turquie, Norvège, Danemark, Israël. Elle emporte jusqu'à 8,38 tonnes de carburant en interne.

 

 

 

2027903143.jpg

Le F-35 sera équipé des systèmes suivants :

·     Radar à antenne électronique active AN/APG-81 (issu du AN/APG-77 du F-22 Raptor) avec des modes air-air, suivi de terrain, détection de mobiles terrestres, écoute passive et des capacités de brouillage.

·     brouilleur Sanders/ITT ALQ-214.

·     AN/AAQ-37 Distributed Aperture System, comprenant 6 détecteurs infrarouges répartis en différents points de façon à fournir une vision à 360° autour de l'avion.

·     Electro-Optical Sensor System (EOSS), système de localisation et désignation comprenant un FLIR, une caméra TV et un système Laser (télémétrie, désignation de cible).

Le tableau de bord dispose de deux écrans LCD tactiles de 20x25 cm, le traditionnel viseur tête haute est supprimé, les informations étant projetée sur la visière du casque du pilote.

 

 

1726596.jpg

 

 

Liens sur le F-35 :

 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2011/01/17/les-diffic...

 

 http://psk.blog.24heures.ch/tag/f-35

 

 http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/02/22/essais-en-...

 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/11/20/f-35-la-do...

 

 

Photos : 1 F-35A no AF-04@ Lockheed Martin /Liz Kaszynski 2 Viseur de casque du F-35 3 F-35A @ Lockheed-Martin

 

 

07:57 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : f-35a, lockheed-martin, avion furtif |  Facebook | |

27/01/2011

2011 un excellent début en matière de commandes d’avions !

67767_1293171313.jpg

 

La forte hausse escomptée en 2010  traduit les bonnes perspectives économiques mondiales. Le taux de croissance du trafic des compagnies aériennes de la région Asie/Pacifique devrait être de beaucoup supérieur à la moyenne mondiale en raison des meilleures perspectives économiques d’États comme la Chine et l’Inde, où l’activité aéronautique devrait croître plus rapidement. Les Régions Moyen-Orient, Afrique et Amérique latine afficheront aussi un taux de croissance supérieur à la moyenne à mesure que s’améliorera la conjoncture économique.

 

Tous ces éléments contribuent à une relance des investissements dans l’aviation civile dont nous constatons les effets depuis fin 2010 ! 

355a1ca6a1.jpg

Airbus & Boeing  ont le sourire :

 

Les commandes continuent de s’accélérer et les deux grands constructeurs  en bénéficient directement avec une accumulation de commandes depuis le début janvier. Cette semaine n’est pas en reste :

Thomas Cook confirme sa commande d’A321 avec Airbus en vue d’acquérir douze A321,  les appareils seront équipés de Sharklets. Thomas Cook a également annoncé son choix de motorisation : les monocouloirs seront dotés de réacteurs CFM56-5B de CFM International.

La commande ferme a été signée le 25 janvier. Comme annoncé, les A321 seront livrés à partir de 2014 et financés au moyen d’accord de « sale and leaseback » avec des sociétés de leasing. Le groupe envisage d’acquérir davantage d’appareils en leasing. Il a également assuré des options sur des appareils supplémentaires livrables à partir de 2015.

Ce contrat est la première étape du plan de renouvellement et d’harmonisation de la flotte des compagnies de Thomas Cook. Sur le court et moyen-courrier, il s’appuie sur la famille A320. Sur le long-courrier, rien n’est encore défini. Le groupe a prévu d’analyser les performances de sa flotte actuelle cette année afin de définir les changements à y apporter.

 

Remplacement des de la famile A320 : 

 

Le successeur de l'A320, l'avion le plus vendu dans le monde par Airbus, devrait être lancé à l'horizon 2017-2018, déclare Louis Gallois, PDG d'EADS, la maison mère du constructeur aéronautique européen, il précise que ce nouvel appareil, qui représente un investissement de 10 milliards d'euros, devrait ainsi entrer en service vers 2025.

Entre temps, Airbus a décidé de prolonger la durée de vie de l'A320 en lançant une nouvelle version, baptisée A320neo, qui sera dotée d'un nouveau moteur censé économiser jusqu'à 15% de kérosène par rapport aux versions actuelles.

 

De son côté, Boeing annonce qu’Alaska Airlines a conclu un accord prévoyant l’acquisition de quinze B737. Deux d’entre eux seront des B737-800 mais les treize autres seront des B737-900ER, un nouveau modèle pour la compagnie.


Une partie de ces monocouloirs provient de la conversion d’options qu’Alaska Airlines avait assurées lors d’une précédente commande. L’accord est évalué à 1,3 milliard de dollars.

Les
B737-900ER seront livrés en 2013 (six) et 2014 (sept). Ils seront aménagés en configuration biclasse et pourront transporter entre 178 et 184 passagers. Ils seront mis en service sur les liaisons transcontinentales à forte demande de la compagnie, notamment vers la côte ouest des Etats-Unis.

Alaska Airlines exploite aujourd’hui 114 appareils de la famille B737. Ils officient aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique.

 

 

K65104_med%28ID-48a1efe116ca%29.jpg

 

 

 

Photos : 1 B767 UPS @Fabricio Jimenez    2 A321 Thomas Cook@Airbus   3 B737-900 Alaska Airlines@ Boeing

 

08:01 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : traffic aérien, airbus, boeing |  Facebook | |

26/01/2011

Estonian reçoit son premier CRJ900 !

BA-CRJ900-Estonian.jpg

 

Bombardier Aéronautique a livré hier le premier de trois biréacteurs régionaux CRJ900 NextGen commandés par Estonian Air en 2010. La transaction comprend des options sur deux autres avions CRJ900 NextGen.

La livraison à la société aérienne de Tallinn, en Estonie, a été célébrée à l’usine de Bombardier Aéronautique à Mirabel (Québec), où les avions CRJ900 NextGen sont construits aux côtés des biréacteurs régionaux CRJ700 NextGen et CRJ1000 NextGen.

 

 Estonian Air vient joindre les rangs de sept autres transporteurs aériens européens qui ont commandé ou qui exploitent 78 biréacteurs régionaux CRJ900 , Cela représente près de 30 pour cent de tous les avions CRJ900 commandés dans le monde.

BA-CRJ900NG_Economy_Class_01.jpg

Les biréacteurs de ligne CRJ de Bombardier ont connu une solide croissance pour devenir les avions régionaux les plus vendus de l’histoire de l’aviation, avec 1 709 avions commandés, dont 1 606 livrés au 31 octobre 2010. La gamme des biréacteurs de ligne CRJ comprend l’avion initial CRJ100/200 de 50 places, ainsi que les biréacteurs CRJ700 de 70 places, CRJ705 de 75 places, CRJ900 de 88 places et le nouveau biréacteur CRJ1000 de 100 places. Les avions de série actuels de 70, 88 et 100 places sont tous des modèles NextGen.

 

Dans le monde entier, les avions de la série CRJ sont en service auprès de plus de 60 sociétés aériennes et ont enregistré plus de 28 millions d’heures de vol et plus de 23 millions de cycles de décollage-atterrissage. Outre les activités des transporteurs aériens, plus de 30 clients exploitent des variantes d’entreprise des avions de la série CRJ.

 

BA-CRJ900NG_Cockpit.jpg

 

Photos : 1 CRJ700 NextGen d’Estonian 2 Intérieur CRJ900 3 Cockpit CRJ900@ Bombardier Aerospace

 

08:00 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : crj900, estonian, bombardier aerospace |  Facebook | |