09/11/2011

Nouvelles commandes pour Airbus :

 

 

a6ddbc4dc0[1].jpg

 

 

Airbus vient d’annoncer les commandes de deux nouvelles compagnies, soit Republic Airways Holdings et la LAO.

Frontier Airlines :

Republic Airways Holdings, Inc, société mère de Frontier Airlines de Denver, a confirmé un protocole précédemment annoncée (lors du Salon Aéronautique du Bourget en Juin) d'accord pour 60 Airbus A320NEO  New Engine Offer. Les aéronefs ainsi que 20 avions A319neo. Frontier exploite actuellement une flotte de 59 appareils de la famille A320.


République a choisi CFM International LEAP-X pour motoriser les 80 A320neo et les A319neo. Les appareils seront  également dotés des dispositifs d'extrémité de voilure Sharklets. Ensemble, les Sharklets et LEAP-X vont entraîner une réduction de 15% la consommation de carburant, ce qui correspond à une réduction du dioxyde de carbone annuelle de 3600 tonnes par avion.

1beeabbdd9[1].jpg



A320 pour LAO :

 

le premier des deux A320 commandés auprès d’Airbus. Cet appareil neuf a été accueilli aujourd’hui à Vientiane, capitale du Laos, à l’occasion d’une cérémonie spécialement organisée, en présence de Somsavat Lengsavad, Vice Premier Ministre de la République Démocratique Populaire Lao, et Thierry Mariani, Ministre français des Transports.

Le deuxième A320 commandé par Lao Airlines arrivera à Vientiane le mois prochain. Ces appareils desserviront des destinations phares en Asie du sud-est, notamment Bangkok et Singapour. Premiers avions à réaction commandés par Lao Airlines, ces A320, équipés des réacteurs CFM56 de CFM International, sont dotés d’un aménagement à deux classes très confortable, pouvant accueillir 126 passagers en classe économique et 16 en classe affaires.

"Grâce à l’A320, Lao Airlines lancera de nouveaux services premium dans le cadre du développement de son réseau de lignes internationales", a déclaré Somphone Douangdara, Président de Lao Airlines. "Lao Airlines bénéficiera des niveaux les plus élevés de confort Lao Airlines, compagnie nationale de la République démocratique populaire Lao (Laos), a réceptionné et des coûts d’exploitation extrêmement faibles offerts par ces appareils avancés affichant une faible consommation de carburant."

Photos : 1 A320NEO Frontier Airlines  2 A320 LAO @ Airbus

 

21:56 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : frontier airlines, lao, a320, a320neo, a319neo |  Facebook | |

08/11/2011

La Chine choisit  le Hongdu L-15 !  

 

 

1455721.jpg

 

 

La Chine a choisit son nouvel avion d’entrainement pour équiper ses Forces aériennes, le Hongdu L-15  a été préféré au GAIC JL-9. Le L-15 n’est autre qu’un dérivé du Yak-130 russe dont le dessin a été également repris l’Italien Aermacchi pour le M-346.

Le Hongdu L-15 :

La PLAAF (People's Liberation Army Air Force) disposera don d’un nouvel avion école développé par le constructeur aéronautique chinois, Hongdu, en coopération avec Yakovlev. Issus des planches à dessins de l'ingénieur M.Zhang Hong, le L-15 Falcon reprend les lignes du Yak-130 mais sera supersonique.

Ce choix permettra aux élèves pilotes de poursuivre entièrement leur entrainement au combat sur un seul type d'avion avant leurs affectations en unités de front.

Présenté pour la première fois en 2004, l’avion effectua son premier vol le 26 mars 2006 mais motorisé par deux réacteur ZMKB-Progress DV-2 sans PC (Post-Combustion) d'une puissance de 21.58 kN. Pour réponde aux besoins de l’entrainement avancé, les ingénieurs ont finalement opté pour une remotorisation de l’avion avec le Ivchenko-Progress AI-222K-25F (construit sous licence en Chine) d'une puissance comprise entre 49 et 86 kN.  et lui permet d’accélérer jusqu'à Mach 1,6.

Le moteur IA-222-25F a été initialement développé pour équiper les Yak-130 de l’aviation russe.

Pour information, le prix d'un exemplaire du Hongdu L-15 avoisine les 10 millions de dollars et pourrait bien trouver sa place à l’exportation à l’avenir.

ai-222-25_lt.jpg


 

Photos : 1 le Hondgu L-15 @Weimeng 2 Moteur IA-222-25F @ Ivchenko-Progress


 

07/11/2011

Dans l’attente du F-35, les F-16 auront un lifting !

 

 

1490588.jpg

 

 

Les retards du F-35 commencent  à poser un sérieux problème à l’US Air Force, la NAVY a déjà opté pour une nouvelle tranche de F/A-18 Super Hornet dans l’attente de sa nouvelle monture. Cette fois c’est l’USAF qui se retrouve au pied du mur et lance un programme de prolongation de vie des ses F-16 !

Prolonger les F-16 :

La Force aérienne américaine va procéder à un programme d'extension du service de vie (SLEP) dans le but de  moderniser l'avionique de 300 à 350 F-16 Fighting Falcons pour compenser le retard d’entrée en service du F-35A Lightning II. Le retard de livraison repoussé de deux années pour les premiers appareils font que les F-16 resteront en service 6 à 8 années de plus que prévu au minimum. 

Ce programme prévoit donc de prolonger la durée de vie des cellules de F-16 Bloc 40/52 de 8.000 à 10.000 heures de vol pour un coût estimé à quelque 3 millions dollars par avion. La mise à niveau de l’avionique coûterait encore  6,4 millions de dollars par avion. Cette modernisation devrait votée pour le programme 2012. En parallèle l’USAF étudie la possibilité de doté ces appareils d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) et d’une liaison de donnée (Link16).

«Nous sommes à la recherche d'une capacité accrue du F-16  jusqu'en 2030", a déclaré le major-général Jay Lindell, directeur des programmes de l’Air Force». 

La première évaluation d’un tel programme pour l’exercice 2012 prévoit une première tranche de 108 millions de dollars pour la recherche et le développement ainsi que les tests d’évaluation. L’USAF et la National Guard disposent  de 600 F-16 Bloc 40/52, la moitié devraient être concerné par le programme d’extension SLEP.

Il faudra par ailleurs déterminer, lesquels des appareils pourront suivre ce programme, car certains F-16 ont démontré un états de fatigue avancé avec la détection de fissures au niveau des cloisons et le taux actuel de disponibilité de la flotte de F-16 est d’environ 65,5 %. 

1422827.jpg


 

Prévisions possibles d’entrée en service du F-35 :

Le Corps des Marines et la Navy  s'attendent  à ce que les premier F-35B commence à entrer en service en 2015 et l’USAF prévoit l’arrivée du premier F-35A  à l'horizon 2018. 

Photos : 1 F-16 USAF @ Agustin Anaya 2 F-35 @ Brian Lockett

 

23:14 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : usaf, f-16, f-35, navy, corps des marines, lockheed martin |  Facebook | |

06/11/2011

La remotorisation d’avions s’avère payante !

 

Boeing.jpg


 

La décision de remotoriser une gamme d’avion commercial s’avère visiblement particulièrement payante ! Airbus qui s’est lancé en premier avec sa famille A320 pour proposer le NEO (New Engine Offer) en fin d’année dernière dispose d’un cahier de commande de plus de 1000 appareils à ce jour. Le constructeur américain Boeing qui a longtemps hésité, pour finalement se lancer dans la remotorisation du 737 et offrir en fin d’été le B737 «MAX» se voit en quelques mois engranger de nombreuses commandes.

Détail de la remotorisation :

SEATTLE,  Boeing  a annoncé  que le programme B737 «MAX» a déterminer  le diamètre du compresseur primaire à 1,68 m équipera la soufflante du nouveau moteur LEAP-1B du consortium CFM International. Ce choix doit permettre d’intégrer le nouveau moteur sous l’aile et permettre un taux de dilution qui devrait avoisiner les 8:1. La problématique pour Boeing provient du fait que la garde au sol sera sensiblement trop courte, et les ingénieurs ont opté pour un allongement du train d’atterrissage de l’ordre d’une vingtaine de centimètres.

En parallèle aux modifications dues à la remotorisation, le constructeur de Seattle prévoit d’affiner l’aérodynamique du cône de queue de l’avion et l’ajout de commandes de vol électriques.

Pour Boeing, le B737 «MAX» consommera de 10 à 12 % de moins de carburant que la version actuel, le B737 NG. Ces améliorations devraient permettre à une flotte de 100 appareils d’être plus économe de l’ordre de 227 000 tonnes de CO2 par an et d’économiser 175 millions de livres de carburant par an, qui se traduiront  par 85 millions de dollars en économies de coûts.

La configuration du B737 «MAX»devrait être gelée en 2013. Le premier vol est prévu en 2016 en vue d’une entrée en service début 2017.

Les commandes s’accélèrent :

Tout comme Airbus, Boeing voit son carnet de commande s’envoler depuis sa décision de proposer le B737 en version remotorisée. En moins de quatre mois, Boeing à vu ses commandes augmentées de manière exponentielles, avec à ce jour 600 appareils, de la gamme « 737 MAX» de la part de huit compagnies aériennes.

Airbus et Boeing dominent donc très nettement en matière de commandes et pas seulement sur les appareils bicouloirs mais sur les monocouloirs ne laissant ainsi que quelques miettes à la concurrences !

K65420-4.jpg

 

 

Photos : les futurs B737-700 et -800 «MAX» @ Boeing

 

05/11/2011

Et de trois pour le B747-800 «Freighter» !

 

 

K65473.jpg

 

 

EVERETT, Washington, le 4 novembre 2011  Boeing  a célébré la livraison du premier B747-800 «Freighter» pour Atlas Air Worldwide Holdings, Inc sit qui opère pour le compte  de la division cargo de la compagnie British Airways. Après, Cargolux et Cathay Pacific la semaine dernière il s’agit de la troisième compagnies qui débutent l’exploitation du nouveau «cargo» de la gamme 747 nouvelle génération !

La livraison du premier des neuf appareils, immatriculé G-GSSD, commandés par Atlas Air filiale qui en exploitera trois pour le compte de  British Airways pour le transport de fret s’est effectué dans le cadre du contrat de modernisation de la flotte de British Airways qui les utilisera sur les liaisons long-courriers vers les centres de fret en Asie, Afrique, Inde et les États-Unis.

La consommation de carburant et des émissions réduites du B747-800 «Freighter permettra de remplacer avantageusement l’ancien modèle soit le -400. de plus, le nouveau B747-800 «Freighter» est plus grand de 250 pieds, (76,3 m) que son prédécesseur, le cargo B747-400. Le tronçon ajouté offre un volume de fret de 16 % de plus, ce permet de charger trois palettes supplémentaires. Le B747-800 «Freighter» est  alimenté par quatre moteurs General Electric GEnx-2B.

Photo : le premier B747-800F Atlas Air Worldwide Holdings pour le compte de British. @ Boeing