02/11/2010

Langley AFB a reçu tous ses F-22 Raptor !

f22-over_c130h.jpg

La base aérienne de Langrey AFB en Virginie a reçu l’ensemble de son parc  de Lockheed Martin F-22 Raptor. L’appareil immatriculé 4168 est le quinzième à être livré cette année. L’US Air Force possède déjà 168 appareils du type F-22 sur un total de 208 aéronefs commandés.

Le F-22 no. 4168 a quitté l’usine de Marrietta pour un survol de la 94e escadre de transport sur la base aérienne de Dobbins en Géorgie  (voir photo)  pour ensuite rejoindre sa base de stationnement de Langley.

 

Production plus que satisfaisante :

 

Lockheed Martin continue de satisfaire les exigences de production en matière de livraison du F-22, le calendrier est en effet en avance sur les exigences fixées par le contrat avec l’US Air Force.

 

Démonstration à Fort Worth 

 

Hier, pour la première fois un F-22 Raptor a effectué une démonstration aérienne lors du Fort Worth Alliance  Air Show. Il s’agissait d’une première dans le ciel texan de Dallas. L’avion piloté par le major David Skaliky de l’équipe de démonstration de l’US Air Force a effectué sa démonstration pour public estimé à près de 110.000 spectateurs.

 

 

 

Photos : 1 F-22 no.4168 lors du survol de la base de Dobbins 2 Chaîne de production du F-22 à Marrietta @ Lockheed Martin

 

Lire la suite

23:09 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : f-22 raptor, us air force defense |  Facebook | |

01/11/2010

Arrivée de la nouvelle cabine SkyInterior sur B737 !

K64851-04redo_med.jpg

SEATTLE, Boeing annonce  l’arrivée en ligne  de la nouvelle cabine Sky Interior qui entrera en service sur le B737-800 Next-Generation.

Le nouvel intérieur offre un plus grand sentiment d’espace au niveau de la cabine,  la combinaison des nouveaux compartiments  de rangement du nouveau système  d’éclairage intégré à la nouvelle génération de panneaux  qui composent le plafond augmente  le sentiment de calme afin de rendre les trajets en vol particulièrement apaisants.

 

 Le premier B737NG équipé de ce nouvel aménagement cabine avait été livré à la compagnie low-cost flydubai. Il s’agit d’un B737-800 qui sera opérationnel ce mois de novembre. Les prochaines compagnies à recevoir le nouvel intérieur de Boeing sont : Malaysia Airlines, Jetairfly et Norwegian Air Shuttle.


Avec Sky Interior, l’avionneur américain a voulu améliorer la sensation de confort de ses passagers. Il a imaginé une cabine aux parois plus sculptées, dotée de différents modes d’éclairage (mood lighting) et d’un niveau sonore abaissé. Il a également eu recours à des diodes LED pour la signalisation de bord, les voyants d’appel et les veilleuses, plutôt qu’aux lampes à incandescence.

La nouveauté est aussi détectable au niveau des coffres à bagages. Leur conception a été entièrement repensée pour offrir un volume plus grand tout en prenant moins de place dans la cabine.

Le lancement de Sky Interior s’inscrit dans l’optique de modernisation continue des B737. Boeing s’apprête à débuter les essais de certification de nouvelles améliorations techniques au niveau de la cellule et des moteurs, qui doivent réduire de 2% la consommation de la gamme des monocouloirs. Elles entreront en service début 2012.

 

bca_bsi_400.jpg

 

 

Photos : 1 B737-800 NG  2 le nouvel SkyInterior  @ Boeing

 

20:09 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : b737ng, skyinterior |  Facebook | |

31/10/2010

Les compagnies suisses ont besoins de pilotes !

dl-A330-300_SWI2018A[1].jpg

Suite à mon article sur les besoins en matière  de ressources humaines  pour le futur de l'aviation, voici un volet spécial concernant notre pays :Les compagnies d’aviation suisses ont besoin de nouveaux pilotes, les candidatures suisses sont les bienvenues ! En effet, l’école de pilotage de Swiss se plaint du manque de relève. Sans les pilotes allemands, la compagnie se trouverait dans une zone de turbulences. Swiss manque de relève helvétique. Près de 40% des diplômés du Swiss Aviation Training (SAT), une filiale de Swiss, sont des ressortissants del’Union Européenne. La grande majorité provient d’Allemagne, explique le directeur de SAT, Urs Schöni.

Les Allemands s’intègrent parfaitement, selon lui. Mais d’ajouter que le taux élevé d’étrangers peut créer des problèmes au sein de la culture d’entreprise. Des difficultés surgissent notamment pour des raisons de langue, quand les collaborateurs ne parlent pas le dialecte alémanique.

Au total, 600 jeunes se portent chaque année candidat pour une formation de pilote auprès du SAT. Malgré cet engouement, de nombreux pupitres restent vides :
"Nous pourrions former 96 pilotes par an. Or en 2010, nous n’avons occupé que 82 places", poursuit Urs Schöni.


Feu vert malgré des incertitudes :

Trop peu de diplômés aussi à l’école de pilotage Horizon, qui recrute pour Helvetic Airways. Selon le chef de presse Nicolas Bachmann, 25 pilotes ont terminé leur formation cette année et les capacités de l’école sont loin d’être épuisées. Un tiers des pilotes volent pour Helvetic, le reste se répartit sur d’autres organisations.

Afin de disposer d’élèves en nombre suffisant dans les classes, Swiss accorde une chance aux candidats à propos desquels elle a de de légères incertitudes lors de la sélection. Lors de la formation d’une année et demi, SAT examine et teste toutefois les élèves sous toutes les coutures. Moins de cinq candidats par an échouent.

Swiss contredit toutefois l’affirmation de l’école de pilotage Swiss Aviation Training. Swiss est compétente pour la sélection des pilotes, pas la SAT. Et tous les candidats doivent remplir les mêmes critères stricts de sélection.


Une formation coûteuse :

Au total, 2203 personnes détenaient l’an dernier en Suisse une licence de pilote, selon l’Office Fédéral de l’Aviation Civile (OFAC). Le manque de relève ne concernera l’office que lorsque la sécurité ne sera plus garantie, selon un porte-parole. Ce n’est pas la tâche de l’OFAC de prendre des mesures pour assurer la relève.

L’Aéro-Club de Suisse s’engage en revanche en faveur des futurs pilotes. Chaque année, il organise un camp de jeunesse qui doit rapprocher les 14-16 ans du monde de l’aviation. Avec 170 inscrits, ce camp affiche régulièrement complet, assure le chef de la communication Jürg Wyss.

L’intérêt pour l’aviation reste grand. Mais le financement d’une formation de pilote est pour beaucoup un obstacle insurmontable. Au SAT, le chemin qui mène au cockpit coûte 140 000 CHF (102 000 EUR environ), chez Horizon 106 000 CHF (77 500 EUR environ).
"Le financement peut être le seau d’eau qui éteint l’étincelle, alors que celle-ci devrait plutôt mettre le feu", résume Jürg Wyss.
De plus, le métier de pilote (autrefois un rêve) a perdu quelque peu de son attrait. Les choses se sont améliorées depuis, mais les pilotes démissionnaires à remplacer sont désormais plus nombreux.
"Les engagements sont très pénibles. Les gens sont fatigués et se tournent vers d’autres options". Le salaire reste bon, mais d’autres branches ont rattrapé le retard : un candidat qui hier choisissait la formation de pilote en raison du salaire ira aujourd’hui dans une banque.

Les pilotes de Swiss gagnent maintenant davantage qu’avant le "grounding", selon Henning Hoffmann, président du syndicat de pilotes Aeropers. Mais la raison principale selon lui des changements de métier fréquents chez les pilotes, ce sont les difficiles conditions de travail comme le manque de temps libre et les engagements irréguliers.
"C’est un mythe qui date d’hier que les pilotes sont des cosmopolites parcourant le monde", résume Henning Hoffmann. Pour augmenter l’attrait du métier, la balle est dans le camp de l’employeur.
"Piloter reste une chose fantastique. Mais les conditions de travail sont déterminantes".

vis_about[1].jpg

Photos : 1 A330 Swiss 2 A340 Swiss @Swiss

30/10/2010

Estonian Air commande trois avions CRJ900 NextGen

BA-CRJ900-Estonian[1].jpg

Bombardier Aéronautique a annoncé  qu’Estonian Air, de Tallinn, en Estonie, a signé une commande ferme de trois avions CRJ900 NextGen et pris également des options sur deux autres de ces appareils.

Au prix courant de l’avion CRJ900 NextGen, le contrat est estimé à quelque 123 millions $ US et pourrait augmenter à 211 millions $ US si les deux options étaient converties en commandes fermes.

La commande ferme annoncée aujourd’hui remplace la commande de trois avions CRJ900 NextGen annoncée le 10 mars 2008 dans le cadre d’un achat par SAS Scandinavian Airlines et trois de ses transporteurs affiliés, dont Estonian Air.

« Les biréacteurs CRJ900 NextGen d’Estonian Air se joindront aux 530 avions de série CRJ et de Série Q en service auprès d’exploitants européens, ou commandés par ceux-ci, a déclaré Gary R. Scott, président, Bombardier Avions commerciaux. Ces avions sont un élément important du réseau de transport aérien du continent car les transporteurs cherchent à réduire leur empreinte environnementale tout en maintenant ou en améliorant les coefficients d’occupation. »

Situation des commandes pour Bombardier à ce jour :

En incluant la commande d’Estonian Air annoncée aujourd’hui, Bombardier a enregistré des commandes fermes totales de 1 709 appareils de la série CRJ, dont 262 avions CRJ900 et CRJ900 NextGen. Au 31 juillet 2010, 1 597 de ces avions de la série CRJ, dont 234 biréacteurs CRJ900 et CRJ900 NextGen avaient été livrés à des clients du monde entier. Des avions de la série CRJ sont en service auprès de plus de 60 sociétés aériennes et ont enregistré plus de 28 millions d’heures de vol et plus de 23 millions de cycles de décollage-atterrissage. De plus, des variantes d’entreprise d’avions de la série CRJ sont en service auprès de plus de 30 exploitants.

Photo : CRJ900 aux couleurs d'Estonian @Bombardier Aerospace

11:01 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bombardier, crj900, estonian |  Facebook | |

28/10/2010

Trafic passagers OK, le fret en baisse !

 

 

tacaa320.jpg

 

 

Le trafic aérien international de passagers, qui sort d'une année noire, a vu sa croissance s'accélérer en septembre, indique l'Asssociation Internationale du Transport Aérien (IATA), qui reste néanmoins pessimiste en raison du tassement du fret.

Le trafic passagers a augmenté de 10,5% en septembre sur un an, contre 6,5% le mois précédent, tandis que le fret a progressé de 14,8% durant le mois sous revue, contre 19,0% en août.
"Alors que la croissance du trafic passagers de septembre est rassurante, l'accélération du ralentissement du fret aérien, notamment en Asie, est un indicateur précoce des turbulences à venir", a souligné Giovanni Bisignani.
L'association s'attendait à un "affaiblissement" du fret d'ici la fin de l'année, mais "le ralentissement de septembre a été plus important que prévu".

Le 14 octobre, l'association avait relevé des "signes clairs" montrant que "le rebond post-récession du transport aérien international était en train de ralentir".
En septembre, l'association, qui représente près de 230 compagnies aériennes assurant 93% du trafic commercial, avait clairement indiqué s'attendre à un ralentissement l'année prochaine de la croissance économique, croissance qui a un impact direct sur le transport aérien et l'industrie aéronautique dans sa globalité.

Pour 2010, l'IATA s'attend à un bénéfice de 8,9 milliards USD (6,4 milliards EUR environ) pour l'ensemble du secteur, grâce à une reprise plus importante et rapide que prévu.
Giovanni Bisignani prévient: "Les actions des gouvernement peuvent avoir un impact sur la reprise. Les mesures d'austérité vont freiner la demande".
Pour 2011, l'association prévoit ainsi un bénéfice total ramené à 5,3 milliards USD pour le secteur aérien.

Pour le mois de septembre, la croissance du trafic passagers a été principalement tirée par la région Moyen-Orient (+23,9%), qui a encore augmenté sa capacité d'offre, et par le continent africain (+16%).
La région Amérique du Nord a vu sa situation s'améliorer (+11,1%), le trafic revenant même à ses niveaux d'avant la récession (début 2008).

La demande a par ailleurs progressé de 8,4% sur le continent européen, de 8,6% en Asie et de 6,6% en Amérique latine.

 

b757up.jpg

 

 

Photos : 1 A320 TACA 2 B757 cargo United Parcel @Fabricio Jimenez

 

15:46 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : transport aérien, iata, passagers, fret |  Facebook | |