06/02/2018

Premier vol d’un F-15C doté de réservoirs CFT !

0766781.jpg

L'US Air Force a testé en vol un Boeing F-15C « Eagle » équipé de réservoirs de carburant additionnels de type Conformal Fuel Tank (CFT), a annoncé le constructeur le 5 février. Un avion de la 159e escadre de chasse de la Louisiana Air National Guard (ANG) a effectué le vol inaugural. A noter que ce système équipe déjà les F-15 E.


La mise au standard CFT d’avions de combat Boeing F-15C fait partie d'un effort de modernisation de la flotte au sein de l’US Air Force. En plus de l’ajout de ces réservoirs le long du fuselage, les F-15C « Eagle », la flotte devrait progressivement être dotée de viseurs de casque Boeing Joint Helmet Mounted Cueing System (JHMCS) améliorés, un nouvel équipement de guerre-électonique.

1718010_-_main.jpg

Plus de carburant, plus d’armement :

Le F-15C doté du système CFT permet non seulement un ajout de carburant 12'000 lb, mais permet également d’augmenter l’emport d’armes diverses. De plus, l’avion emporte un IRST et un poste de pilotage amélioré et un équipement de guerre électronique de nouvelle génération. Selon l’USAF, l’arrivée des CFT permet de libérer deux pylônes sous les ailes actuellment dotés de réservoirs externes. Ceux-ci pourront dorénavant être doté d’armes air-air ou air-sol.

Compléter le manque de F-22 « Raptor » :

Selon l’USAF, l’adaptation des CFT et de la modernisation de l’avion permettra de renforcer en terme de puissance et d’allonge au combat la flotte actuelle. Cette modification raprochera le standard « C » au modèle « E » et viendra compléter la capacité de frappe en profondeur qui fait aujourd’hui défaut. En cause le manque de F-22.

345eg.jpeg

Photos : 1 F-15C doté des CFT @ R. Noble 2 F-15C CFT de face 3 le principe des CFT @ Boeing

 

Les A320neo de SWISS dotés de Pratt & Whitney !

Airbus_A320neo_SWISS.jpg

Le transporteur SWISS a sélectionné le motoriste qui équipera ses futurs avions Airbus A320neo et A321neo, Il s’agit du PW1100G « Geared Turbofan (GTF) de Pratt & Whitney. Au total se sont 15 appareils qui sont concernés par ce choix. L'annonce a été faite ce matin au Salon aérien de Singapour.

Pas une surprise :

Le choix du PW1100G « Geared Turbofan (GTF) de Pratt & Whitney n’est pas une surprise, étant donné qu’une variante du moteur équipe déjà les Bombardier CS100 et CS300 en service au sein de la compagnie.

La technique du « Geared Turbofan » (GTF) comprend un réducteur de vitesse entre le fan et le compresseur basse pression, il permet à chacune de ces parties de tourner à sa vitesse optimale et améliore donc les performances du réacteur dans tous les domaines (consommation, émissions et bruit).

Cette technologie qui s’inscrit dans sa démarche écologique et particulièrement au réducteur de vitesse capable d’absorber des niveaux de puissance plus élevés, que ceux atteints sur d’autres concepts de moteurs. Le P&W1000 a été, en plus de la famille A320, sélectionné pour le Mitsubishi MRJ, le C-séries de Bombardier et le MS-21 Irkut.

Photo : le futur A320neo de SWISS @ Airbus

Première présentation du Falcon 8X au salon de Singapour !

DA00030532_S.jpg

Dassault Aviation présente pour la première fois son nouveau fleuron, le Falcon 8X au salon   aéronautique et de la défense qui se tient actuellement à Singapour. Le salon ouvre ses portes du 6 au 11 février et devrait refléter la forte effervescence du marché dans la région Asie-Pacifique.

A cette occasion l’avionneur français présentera au côté de de son Falcon 8X, le Falcon 2000LXS biréacteur.

Dassault est un acteur important sur ce marché avec plus de 90 Falcon en activités dans la région. La moitié d'entre eux sont des modèles de dernière génération, soit les Falcon 8X, 7X, 900LX, 2000LXS et 2000S, ainsi que des modèles plus anciens.

Le Falcon 8X :

La cabine du Falcon 8X est haute de 1,88 m, large de 2,34 m et longue de 13 m. Elle offre aux clients la plus grande variété d’aménagements intérieurs du marché. Plus de 30 configurations sont possibles. Trois tailles de « galley » sont disponibles, dont deux offrant un compartiment de repos équipage en option. Les opérateurs peuvent choisir parmi une large sélection de dispositions d’aménagement des sièges et des salons passagers. La zone des toilettes arrière peut également accueillir une douche en option.

Le Falcon 8X peut parcourir 6’450 nm sans escale à Mach 0,80 avec huit passagers et trois membres d’équipage à bord. Il est équipé d’une version améliorée du réacteur Pratt & Whitney Canada PW307 qui motorise le Falcon 7X, ainsi que d’une voilure optimisée. Grâce à ces atouts, le 8X est 35 % plus éco-efficient que n’importe quel autre avion du segment ultra long-courrier. Cette économie en carburant réduit d’autant les coûts d’exploitation.

Le 8X est doté d’une panoplie de systèmes de bord innovants, largement éprouvés à bord du 7X, dont une version améliorée du système de commandes de vol numériques. Il offre également un cockpit redessiné, équipé en option d’un affichage tête haute (HUD) combinant les modes de vision infrarouge et synthétique.

Préparer la relance :

La crise de 2008 a pesé sur le marché des jets privés et la relance se fait toujours attendre en ce qui concerne le haut de gamme. On notera également que la surcapacité du marché a pesé lourd sur le sur les prix. Si le bas de gamme et le secteur moyen tendent à repartir, on attend encore une possible reprise en ce qui concerne le haut de gamme dans le courant de cette année. Les avionneurs doivent impérativement être présents à chaque salon, afin de ne pas rater le tant attendu démarrage du secteur.

 

Photo : Falcon 8X @ Dassault

05/02/2018

Le H145M teste le système d'armes HForce !

H145-EXPH-1765-180.jpg

Airbus Helicopters a annoncé le premier lancement de roquettes d'un H145M équipé du nouveau système d'armes génériques HForce (GWS) de la société. Les tirs de roquettes guidées par laser du système d'armes HForce ont eu lieu en Suède en décembre 2017.

Le test, qui a eu lieu en Suède au début du mois de décembre 2017, a permis à l'entreprise de démontrer la capacité de son hélicoptère H145M équipé de HForce à lancer des roquettes à guidage laser Thales FZ275.

Comme l'a noté Airbus Helicopters, le laser-désignateur intégré à la tourelle du capteur L3-Wescam MX-15D électro-optique / infrarouge (EO / IR) de l'hélicoptère a détecté et fixé la cible sur une distance de 4,5 km. Les roquettes ont ensuite été tirées, frappant dans un écart de moins d'un mètre.

L’amélioration des capacités réussie pour le H145M continue. Dans les premières semaines de décembre 2017, Airbus Helicopters a démontré sa capacité à tirer des fusées à guidage laser (FZ275 LGR de Thales) avec sa nouvelle plate-forme H145M dans la zone de test Älvdalen du centre d'essais en vol suédois. Dans un environnement difficile, le système s'est parfaitement déroulé. Le système électro-optique (MX-15D) de L3 Wescam avec désignation laser intégrée permettait une déviation de moins d'un mètre pour toutes les roquettes tirées à une distance maximale de 4,5 km. Cette fusée air-sol guidée par laser de 70mm améliore les capacités d'engagement du H145M. Il répond aux besoins de précision des forces armées du monde entier en réduisant le risque de dommages collatéraux, en particulier lors des opérations de combat asymétriques. La qualification finale du système balistique HForce sur le H145M est prévue pour la fin de cette année, tandis que les fusées à guidage laser sont prévues pour la fin 2019.

airbus helicopters,hforce,h145m,roquettes guidées laser,roquettes thales fz275,hélicoptères de comabt,blog défense,aviation et défense,infos aviation

HForce, un concept novateur :

Le concept HForce d’Airbus Helicopters est en soi une nouvelle offre intégrée pour les utilisateurs de la gamme des hélicoptères Airbus (ex Eurocopter). Le système doit permettre à des forces armées de renforcer ou de donner une puissance de feu à leurs hélicoptères de transport, tels que les H225 Super Puma/Cougar, le H125 Ecureuil/Fennec et les H135/635 et H145/645. Le système Airbus HForce permet donc d’armer ces types d’hélicoptères pour des pays n’ayant pas les moyens ou les besoins d’acquérir des hélicoptères d’attaques « Tigre « ou « Apache » par exemple. Pour les autres, il sera possible de compléter les capacités d’appuis feu déjà disponibles.

Le concept HForce s’articule autour d’un système « plug and play » ayant un ordinateur de mission commun qui permettra aux opérateurs de commander l'hélicoptère dans une configuration de base, sans armes, tout en gardant la possibilité de les mettre à jour facilement. Conçu autour d'un système de gestion Rockwell Collins Deutschland fonctionnant avec un viseur de casque Thales « Scorpion » monoculaire HSMD couplé à un système FLIR Wescam électro-optique/infrarouge. Le système permet de gérer le tir avec une mitrailleuse de 12,7mm ou un canon de 20mm, des roquettes et des missiles antichars AGM-114 « Hellfire ».

 

airbus helicopters,hforce,h145m,roquettes guidées laser,roquettes thales fz275,hélicoptères de comabt,blog défense,aviation et défense,infos aviation

Photos : 1 & 3 le H145M lors des tirs en Suède @ Saab 2 Système lanceur et roquettes FZ275@ Thales

Boeing dévoile le B737-7 MAX !

234.jpg

 

Boeing a dévoilé le premier B737-7 MAX. Le MAX-7 est le troisième membre et le plus récent de la famille « 737 MAX » à descendre la ligne d'assemblage. Le jet est conçu pour un maximum de 172 passagers et une portée maximale de 3.850 miles nautiques, ce qui est représente le plus long rayon d’action de la famille d'avion « MAX ». 

Les améliorations technologiques permettent au MAX-7 de voler plus de 1’000 miles nautiques et transporter plus de passagers que son prédécesseur, le B737-700, tout en ayant des coûts de carburant de 18% inférieur par siège. 

Le MAX-7 est également supérieure à la concurrence, pouvant ainsi transportanter 12 passagers de plus sur 400 miles nautiques plus loin que l'A319neo, et devrait offrir 7% de coûts d'exploitation par siège en moins que son concurrent. 

Le premier MAX-7 va maintenant subir des contrôles de système, ravitaillement en carburant et faire démarrer les moteurs. L'avion, le premier des deux avions d'essais en vol MAX-7, commencera son programme d'essais en vol dans les semaines à venir. 

Le B737 MAX-7 est prévu pour entrer en service en 2019, après la livraison au client de lancement, la compagnie Southwest Airlines.

1.jpeg

 

Photos : le B737-7 MAX @ Boeing