14/09/2011

Suisse : Le Rafale en grand favori ?

 

 

lbg_052.jpg

 

 

Le Conseil National a voté ce jour le crédit nécessaire à l’acquisition de 22 nouveaux avions de combat, ce qui relance le programme d’achat! Je vous propose ici un petit rappel des trois concurrents ainsi que des offres de ceux-ci ! Les informations datent d’une année et il est évident que chacun des constructeurs pourra mettre à jour celles-ci, notamment en matière de technologie proposée et nous aurons l’occasion d’y revenir. Cependant, l’évaluation de 2008 reste valable et l’on peut aisément se baser sur elle.

Rappel :

Le processus d'appel d'offres en deux phases a commencé en janvier 2008 avec le premier appel d'offres envoyé par Armasuisse aux quatre avionneurs Boeing, Dassault, EADS et Saab. En avril 2008, Boeing a renoncé à présenter une offre (impossibilité de répondre en matière de transfert de technologie). Les essais en vol et au sol des trois candidats restant ont commencé en juillet 2008.

Les essais comportaient  une trentaine de vols par candidat. A cet effet, chaque fabricant met à la disposition d'Armasuisse deux biplaces dans la configuration souhaitée. Ces avions ont été pilotés par des pilotes d'essai d'Armasuisse et des Forces Aériennes, en présence d'un pilote d'essai du fabricant. Les appareils ont décollé généralement de l'aérodrome militaire d'Emmen. Les appareils ont également atterris sur les aérodromes militaires de Meiringen, Sion et Payerne. Les scénarios de tests étaient identiques pour les trois candidats avec comme objectif de tester ceux-ci en mode air-air, air-sol et «reco». L’intégration sur les infrastructures ainsi que le domaine de la maintenance ont été testés.

A propos du processus d’offsets :

Dans la phase d’évaluation des offres des concurrents pour la vente d’avions de combat, chaque fournisseur doit apporter des offres concrètes concernant les offsets. Ces portefeuilles d’offsets sont ensuite transmis aux entreprises suisses, complétés par Armasuisse en matière de prescriptions de sécurité et de politique d’acquisition.

Dans la phase de décision, les contrats d’acquisition et les contrats d’offsets sont préparés afin d’analyser la valeur des différentes offres. Cela influe l’évaluation globale de l’acquisition. Les flux des offsets directs et indirects sont fixés lors de cette phase.

Un programme d’offsets de plus de 2 milliards génère du travail pour 2.500 personnes durant de longues années. En ce qui concerne le Rafale, les offsets atteignent près de 6 milliards et le Gripen E/F 5,5 milliards et l’Eurofighter près de 8 milliards soit dans les trois cas un retour bien supérieur à la facture du nouvel avion de combat.

Résultats de l’évaluation :

Selon les résultats officiels transmis par Armasuisse le résultat des tests est le suivant :

1 Rafale

2 Eurofighter

3 Gripen C/D (le Gripen NG est proposé depuis, mais n’a pu participer à l’évaluation).

lbg_028.jpg

 

 

Le Rafale en Favori :

Le partenariat industriel :

Les industriels du consortium Rafale International – constitué des sociétés Dassault Aviation, Snecma (Groupe Safra ) et Thales, MBDA et leurs sous-traitants sont en mesure de proposer à la Suisse une coopération industrielle et scientifique au bénéfice de l’ensemble de ses cantons.  Cette offre touche l’ensemble de la gamme des fournisseurs soit : le secteur militaire avec le RAFALE, mais aussi le secteur civil qui comprend : les programmes d’avions d’affaires Falcon, les moteurs civil de type CFM56 ainsi que l’avionique pour avions et hélicoptères. Certains éléments du Rafale sont déjà produits en Suisse (vitre cockpit, réservoir de carburant additionnel et plus récemment des éléments du radar Thales RBE2).

L’offre prévoit la sous-traitance de nombreux éléments structuraux, l’assemblage final et la maintenance  en Suisse pour l’ensemble du programme Rafale ainsi que la recherche et le développement. La fabrication de l’armement (missiles MICA) est également proposée ainsi que le développement du viseur de casque GERFAUT, sont également concernés les systèmes tel le système d’auto-protection SPECTRA ainsi que l’OSF deuxième génération.

Selon Dassault, le Rafale est l’avion qui convient le mieux à notre pays, car en tant que voisin la collaboration à la fois militaire et industriel en sont  favorisées. De plus, il faut savoir que la version la plus récente (F3+) testée en Suisse a répondu à 95% au cahier des charges et offres les possibilités suivantes :

  • capacité de vol en mode « Supercruise».
  • Courte distance de décollage.
  • Rayon d’action et capacité de vol prolongé permettant de longues missions de surveillance.
  • Rapide mise en oeuvre notamment par des soldats de milice.
  • Facilité d’intégration sur les ouvrages déjà construits.

Système multisenseurs proposé :

La version du Rafale proposée à notre pays est la plus récente disponible soit le standard 04T avec le câblage pour le missile METEOR, le pod Damocles XF et la nouvelle architecture IDM. L’appareil disposera :

  • Radar Thales AESA RBE-2AA .
  • Système d’autopotection SPECTRA.
  • D’un OSF (Optique Secteur Frontal) nouvelle génération.
  • D’une liaison 16 (Link16) de dernière génération (MIDS).
  • Système de fusion des données NCW (Net Centric Warfare).

En matière de propulsion et en fonction des possibilités, il n’est pas exclut qu’une  version plus puissante du SNECMA M-88 soit disponible (a confirmer en rapport avec le contrat des EAU).

 

lbg_005.jpg

 

 

L’offre pour l’Eurofighter :

La coopération industriel

La coopération industrielle repose sur le groupe formé par les sociétés partenaires du programme Eurofighter que sont Alenia Aeronautica (Italie), BAE Systems (Grande-Bretagne) et EADS (Allemagne et Espagne), responsables du développement et de la production de l'Eurofighter. La société responsable du développement du moteur de l’Eurofighter est EUROJET GmbH, dont les actionnaires sont Rolls-Royce (Grande-Bretagne), MTU Aero Engines (Allemagne) Avio SpA (Italie) et ITP Industria de Turbo Propulsores SA (Espagne). De plus le  consortium Eurofighter est complété par plus de 400 sous-traitants internationaux et par leurs sociétés mères ou affiliées.

Selon EADS, l’Eurofighter un avion particulièrement adapté pour les missions en montagne et dans l’espace aérien particulier de la Suisse en répondant aux besoins suivants :

  • fortes pentes d’approche et de décollage des bases aériennes en altitude
  • distance de décollage extrêmement courte sans post-combustion, y compris à pleine charge
  • moins de nuisances sonores et de gaz d’échappement
  • capacité « Supercruise » (faculté d’atteindre la vitesse supersonique sans allumer la réchauffe), y compris à pleine charge
  • durée de vol prolongée dans les missions de police de l’air et de surveillance de l’espace aérien, ce qui permet de réduire la flotte nécessaire
  • arrivée extrêmement rapide dans la zone de mission.

Equipements :

Le système intégré de gestion de la mission et de l’armement de l’Eurofighter fusionne les données fournies par tous les divers senseurs et l’arrivée du radar AESA «CAPTOR-E». L’interface homme-machine optimisée «Carefree Handling» le décharge de certaines tâches. De plus, les afficheurs multifonctions, différents modes de pilotage automatique et un système de commande vocale permettent au pilote de se concentrer entièrement sur sa mission.

Système multisenseurs proposés :

  • Radar AESA CAPTOR-E.
  • Système PIRATE (Passive Infrared Airborne Tracking Equipement).
  • MIDS/Liaison 16 (Multifunction-Information-Distribution-System).
  • DASS Chaff/Flares (Defensive Aids Sub-System).
  • Pod de contre-mesures électroniques tractées.

 

60637456.jpg

 

 

L’offre du Gripen :

Caractéristiques techniques :

Optimisé pour la Suède pour permettre sa mise en oeuvre par des soldats de milice, l’avion correspond parfaitement à la situation Helvétique. Le Gripen est de conception multi-rôles  et permet l’ensemble des missions prévues dans le cahier des charges : police aérienne, opération air-air & air-sol ainsi que la reconnaissance. L’avion apporte un développement en continu, il est validé pour l’ensemble des types de missiles occidentaux et autorise, de ce fait, le montage du même armement que sur les F/A-18 et sert actuellement de plateforme de tests pour le missile METEOR de prochaine génération. L’appareil sera développé et maintenu au niveau le plus avancé jusqu’en 2040 en collaboration avec la Suède et proposera l’ajout de nouvelles fonctions opérationnelles ainsi que de maintenance.

Le système d’armement du Gripen inclut des munitions de précision «intelligentes», telles que les bombes guidées par laser (LGB), et l’équipement de système infrarouge de détection par l’avant/illuminateur infrarouge (FLIR/LDP) qui leur est associé. Ces capteurs de cible avancés complètent les modes radar air-air et air-sol et la liaison de données tactique, donnant au Gripen une capacité d’attaque à la fois précise et souple.

Le Gripen est conçu et constamment mis à niveau en vue d’évoluer dans l’environnement de combat du 21e siècle, la guerre en réseaux centrés (Net Centric Warfare- NCW). L’avion sera doté d'un nouveau  systèmes tactiques, tels que le radar à balayage électronique AESA le «RAVEN ES-05», un nouveau système de communication satellitaire et un système électro-optique de détection des missiles en approche.

Commentaires :

A ce jour, le Rafale part en grand favori non seulement grâces à ses excellents résultats aux tests mais également par les offres en matière industrielles.  L’avion correspond à l’enveloppe budgétaire et offre d’excellentes perspectives de modernisation.  L’Eurofighter quant à lui s’améliore techniquement, mais souffre en matière de coûts ! Il est en effet le plus cher à l’achat et dépassera visiblement (selon le prix catalogue) le budget suisse, sa maintenance est également la plus onéreuse ! Le Gripen semblait très bien placé, mais la version C/D testée s’avère dépassée et le «NG» souffre pour l’instant de retard quant à sa mise au point et risque donc d’arriver trop tard, de plus il semblerait que l’offre industriel manque de garantie, du moins en apparences, l'offre suédoise reste très intéressante notamment avec l'adjonction du radar AESA et les possibilités de modernisation des appareils déjà en service !

Il faut néanmoins attendre la mise à jour des offres, mais il est vrai, que Dassault Aviation pourrait bien remporter l’offre et offrir à nos deux pays une nouvelle ère en matière de coopération aéronautique ! à Suivre ...

 

LES TROIS CANDIDATS SERONT EN DEMONSTRATION AU MEETING DE SION CE WEEKEND :

L’Eurofighter : le samedi 17 septembre à 16h30 et le dimanche 18  à 15h05.

Le Dassault Rafale : le vendredi 16 septembre à 14h35 et le samedi 17 à 15h00.

Le Gripen : le vendredi 16 septembre à 16h45 et le dimanche 18 à 13h30.

 

Mise à jour :

Le 30/09/11 (10H10) L’achat devant être porté d’ici au plus tard à 2014, les offres des trois candidats seront dès lors  échues (valable jusqu’à la fin de l’année). De fait, le Chef du DDPS va demander des offres retravaillées !
Chaque concurrent connaissant maintenant l’enveloppe de financement pourra donc ajuster selon ses possibilités ! Rien n’est dit, la bataille continue … !

Photos : 1 & 2 Le Rafale au Bourget @ Paul Marais-Hayer 3 L’Eurofighter au Bourget @ Paul Marais-Hayer 4 Gripen C/D à Emmen @ Hermann Keist


 

13/09/2011

Le Japon cherche à remplacer ses F-4 Phantom !

 

AIR_F-4EJ_Kai_lg.jpg


 


Le Japon accélère son programme de recherche en vue du remplacement de ses vieux F-4EJ Phantom. La compétition qui vise l’acquisition d’un nouvel avion de combat est ainsi relancée  et ceci malgré la crise qui fait suite au séisme du Tsunami.

Programme FX :

Le choix d’un nouvel avion de combat pour équiper la Force aérienne d’autodéfense japonaise pourrait même tomber d’ici la fin de l’année. Selon l’objectif fixé par le cahier des charges, il s’agit de remplacer deux escadrons de Phantom soit un total de 40 appareils.

Etonnamment une telle acquisition pourrait faire abandonner le programme national d’avion furtif conçu par Mitsubishi, qui devrait voler à partir de 2014 ! La Japan Air Self-Defense Force (JASDF) comptait pourtant sur ce projet indigène pour remplacer à moyen terme les F-15.

En parallèle le japon doit remplacer les Mitsubishi F-2B (biplace) perdu lors du Tsunami, mais l’ordre d’industrialisation n’a pour l’instant pas été donné et les pilotes japonais s’entraînent pour l’instant aux Etats-Unis sur F-16.

L’avion choisit, devra donc faire le lien entre les appareils actuels (F-2 & F15) et assurer l’avenir de la JASDF jusqu’au remplacement de ceux-ci !

Trois concurrents :  Eurofighter, Super Hornet et F-35  !

308f7b9d5d.jpg


 

Eurofighter :

Le consortium EADS (CASSIDIAN) européen  propose L’Eurofighter, et va tenter de ravir un marché réservé aux américains ! Selon Chris Boardman le directeur général de l’information chez  BAE Systems, EADS est prêt à d’importants transferts de technologie y compris les codes sources avec l’industrie japonaise. L’avion européen permettrait également au Japon de ne plus être exclusivement approvisionner aux Etats-Unis et reprendrait un peu d’autonomie en matière d’armement. La version de l’Eurofighter  proposée sera la dernière disponible avec notamment le radar AESA CAPTOR-E.

Boeing.jpg

 

 

Super Hornet :

Les Etats-Unis sont en force avec tout d’abord le Boeing F/A-18E/F Super Hornet qui est vu comme un choix très rentable dans un contexte économique actuel difficile. Se sera visiblement l’appareil le moins cher mais doté des dernières technologies, radar AESA et système IRST et nacelle ATFLIR. Boeing indique également que le Japon pourra disposer de l’ensemble des armements air-air et air-sol et air surface disponibles.

F-35_JSF_USAF.jpg

 

 

F-35 :

A défaut de pouvoir exporter  le F-22, Lockheed-Martin propose son F-35. Techniquement la furtivité pourrait intéresser le Japon au cas ou le projet national serait abandonné, cependant les coûts pourraient  s’avérer être un frein dans le choix de l’appareil de plus les livraisons ne pourraient être garanties avant 2017 !

Photos : 1 F-4 Phantom JASDF 2 Eurofighter @ Eurofighter/EADS 3 Boeing F/A-18E/F Super Hornet @ Boeing 4 Lockheed-Martin F35A @ Lockheed-Martin

 

12/09/2011

l’Ecole de pilotes s’entraîne en Suède sur PC-21!

 

 

chapter0.parsys.90709.3.photo.Photogallery.jpg

 

 

Du 12 au 16 septembre 2011, l'Ecole de pilotes des Forces aériennes suisses effectuera en Suède un perfectionnement sur PC-21. Outre l'entraînement au vol dans un espace aérien inconnu, des échanges d'expériences et d'informations avec leurs collègues suédois constituent l'essentiel du programme des visiteurs. La délégation suisse est forte de 16 personnes (pilotes, instructeurs, mécaniciens) et de quatre avions de type PC-21.

L'Ecole de pilotes des Forces aériennes suisses exploite toutes les opportunités qui se présentent pour s'entraîner à l'étranger. D'une part, les vols au-dessus d'un territoire inconnu sont très instructifs et, d'autre part, ils permettent de désengorger le petit espace aérien suisse et d'y réduire les nuisances.

Une habitude :

Les échangent avec les écoles de pilotage de nos voisins sont chose courante, avec la France, la Belgique et la Suède par exemple. Ces échanges continuent ensuite avec des appareils de combat de première ligne. Ces expériences contribuent à permettre d’uniformiser les procédures et d’échanger les diverses expériences notamment en matière de topographie.

 

800px-Saab_105OE_10.jpg

 

 

Photos : 1 PC-21 des Forces aériennes @ Swiss Air Force 2 Avion école Saab 105 de la Fligvapnet @ Fligvapnet


 

11/09/2011

UNI Air & Trip Linhas commandent des ATR !

 

ATR-72-600-UNI-AIR.jpg


 

La compagnie taïwanaise UNI Air, filiale d’Eva Air, et le constructeur européen d’avions turbopropulseurs ATR sont heureux d’annoncer la signature d’un contrat d’achat de 10 ATR 72-600. Les livraisons débuteront au troisième trimestre de 2012. Le contrat a été formalisé à Taiwan lors d’une cérémonie de signature.

Ces nouveaux avions ATR seront équipés des nouveaux développements technologiques de la série « -600 », incluant une nouvelle suite avionique tout écran et de nouveaux designs en cabine. La nouvelle cabine « Armonia » des ATR « -600 », spécialement développée pour ATR par le designer Italien Giugiaro Design, est équipée de nouveaux sièges plus fins et légers, ainsi que de coffres à bagages plus spacieux.

A propos d’UNI Air :

UNI Air est la plus grande compagnie domestique à Taiwan, où elle dessert 11 destinations avec 15 routes. La compagnie vole aussi entre Taiwan et le Vietnam et dessert neuf destinations en Chine, un marché en expansion, à travers 16 routes. Elle dessert également d’autres destinations internationales dans la région. La compagnie dispose d’une flotte qui inclut 11 jets MD-90 et huit turbopropulseurs DH8-300. UNI Air a obtenu la vérification de sureté opérationnelle de l’IATA (IATA Operational Safety Unit, IOSA) en avril 2006. Elle a obtenu la certification formelle de l’IOSA en Octobre de la même année.

Cette filiale d’UNI Air forme partie du Groupe Evergreen. Les deux compagnies, EVA Air et UNI Air, opèrent sur un réseau qui relie 17 destinations en Chine, et envisagent d’introduire des avions sur huit nouvelles villes dans un futur proche. Elles porteront ainsi leurs destinations à 25, et leurs routes à 39.

La compagnie Brésilienne vient d’acquérir 18 nouveaux ATR 72 :

Campinas, le 8 septembre 2011, TRIP Linhas Aéreas, leader dans l’aviation régionale en Amérique du Sud, vient d’annoncer une commande de 18 ATR -600, assortie de 22 options supplémentaires. Neuf de ces avions seront commandés directement au constructeur franco-italien. En outre, TRIP va louer 9 ATR 72-600 aux loueurs ALC (Air Lease Corporation) et GECAS. Le premier avion de ce nouveau modèle de la série -600 entrera en service au mois d’Octobre de cette année.
Avec l’entrée en service de ces 18 ATR 72-600, TRIP va devenir le plus gros opérateur d’ATR au monde, avec une flotte de 51 ATR. A ce jour, la plus grande flotte d’ATR, composée de 39 avions, est opérée aux Etats-Unis par American Eagle.

Ces 18 ATR 72-600 vont permettre à TRIP Linhas Aéreas d’étendre son réseau domestique à de nouvelles destinations, mais aussi d’accroitre l’offre de sièges et de fréquences sur des routes où la demande est grandissante. Les performances de ces avions notamment sur des pistes courtes vont permettre à TRIP de desservir les aéroports les plus contraignants du Brésil.

A propos de TRIP Linhas Aéreas :

Après plus de 13 ans d’activité au Brésil, TRIP est devenue la plus grande compagnie aérienne régionale d’Amérique du Sud, au regard du nombre de villes desservies et de la composition de sa flotte régionale. La compagnie est détenue par les groupes Caprioli et Aguia Branca, qui tout deux sont des groupes issus du transport de passagers, ayant eu des résultats stables et une croissance durable tout au long de leur histoire. La compagnie américaine SkyWest Inc, plus grande compagnie régionale au monde avec une flotte de plus de 700 avions, est l’un des investisseurs principaux de TRIP, et possède 20% de son capital.

ATR-72-TRIP.jpg

 

 

Photos : 1 ATR72-600 aux couleurs d’UNI Air 2 ATR 72-600 TRIP Linhas @ ATR Aircraft

 

22:56 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : uni air, trip linhas aeras, atr 72-600 |  Facebook | |

08/09/2011

Ne manquez pas le Breitling Sion Air Show !

 

logo2.png


 

Dans notre pays les manifestations offrant un spectacle aérien se succèdent durant la période estivale, agrémenté de salons réservés aux professionnels de la branche. La saison touche presque à sa fin et pourtant, la semaine prochaine se déroulera sur l’aérodrome de Sion le plus grand meeting de l’année !

lbg_013.jpg

 

Les 16,17,18 septembre prochains :

Sion est en soi une référence en la matière, on se souvient encore, des fabuleux meetings internationaux qui se déroulaient régulièrement dans les années quatre-vingt et une dernière fois en 97, puis, ce fut le grand vide (sauf les portes ouvertes organisées par les Forces aériennes) ! Par chance, une nouvelle organisation s’est mise en place pour relancer de manière régulière cette manifestation. Le meeting est organisé en partenariat avec l’ensemble des acteurs de la région, soit la ville de Sion, l’aéroport, les Forces aériennes, les autorités communales ainsi que l’Association des Riverains de l’aéroport de  Sion.

DSC_0036.JPG

 

 

Un programme de choix :

Je vous livre ici quelques points forts du meeting, vous trouverez en lien le programme complet !

Jet Solo Display :

Rafale

Gripen

Eurofighter

F/A-18 Hornet

riat2010_148.jpg

 

 

Patrouilles :

Midnight Hawk (Finlande) - Hawk

Patrouille de France - Alpha Jet

Breitling Jet Team - L-39

Patrouille Suisse - F-5

NCPC7 Team

Breitling Wingwalkers - Stearman E75

Captens - Cap 10

Tango Bleu  - R22

Pionner Team - Pioneer 300

Hold Warbird :

Morane 406 (D3801)

Spitfire

Yak-9

Grumman Avenger

Hunter

DH-100 Vampire

Mirage IIIS

Et bien d’autres :

P3flyer, Super constellation, DC3, Jetman (Yves Rossi), Catalina, Bucker 131, PC-21 (..)!

Les mises à jours :

9/9 (14:10) Possibilité de s'asseoir dans un cockpit d'Eurofighter !

9/9  (14:49) les démonstrations en vol des trois chasseurs militaires se dérouleront à deux reprises pour chacun d’entre eux :

-      L’Eurofighter le samedi 17 septembre à 16h30 et le dimanche 18  à 15h05 ;
-      Le Dassault Rafale le vendredi 16 septembre à 14h35 et le samedi 17 à 15h00 ;
-      Le Gripen le vendredi 16 septembre à 16h45 et le dimanche 18 à 13h30.

9/9 (15:43) Samedi 17 septembre une surprise, le night glow (gonflage des montgolfières) verra même la présence de Brian Jones fameux pilote du Breitling Orbiter 3 qui a fait le tour du monde en compagnie de Bertrand Piccard. Une raison de plus de venir à Sion et de rester le soir.

11/9 (18.26)«Dix-huit pilotes ont accepté d'embarquer des caméras à bord. Le public pourra ainsi découvrir sur grand écran des éléments invisibles à l'oeil nu, comme le visage d'un pilote en pleine action».

12/9 (18.00)

Sion Air show une grande exposition statique d'avions 

Vous verrez plus de 60 avions en exposition statique devant vous, rencontrerez leur pilote, vous pourrez même vous asseoir au cockpit ou visiter la cabine de certains d'entre eux. Un privilège pour ceux qui seront sur le terrain.


Recommandations des organisateurs :

Déplacez-vous de préférence avec le train, des billets combinés trains + manifestation sont disponibles notamment en ligne sur le cite (voir lien).

Pas d’animaux ! Pour des raisons de sécurité et de protection des animaux, les organisateurs n’autorisent aucun animal dans l’enceinte de la manifestation.  Ne laissez pas non plus votre animal dans votre véhicule !

Lien sur le Breitling Air Show :

http://www.breitlingsionairshow.com/intro.html

avia news : sera présent durant les 3 jours et mettra en ligne tous les soirs les meilleures photos et vous tiendra au courant des dernières infos ou modifications, avec : Paul Marais-Hayer, Viviane, Béatrice, Alex et moi-même !

bildergalerie.parsys.33509.1.photo.Photogallery.gif.jpeg

 

ATTENTION  : MISE A JOUR REGULIERE EN FONCTIONS DES INFOS DISPONIBLES !

Photos : 1 Rafale Solo Display au Bourget @ Paul Marais-Hayer 2 Wingwalkers à Lausanne @ Pascal Kümmerling 3 Patrouille de France Air Tattoo @ Peter Steehouwer 4 NCPC-7 Team en vol @ Swiss Air Force