03/05/2013

Second lot de F-16 pour l’Iraq !

adp-f-16-2.jpg

 

Lockheed-Martin vient de recevoir une commande d’un montant de 830 millions de dollars pour le lancement de l’industrialisation d’un second lot de F-16 C/D Block52 destiné à la nouvelle armée de l’air irakienne (IQAF).

 

 

Le premier lot de F-16IQ destiné à l’IQAF, soit 18 appareils seront livrés en 2014 (commande septembre 2012). Au total l’aviation irakienne recevra 36 appareils.

 

Le F-16IQ :

 

 

Les F-16 C/D Block52 irakiens (IQ) disposeront du radar  Raytheon AN/APG-68 (V)9 à antenne mécanique. L’armement sera le suivant : missiles AIM-9L/M-8/9 et AIM-7M-F1 / H Sparrow, missile air sol AGM-65D/G/H/K Maverick ainsi que des bombes à guidage laser GBU-10 Paveway II. La nacelle sélectionnée est l'AAN-33 Sniper.

 

Les USA n’ont visiblement pas pris beaucoup de risque avec un radar et des missiles qui frôlent l’obsolescence à la mise en service.

 

 

Photo : Image de synthèse du F-16IQ @ Lockheed-Martin

 

 

12:59 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : f-16, iqaf, f-16iq |  Facebook | |

02/05/2013

Premier vol pour l’OH-58F !

bell helicopter,us army,oh-58f,kiowa


 

Bell Helicopter vient de faire voler le premier OH-58 dans le nouveau standard modernisé, soit le «F». Initialement, la flotte d’OH-58D «Kiowa» devait être remplacée d’ici 2020, les diminutions de budgets obligent l’US Army à prolonger la vie de cet hélicoptère jusqu’en 2030. Il devenait impératif de mettre à niveau les 368 appareils en service.

 

 

L’OH-58F :


 

OH-58F-BLOCKII_850x-4.jpg


 

Pour optimiser la modernisation des OH-58D, l’hélicoptériste Bell a remplacé 60 % des éléments de la version «D» et conservé 40% de pièces d’origine datant de plus de 40 ans. La nouvelle version «F» reprend les compétences éprouvées de son prédécesseur tout en   étant doté des dernières technologies. Le cockpit est entièrement nouveau et se compose de trois écrans couleurs avec deux écrans 5 x 7 pouces pour chaque pilote et un affichage central de 6 à 8 pouces. L’appareil est re-motorisé avec une turbine Honeywell HTS900 et dispose d’un nouveau rotor principal et d’une nouvelle transmission.

 

L'OH-58F diffère extérieurement de la version «D» par une nouvelle tourelle qui n’est plus montée au-dessus du rotor principal, mais dans le nez de l’hélicoptère. Cette nouvelle caméra fournie par Raytheon de type AAS-53 électro-optique/infrarouge entièrement nouvelle et numérique. L’ensemble du câblage a été refait et permet l’usage d’une nouvelle architecture électronique qui comprend notamment un système d'alerte missiles (CMWS) et le niveau intégré II MUM-O (Opérations Manned-drones) qui permettra à l’OH-58F d’opérer de concert avec des drones. 

 

Au niveau de l’armement, l’appareil mettra en oeuvre des missiles AGM-114 Hellfire au lieu des actuels TOW II.

 

Développement du programme : 

 

Le modèle «F» est actuellement dans un programme de développement de quatre ans en collaboration avec Bell Helicopter, l’US Army et les différents fournisseurs de systèmes. Trois appareils sont prévus pour effectuer l’ensemble des essais jusqu’à fin 2014. Puis, une décision sera prise pour une production à faible taux (CRTR) en mars 2015 soit 27 appareils. La première unité opérationnelle pourrait  être équipée de la nouvelle variante vers la fin de l’année  2016. La production à taux plein pourrait alors débuter en 2017.


 

OH-58F_850x-1.jpg


 

 

Photos : 1 OH-58F, premier vol  2 Cockpit numérique  3 Image de synthèse @ Bell Helicopter

21:15 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bell helicopter, us army, oh-58f, kiowa |  Facebook | |

KAI prépare une version navale du Surion !

KAI_Surion%20helicopter.jpg

 

 

 

Korea Aerospace Industries, Inc. (KAI) prépare une version navale de son hélicoptère Surion, destinée à répondre aux besoins de la Marine coréenne.

 

L’objectif du constructeur coréen et de décliner une version du Surion susceptible de fonctionner depuis des bâtiments de surface pour le ravitaillement, le transport du personnel l’évacuation sanitaire et la lutte anti-surface. Cette nouvelle version doit également répondre aux besoins des gardes côtes coréens.

Le constructeur coréen espère pouvoir terminer le développement de cette nouvelle version pour la fin de l’année 2015.

 

Le KAI Surion :

 

Le programme coréen pour un hélicoptère multi-rôle (KMH) fut lancé le 12 mars 2004 avec comme objectif le développement d’un hélicoptère polyvalent entièrement Coréen. Compte tenu des besoins financiers énormes pour le développement d’une telle machine, le programme fut réorienté afin de répondre aux besoins utilitaires (KUH) de l’armée coréenne en priorité. 

Le second problème des Coréens était de pouvoir compter sur la collaboration avec un constructeur étranger reconnu pour diminuer les risques industriels. La Corée lança le 15 avril 2005 un appel d’offre international pour permettre à un constructeur étranger d’intégrer le programme.  Plusieurs sociétés étrangères telles que Boeing, Bell Helicopter, Sikorsky aux États-Unis, Eurocopter, AgustaWestland en Europe, une société russe ont répondu à l’offre.

Le 13 Décembre 2005 déjà, le gouvernement coréen a annoncé le  choix d'Eurocopter comme partenaire principal de Korea Aerospace Industries (KAI) dans le programme KUH pour le développement du premier hélicoptère de transport militaire coréen.

 

 

Photo : Image de synthèse du Surion destiné à la marine @ KAI Aerospace

 

12:21 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kai, surion marine, kuh surion |  Facebook | |

01/05/2013

Boeing livre le premier F-15SA à l’Arabie Saoudite !


f-15e-strike-eagle-2.jpg

ST-LOUIS, Boeing vient de livrer le premier exemplaire d’un F-15SA modernisé à la Royal Saudi Air Force (RSAF). Cette livraison fait suite au contrat de modernisation concernant 68 avions de combat de type F-15S appartenant à la RSAF. Le coût total du programme de mise à niveau est de 4 milliards de dollars. Selon le calendrier du programme de mise à niveau, celui-ci devra être terminé au 31 décembre 2019.

Le premier exemplaire d’un F-15SA  modernisé a volé fin février depuis les installations de Boeing à St. Louis. Le vol s'est déroulé comme prévu et a atteint  tous ses objectifs de test permettant ainsi de respecter le calendrier développement.

 

 

Le F-15SA « Eagle» :


 

751610252.png


  

Le F-15SA apporte de meilleures performances, une meilleure sensibilisation de la situation et avec une augmentation de la capacité la survie. Par ailleurs, la flotte de F-15SA bénéficiera d’un coût du cycle de vie diminué. Les F-15S de la RSAF recevront un nouveau radar de type Raytheon APG-63 (V) 3, doté d’une antenne à balayage électronique actif (AESA), un nouveau système d’alerte missile et de guerre électronique Warfare System/système commun d'alerte de missiles (DEWS/ CMWS) développé par BAE Systems Electronic. Les pilotes seront dotés du viseur de casque de Boeing JHMCS. 

Les autres améliorations comprennent l'installation de nouveaux composants pour les  commandes de vol développées  par Goodrich. Les F-15S seront également doté du pod de reconnaissance et ciblage AN/AAQ-33 «Sniper» de Lockheed Martin.

 

Photo : F-15SA en vol @ Boeing


22:43 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, f-15se, rsaf |  Facebook | |

L’A400M bientôt certifié militaire !

58._A400M_and_French_Patrol85931.jpg


 

Airbus Military annonce que la certification militaire de son avion de transport lourd A400M «Atlas» sera chose faite dans quelques jours, puis se sera la première livraison à l’Armée de l’air française.

 

S'exprimant lors de l'installation de la ligne d'assemblage final de l'entreprise, près de Séville en Espagne, Damien Allard, directeur du développement du marché pour l’A400M, a déclaré que la certification militaire est la dernière pièce du processus de développement qui doit être mis en place avant que l’aéronef numéro MSN007 puisse être remis à l'Armée de l'air française .

La livraison du premier des 50 A400M destiné à la France est désormais imminente. Rappelons que l’A400M a été certifié civil à la mi-mars de cette année.

 

L’A400M :

 

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne (la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). En outre, l’A400M peut servir à la fois de moyen de transport aérien et de plateforme de ravitaillement en vol aussi bien pour des avions de combat que pour des hélicoptères. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

 

Photo : A400M avec la Patrouille de France @ Airbus Military