23/11/2018

Le J-20 prêt pour le ravitaillement en vol !

141fc99a-e6f1-11e8-bfde-9434090d4df7_1280x720_040248.JPG

L'avion de chasse furtif le plus avancé de Chine, le Chengdu J-20, est maintenant prêt pour des opérations de ravitaillement en vol qui lui pernettront d’obtenir un rayon d’action allongé et une capacité de pénétration à longue distance. Le J-20 est équipé d'une sonde de réception de carburant sur le côté droit du cockpit. Une première image non floutée est apparue à la télévision chinoisse CCTV.

Selon les dernières informations disponibles la sonde de ravitaillement rétractable permet de préserver la capacité furtive de l'avion.  Par ailleurs, lors d’une récente présentation au Salon aéroautique de Zuhai, le J-20 a dévoilé ses missiles en soute pour la première fois.

Il semble donc que le Chengd J-20 est bien une arme agressive et que l'endurance était un facteur très important pour lui permettre de remplir son rôle. De son côté, le concepteur du J-20, Yang Wei à déclaré que le monde n'avait pas vu le meilleur de l'avion de combat de cinquième génération pour l'instant. 
"Premièrement, le J-20 a une capacité furtive exceptionnelle, deuxièmement, il a une capacité exceptionnelle de frappe à longue portée, troisièmement, il a une capacité exceptionnelle en matière de guerre de l'information", a déclaré Yang à CCTV. 

J-20 refueling nozzle device 1.jpg


Le Chengdu J-20 « Weilong » :

Le mystérieux avion furtif chinois Chengdu J-20 »Weilong », ou puissant dragon, est l'un des avions de combat les plus perfectionnés selon les dires de l’avionneur chinois. L’avion est censé pouvoir répondre au F-22 américain.

Doté d’une aile de type delta et des plans canards à l'avant, le J-20 dispose de deux empennages verticaux en diagonale mobiles d'un seul bloc. Cependant, Il n'y a pas d'empennage horizontal mobile, les plans canards, les parties mobiles de l'aile delta et les deux empennages diagonaux suffisent à un contrôle optimum. L’avion est doté de la poussée vectorielle, permettant d'augmenter la maniabilité de celui-ci.

Pour l’instant, on ne connaît pas encore le modèle exact du moteur WS-10 qui équipe le J-20. Certains avancent en Chine, qu’il pourrait s’agit du WS-10-T2. Il semble par contre que la version du WS-10 est une dérivée du WS-10B qui incorpore les améliorations portées du WS-10G (14 200 kg), notamment au niveau de la structure de la soufflante et du compresseur. On estime la poussée à 14 tonnes avec postcombustion.

L’avion dispose d’une baie ventrale pour l’armement d’une longueur estimée à 4,5 mètres pour 3 mètres de largeur, l’avion semble pouvoir emporter quatre missiles air-air de moyenne portée PL-15 des missiles air-air à courte portée PL21. Par contre, les missiles air-air de courte portée sont localisés aux niveau des petites soutes latérales de chaque côté du fuselage à proximité des entrées d’air pouvant chacune recevoir un missile air-air PL-10.

Le J-20 mesure 20,3 mètres de long et a une envergure de 12,9 mètres. Il est fabriqués à partir d’alliages avancés, avec un poids à vide d’environ 19 000 kg pour une masse maximum de 32 000 kg. L’avion affiche un plafond de 20 km et une vitesse maximale supérieure à Mach 2 (2 470 km / heure),

Les coûts de recherche et développement du J-20 ont été estimés à plus de 30 milliards de yuans (4,4 milliards de dollars), avec un coût par avion de 100 à 110 millions de dollars.

Photos : 1J-20 avec ses missiles 2La perche de ravitaillement @ CCTV

 

Etihad Airways dévoile la livrée « Formule 1 » !

IMAGE 2 UNVEILS SPECTACULAR FORMULA 1 LIVERY.jpg

Etihad Airways, la compagnie aérienne nationale des Emirats Arabes Unis, a dévoilé une livrée spectaculaire pour célébrer l'anniversaire des 10 ans de la FORMULE 1. 

ETIHAD  AIRWAYS ABU DHABI GRAND PRIX :

La réalisation de la livré spéciale sur un Boeing B787-9 a été réalisée chez Boeing à au Boeing à Charleston en Caroline du Sud. De plus, la compagnie aérienne a collaboré avec la légendaire créatrice de mode, Diane von Furstenberg, pour concevoir une édition spéciale sur le thème de la F1 avec des écharpes et des cravates.  La conception a été inspirée par le circuits de Yas Marina et ils seront portés par l'équipage de cabine de la compagnie aérienne au cours du mois de novembre. La même conception apparaît sur les appuis tête en classe économique durant la semaine de course.

Le Grand prix d’Abu Dhabi aura lieu les 22-25 Novembre à Yas Marina Circuit à Abu Dhabi.

Le B787 d’Ethiad :

Les Boeing B787-9 Dreamliners d'Etihad Airways offrent les plus hauts niveaux de confort, de divertissement et de connectivité en vol. La décoration et l'éclairage à bord ont été inspirés par le design arabe contemporain, et notamment par le dôme spectaculaire du Louvre Abu Dhabi récemment ouvert, complétant l'identité emblématique 'Facets of Abu Dhabi' introduite par la compagnie aérienne lors du dévoilement de sa livrée en 2014. D’autre part, Etihad Airways attend la livraison de 52 Dreamliners.

Les First Suites sont des espaces de vie privés dotés d'un siège en cuir Poltrona Frau qui se transforme en un lit de 204cm entièrement plat. Les suites situées au centre de l’appareil sont communicantes et peuvent être ouvertes afin de créer un lit double pour les personnes voyageant ensemble. Une allée incurvée unique offre plus d'espace personnel à l'intérieur de chaque suite. La First Suite dispose également d'un écran de télévision de 61 cm, d'une armoire personnelle et d'un minibar. Un Chef à bord, exclusif à la First Class, offre aux clients une expérience culinaire sur mesure, avec des plats préparés en vol à partir d'une sélection de produits frais du marché.

Les Business Studios disposent tous d’un accès direct au couloir, et d’un lit entièrement plat pouvant atteindre 204cm de longueur. Recouvert de cuir fin Poltrona Frau, le Business Studio est équipé d'un système de contrôle électronique du siège avec option de massage afin de permettre aux clients d'ajuster la fermeté et le confort de leur siège. Chaque Business Studio dispose d'une télévision à écran tactile de 45cm avec casque antibruit. Les clients peuvent également profiter de la connectivité mobile, le Wi-Fi à bord ainsi que sept chaînes de télévision en direct.

Les Economy Smart Seats offrent un confort supplémentaire grâce à un appui-tête fixe unique, un soutien lombaire réglable, une largeur d'assise d'environ 48cm et un écran de télévision personnel de 28cm pour chaque siège. L'appareil a été conçu avec un système permettant d’améliorer et de contrôler l'humidité et le niveau de pression de l’air.

La flotte de Boeing B787 de la compagnie aérienne est équipée du dernier système de divertissement à bord offrant plus de 750 heures de films et de programmes, ainsi que des centaines de choix musicaux et une sélection de jeux pour adultes et pour enfants.

0.jpeg

Photos :Le B787-9 avec la livrée F1 @ Etihad Aviation Group

 

22/11/2018

Le KC-390 qualifié pour le largage de parachutistes !

Paratroops-evaluation.jpg

Embraer a passé avec succès le test de largage de parachutistes par les portes avant et arrière de son KC-390. Les tests sont nécessaires pour que l'aéronef puisse atteindre la capacité opérationnelle finale, qui fait partie de la certification militaire finale de l'aéronef, qui devrait avoir lieu au cours du dernier trimestre de 2019, explique l’avionneur brésilien Embraer.

Selon Embraer, le KC-390 peut emporter et larguer 64 parachutistes complètement équipés pour le combat. La certification du KC-390, l'avion le plus vaste et le plus complexe développé au cours de son histoire, témoigne du haut niveau technologique atteint par la société", a déclaré Paulo Cesar de Souza e Silva, président et chef de la direction d'Embraer. 

L'aéronef devrait atteindre la capacité opérationnelle finale d'ici la fin de 2019,  lorsqu'il recevra sa certification militaire. Embraer a annoncé que le premier avion de série serait livré à l'armée de l'air brésilienne au premier semestre 2019. Actuellement l’avion compte 28 commandes fermes.

Le premier exemplaire de série du KC-390 a effectué son vol inaugural le 9 octobre. Cet avion a rejoint deux autres avions de test. Au début de novembre, ils avaient enregistré 1’900 heures de vol.

Le KC-390 est conçu pour effectuer des missions telles que le transport de fret et de troupes, le transport aérien de troupes et de fret, le ravitaillement en vol, la recherche et le sauvetage ainsi que la lutte contre les incendies de forêt. Embraer tente de propulser l'avion de transport de taille moyenne à deux turbines dans un marché du transport militaire dominé depuis des décennies par le Lockheed Martin C-130, en décrochant ce qu'il prétend être le coût de cycle de vie le plus bas du marché.

Embraer compte sur  38 lettres d'intention de clients internationaux, dont six lettres d'intention de l'Argentine, six du Chili, 12 de la Colombie, deux de la République tchèque et six du Portugal.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

11-2017-4_kc-390_paradrop.jpg

Photos :Largage de parachutistes militaires depuis le KC-390 @ Embraer

Caribbean Airlines opte pour le B737 MAX !

Carribean hires.jpg

Caribbean Airlines a annoncé sa décision de renouveler sa d’avion de ligne avec le Boeing B737 MAX. Le transporteur prévoit d’acquérir 12 B737-8 MAX.La compagnie aérienne a commémoré la sélection du « MAX » lors d'une cérémonie avec des dignitaires nationaux, y compris le Premier ministre de Trinité et Tobago, l'honorable Keith Rowley et le chef de la direction de Caribbean Airlines, Garvin Medera.

« Boeing a été à nos côtés depuis Caribbean Airlines a été fondée en utilisant le B737-800 il y a douze ans. Le B737 MAX nous permettra de continuer à offrir une expérience sécuritaire et confortable pour nos passagers, tout en améliorant considérablement l'efficacité énergétique et la performance environnementale », a déclaré Medera.

Le B737-8 MAX 8 pourra accueillir jusqu'à 160 passagers en configuration trois classes de Caribbean Airlines mettant en vedette la nouvelle cabine « Caribbean Plus ».

En plus de faire voler des avions Boeing, Caribbean Airlines utilisera également les services de Boeing pour optimiser ses opérations. Le transporteur participe au programme Tableau de bord de carburant, par exemple, ce qui permet aux opérateurs de regarder à travers leur flotte et d'identifier les économies de carburant. Caraïbes utilise également des services de matériels consommables et consommables de Boeing pour assurer qu'il a les pièces dont il a besoin quand il en a besoin.

La famille B737 MAX est l'avion le plus rapidement vendu dans l'histoire de Boeing, accumulant environ 4.800 commandes de plus de 100 clients dans le monde entier. Boeing a livré plus de 200 B737 MAX depuis mai 2017.

Photos : B737 MAX aux couleurs de Caribbean Airlines@ Boeing

21/11/2018

La situation de la RCAF est au plus mal !

RCAF-on-watch-_CANSEC17D1_.jpg

Le vérificateur général du Canada a démoli la version de l’actuel gouvernement du Canada en ce qui concerne l’état de  vieillissement des Boeing CF-18 « Hornet » en service dans un rapport épineux qui soulève des questions sur la sécurité nationale, voire la sécurité à long terme, quant à la viabilité des avions de combat de première ligne du pays.

En parallèle au lancement d’un programme d’acquisition d’un nouvel avion de combat, le gouvernement affirme que ces cavions d’occasions supplémentaires sont nécessaires pour remédier à la pénurie de CF-18 jusqu'à ce qu'un remplaçant ultramoderne puisse être acheté et livré, un processus de longue haleine qui se déroulera jusqu'en 2032, après quoi les CF-18 auront atteint l’âge de 50 ans.

 Mais le bureau du vérificateur général est arrivé à une conclusion très différente: l'armée n'a pas besoin d'avions supplémentaires car elle ne dispose même pas des pilotes et des mécaniciens pour exploiter ce qu'elle a déjà. Le bureau déplore le manque de personnel.

"La pénurie de personnel par rapport aux techniciens signifie qu'ils n'ont pas assez de techniciens pour préparer et entretenir les avions", a déclaré aux journalistes Casey Thomas, l'auditeur principal de l'étude sur les avions de combat.

Par ailleurs selon l’étude, la Royal Canadian Air Force aura besoin de former un grand nombre de nouveaux pilotes pour assurer la relève. Hors, la capacité de formation est en baisse et ne permettra pas d’assurer la relève.

"Le rapport du vérificateur général soulignait également l'inquiétude que le gouvernement envisage de verser 3 milliards de dollars dans les CF-18 actuels et que des chasseurs australiens supplémentaires permettraient de  continuer à voler jusqu'en 2032 ne soient pas suffisants, ces fonds n'améliorant pas les systèmes de combat des avions. Sans plus d'argent, ce qui, selon certains analystes, pourrait représenter des centaines de millions, voire des milliards de dollars, la flotte canadienne d'avions de combat deviendra encore plus obsolète. 

La fausse bonne idée :

Le gouvernement Trudeau a signé un contrat pour l’achat des 18 F/A-18 biréacteurs d’occasion en Australie. Les responsables ont fixé le coût à environ 500 millions de dollars. En parallèle le gouvernement a demandé aux responsables d'examiner les options pour améliorer les systèmes de combat des CF-18 et des chasseurs australiens, ce qui impliquerait d'investir davantage d'argent dans des avions de combat vieillissants.

Le gouvernement Trudeau a insisté sur le fait qu'il faisait preuve de diligence raisonnable, mais des critiques,  notamment de nombreux officiers de l'aviation et de la défense à la retraite l'ont accusé d'essayer de contourner les règles en matière d'approvisionnement pour éviter d'acheter le F-35.

L’actuel gouvernement tente tant bien que mal d’éviter la question du F-35, soit un élément  de campagne de l’actuel premier ministre.  Mais à l’évidence, le retrait de Dassault Aviation de la pseudo nouvelle compétition montre que le Canada est indubitablement lié à son voisin US. La signature d’un protocole d’achat de l’ancien gouvernement Harper  en faveur du F-35 et les premiers fonds canadiens alloués au programme le démontre. Il faudra bine un jour que M. Trudeau avoue sa faute envers ses électrices et électeurs.

 

rcaf,canada,trudeau,cf-18 f-35,nouvel avion de combat,ailes du québec,aviation cananda,les nouvelles de l'aviation

Photos : 1 CF-18 @ RCAF2 F-35 @ Lockheed Martin