19/10/2011

La Corée du Sud un marché porteur !

 

K65248-05.jpg


 

 

SEOUL, Salon Aéronautique international de Séoul, Boeing entrevoit la livraison de 1.250 nouveaux avions aux transporteurs en Asie du nord d'une valeur approximative de 200 milliards de dollars pour les 20 prochaines années.

L’Asie du nord  moteur du développement aérien :

«L'effet combiné de la libéralisation et de la croissance économique rapide sont le moteur du trafic passager dans la région", a déclaré Randy Tinseth, vice-président du Marketing  Boeing Commercial Airplanes. «En Corée, l'aéroport international Incheon sert de plaque tournante dans la région et dans la péninsule coréenne, il  est parfaitement situé entre le Japon et la Chine - ce qui lui permet de fonctionner  en tant que passerelle vers les marchés clés en Asie."

Toujours selon les prévisions de Boeing, le transport aérien devrait croître annuellement de 4,3 % au cours des 20 prochaines années dans la région coréenne. Boeing a déjà en commande 110 appareils auprès  des compagnies du pays et prévoit un marché de l’ordre de 1.250 appareils neufs.  La flotte passera de 690 avions aujourd’hui à un total de 1.520 en 2030.

Le développement aérien à partir de la Corée vers ses voisins et sur les routes internationales de type long-courrier va favoriser en premier lieu les appareils à deux couloirs tels que les B777, B787 Dreamliner et B747-800 Intercontinental.

Dans un second temps il faudra remplacer les appareils courts et moyens courriers, qui devraient représenter 46% des commandes totales. Pour ce faire Boeing compte sur le B737 « MAX » remotorisé pour séduire non seulement les compagnies existantes également répondre à l’expansion croissante des transporteurs à bas prix offrant un service intra-et inter-régionaux.

Photo : 1 B747-800 Intercontinental & B787 Dreamliner @ Boeing


 

18/10/2011

La cabine grandeur nature du CSeries !

 

 

215605361.jpg

 

 

Si le futur monocouloir de Bombardier existait pour l’instant, seulement en images de synthèses, le constructeur canadien présente en exclusivité au Salon international de l’aéronautique et de la défense de Séoul, une maquette grandeur nature de l’intérieur de l’avion. L’occasion de se faire une idée plus précise du confort offert aux futurs passagers.

En prime pour Korean Air :

Le démonstrateur de cabine des avions CSeries sera présenté  dans l’aire de Korean Air à cette exposition, arborant les couleurs du transporteur aérien. En juillet 2011, Korean Air a converti une lettre d’intention – signée en juin – en une commande ferme de 10 avions CS300, assortie de 10 options supplémentaires et de 10 droits d’achat sur des avions de ligne CS300. Korean Air, société aérienne porte-drapeau de la Corée du Sud, sera le client de lancement des avions CSeries en Asie. Au moyen d’une flotte de 139 avions à réaction pour le transport de passagers et de fret aérien, le transporteur aérien dessert présentement 117 villes dans 39 pays.

BA-CSeries_cabin_demonstrator3.jpg

 

 

L’intérieur :

« Les fauteuils spacieux, le dégagement supplémentaire pour les épaules, les très grands hublots et les coffres de rangement supérieurs agrandis de la gamme d’avions CSeries procureront un nouveau degré de confort digne des gros-porteurs dans un avion monocouloir », a déclaré Chet Fuller, Vice-président principal, Ventes, Marketing et Gestion des actifs, Bombardier Avions commerciaux. « Nous sommes fiers que Korean Air ait choisi l’avion révolutionnaire CS300 pour satisfaire ses exigences d’expansion de réseau et nous sommes impatients de voir cet avion à la fine pointe de la technologie s’envoler dans les ciels de l’Asie ».

Le démonstrateur de cabine, représentant l’aspect et la configuration les plus récents de l’intérieur d’un avion CSeries, comporte une section classe affaires, une série de fauteuils de classe économique avec divers espacements entre les rangées et différents écrans vidéo en vol optionnels. La section de classe économique à rangées de cinq fauteuils offre les fauteuils les plus larges dans un avion monocouloir, soit de 5 % à 10%  de largeur supplémentaire que les avions concurrents à rangées de cinq ou six fauteuils. Pour plus de confort pour les passagers, les avions CSeries sont également dotés d’un fauteuil au milieu qui est plus large de 1,25 cm (un demi-pouce).

Les hublots plus larges, positionnés à chaque rangée de fauteuils dans les avions CSeries, établissent une nouvelle norme pour les avions monocouloirs en assurant plus d’éclairage naturel en cabine et en offrant des angles de visibilité généreux. De grands coffres de rangement supérieurs offrent de 20 pour cent à 25 pour cent plus de volume de bagages par passager que les avions à fuselage étroit existants.

BA-CSeries_cabin_demonstrator2.jpg

 

 

Le CSeries :

La gamme d’avions CSeries combine des matériaux évolués, une technologie de pointe et des méthodes éprouvées afin de satisfaire aux exigences des sociétés aériennes commerciales en 2013 et au-delà. L’entrée en service de l’avion CS300 est prévue pour 2014.

Propulsée par des moteurs PurePower PW1500G de Pratt & Whitney, la gamme d’avions CSeries offrira un avantage de 15 %  sur le plan des décaissements d’exploitation avec une réduction de 20 % de la consommation de carburant, des niveaux de bruit et d’émissions grandement réduits, ainsi qu’une polyvalence opérationnelle supérieure, des performances exceptionnelles sur piste et une autonomie de 2 950 milles marins (5 463 km).

Les commandes :

Bombardier a enregistré 133 commandes fermes pour la gamme d’avions de ligne CSeries, ainsi que 119 options et 10 droits d’achat sur ces mêmes avions. Outre Korean Air, parmi les autres clients ayant passé des commandes fermes d’avions CSeries, on compte Republic Airways (40 avions CS300), Deutsche Lufthansa AG pour le compte de Swiss(compagnie de lancement) (30 avions CS100), Lease Corporation International Group (17 avions CS300 et trois avions CS100), Braathens Aviation (cinq avions CS100 et cinq avionsCS300), une société aérienne anonyme bien établie (trois avions CS100) et un transporteur à grand réseau anonyme (10 avions CS100), ainsi qu’un client européen anonyme (10 avions CS100).

BA-CSeries_cabin_demonstrator1.jpg

 

 

Photos : 1 CSeries aux couleurs de Korean Air 2 & 3 L’intérieur avec sièges 4 Rangement pour bagages @ Bombardier Aerospace

 

17/10/2011

L’Apache Block III prêt pour le déploiement !

 

 

7.jpg

 

 

Boeing annonce le déploiement le  2 novembre prochain à Mesa, en Arizona, de la première série d’hélicoptères Apache AH-64D au standard Block III destinés à l'armée américaine. Les dix premières machines seront remise à l’US Army lors d’une cérémonie.

Modernisation des AH-64D Apache :

Boeing a remporté un contrat de 247 millions $ pour commencer Octobre dernier la mise en production initiale (LRIP) de l’Apache Block III selon les prototypes en tests depuis une année.

La phase de mise en production couvre 51 appareils au total. L'armée envisage d'acquérir un total de 690 Apache Block III bloc jusqu'en 2027, la plupart d'entre eux sont des appareils modernisés issus des Block Is et IIs mais avec une mise en construction de 56 appareils neufs pour remplacer des aéronefs perdus ou endommagés.

Les Apaches en services  sont démontés par le services d'ingénierie des sciences près de Redstone à l’Arsenal d’Huntsville, en Alabama, puis expédiés à l'usine Boeing de Global Strike à Mesa.

La mise à jour Bloc III comprend la modernisation des moteurs General-Electric GE T700-GE-701D  avec une électronique numérique améliorée des unités de contrôle moteur FADEC de dernières générations, l’apport de pales de rotor en composite un système de tir de longue portée couplé au radar.

De plus, l’Apache Block III pourra évoluer avec une liaison des données qui lui permet d’évoluer en binôme avec des drones. Le copilotes de l’Apache pourra commander à distances des drones de type RQ-7 aux endroits désirés pour y effectuer une reconnaissance et le cas échéant compléter les attaques. L’Apache pourra effectuer des attaques contre des cibles au sol en parallèle avec les drones.

Le système Network-Centric adapté à l’Apache servira également pour permettre une mise en réseau avec l’ensemble des vecteurs aux sols comme les divers blindés ainsi que de l’US Air Force et donnera une vison globale du champs de batailles.

Effectif en 2012 :

La première unité équipée d’AH-64D Apache Bloc III sera opérationnel à  Fort Riley, au Kansas, en Juin 2012 pour débuter la formation des équipages, l’escadron entrera en service opérationnel en 2013.

apache-block-3.jpg

 

Photos : 1 & 2 L’AH-64D Apache Block III @ Boeing

 

22:24 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : boeing, ah-64d, apache, apache block 3 |  Facebook | |

16/10/2011

Air France organise le vol le plus économe en CO2

 

 

_DSC5884.jpg

 

 

Le vol AF6129 d’Air France, reliant Toulouse-Blagnac à Paris-Orly en 1h20, a été réalisé en fin de semaine en première mondiale, le trajet le plus économe en CO2. Pour ce faire, Air France a mis en action tous les leviers de réduction des émissions sonores et gazeuses :

- utilisation de 50% biocarburants durables,
- optimisation des procédures de vol
- allègement de la masse embarquée.

Ce vol commercial, qui réunit pour la première fois toutes les composantes d’économie d’énergie,  s’inscrit dans un programme ambitieux de la Compagnie pour soutenir la lutte contre le changement climatique.

gainPoidsVolEconome-fr.jpg



L’utilisation de 50% de biocarburant durable
:

 

En utilisant un mélange de kérosène classique et de bio-kérosène obtenu par hydrotraitement à partir d’huiles usagées, sur son vol AF6129, Air France agit sur le principal levier de réduction de CO2. Les émissions de ce vol sont de 54g de CO2 par passager par km, soit la moitié d’un vol traditionnel.

Le biocarburant utilisé constitue une énergie renouvelable et durable qui n’a pas d’impacts environnementaux ou sociaux liés à l’utilisation de ressources agricoles : issu d’huiles usagées, ce type de biocarburant n’entre pas en concurrence avec la filière alimentaire ni avec les ressources en eau.

grapheVolEconome-fr.jpg

 

 

L’éco-pilotage et l’optimisation des procédures de vol :

Pour réduire la consommation de carburant et ainsi les émissions de CO2 tout en garantissant la sécurité des vols, les pilotes d’Air France ont appliqué les procédures les plus économes en carburant, en coordination avec le contrôle aérien, à chaque phase du vol.

Au sol :

  • L'utilisation des groupes électriques est privilégiée pour l'alimentation de l'avion et sa climatisation par rapport à une alimentation thermique à base de kérosène.
  • Le roulage après atterrissage est effectué avec un moteur coupé. Cette procédure de roulage sur un moteur est par ailleurs appliquée chaque jour par la totalité des avions au roulage à l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly dans un souci d’économie de carburant.

En vol :

  • Les phases de montée et de descente ont été réalisées en continu, c’est-à-dire en supprimant les paliers intermédiaires, générateurs d’émissions gazeuses et sonores.
  • La trajectoire de l’avion a également été optimisée afin de choisir la route aérienne la plus courte possible et l’altitude de croisière la plus économe. La recherche permanente du niveau de vol et de la vitesse optimum sont des sources d’économie de carburant, qui représentent sur ce vol 10% par rapport à un vol traditionnel.

L’allègement de la masse embarquée :

L’allègement de l’avion est une priorité qui se décline dans tous les domaines : chaque kilogramme gagné représente 80 tonnes de CO2 économisées par an.

Le vol Toulouse-Paris entièrement optimisé d’Air France est équipé d’un nouveau siège plus mince et plus confortable, comme la totalité de la flotte court-courrier. Plus léger de 40% qu’un siège classique, il allie confort et écologie : outre un gain d’espace pour les jambes, ce siège permet d’économiser 1 700 tonnes de carburant par an.

Au-delà des sièges, tout l’équipement de la cabine est concerné y compris le matériel de service (armoires, trolleys, rangements) dont la masse aura diminué de 15% en moyenne entre 2006 et 2012.

Les améliorations continues de la flotte Air France :

Air France mène de façon structurelle une politique ambitieuse pour améliorer les performances énergétiques de ses avions. La modernisation de la flotte est l’une des priorités d’Air France. Avec un âge moyen de 8,9 ans pour la flotte long-courrier et de 9,5 ans pour la flotte moyen-courrier, la flotte de la compagnie est l’une des plus modernes et des plus rationnelles d’Europe.

_DSC5849.jpg

 

 

Photos : 1 & 4 l’A320 2 schéma de réduction du poids 3 Schéma de vol @ Air France

 

Arik Air commande le B747-800 «Intercontinental» !

 

 

K65447.jpg

 

 

WASHINGTON,  Boeing  et la compagnie  Arik Air ont annoncé un accord pour deux avions de type B747-800 «Intercontinental». La commande est évaluée à 635 millions de dollars au prix catalogue.

L'ordre a été annoncé lors d'une cérémonie de signature au sein du  8ème sommet du Conseil d'entreprise pour l'Afrique.

"Les voyages en avion dans la région continue de croître à un rythme rapide et nous devons préparer notre flotte pour répondre à cette croissance», a déclaré Sir JIA Arumemi-Johnson, propriétaire et président de Arik Air»,«Le nouveau Boeing 747-800 s'inscrit parfaitement dans notre planification à long terme. Il apporte la meilleure économie d'exploitation pour sa taille, ce qui est important avec l'augmentation du prix du carburant."

Arik Air est au Nigeria à la compagnie aérienne ayant la plus forte croissance, elle exploite une grande flotte de Boeing B737 Next-Generation  et dessert plus de 22 destinations domestiques, la compagnie aérienne prévoit d'utiliser le B747-800 pour développer ses destination long-courriers.

Le nouveau B747-800 «Intercontinental» dispose d'un design d’aile entièrement nouveau et un pont d'envol améliorées. L'intérieur de l'avion intègre des fonctionnalités du B787 «Dreamliner», l'architecture «SkyInterior» donnera aux passagers un plus grand sentiment d'espace et de confort.

L'utilisation de moteurs General Electric GEnx-2B rend l’avion plus silencieux, produisent moins d'émissions et permet une meilleure économie de carburant que ces concurrents. En matière d’exploitation le B747-800 offre un accroissement du volume de fret de l’ordre de 26%.

Photo : Image de synthèse du futur B747-800 Intercontinental  d’Arik Air @ Boieng