19/04/2012

A330 supplémentaires pour Garuda Indonesia !

 

1982863.jpg


 

La compagnie nationale d’Indonésie Garuda Indonesia a signé avec Airbus un contrat portant sur la livraison de 11 gros-porteurs A330-300 supplémentaires. Ce contrat a été signé à Djakarta par Emirsyah Satar, Président & CEO de Garuda Indonesia et Tom Williams, Executive Vice President Programmes d’Airbus.

Cette transaction est la troisième commande passée par Garuda Indonesia concernant le modèle A330 depuis juillet 2010, le transporteur ayant, à ce jour, 21 appareils au total dans son carnet de commandes. Tous ces appareils seront équipés des réacteurs Trent 700 de Rolls-Royce. Garuda Indonesia exploite actuellement 14 A330, dont huit A330-200 et six A330-300.

Garuda Indonesia a opté pour la toute dernière version de l’A330-300 dotée d’une masse maximale au décollage de 235 tonnes et d’un rayon d’action étendu. La compagnie exploitera ces appareils, qui présentent une configuration bi-classe premium, sur des lignes reliant ses hubs de Djakarta et Denpasar (Bali), et l’Asie, le Moyen-Orient et la région Asie-Pacifique.

Cet appareil présente une régularité technique en exploitation qui a fait ses preuves, de faibles coûts d’exploitation et l’une des cabines les plus confortables du marché. L’ensemble de ces atouts font de l’A330 permettront à Garuda Indonesia d’exprimer son plein potentiel.

Le biréacteur A330 est l’un des gros-porteurs les plus exploités dans le monde actuellement. A ce jour, Airbus totalise près de 1 200 commandes pour les différentes versions de cet appareil. Plus de 800 A330 sont d’ores et déjà en service auprès de quelque 90 utilisateurs dans le monde. Outre ses versions passagers et cargo, l’A330 est également disponible en version VIP et avion de transport militaire/ravitailleur.

photo : A330 Garuda @ K.L.Yim


 

22:11 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : garuda indonesia, airbus, a330 |  Facebook | |

18/04/2012

Dreamliner & Q400 volent aux biocarburants !

 


 

559020866.jpg

 

 

Je vous l’annonçais il y a peu, la compagnie Porter Airlines aux Canada s’est lancée dans les vols passagers aux biocarburants, dans la foulée c’est All Nippon Airways qui vient de faire voler un B787 «Dreamliner» avec du biocarburant ! L'avion utilisé, un B787-881, est motorisé par deux Rolls-Royce Trent 1000. Il s'agit probablement du ZA105 (immatriculé JA-808A), livré à la compagnie japonaise le 14 avril.

 

bioana3.jpg

 

 

Dreamliner Bio :

EVERETT, Washington Boeing et All Nippon Airways (ANA) viennent de faire voler le tout premier  B787 «Dreamliner» avec du biocarburant  avec passager lors d’un vol transpacifique entre  Everett et l’aéroport de Tokyo Haneda.

Le B787 a volé avec du biocarburant fait principalement à partir d'huile de cuisine usée et émis selon les estimations, 30 % de moins d'émissions de CO2 par rapport à un avions de taille similaire. Selon Boeing, la réduction de gaz à effet de serre et d’environ 10 % attribué à l'utilisation de biocarburants et d'environ 20 % aux progrès technologiques et l'efficacité offertes par le «Dreamliner».

Fabriqué principalement à partir de matériaux composites, le Boeing B787 «Dreamliner» est le premier avion de taille moyenne capable de voler long-courriers et permettra aux compagnies aériennes d'ouvrir de nouvelles liaisons sans escale préférés par le public voyageur.

1557150333.jpg

 

 

Porter Airlines inaugure ses liaisons Bio :

Porter Airlines a effectué avec succès le premier vol commercial propulsé par biocarburant au Canada. Concluant avec succès un programme d’essais lancé en 2010, la société aérienne a fait voler un de ses biturbopropulseurs Q400 de Bombardier de sa base à l’aéroport Billy-Bishop de Toronto jusqu’à Ottawa en utilisant un mélange à parts égales de biocarburant et de carburant avion A1 dans l’un de ses moteurs.

Le carburant était certifié suivant la nouvelle norme D7566/D1655 de l’American Society for Testing and Materials (ASTM) et le biocarburant utilisé provenait des plantes oléagineuses Camelina sativaou caméline (49 pour cent) et Brassica carinata ou moutarde d’Abyssinie . L’autre moteur de l’avion était propulsé par du carburant avion A1. Le vol transportait des passagers se rendant à Ottawa pour affaires et loisirs, ainsi que des représentants des entreprises partenaires du programme d’essais de biocarburant et des médias.

C’est l’étape finale d’un projet de deux ans dont les principaux membres sont Targeted Growth, Bombardier Aéronautique, Pratt & Whitney Canada (constructeur des moteurs PW150A qui propulsent les avions Q400) et Porter Airlines. Le programme d’essais de biocarburant était financé par les principaux partenaires, ainsi que par le réseau des centres d’excellence dirigés par l’entreprise (RCE-E) sous les auspices du Groupement Aéronautique de Recherche et Développement en eNvironnement (GARDN).

Un soutien supplémentaire au programme provenait d’Agrisoma Biosciences Inc., qui cultive la moutarde d’Abyssinie et en produit la bio-huile, Sustainable Oils, qui broie la caméline pour en faire de la bio-huile, Honeywell UOP, qui convertit les bio-huiles en carburant avion bio dérivé suivant les exigences de la norme D7566 et SkyNRG, responsable de la logistique et du mélange répondant à la spécification D1655.

 

BA_Q400_Biofuel_Flight.jpg

 

 

Photos : 1 B787 Dreamliner ANA 2 B787 recevant son biocarburant @ Boeing/ANA 3 Q400 Porter Airliners 4 refueling au biocarburant @ Bombardier Aerospace

 

17/04/2012

Premier vol du F-35 de la RAF !

 

F12-15997.jpg


 

Dans le dossier controversé du F-35 au niveau des coûts, je vous propose ici un petit aperçu du vol inaugural de la version initiale proposée pour la Royal Air Force avec en prime les impressions du pilote d’essais de la RAF et un petit résumé de la situation des essais.

Le premier exemplaire du Lockheed-Martin F-35B destiné aux essais pour la Royal Air Force à effectué son vol inaugural le 13 avril, avec aux commandes le le pilote d’essais Bill Gigliotti. En parallèle à ce vol le Cmdt Jim Schofield, pilote d’essais de la RAF se prépare en simulateur pour prendre la suite des vols.

Ce premier vol d’une durée de 45 minutes depuis la base de Fort Worth au Texas s’est déroulé impeccablement. L’avion va subir une série de vols tests avant d’être réceptionné par le Royaume-Uni. Ces tests seront réalisés depuis les installations d’Eglin Air Force Base, en Floride. Eglin est le centre de formation et de tests du 33e Squadron de l'US Air Force, chargé d’évaluer et de préparer la transformation sur le F-35.

L’avis du chef pilote de la RAF :

RAF%20Squadron%20Leader%20Jim%20Schofield%20large%20c%20US%20NAvy.jpg


 

Le pilote d’essais de la  Royal Air Force Jim Schofield qui est le premier de la RAF à avoir volé sur un F-35C Lightning II et qui reprendra prochainement pour le compte du Royaume-Uni les essais en vol, se dit très satisfait de l’évolution technique de l’avion. Il déclarait notamment :

«Le F-35 est le meilleur appareil de combat que j’ai eu l’occasion de volé, l’avion est très facile de contrôle et permettra de simplifier le vol au profit de la mission. Il sera plus facile à atterrir sur un navire, par exemple.»!

"Combiné avec les meilleures des capteurs très sophistiqués qui  permettent au pilote de trouver et cibler facilement tout en gardant une signature faible. Le F-35 permettra au Royaume-Uni de fournir la meilleure la protection pour nos soldats, marins et aviateurs pour les 35 prochaines années. "!

 

L’état du programme :

Depuis le 1er Janvier dernier, le programme du F-35 a atteint les résultats suivants :

Le 9 janvier, le modèle AF-4, un F-35A conventionnel a atteint la plus haute altitude à ce jour dans soit :  43.000 pieds niveau moyen de la mer (MSL).

Lockheed Martin transférer les deux premiers modèles de production F-35B à décollage court et atterrissage vertical (STOVL) au sein de  l'US Marine Corps le 11 Janvier.

Les appareils tests identifiés BF-6 et BF-8, sont maintenant attribuées aux Marines Fighter Wing de la 2nd Marine Aircraft / Attaque Escadron d'entraînement 501 qui résident avec l'escadre de l 33 à Eglin Air Force Base (AFB), en Floride.

Le F-35  no:  AF-3,  a terminé le premier système à faible ouverture (Distributed DAS) approche le 17 Janvier.

Le 18 Janvier, le premier vol de nuit du  F-35 (no : AF-6) a été achevé à la base d'Edwards, en Californie Piloté par pilote d'essai Mark Ward, AF-6.

Avec le vol de convoyage du numéro  BF-7, un F-35B STOVL, base aérienne d'Eglin, en Floride, est devenue le plus grand site d’exploitation de F-35 avec 23 F-35 Lightning II.

Le 20 Janvier, citant les immenses progrès de la variante STOVL du  F-35B fait en 2011, secrétaire à la Défense, Leon Panetta, a annulé l’état de  probation pour le F-35B avec  près d'un an plus tôt que prévu.

Les F-35 dont  franchi le seuil des vol 2’500 heures le 25 Janvier.

Le 16 Février à Edwards AFB, en Californie, l’AF-1, soit un f-35A  a volé la première mission avec  armes extérieurs.

durant l’année 2011,

Les F-35A  ont volé 46 fois.

Les F-35B STOVL ont complété 45 vols.

Les F-35C ont volé 23 fois.

Pas de retour en arrière anglais sur les portes-avions :

Les futurs porte-avions britanniques ne subiront pas de reconfiguration pour permettre l'appontage d'avions autres que le F-35 ! 
Selon l’analyse du Financial Times, cette annonce rendrait toute interopérabilité avec la France impossible.

F35_First_Formation_400.jpg

Premier  vol en formation :

 

Pour la première fois deux F-35A ont volé en duo, en  tête le lieutenant-colonel Eric Smith de l'US Air Force, de  l'escadron de chasse 58 et dans le second F-35 le  major Joseph Bachman du Corps des Marines. Les deux pilotes sont les premiers à s'être qualifié dans les forces armées américaines dans sur F-35.

 

 

Remarque :

Nonobstant les graves problèmes de coûts qui péjorent considérablement le programme, voici ce que l’on peut dire en l’état de l’avancée des travaux !

 

f-35-bk1.jpg

 

 

Photos : 1 & 4 premier vol du F-35 de la RAF 2 Jim Schofield chef pilote d’essais de la RAF 3 Premeir vol en duo @ Lockheed-Martin

 

16/04/2012

Modernisation des cockpits des MH-60 !

 

 

5011289597_20440db1e3_b.jpg

 

 

WASHINGTON, L'US Navy a octroyé à Lockheed-Martin un contrat de 1,05 milliard de dollars sur cinq ans pour la modernisation des cockpits d’hélicoptères Sikorsky MH-60R "Romeo" et MH -60S "Sierra". Au total il s’agit de fournir 200 postes numériques modernes anis que des systèmes de mission intégrés.

L’US Navy exploite près de 300 appareils de type Sikorsky MH-60 en versions «Romeo» (SeaHawk)  & «Sierra» (KnightHawk). Il s’agit avec cette modernisation de maintenir la flotte d’hélicoptère à un haut niveau d’exploitation technologique.

 

1333658972044.jpg

 

 

Ce contrat pluriannuel comprend 162 postes de pilotage avec systèmes intégrés et les divers capteurs associés pour les MH-60R "Romeo".  Les MH-60R assurent la lutte anti-hélicoptères et anti-sous-marine de la flotte. Pour compléter le programme, Lockheed-Martin livrera 62 postes postes de pilotage numériques pour mettre à niveau les MH-60S, dont le rôle est le transport de matériel et personnel entre les navires de l'US Navy. L’appareil ne disposent  pas de capacité offensive, mais peut être armé d'équipements d'auto-protection.

Afin d’optimiser les coûts et la maintenance, Lockheed Martin prévoit de doter les deux versions MH-60R & MH-60S d’un cockpit commun en y intégrant les mêmes systèmes de mission et des capteurs à bord.

Cette mise à jour doit également permettre de la mise à jour des appareils déjà en service vis-à-vis des modèles plus récent qui entre actuellement en service.

Seconde modernisation :

Cette modernisation de la flotte de MH-60 est la seconde, elle fait suite à une première mise à niveau des équipements de combat et de l’augmentation de la survivabilité de l’aéronef.

Rappel :

Le premier vol du MH60R a eu lieu en juillet 2001. Le premier appareil de série a volé en août 2005. Il est entré en service en 2009. En janvier 2011 l’US Navy disposait de 152 MH-60R. Le MH60R remplace les SH60B Seahawk et les SH60F. Il s'agissait au départ d'un programme de modernisation (appelé SH60R) mais il est vite apparut qu'il était plus intéressant de construire des appareils neufs.

 

5011893318_8e8dcf44ff_b.jpg

 

 

Photos : 1 & 3 MH60R «Romeo» 2 cockpit @ US Navy

 

22:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sikorsky, mh-60r, mh-60s, lockheed-martin, us navy |  Facebook | |

15/04/2012

Exercice Epervier 2012 !

 

Epervier09-4.JPG


 

Payerne, ce Lundi au vendredi 27 avril se déroulera sur l’aérodrome de la Broye la traditionnel exercice de défense aérienne franco-suisse «EPERVIER». Cette rencontre se déroule chaque année à tour de rôle en France et en Suisse.

Le retour des «Cigognes» :

Un détachement de l'Escadron de chasse EC 1.2 «Cigognes» de l’Armée de l’Air française, venant de la Base aérienne 116 à Luxeuil, opérera depuis Payerne 2012 dans le cadre de la campagne de vol «EPERVIER». Cette délégation, composée d’une cinquantaine de personnes, engagera 5 Mirage 2000-5 dans des exercices de combat aérien contre des F/A-18 C/D «Hornet» suisses de l'escadre d'aviation 11 «Tigres» (Staffel 11) basé à Meiringen. Un avion ravitailleur de type C-160 «Transall» sera également engagé depuis Payerne au cours de la première semaine

Les deux Forces aériennes vont s’entraînées conjointement au combat aérien longue portée BVR (Beyond Visual Range = hors de portée visuelle) et combat aérien rapproché (Dogfight) enchaînant des missions simples 1 vs 1 puis plus complexes 4 vs 4. Il s’agira également de peaufiner les procédures d’engagement afin de parfaire la capacité commune d’engagement en matière de partenariat de défense aérienne. Le C-160 ravitailleur offrira également la possibilité d’entraîner le ravitaillement en vol et ses procédures.

Scénarios complexes :


Le lieutenant colonel EMG Jérôme d’Hooghe est le partenaire suisse du colonel Rosevicz. Il commande l’escadre aviation 11, qui participe à cette compagne d’entraînement «Epervier» avec environ quinze pilotes, six F/A-18 Hornet et l’équipe de sol professionnelle de la Base aérienne de Payerne. Le lieutenant-colonel d’Hooghe nous a expliqué que les scénarios d’entrainement sont complexes et peuvent impliquer jusqu'à neuf avions. Pour prendre un exemple, le Transall joue le rôle d’un avion protégé par quatre jets de l’un de nos pays. L’autre pays met alors quatre jets à disposition pour jouer les attaquants. Les deux pays se relayeront pour jouer le rôle du «méchant». L’entraînement est le plus efficace quand vous entraînez vos propres procédures. C’est le cas lorsque vous jouez le rôle des «gentils», mais pas lorsque vous exécutez un rôle qui ne vous est pas familier.

Les Cigognes ont quitté Dijon :

Les Cigognes de l’escadron ont migré en 2011 vers Luxeuil en lieu est place de leur base BA 102 de Dijon-Longvic. Cette mutation fait partie d’une réorganisation des places aériennes de l’Armée de l’air qui s’accompagne de la fermeture de nombreuses bases aérienne qui laisse aux aviateurs comme aux civils une certaine amertume !

epervier0.jpg

 

Photos :  1 Mirage 2000-5 «Cigognes» & F/A-18 Charlie «Hornet» lors d’Epervier 09 en Corse 2 Mirage 200 & Transall C-160 à Payerne en 2010 @ Swiss Air Force