12/02/2013

Pilatus livre 5 PC-7MKII à la BDF !

BotswanaPC-7.jpg


 

Pilatus annonce que l’ensemble des appareils Pilatus PC-7 MkII ont été livrés à la Botswana Defence Force. Une Cérémonie de remise a marqué la fin des livraisons.

 

Son Excellence, le Président de la République du Botswana et le commandant en chef, le lieutenant général Seretse Khama Ian Khama, les membres du Conseil de la Défense et des membres de la Botswana Defence Force ont assisté à la manifestation organisée par le Commandant de la Force de défense du Botswana le Lt. genéral Galebotswe.

Cette étape importante marque la réussite de la livraison et la mise en service de cinq nouveaux appareils de type Pilatus PC-7 MkII.

En 2011, la BDF a choisi de remplacer ses PC-7, avec la version la plus moderne de l’appareil, le standard MKII. Le point culminant du programme de livraison a été l'accélération du calendrier à la demande de la BDF, les cinq nouveaux appareils ont été livrés quatre mois plus tôt que prévu initialement.

 

La Force aérienne de défense du Botswana :

La Force aérienne de défense du Botswana a été crée en 1977, l’architecture de celle-ci tourne essentiellement avec un noyau important d’avions de transport très variés tels que : 3 C-130B « Hercules » , des CASA C212 et CN-235, ainsi, que des Beech King Air. Cependant, le pays dispose d’une vingtaine de CF-5A/D « Freedom Fighter » (F-5 Tiger II) d’origine canadienne. La composition des CF-5 étant de 7 CF-5D biplaces et 13 CF-5A monoplace.


 

ba7f634ee937bfb33e016e5cf58d54de-_DSC5766[1].jpg


Photos : 1 Pilatus PC-7 MKII aux couleurs de la BDF en vol 2 Cérémonie de livraison @ Pilatus aircraft


20:11 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pilatus aircraft, pc-7 mk2, bdf, botswana |  Facebook | |

Nouveau coup dur pour le Superjet 100 !

 

ssj100_pic2_0.jpg

 

Les autorités russes viennent de décider de clouer au sol  4 des 10 Sukhoi Superjet 100 de la compagnie aérienne Aeroflot en raison de problèmes techniques. Le constructeur promet cependant une reprise de tous les vols d'ici à la fin du mois.

 Ce mardi, le constructeur a indiqué que le régulateur russe du transport aérien, Rosaviatsia, avait suspendu l’exploitation de quatre des dix Superjet 100 que compte Aeroflot, en raison de problèmes techniques. Soit 40% des Superjet 100 de la compagnie aérienne russe. Selon le quotidien russe Vedomosti qui cite deux sources proches de l’agence fédérale, les problèmes concernent les trains d'atterrissage. Le journal Kommersant avait indiqué la semaine dernière que l'avion avait compté pour 40% des pannes répertoriées au sein de la flotte d'Aeroflot. Ces incidents ont concerné en premier lieu le système de climatisation (neuf cas), le système de direction (sept cas) et le train d'atterrissage (six cas), rapporte le journal.


"On découvre des défauts de construction sur tout avion lors des deux premières années d'exploitation commerciale", a tempéré dans son communiqué Sukhoï, qui a assuré que deux des avions cloués au sol recommenceraient à voler d'ici la fin de la semaine et deux autres d'ici la fin du mois.

Photos : Sukhoi Superjet100 en vol @ Sukhoi

11:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sukhoi, superjet 100 aeroflot |  Facebook | |

11/02/2013

Canada, l’évaluation se précise !

800px-CF-188B_410_Sqn_with_60th_anniversary_paint.JPEG


OTTAWA,  le gouvernement fédéral prépare activement la prochaine phase concernant l’évaluation des nouveaux avions de combat destinés à remplacer les Boeing CF-18A/B « Hornet ». Le Canada vient de confirmer les cinq constructeurs qui participeront à la compétition.

Les constructeurs en compétition ont déjà fournit les premières informations relatives concernant les fonctionnalités et les spécifications de leur avion. Le deuxième phase va comprendre l’envoi d’un questionnaire détaillés aux constructeurs, ce questionnaire est adapté en fonction des premières informations fournies par chacun des protagoniste et devra permettre d’approfondir les connaissances concernant chaque appareil. Si tout se passe comme prévu, le gouvernement fédéral enverra ce vendredi ses demandes d’informations complémentaires aux cinq constructeurs.

Les cinq constructeurs sont : Lockheed-Martin avec le F-35 « Lightning II»,  Boeing avec le F/A-18 E/F «Super Hornet»,   Saab avec le JAS-39E « Gripen », Dassault Aviation avec le Rafale F3 et d’EADS avec l’Eurofighter Typhoon II DA7.

 

Lockheed-Martin n’a pas dit son dernier mot :


 

F-35A-AF-1-AF-2-01.jpg


 

Le constructeur américain se voyait déjà avec un ciel dégagé pour emporter sans aucun concurrent le contrat canadien. Mais les turbulences de mise au point du F-35, associé à une décision gouvernementale bien trop acquise à la solution du voisin américain en ont décidé autrement. Le constructeur du chasseur américain F-35 a discrètement tenté la semaine dernière de redorer au Canada l'image de son appareil controversé.

Au cours des derniers jours, des dirigeants de l'entreprise Lockheed Martin ont organisé des rencontres sur le programme contesté, qui est devenu une épine dans le pied du gouvernement Harper. Lockheed Martin, tente désormais de contrer les nombreuses critiques du programme, y compris le prix des avions, les coûts d'entretien et l'échéancier du projet. Le vice-président du programme des F-35 de Lockheed Martin, Stephen O'Bryan, affirme que l'entreprise a coopéré avec le Canada et soutient ce pays, il a argué qu'il faudrait aller de l'avant avec le programme. Des estimations font état d'un coût atteignant les 45 milliards de dollars pour toute la durée de vie des appareils.

Photos : 1 CF-18B  canadiens @ RCAF  2 F-35A en vol @ Lockheed-Martin


Un Boeing B747 à Payerne !

761243773.jpg



Entre le 16 février et le 23 février 2013, l’avion Solar Impulse quittera pour une période indéterminée le site de Payerne afin de poursuivre et compléter ses essais. Un Boeing B747 en version fret assurera le transport aérien de l’avion solaire. Vu les dimensions de cette machine, le chargement s’effectuera directement sur la piste et devrait durer une dizaine d’heures. Tributaire des conditions météorologiques, le jour et l’heure exacte de cette action ne seront connus qu’au dernier moment.

 

En semaine, l’arrivée du B747 est prévue en fin d’après-midi et le départ en début de matinée suivante, après un chargement durant la nuit. Si cela devait arriver le samedi ou le dimanche, l’action pourrait également avoir lieu en journée. Pour des raisons de sécurité, les barrières de Morens et de Rueyres-les-Prés resteront fermées durant tout le séjour du gros porteur. La date de retour de Solar Impulse n’est pas encore connue à ce jour.

Les Forces aériennes et le commandement de la Base aérienne de Payerne remercient d'avance la population pour sa compréhension et souhaitent, par la même occasion, plein succès à Solar Impulse.


 

800px-Flea_Hop_HB-SIA_-_Solar_Impulse.jpg


 

Photos : 1 B747-800F de Panalpina @ Boeing 2 Solar Impulse @ Solar Impulse

18:48 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : solar impulse, boeing, b747, base de payerne |  Facebook | |

10/02/2013

L’Inde commande des Mi-17 supplémentaires !

2-2013-2-mi-17v5.jpg


BANGALORE, Salon Aero India, la société Rosoboronexport fait état d'un nouvel ordre de la part de l’Etat indien pour l’acquisition de 12 Hélicoptères Mil Mi-17V5 supplémentaires.

A ce jour, Russian Helicopters a livré 36 des 80 machines qui avaient été commandées en 2008 pour un montant de plus de 1,3 milliard $. Les livraisons à l'Indian Air Force ont débuté en 2011. 

 

Troisième commande  :

Les premiers hélicoptères MI-17V5 ont été commandés au nombre de 59 dans une première commande de près d’un milliard de dollars. Puis une seconde série fut commandée. La totalité des 80 MI-17V5 devront être en service d’ici 2014 au sein de l’IAF. Les hélicoptères sont fabriqués par Kazan Helicopters, une filiale du groupe Hélicoptères de Russie.

L’Inde est considérée comme un partenaire stratégique de la Russie dans le développement et la livraison des hélicoptères militaires, ainsi que pour les opérateurs publics et privés. Des projets mixtes russo-indiens sont en cours pour livrer de nouveaux hélicoptères, des pièces de rechange et des équipements aéronautiques. Depuis 2011, l’Indian Air Force opère plus de 200 hélicoptères Mi-8/17 de fabrication russe.

Le MIL MI17-V5 :

Le MI-17V5 est un dérivé pour l’exportation de la version russe MI-8TV-5 remotorisé par deux Klimov-VK2500, l’appareil est doté d'une rampe de chargement au lieu des portes « Clam-Shell », une porte supplémentaire et un nouveau "nez dauphin". L’avionique de type KNEI-8 est plus moderne est dispose de quatre écrans couleurs de grandes tailles.

1293651531.jpg

Photos : Mil Mi-17V5 de l’IAF @ IAF

23:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mil mi17v5, iaf, indian air force |  Facebook | |